POITIERS, TAP, temps forts de la saison 2019 – 2020

tap-poitiers-saison-2019-2020-temps-forts-programmation-classiquenews-annonce-concertsPOITIERS, TAP, temps forts de la saison 2019 – 2020   –   Le TAP ThĂ©Ăątre Auditorium Poitiers nous promet une nouvelle saison 2019 2020 Ă  la fois Ă©clectique, riche en partages et en dĂ©couvertes. Preuve que l’institution Ă  Poitiers a la souci d’élargir le rĂ©pertoire comme de diversifier et remodeler l’expĂ©rience du concert et de la performance, auprĂšs du plus grand nombre. Il est vrai que ses formations “associĂ©es” : l’Orchestre de chambre Nouvelle-Aquitaine, Ars Nova, l’Orchestre des Champs-ElysĂ©es, composent in loco un rĂ©servoir foisonnant de personnalitĂ©s, d’initiatives, d’expĂ©riences nouvelles et diverses, aux cĂŽtĂ©s des rĂ©pertoires ainsi remarquablement Ă©quilibrĂ©s. Le TAP de Poitiers en disposant d’un auditorium aux qualitĂ©s acoustiques exceptionnelles, offre pour chaque concert, une expĂ©rience singuliĂšre pour le nĂ©ophyte comme pour le mĂ©lomane, plus familier des grands bains symphoniques. C’est pour chaque programme des conditions idĂ©ales pour l’auditeur. Avec son dispositif particulier, favorisant y compris dans le contour de ses murs, les piĂšges Ă  son, une autre façon de percevoir et de goĂ»ter le son comme les alliances sonores. Les instruments qu’ils soient historiques ou modernes gagnent un nouveau relief. Tout cela rend unique, l’expĂ©rience du concert de musique classique au TAP, ThĂ©Ăątre Auditorium de Poitiers.

 

 

 

TAP-POITIERS-concerts-auditorium-acoustique-exceptionnelle-classiquenews

 

 
 

 

 

TAP POITIERS, nouvelle saison 2019 – 2020,
mois par mois, d’octobre 2019 Ă  mai 2020
________________________________________________________________________________________________

 

 

 

OCTOBRE 2019
DĂ©part ce 10 octobre 2019 avec un programme dĂ©diĂ© Ă  Offenbach, le « Strauss français », roi de l’opĂ©rette et du dĂ©lire poĂ©tique, anniversaire oblige en 2019 : en vedette, dans les rĂŽles pĂ©tillants, cocasses inventĂ© par Jacques Offenbach, la soprano colorature MĂ©lanie Boisvert et ses partenaires, avec l’Orchestre de chambre Nouvelle-Aquitaine / Laurent Campellone.

Puis le 17 octobre, immersion symphonique grĂące Ă  l’Orchestre des Champs-ElysĂ©es et son premier violon Alessandro Moccia qui dirige le collectif sur instruments d’époque: au programme BEETHOVEN en prĂ©lude Ă  l’annĂ©e 2020, celle des 250 ans (Symphonie n°1, Concerto pour piano n°1 avec le pianiste Yury Martynov).

 

 

 

NOVEMBRE 2019
Retour d’une trĂšs grande violoniste Isabelle Faust, dans un nouveau concert de l’Orchestre des Champs-ElysĂ©es (Philippe Herreweghe, direction), dim 10 novembre 2019 : programme germanique et symphonique oĂč percent l’ampleur architecturĂ©e de Brahms (Double Concerto pour violon et violoncelle, avec Isabelle Faust et Christian PoltĂ©ra) mais aussi la puissance toute en finesse, une spĂ©cialitĂ© de Philippe Herrewghe, grand dĂ©fenseur du compositeur, pour la Symphonie n°2 d’Anton Bruckner.
AprĂšs le grand bain orchestral, place Ă  l’intimisme de la musique de chambre
 DĂ©couvert au festival estival de Saintes, le jeune Quatuor AROD – aussi prometteur que le Quatuor Elmire parmi la jeune gĂ©nĂ©ration, joue ensuite Schubert, Bartok (4Ăš Quatuor) et Brahms (2Ăš Quatuor), le 14 novembre 2019.

