Theodora par Harry Bicket Londres, ROH (fév 2022)

harry bicket handel theodoraFRANCE MUSIQUE, Samedi 12 mars 2022, 20h : HAENDEL : Theodora. Harry Bicket, donné le 16 février 2022 à l’Opéra Royal – Covent Garden de Londres. Theodora, mars 1750 – Oratorio en 3 actes, d’une longueur significative, Theodora est créé au Théâtre Royal Covent Garden en mars 1750 et retrace l’épopée de la martyre chrétienne au début du IVè siècle. Le librettiste Thomas Morell s’inspire moins de la pièce de Pierre Corneille que reprend le roman moralisateur publié en 1687 par Robert Boyle. Trop psychologique, la partition suscita une nette réserve de la part des Londoniens. Car l’écriture se fait de plus profonde et épurée, expression croissante d’un mouvement intérieur de plus en plus serein et donc extatique où la martyre Theodora emporte avec elle, ceux qui l’entourent et l’admirent : Irène ; surtout le jeune romain Didymus -qui aime la jeune fille-, sur la voie du renoncement, du sacrifice et de la mort, car il s’est converti au christianisme et entend affirmer sa liberté de conscience tout en restant fidèle à Rome (ce que n’accepte pas l’autoritaire Préfet d’Antioche, Valens). En somme une subtile métamorphose psychologique de chaque protagoniste qui vaut conversion… et si peu d’action. Theodora serait-il l’oratorio le plus méditatif et introspectif de Haendel ?
Du médiocre texte de Thomas Morell, Handel observe avec un soin particulier le cheminement spirituel des âmes justes, sur lesquels les épreuves glissent, toutes absorbées par la réalisation de leur martyre final. Ce focus psychologique est le point central de l’évolution des oratorios de Haendel, certes capable de scènes collectives et spectaculaires, mais aussi concepteur de sublimes portraits intimes, d’une haute valeur morale.

Escale à Londres pour l’oratorio Theodora de Haendel, que la Royal Opera House n’avait pas programmé depuis sa création, in loco, en 1750 (!). Julia Bullock chante le rôle-titre, entourée de Joyce DiDonato et Jakub Józef Orliński !

Georg Friedrich Haendel : Theodora HWV 68
Oratorio en trois actes sur un livret de Thomas Morell
créé le 16 mars 1750, au Théâtre royal de Covent Garden à Londres
Julia Bullock, soprano, Theodora, une chrétienne de noble naissance
Joyce Di Donato, mezzo-soprano, Irène, chrétienne, amie de Theodora Jakub Józef Orlinski, contre-ténor, Didymus, officier romain, converti par Théodora et amoureux d’elle / 
Ed Lyon, ténor, Septimius, soldat romain, ami de Didymus / Gyula Orendt, baryton, Valens, gouverneur d’Antioche
Thando Mijandana, ténor, Un messager
 / Chorus of the Royal Opera House / 
Orchestra of the Royal Opera House/ 
Direction : Harry Bicket (notre photo – DR)

 

 

 

APPROFONDIR

______________________

LIRE aussi notre dossier les oratorios de Haendel
http://www.classiquenews.com/haendel-handel-les-oratorios-anglais-partie-2-les-ouvrages-de-la-maturite-solomon-theodora-jephtha/

 

 

 

Comments are closed.