ENTRETIEN avec PIERRE HAMON… SĂ©minaire Trecento au VEMI : 9-12 juil 2022

PierreHamonENTRETIEN avec PIERRE HAMON. A Vannes, le VEMI Vannes Early Music Institute organise Ă  partir du 9 au 12 juillet 2022, son prochain sĂ©minaire (12Ăš AcadĂ©mie europĂ©enne de musique ancienne) totalement dĂ©diĂ© Ă  l’interprĂ©tation de la musique italienne du XIVĂš siĂšcle : une opportunitĂ© exceptionnelle pour les jeunes apprentis musiciens et le public qui suit les concerts de s’immerger dans un continent sonore encore Ă  explorer
 Le Trecento ou XIVĂš siĂšcle marque l’avĂšnement d’une nouvelle esthĂ©tique marquĂ©e entre autres par l’essor monodique, la notation du rythme, une signification spĂ©cifique accordĂ©e aux notes (solmisation), et donc une interprĂ©tation adaptĂ©e pour l’exprimer
 Soit autant de dĂ©fis que le flĂ»tiste et pĂ©dagogue Pierre Hamon dĂ©voile briĂšvement mais de façon passionnante pour classiquenews.
_______________________________________

 

 

 

‹CLASSIQUENEWS : Qu’est-ce qui fait pour vous la pertinence pĂ©dagogique et artistique de l’acadĂ©mie /sĂ©minaire proposĂ© par le vemi ?

Pierre HAMON : Je participe depuis 2014 aux acadĂ©mies du Vemi avec toujours le mĂȘme enthousiasme. La rencontre et le partage artistique avec ces Ă©tudiants musiciens des grandes Ă©coles europĂ©ennes de musique ancienne, qui se destinent tous Ă  une carriĂšre musicale sont particuliĂšrement enrichissants. Le sĂ©minaire permet Ă  ces Ă©tudiants de travailler l’interprĂ©tation et la pratique musicale avec des artistes reconnus, de prĂ©parer ensemble le concert de fin d’acadĂ©mie et de bĂ©nĂ©ficier gĂ©nĂ©ralement de confĂ©rences et de rencontres avec des facteurs d’instruments, des ethnomusicologues
 Pour avoir participĂ© dans ma vie de musicien depuis presque 40 ans Ă  de nombreuses acadĂ©mies, je dois dire que le niveau des Ă©tudiants de cette acadĂ©mie est gĂ©nĂ©ralement plutĂŽt exceptionnel et la qualitĂ© des Ă©changes,entre eux et nous, particuliĂšrement enthousiasmant.

 

 

 

‹‹CLASSIQUENEWS : Sur quels aspects mettez-vous  l’accent lors de vos masterclasses auprĂšs de vos Ă©lĂšves ? 

Pierre HAMON : Il s’agit avant tout d’aider les Ă©tudiants Ă  dĂ©velopper leur rĂ©flexion sur les problĂšmes d’interprĂ©tation de la musique mĂ©diĂ©vale, mais aussi et surtout Ă  dĂ©velopper leur sensibilitĂ© musicale et artistique. Tout en m’adaptant Ă  chaque Ă©tudiant, j’insiste sur ce qui me parait essentiel pour donner vie Ă  une interprĂ©tation. Les premiers traitĂ©s instrumentaux apparaissent Ă  la Renaissance et si nous sommes relativement bien informĂ©s quant Ă  la pratique musicale concernant les pĂ©riodes Renaissance et Baroques, c’est loin d’ĂȘtre le cas pour le Moyen Age, et notamment pour la pratique instrumentale.
Aussi, nous devons rester modestes dans nos propositions d’interprĂ©tations de ce rĂ©pertoire. En gĂ©nĂ©ral (cela dĂ©pendant bien sur du degrĂ© de pratique et de connaissances en musique mĂ©diĂ©vale de ces Ă©tudiants , souvent plus formĂ©s et informĂ©s pour la musique Baroque et Renaissance,) je dois mettre l’accent sur ce que j’appelle la couleur des voces dans la solmisation, c’est-Ă -dire le caractĂšre des notes suivant leur nom (Ut, Re, Mi, Fa, Sol, La) aux Moyen Age.