 

 

 

DÉCEMBRE 2019
150 ans de la mort de BERLIOZPour l’annĂ©e BERLIOZ 2019, le TAP rĂ©alise l’oratorio nĂ©o baroque de Berlioz, L’Enfance du Christ que l’auteur de la Fantastique fit passer Ă  l’époque pour une piĂšce française baroque retrouvĂ©e alors, d’un auteur du XVIIĂš oubliĂ© depuis (!), et qui eut un immense succĂšs. Le Repos de la Sainte Famille ou le Trio des IsmaĂ©lites tĂ©moignent de la ferveur tendre et recueillie de Berlioz, sa capacitĂ© Ă  ressusciter le souffle et la poĂ©sie de la fable sacrĂ©e
 Le plateau rĂ©unit les interprĂštes de la production de l’an passĂ© au Festival Berlioz de la CĂŽte Saint-AndrĂ©. Mardi 10 dĂ©cembre 2019. Orch de chambre Nouvelle-Aquitaine, Les Pierres Lyriques (Jean-François Heisser, direction).

TAP-poitiers-orchestre-champs-elysees-philippe-herreweghe-classiquenews-tap-2019-saison-2019-2020

 

© 2009 photographies Arthur Péquin / TAP Poitiers

 

 

JANVIER 2020
Le mercredi 8 janvier, place pour un thĂ©Ăątre inclassable, entre comĂ©die, concerts, performance et dĂ©lire fantastique : « Songs », parcours nocturnes oĂč Ă  ses noces, une jeune femme s’enferme dans les toilettes pour ne plus en sortir. Les invitĂ©s, la famille s’affairent alors pour la divertir et la calmer. Avec le mezzo dĂ©lirant, dĂ©jantĂ© et aux moyens phĂ©nomĂ©naux de Lucile Richardot, avec l’ensemble Correspondances, SĂ©bastien DaucĂ© (musiques des Baroques anglais, Dowland et Purcell – trame musicale conçue par Samuel Achache).
Puis mardi 14 janvier 2020, l’Orchestre de chambre Nouvelle-Aquitaine (JF Heisser, direction) trace un portrait musical de David Krakauer, « immense clarinettiste amĂ©ricain de lointaines origines juives polonaises et russes, dont le nom est immanquablement associĂ© Ă  la musique klezmer, tradition musicale des Juifs d’Europe Centrale. » Au programme, Ɠuvres de Mozart, Kodaly, Golijov, musique klezmer

Le sam 18 janvier 2020 (16h), le TAP accueille la Maßtrise de Radio France dans un programme Britten (A ceremony of carols), Putt (création française de Under the Giant Fern of Night), Imogen et Gustav Holst (Sofi Jeannin, direction).
Enfin vendredi 31 janvier 2020, concert Ă©vĂ©nement dĂ©diĂ© Ă  l’oratorio de LumiĂšres, La CrĂ©ation de Haydn, sommet de l’oratorio classique Ă  Vienne au dĂ©but du XIXĂš. Orch des Champs-ElysĂ©es, Collegium Vocale Gent / solistes : Mari Eriksmoen, soprano ; Patrick Grahl, tĂ©nor ; Florian Boesch, baryton/ Philippe Herreweghe, direction. Le concert est assurĂ©ment l’un des temps forts de la saison 2019 2020.

