RĂ©cital du pianiste Seong-Jin Cho, en direct sur internet

seong-jin-cho-mozart-schubert-chopin_d_jpg_720x405_crop_upscale_q95En direct sur internet, ce soir, 20h : rĂ©cital du pianiste Seong-Jin Cho, nouveau signataire chez l’écurie Deutsche Grammphon, aprĂšs son triomphe rĂ©cent au dernier Concours Chopin de Varsovie. Concert en direct depuis Reims. Il a remportĂ© le premier Prix lors du dernier Concours Chopin de Varsovie en octobre 2015 (17Ăšme Concours).

 

seong_jin_cho_chopin_17_concours_piano_varsovie_meaNĂ© Ă  SĂ©oul le 28 mai 1994, Seong-Jin Cho est un jeune talent prometteur qui a dĂ©jĂ  remportĂ© plusieurs distinction : Grand Prix du Concours international Chopin pour jeunes pianistes (2008), 3e prix du concours international TchaĂŻkovski (2011), 3e prix du Concours international Arthur Rubinstein
 Elu et distinguĂ© Ă  Varsovie par un Jury composĂ© de Martha Argerich, Philippe Entremont, Nelson Goerner, Seong-Jin Cho inscrit son nom dans une liste de laurĂ©ats prestigieux tels que Maurizio Pollini (1er prix, 1960), Martha Argerich (1965), Krystian Zimerman (1975), Yundi Li, Rafal Blechacz (2005)
 tous artistes ayant signĂ© par la suite avec le prestigieux label jaune toujours bien placĂ© dans la carriĂšre des grands noms du piano, Deutsche Grammophon. Daniil Trifonov, Yuja Wang, Yundi, hier Lang Lang (aujourd’hui passĂ© chez Sony)
 font aussi partie de l’écurie DG. Qu’en sera-t-il pour le jeune sud corĂ©en Seong-Jin Cho ? Dans un rĂ©cent communiquĂ©, rĂ©affirmant son partenariat avec l’Institut Chopin de Varsovie, coorganisateur du Concours Chopin fondĂ© en 1927, Deutsche Grammophon annonce un prochain enregistrement Chopin par le nouveau laurĂ©at du Concours polonais, Seong-Jin CHO. A suivre
 EN LIRE + sur Seong-Jin CHO, premier prix du 17Ăšme Concours Chopin de Varsovie (octobre 2015)

 
Au programme :
Mozart : Rondo K 511
SCHUBERT : Sonate pour piano n°19
CHOPIN : 24 Préludes pour piano
Seong-Jin Cho, piano
VOIR le direct ce soir Ă  partir de 20h sur le site de Deutsche Grammophon : http://www.deutschegrammophon.com/fr/gpp/index/seong-jin-cho-reims

 

LIRE aussi notre critique complĂšte du premier cd de SEONG-JIN CHO, programme Chopin, CLIC de CLASSIQUENEWS d’octobre 2015

 

CD. Seong Jin Cho, piano. Chopin : 24 préludes, Nocturne opus 48 (1 cd Deutsche Grammophon, octobre 2015)

chopin seong jin cho cd deutsche grammophon review cd critique compte rendu nocturne chopin opus 48 : 1 classiquenewsCHOPIN TRANSCENDANT. Seong Jin Cho peut ĂȘtre un corĂ©en comblĂ©. L’asiatique dĂ©voile chez FrĂ©dĂ©ric Chopin, une sensibilitĂ© idĂ©ale pour l’univers si exigeant du Romantique. Le 17Ăšme laurĂ©at du Grand Prix du Concours Chopin deVarsovie mĂ©rite amplement la distinction qui honore son jeune talent. NĂ© en mai 1994 soit Ă  21 ans, le nouveau laurĂ©at du Concours Chopin de Varsovie successeur Ă  cette distinction de Arguerich, Zimerman, et plus rĂ©cemment Wolf ou Trifonov dĂ©voile un tempĂ©rament hors normes une profondeur et une gravitĂ© hallucinante qui rĂ©vĂšle chez Chopin aux cĂŽtĂ©s de sa digitalitĂ© extravagante et saisissante, cette amertume implacable, ce gouffre tragique irrĂ©sistible et indicible qui aux cĂŽtĂ©s des percĂ©es explicitement rĂȘveuses et de fait crĂ©pusculaires, c’est c’est Ă  dire belliniennes, dĂ©concertent tout autant par une ampleur de vue, une conscience du fatum d’une puissance et d’une carrure inĂ©dite qui souvent est gommĂ©e chez nombre de ses compĂ©titeurs.  Son Chopin a non seulement de la pure magie virtuose d’un toucher d’une finesse extrĂȘme mais il sait construire et bĂątir des paysages d’une Ăąpre et furieuse mĂ©lancolie.