Les notes nommĂ©es UT et FA sont plutĂŽt douces, sensibles, fĂ©minines. MI et LA sont masculins, plutĂŽt durs et forts ; RE et SOL sont neutres. Ce savoir, qui nous vient des traitĂ©s de la Renaissance, mais qui Ă©tait d’une maniĂšre Ă©vidente la base de la sensibilitĂ© modale mĂ©diĂ©vale des chanteurs, est trop souvent encore mĂ©connu ou nĂ©gligĂ© (car appliquĂ© d’une maniĂšre caricaturale) par les musiciens actuels. Sa pratique subtile est d’une puissance incroyable et induit une interprĂ©tation organique de toute ligne mĂ©lodique.
Ce n’est lĂ  bien sur qu’un aspect et un exemple, qu’il faut encore promouvoir, de ce qui me parait essentiel et indispensable pour l’interprĂ©tation de la musique mĂ©diĂ©vale 
 d’autant plus que cette recherche subtile de caractĂšre des notes mĂšne Ă  une hyper concentration et une sensibilitĂ© qui donne immĂ©diatement des rĂ©sultats de prĂ©sence musicale et d’émerveillement.

 

 

 

‹‹CLASSIQUENEWS : Qu’est-ce qui rend la musique du Trecento italien passionnante de votre point de vue ? De quelle maniĂšre se prĂȘte-t-elle particuliĂšrement Ă  la pĂ©dagogie ? 

‹‹Pierre HAMON : Le XIVĂšme siĂšcle, dans toute l’Europe d’ailleurs et pas seulement en Italie, est un siĂšcle musicalement passionnant. C’est l’époque du passage, comme le nomme Guillaume de Machaut, de la vielle Ă  la nouvelle forge, c’est-Ă -dire de l’ancienne maniĂšre de composer, avec une importance trĂšs grande donnĂ©e Ă  l’art monodique, au rythme plus ou moins libre, Ă  la nouvelle, polyphonique et contrapuntique. C’est aussi le siĂšcle du dĂ©veloppement de la notation rythmique, qui va aboutir aux compositions parmi les plus complexes de l’histoire de la musique, avec l’Ars subtilior.
En Italie, aprĂšs l’invention par Guido d’Arezzo au XIĂšme siĂšcle de la solmisation, dont j’ai parlĂ© plus haut, c’est le dĂ©veloppement d’une nouvelle notation, spĂ©cifiquement italienne, et d’un art nouveau, annonçant dĂ©jĂ  la Renaissance. Les premiers manuscrits de musique profane parvenus jusqu’à nous, avec de nouvelles formes codifiĂ©es de chansons, ballata, madrigaux, datent du Trecento. Idem pour les premiĂšres piĂšces instrumentales « de concert « que sont les grandes et magnifiques Estampies Italiennes du Manuscrit de Londres. C’est la jeunesse d’un nouvel art, qui transparait incroyablement dans l’énergie de ces Ɠuvres. Nous y trouvons Ă©galement les premiers manuscrits de piĂšces instrumentales trĂšs ornĂ©es et fleuries qui sont un modĂšle pĂ©dagogique pour apprendre Ă  orner et embellir une ligne mĂ©lodique, et Ă  dĂ©velopper d’une maniĂšre trĂšs virtuose le jeu instrumental.
Pour les Ă©tudiants, travailler Ă  la source connue de toute notre musique instrumentale, faire vivre chaque ligne , mĂȘme en polyphonie, comme une monodie, ne peut qu’éclairer et enrichir ensuite leur interprĂ©tation des rĂ©pertoires plus communĂ©ment enseignĂ©s de la Renaissance et du Baroque.

Propos recueillis en juin 2022.

 

 

 

‹‹_______________________________________

‹TOUTES LES INFOS sur le sĂ©minaire de musique ancienne prĂ©sentĂ© par le VEMI – VANNES : 9 – 12 juillet 2022 – masterclasses et concerts :

https://www.classiquenews.com/vannes-vemi-9-12-juillet-2022-12e-academie-europeenne-de-musique-ancienne-seminaire-trecento-italien/

 

 VEMI-2022-seminaire-trecento-academie-9-au-12-juil-puis-23-au-28-oct-2022-classiquenews-bruno-COCset