 

 

 

FÉVRIER 2020
laloum adam pinao concertos brahms cd sony review cd cd critique par classiquenewsHabituĂ© du Festival de Saintes, le pianiste Adam Laloum a sĂ©duit un large public pour son jeu tout en nuances et poĂ©sie. Une approche qui devrait s’accomplir encore entre souplesse et intĂ©rioritĂ© dans un programme SCHUBERT, jeudi 13 fĂ©vrier 2020 : Sonate pour piano n° 19 en do mineur D. 958, Sonate pour piano n° 21 en si bĂ©mol majeur D. 960. RĂ©cital des plus prometteurs. Soit les piliers schubertiens de la fameuse sensucht romantique germanique, l’Ă©quivalent de notre spleen français…
Le TAP porte depuis plusieurs annĂ©es un projet musical ambitieux impliquant les jeunes vocations musicales du territoire aux cĂŽtĂ©s des professionnels (en majoritĂ© les instrumentistes de l’Orchestre des Champs-ElysĂ©es), mais aussi des amateurs non musiciens
 le 19 fĂ©vrier 2020 (7Ăš Ă©dition du projet), le chƓur et l’orchestre des Jeunes prĂ©sentent ainsi l’aboutissement de plusieurs sĂ©ances de travail et de rĂ©pĂ©tition : un programme dĂ©diĂ© entre autres, Ă  Berlioz, Beethoven pour son 250Ăš anniversaire (il est nĂ© en 1770). Au programme : ouverture d’Egmont, extrait de la Damnation de Faust
 , une Ɠuvre en crĂ©ation de Lisa Heute
 ChƓur et Orchestre des Jeunes sous la direction de Mathieu Romano.

 

 

 

MARS 2020

Formation associĂ©e, comme l’Orch des Champs-ElysĂ©es et l’Orch de chambre nouvelle-Aquitaine, l’ensemble Ars Nova propose le jeudi 26 mars 2020 : « SPECTRE(S) », un programme dĂ©diĂ© au compositeur fondateur de l’école spectrale en France, GĂ©rard Grisey (1946-1998) dont PĂ©riodes (1974) et Partiels (1975) pour ensemble, sont jouĂ©s sous la direction de Jean-MichaĂ«l Lavoie, nouveau directeur d’Ars Nova (une rencontre avec le directeur musical est proposĂ©e aprĂšs le concert). Puis, lundi 30 mars (19h30) pleins feux sur les musiques poĂ©tiques enivrantes qui accompagnent les films de Miyazaki : l’Orchestre d’Harmonie du Conservatoire de Grand Poitiers joue plusieurs partitions signĂ©es Joe Hisaishi, vĂ©ritable lĂ©gende au pays du soleil levant. Entre NausicaĂ€ de la vallĂ©e du vent (1984) et le plus rĂ©cent, Le vent se lĂšve (2013), des succĂšs tels que Le ChĂąteau dans le ciel, Mon voisin Totoro ou Le Voyage de Chihiro ressuscitent grĂące aux instrumentistes de l’Orchestre d’Harmonie du Conservatoire. Concert Ă©pique, intense, poĂ©tique


 

 

 

 

AVRIL 2020

Le compositeur Kurt Weill, de Berlin Ă  New York est aussi passĂ© par la France, dans son exil fuyant l’Allemagne nazie. Mordant autant que poĂ©tique, son style ne cesse aussi d’interroger la forme thĂ©Ăątrale. Avec l’Orchestre de chambre Nouvelle-Aquitaine, le chanteur et comĂ©dien Lambert Wilson dĂ©clare le 16 avril 2020 (20h30) son amour de la comĂ©die dĂ©jantĂ©e, dĂ©lirante et musicale conçue dans les annĂ©es 1930. Le rĂ©citant chanteur rend hommage Ă  toutes les facettes du gĂ©nie de Weill, contestataire berlinois, poĂšte parisien et atypique maĂźtre de Broadway.