CLIC D'OR macaron 200AprĂšs l’Ă©coute des 24 PrĂ©ludes, le Nocturne opus 48/I rĂ©sume Ă  lui seul l’engagement esthĂ©tique du jeune prodige corĂ©en, les fondements rĂ©els de sa passionnante maturitĂ©, les vertiges de ces luttes silencieuses d’une incroyable tension. Errance dĂ©sespĂ©rĂ©e, rĂȘverie, prenante et insupportable amertume puis renoncement Ă©thĂ©rĂ©, avec ce que Chopin rĂ©alise seul, ce jaillissement miraculeux d’une innocence pure bercĂ©e de tendresse et d’espĂ©rance   Le lyrisme Ă©perdu que le jeune pianiste corĂ©en qui vit Ă  Paris, fait surgir de l’ombre est Ă  mille lieues de la performance rien que sĂ©ductrice et souvent grandiloquente de Lang  Lang.

Cho en  vĂ©ritable poĂšte des nuances, gĂ©nie lĂ©gitimement reconnu en 2015, maitre artisan entre autres d’un rubato d’une rare intelligence sait suggĂ©rer et murmurer avec une subtilitĂ© de ton inouĂŻ (PrĂ©lude 19), gouffres vertigineux et pudeur absorbante d’une absolue tristesse (PrĂ©lude 20). Le choc est Ă  la hauteur de la rĂ©compense dĂ©crochĂ©e. Et le tĂ©moignage ici magistralement enregistrĂ© par les Ă©quipes de Deustche Grammophon de surcroĂźt au moment des Ă©preuves varsoviennes d’octobre 2015 donne davantage de poids et de vitalitĂ© Ă  ce formidable enregistrement. … n’Ă©coutez que ce Nocturne et vous saisirez l’urgence funambule d’un nouveau prince du piano. Capable d’une hypersensibilitĂ© arachnĂ©enne comme d’un feu d’une exquise virilitĂ©, enchaĂźnĂ©s avec une continuitĂ© oĂč percĂ© le sens de l’architecture interne des oeuvres. Litteralement prodigieux. On aimerait Ă©couter ses prochains albums chez les Français allusifs et liquides comme prophĂštes : Ravel, Debussy, Satie.

CD. Seong Jin Cho, piano. Chopin : 24 préludes, Nocturne opus 48 (1 cd Deutsche Grammophon, octobre 2015)

Concours Chopin de Varsovie 2015 : sacre du sud-coréen Seong-Jin Cho

PIANO. Concours Chopin de Varsovie. Le pianiste sud-coréen Seong-Jin Cho, 1er Prix. Lors de la finale du 17Úme Concours international de piano Frédéric Chopin à Varsovie (Pologne), ce mardi 20 octobre 2015, le pianiste sud-coréen Seong-Jin Cho (21 ans) a remporté le premier prix. Formé au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMdP, classe de Michel Beroff), le sud-coréen Seong-Jin Cho qui vit à Paris, remporte le premier prix (soit 30 000 dollars / 33 600 euros), et de nombreux concerts programmés dans plusieurs salles du monde entier.

seong_jin_cho_chopin_17_concours_piano_varsovie_meaNĂ© Ă  SĂ©oul le 28 mai 1994, Seong-Jin Cho est un jeune talent prometteur qui a dĂ©jĂ  remportĂ© plusieurs distinction : Grand Prix du Concours international Chopin pour jeunes pianistes (2008), 3e prix du concours international TchaĂŻkovski (2011), 3e prix du Concours international Arthur Rubinstein
 Elu et distinguĂ© Ă  Varsovie par un Jury composĂ© de Martha Argerich, Philippe Entremont, Nelson Goerner, Seong-Jin Cho inscrit son nom dans une liste de laurĂ©ats prestigieux tels que Maurizio Pollini (1er prix, 1960), Martha Argerich (1965), Krystian Zimerman (1975), Yundi Li, Rafal Blechacz (2005)
 tous artistes ayant signĂ© par la suite avec le prestigieux label jaune toujours bien placĂ© dans la carriĂšre des grands noms du piano, Deutsche Grammophon. Daniil Trifonov, Yuja Wang, Yundi, hier Lang Lang (aujourd’hui passĂ© chez Sony)… font aussi partie de l’Ă©curie DG. Qu’en sera-t-il pour le jeune sud corĂ©en Seong-Jin Cho ? Dans un rĂ©cent communiquĂ©, rĂ©affirmant son partenariat avec l’Institut Chopin de Varsovie, coorganisateur du Concours Chopin fondĂ© en 1927, Deutsche Grammophon annonce un prochain enregistrement Chopin par le nouveau laurĂ©at du Concours polonais, Seong-Jin CHO. A suivre…

 

VOIR ici la vidéo de la performance de Seong-Jin Cho pendant le tour préliminaire du 17Úme Concours international Frédéric Chopin, Varsovie, octobre 2015) : lien youtube Seong-Jin Cho (durée : 35 mn)

 

 

 

cho piano concours chopin varsovie 2015 premier prix classiquenews