Jean Sibelius : IntĂ©grales des Symphonies – complete symphonies (Simon Rattle, City of Birmingham symphony Orchestra / 4 cd Warner classics).

rattle-simon-birmingham-jean-sibelius-complete-symphonies-integrale-des-symphonies-critique-review-classiquenews-juin-2015-4cd-warner-classicsJean Sibelius : IntĂ©grales des Symphonies – complete symphonies, Les OcĂ©anides, Opus 55 (SImon Rattle, City of Birmingham symphony Orchestra  / 4 cd Warner classics). Formidable travail de Rattle Ă  la fin des annĂ©es 80 et au dĂ©but des annĂ©es 90, soit en plein boom du compact : les instrumentistes du Symphonique de Birmingham (City of Birmingham symphony Orchestra), manifestement galvanisĂ©s par leur directeur musical, atteignent une cohĂ©rence d’approche, une qualitĂ© et une unitĂ© technique phĂ©nomĂ©nale qui Ă  l’Ă©preuve des climats et atmosphères d’un Sibelius mĂ©ditatif, philosophe, panthĂ©iste permettent d’Ă©galer les meilleures phalanges europĂ©ennes et amĂ©ricaines. Le cd 1 est une immersion sans rĂ©serve ni hĂ©sitation d’aucune sorte dans le grand bain trĂ©pidant de la texture sibĂ©lienne  (premier mouvement tellurique et fracassant): cosmogonie orchestrale au diapason de la nature ocĂ©an dont la vitalitĂ©, l’ivresse symphonique est magistralement comprise par le chef. Son irrĂ©pressible urgence, affirmation de la volontĂ© et d’une pulsion viscĂ©rale ancrĂ©e, qui s’expose et se dĂ©veloppe sans retenue mais avec beaucoup de finesse et de rĂ©flexion dans l’Ă©quilibre des pupitre (cordes / cuivres) s’affirme nettement. Le cd 2 est en ce sens des plus emblĂ©matiques d’une comprĂ©hension intuitive et instinctive plus que convaincante, Ă©lectrisante : la Symphonie n°2 est son appel furieusement Ă©nergique Ă  l’hĂ©donisme paien, la 3 qui suit, Ă  la fois plus intĂ©rieure et mahlĂ©rienne, quoique aussi dansante et Ă©chevelĂ©e que sa prĂ©cĂ©dente, suffit Ă  mesurer l’engagement de l’orchestre britannique dont Simon Rattle fait une formidable machine sensible oĂą triomphent l’unisson aĂ©rien des cordes, l’Ă©clat des bois et des vents, la tension colorĂ©e et chaude des cuivres, le tout magnifiquement structurĂ©, dans un Ă©quilibre toujours clair des pupitres.

 

 

 

Formidable Symphonique de Birmingham

Rattle outrageusement sibélien

 

CLIC D'OR macaron 200Au delĂ  de la performance instrumentale et orchestrale, c’est aussi le geste impĂ©rialement organique du chef qui restituant au cycle, son unitĂ© intĂ©rieure, sa cohĂ©rence trĂ©pidante, le souffle des Ă©lĂ©ments oĂą s’inscrit le chant de la nature, – massif des forĂŞts et masse maritime-, s’affirme au sommet de la discographie. Si Karajan n’aborda les Symphonies de Sibelius que partiellement, Rattle nous offre ici une intĂ©grale qui a comptĂ© pour sa maturitĂ© de musicien et aussi dans l’histoire de la formation de Birmingham, appelĂ©e Ă  se dĂ©passer littĂ©ralement. Le rĂ©sultat est d’une finesse irrĂ©sistible : s’y impose la lumière et la prĂ©sence concrète des frondaisons comme de la houle, comme la sensualitĂ© mĂ©ditĂ©e de l’instrumentation de Tchaikovski, de Mahler avec ce sentiment tragique et lyrique qui sont spĂ©cifiques et sans Ă©gal. Ajoutons dans un crescendo dont Sibelius a le secret dans la diffraction de la texture instrumentale, ce sentiment d’Ă©merveillement pour la nature tel qu’il transparait par exemple dans la formidable ouverture ou poème symphonique Les OcĂ©anides couplĂ© avec la Symphonie n°1. Quelle leçon de symphonisme mesurĂ©, nuancĂ©, d’une transparence hĂ©doniste magistrale.
Scintillant, poĂ©tique et poète mĂŞme, Rattle nous livre un Sibelius enchantĂ©, habitĂ©, voire hallucinĂ© : la matière Ă©purĂ©e de la 7ème Symphonies avec ses textures sourdes et allusives des cuivres puis des cordes, gravissant la montagne vers l’Ă©blouissement final, est bouleversante. Rattle joint l’excellence technicienne et la justesse de l’intention.

Et la totalitĂ© du cycle, est de la mĂŞme eau ; c’est un accomplissement qu’il ne faut pas nĂ©gliger dans toute discographie de Sibelius. A moins de 20 euros, ce coffret rĂ©Ă©ditĂ© est incontournable et doit figurer dans toute discothèque du symphoniste averti.

 

 

CD, coffret. Intégrale CLIC de classiquenews. Sibelius: Complete Symphonies : 1-7. Les Océanides, opus 55. City of Birmingham symphony Orchestra. Sir Simon Rattle (4 cd Warner classics 0825646198788). Réédition événement.