 
 
tap-poitiers-auditorium-grand-concert-pourtour-piege-a-son-classiquenews-poitiers-TAP
 
 

MAI 2020

Grand invitĂ© du TAP Ă  Poitiers et certainement collectif sublimĂ© par l’acoustique unique en Europe de l’Auditorium poitevin, le Philharmonique de Radio France passe par le TAP ce 8 mai 2020 pour un nouveau programme symphonique trĂšs prometteur car il est aussi dirigĂ© par un jeune maestro finnois, dĂ©jĂ  saluĂ© par Classiquenews, Santtu-Matias Rouvali (33 ans) qui allie prĂ©cision, fulgurance, fiĂšvre Ă©lectrique
 Le programme comprend le Concerto variation de Rachmaninov inspirĂ© par Paganini (soliste : Yulianna Avdeeva, piano), la Symphonie n°5 de Chostakovich, composĂ©e pendant la terreur stalinienne.

 

 

 

RAVEL en CONCLUSION… Puis, contrepointant cette immersion orchestrale de plus prometteuses, place Ă  la ciselure et aux couleurs ravĂ©liennes, le 26 mai 2020 : Louis ravel-maurice-portrait-compositeur-dossier-ravel-classiquenewsLangrĂ©e, participant Ă  la nouvelle Ă©dition Maurice Ravel, – « qui a l’ambition de retravailler ses manuscrits originaux et possiblement rĂ©vĂ©ler quelques traits, couleurs ou saveurs inĂ©dites chez le compositeur », joue Ă  Poitiers dans la foulĂ©e des enregistrements proches, Une barque sur l’ocĂ©an, Concerto en sol, Concerto pour la main gauche, La Valse, rien de moins d’un Maurice Ravel plus inspirĂ© que jamais. Soliste au piano, l’excellent et facĂ©tieux, David Kadouch. Programme Ă©vĂ©nement et temps fort de la saison 2019 2020 au TAP de Poitiers.

 

 

 

TAP-poitiers-auditorium-salle-concerts-saison-2019-2020-classiquenews-saison-2019-2020-tap-poitiers

 

 

 
© 2009 photographies Arthur Péquin / TAP Poitiers

________________________________________________________________________________________________

ACHETEZ EN LIGNE
offres d’abonnement, offre pour plusieurs spectacles (de 3 à 5, de 6 à 8 spectacles
)
https://www.tap-poitiers.com/achetez-en-ligne/

Toutes les infos sur la saison nouvelle 2019 2020, musique classique au TAP de POITIERS
https://www.tap-poitiers.com/spectacle/recherche/musique/

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

tap-poitiers-saison-2019-2020-temps-forts-programmation-classiquenews-annonce-concerts

 

 

 

 

 

 

 

COMPTE RENDU, critique, opéra. TOURS, Opéra, le 4 oct 2019. MOZART : Cosi fan tutte. Boudeville, Feix
 B Pionnier / G Bouillon.

COMPTE RENDU, critique, opĂ©ra. TOURS, OpĂ©ra, le 4 oct 2019. MOZART : Cosi fan tutte. Boudeville, Feix
 Benjamin Pionnier, direction / Gilles Bouillon, mise en scĂšne. Pour lancer sa nouvelle saison lyrique 2019 2020, l’OpĂ©ra de Tours rĂ©affiche COSI FAN TUTTE du divin MOZART, dernier opus de la trilogie conçue avec Da ponte (Vienne, 1790). Ce dernier avait dĂ©jĂ  traitĂ© le sujet de l’infidĂ©litĂ© et de l’inconstance du dĂ©sir dans un prĂ©cĂ©dent livret pour l’opĂ©ra de Salieri, La Scuola degli Gelosi (l’école des jaloux) de 1783. Pour Wolfgang, le propos devient « la scuola degli amanti / l’école des amants, avec pour devise gĂ©nĂ©rique « Cosi fan tutte » : elles font toutes pareil (autrement dit, toutes les femmes sont infidĂšles). La production a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© crĂ©Ă©e in loco en 2014, sa justesse mĂ©rite absolument d’ĂȘtre reprise. Et puis rien de tel qu’un bon Mozart pour amorcer un nouveau cycle d’opĂ©ras.

Aucune rĂ©fĂ©rence Ă  cette Naples XVIIIĂšme qui souvent continue de marquer les mises en scĂšnes les plus rĂ©centes. L’homme de thĂ©Ăątre (ex directeur du CDN de Tours), Gilles Bouillon, a rĂ©solument inscrit ce Cosi comme une fable contemporaine dans une espace moderne oĂč brille surtout la vivacitĂ© des femmes, grĂące Ă  un excellent trio fĂ©minin rĂ©uni pour cette reprise sur les planches de l’opĂ©ra de Tours. Car la devise qui sert de titre offre en rĂ©alitĂ© un miroir Ă  une sociĂ©tĂ© machiste : au nom de l’inconstance des femmes, Mozart et Da Ponte dĂ©noncent surtout les hommes qui non seulement sont infidĂšles et volages, mais fustigent et condamnent celles qui osent faire de mĂȘme, outrageusement libres, maĂźtresses de leur corps et de leur plaisir.
Au sortir des deux actes de ce dramma giocoso, c’est l’incohĂ©rence et l’hypocrisie des hommes qui sortent ridiculisĂ©es. Avant de juger, certains feraient bien de s’analyser et faire amende honorable.

 

 

Reprise du Cosi de Gilles Bouillon Ă  l’OpĂ©ra de Tours

Angélique Boudeville,
mozartienne de grande classe

________________________________________________________________________________________________

 

 

COSI-FAN-TUTTE-fiordiligi-dorabella-despina-angelique-boudeville-benjamin-pionnier-opera-de-tours-critique-opera-classiquenews

 

 

A Tours, les voix de femmes sont Ă  la fĂȘte, soulignant tout ce que l’ouvrage, son texte, sa divine musique doivent au gĂ©nie mozartien, premier fĂ©ministe avant l’heure.

Petite voix mais volubile et habile en travestissements (en faux mĂ©decin, adepte du mesmerisme, au I ; puis au II, faux notaire Ă  la vois Ă©raillĂ©e, aigrelette), la Despina de DIMA BAWAB souligne la saveur comique de l’action : comĂ©dienne astucieuse et interprĂšte sincĂšre, elle respire l’esprit, la facĂ©tie, le goĂ»t du jeu et une bonne dose de militantisme fĂ©mininiste : c’est elle qui rĂ©Ă©duque les deux jeunes oies trop crĂ©dules. N’hĂ©sitant pas Ă  rudoyer ces jeunes patronnes en les traitant de bouffonnes, et d’Ă©pingler les hommes qui ne valent rien et qui « se valent tous ».
En Fiordiligi et Dorabella, les spectateurs tourangeaux bĂ©nĂ©ficient de deux tempĂ©raments aussi caractĂ©risĂ©s que subtils, aussi puissants que racĂ©s qui relĂšvent les dĂ©fis multiples de leurs duos et solos. Les deux françaises choisies pour ce duo fĂ©minin parmi les plus passionnants du rĂ©pertoire, Ă©blouissent littĂ©ralement chacune dans leurs parties. Dorabella d’abord de marbre puis qui succombe au charme du bel albanais (Ferrando dĂ©guisĂ©), ALIÉNOR FEIX dĂ©ploie de solides attraits ; voix ample et franche, sculptĂ©e en une voluptĂ© de plus en plus manifeste ; un cran au dessus est atteint avec l’impeccable Fiordilgi d’ANGÉLIQUE BOUDEVILLE ; la finesse et la beautĂ© de son diamant clair soutenu par une coloratoure fluide et naturelle et des aigus rayonnants par leur douceur d’attaque, semblent raviver les grandes mozartiennes d’hier, tenantes du rĂŽle : Della casa, CaballĂ©, Te Kanawa… Il y a du miel et une lumineuse candeur qui foudroient, dans cette voix mozartienne naturelle. Si elle soigne encore davantage le sens et la puretĂ© de son legato, les riches nuances de chaque syllabe, son intelligibilitĂ© et la subtilitĂ© des phrases, la jeune diva pourrait prĂ©tendre demain aux plus redoutables emplois belcantistes et aux autres rĂŽles mozartiens remarquables (Suzanna, la Comtesse, Pamina…) ; dans Cosi, ses deux airs solos (Come scoglio au I, puis son Rondo « Per pietà » au II)
 vĂ©ritables airs de concerts exigeants des moyens phĂ©nomĂ©naux, imposent une classe exceptionnelle, soliditĂ© des moyens, intelligence de l’intonation et conception du rĂŽle dans la situation
, Ă  l’avenant. Belle rĂ©vĂ©lation d’un talent Ă  suivre Ă©videmment.

Les hommes ne dĂ©mĂ©ritent pas mais sont d’un niveau en dessous : moins de souplesse comme de nuances, quoique Leonardo Galeazzi campe un Don Alfonso sĂ»r, moqueur, trĂšs au faĂźte de la connaissance humaine, un vrai mentor pour Ă©difier les deux jeunes fiancĂ©s prĂ©tentieux. Ceux ci sont dĂ©fendus avec conviction par le baryton Marc Scoffoni (Guglielmo) et SĂ©bastien Droy (Ferrando) mais comme il leur manque la finesse d’un chant mieux ciselĂ©, c’est Ă  dire mozartien.

 

 

cosi-fan-tutte-mozart-opera-de-tours-droy-scoffoni-galeazzi-benjamin-pionnier-bouillon-reprise-sept-oct-2019-critique-opera-classiquenews

 

 

Dans la fosse, Benjamin pionnier diffuse l’équilibre idĂ©al d’un Mozart Ă  la fois chambriste et d’une infinie tendresse fraternelle pour ses personnages. La souplesse chantante des cordes fait ici les dĂ©lices du trio « soave il vento » (Alfonso / Dorabella / Fiordiligi au I), temps suspendu d’une exceptionnelle sensualitĂ© caressante ; les solos instrumentaux sont impeccablement calibrĂ©s dans ce labyrinthe des cƓurs, oĂč la passion se frotte Ă  l’illusion ; l’amour, aux caprices du dĂ©sir ; les derniĂšres espĂ©rances, Ă  la barbarie de l’amour volage 

Jamais les voix ne sont couvertes mais elles rayonnent toutes distinctement dans les ensembles… (dans les sextuors du II). Du reste, le maestro redoublent de prĂ©cision et de transparence soulignant tout ce que Cosi doit aux deux prĂ©cĂ©dents opĂ©ras de la trilogie Da ponte, Don Giovanni et les Nozze di Figaro ; sans omettre d’autres traits si proches qui annoncent La FlĂ»te EnchantĂ©e (1791) Ă  maints endroits… : le duo Ferrando / Dorabella du II, prĂ©figurant dans les jeux de mots et l’esprit scherzando, l’étreinte facĂ©tieuse du duo Ă  venir, Papageno / Papagena. Tout cela s’entend Ă  Tours dans cette reprise de haute volĂ©e auquel participe aussi la prĂ©cision du chƓur maison, prĂ©parĂ© avec le soin que l’on sait par la cheffe Sandrine Abello. Production incontournable.Encore deux dates, demain, dim 6 oct (15h), puis mardi 8 oct 2019 (20h) : RĂ©servez ici

 

 

cosi-fan-tutte-opea-de-tours-mozart-benjamin-pionnier-angelique-boudeville-fiordiligi-critique-opera-classiquenews

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

COMPTE RENDU, critique, opéra. TOURS, Opéra, le 4 oct 2019. MOZART : Cosi fan tutte. Boudeville, Feix
 Benjamin Pionnier, direction / Gilles Bouillon, mise en scÚne.

 

 

Opéra de TOURS : COSI FAN TUTTE de MozartCOSI FAN TUTTE de Mozart
Opéra buffa en deux actes
Livret de Lorenzo da Ponte
Créé le 26 janvier 1790 au Burgtheater de Vienne
Production de l’OpĂ©ra de Tours
Durée : environ 3h30 avec entracte

Direction musicale: Benjamin Pionnier
Mise en scĂšne: Gilles Bouillon

Fiordiligi : Angélique Boudeville
Dorabella : Alienor Feix
Despina : Dima Bawab
Ferrando : SĂ©bastien Droy
Guglielmo : Marc Scoffoni
Don Alfonso : Leonardo Galeazzi
Choeur de l’OpĂ©ra de Tours
Orchestre Symphonique RĂ©gion Centre-Val de Loire/Tours

DĂ©cors: Nathalie Holt
Costumes: Marc Anselmi
LumiÚres: Marc DelaméziÚre

Photos : © Sandra Daveau 2019 pour l’OpĂ©ra de TOURS
Prochaines productions Ă  l’OpĂ©ra de Tours : Le DOCTEUR MIRACLE de Charles Lecocq, les 12, 13 et 14 dĂ©cembre 2019 – version pour piano et pour les juniors (et toutes leurs familles) –  pour NoËL 2019 :  LES P’TITES MICHU d’AndrĂ© Messager : Ch Grapperon / RĂ©my BarchĂ© – les 27, 28, 29 et 31 dĂ©cembre 2019 – informations ici

 

 

cosi-fan-tutte-dorabella-fiordiligi-angelique-bourdeville-opera-critique-classiquenews-opera-de-tours

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

LIRE aussi notre prĂ©sentation de COSI FAN TUTTE, reprise Ă  l’OpĂ©ra de TOURS
http://www.classiquenews.com/nouveau-cosi-fan-tutte-de-mozart-a-lopera-de-tours/

 

 

 

 

METZ, citĂ© musicale : ce soir, concert inaugural de la nouvelle saison 2019 – 2020

METZ-cite-musicale-metz-abonnements-saison-musicale-2019-2020-classiquenewsMETZ, citĂ© musicale : ce soir, concert inaugural de la nouvelle saison 2019 – 2020. Vend 13 sept 2019, 20h : David Reiland dirige l’Orchestre national de Metz 
 concert Ă©vĂ©nement. Programme sur CLASSIQUENEWS (Symphonie n°41 de Mozart / Harold en Italie de Berlioz, dĂ©couvrez aussi les temps forts de la saison 2019 2020 : 5 rvs majeurs : « Osez Haydn » (7-9 nov 19), Musiques sacrĂ©es (7-18 dĂ©c), Polska (14-24 janv 2020), Festival BEETHOVEN (13-15 mars), Folklore du savant au populaire (5 – 16 mai)
 saison Ă©vĂ©nement. L’actualitĂ© musicale est METZ

 

A Metz, pour ouvrir la saison 2019 2020 de la Cité Musicale, David Reiland dirige le National de Metz dans un programme ambitieux, réjouissant : MOZART / BERLIOZ

 

METZ-concerts-operas-festivals-sur-classiquenews-saison-musicale-selection-concerts-opera-arsenal-metz-classiquenews-cite-musicale-metz

 

 

 

 

 

_____________________________________

METZ Arsenal, grande salleboutonreservation
vendredi 13 septembre 2019, 20h
Concert symphonique d’ouverture
nouvelle saison 2019 2020
1h15 + entracte

Wolfgang Amadeus Mozart : Symphonie n°41 (Jupiter)
Hector Berlioz : Harold en Italie

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/concert-ouverture-de-saison_1

 
 

_____________________________________

 

 

 

 

METZ, CitĂ© musicale-Metz, saison 2019 – 2020 : temps forts

METZ-concerts-operas-festivals-sur-classiquenews-saison-musicale-selection-concerts-opera-arsenal-metz-classiquenews-cite-musicale-metzMETZ CitĂ© musicale-METZ, saison 2019 – 2020. La nouvelle saison 2019 2020 de la CitĂ© musicale-Metz affirme davantage l’ampleur de la vie culturelle et musicale destinĂ©es au messins et aux visiteurs de METZ. A travers son Ă©loquente diversitĂ© des lieux et des offres (aux cĂŽtĂ©s de l’Orchestre National de Metz, trois salles Ă  METZ : Arsenal, BAM, Trinitaires), la programmation messine affiche un bel Ă©clectisme, pourtant douĂ© d’une cohĂ©rence manifeste. L’offre sait exploiter Ă  l’échelle de la ville, les sites et phalanges prĂ©sentes pour unifier et clarifier davantage l’offre musique et danse Ă  Metz. En plus de son cƓur artistique, la CitĂ© musicale-Metz favorise les plaisirs de la musique Ă  travers ses actions d’Ă©ducation artistique, de mĂ©diations, ses nombreuses rencontres conviviales, familiales
 lesquelles tissent dĂ©sormais un lien constant entre l’art et les citoyens. En somme, un modĂšle de culture vivante intĂ©grĂ©e.

METZ-cite-musicale-metz-abonnements-saison-musicale-2019-2020-classiquenews

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

5 temps forts

Parmi les événements de la saison, ne manquer pas plusieurs cycles liés pour certains à la présence et au travail des artistes associés à la Cité musicale-Metz, en résidence : ainsi se détachent 5 « temps forts » :

 

 

 

1
OSEZ HAYDN, 7 – 9 nov 2019
Artiste en rĂ©sidence, le violoniste et chef Julien Chauvin et les instrumentistes de son orchestre, Le Concert de la Loge, explorent durant un week end, l’écriture de Joseph Haydn, gĂ©nie viennois parfois mis Ă  l’ombre de son cadet : Mozart. Pourtant « papa » Hadyn fut cĂ©lĂ©brĂ© de son vivant tel un dieu vivant  « De trios pour pianoforte en programme de sonates, de symphonies parmi les plus brillantes en musique sacrĂ©e, l’heureux crĂ©ateur s’est illustrĂ© dans tous les genres, en en fixant parfois mĂȘme les modĂšles et les rĂšgles (quatuor, symphonie, oratorio
). Sonates par Alain PlanĂšs, confĂ©rence « Haydn et sa prĂ©sence Ă  Paris », Battle Haydn vs Mozart, Haydn intime, Un soir sacrĂ© aux Tuileries
 6 programmes Ă©vĂ©nements les ven 8 et sam 9 nov 2019.

RÉSERVEZ
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/osez-haydn
-30% Ă  partir de 3 spectacles choisis

 

 

 

2
MUSIQUES SACRÉES, 7-18 dĂ©cembre 2019
FestivitĂ©s exceptionnelles pour cĂ©lĂ©brer les 800 ans de la CathĂ©drale Saint-Etienne. En dĂ©cembre 2019, la CitĂ© musicale-Metz manie les esthĂ©tiques et l’éclectisme musical avec virtuositĂ©, en une synthĂšse qui retrouve les origines de la musique sacrĂ©e, ouvrant de nouvelles passerelles entre les siĂšcles
 Au programme Hildegard von Bingen (revue par le chorĂ©graphe François Chaignaud), Stabat Mater de PergolĂšse (par Les Accents), 7 siĂšcles de ferveur et de crĂ©ation (« Musique des cathĂ©drales : 1000 – 1800 » par le Huelgas ensemble), dialogue entre le Cantique des cantiques et les poĂšmes de Mahmoud Darwich (par Rodolphe Burger), enfin programme XVIIIĂš / XXĂš : Messe en Ut de Mozart / Chichester Psalms de Leonard Bernstein, par l’Orchestre National de Metz


RÉSERVEZ
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/musiques-sacrees
-30% Ă  partir de 3 spectacles choisis

 

 

 

3
POLSKA, 14-24 janvier 2020
8 programmes du mardi 14 au vendredi 24 janvier 2020, Ă©voquent dans son Ă©tonnante diversitĂ© la musique polonaise (aprĂšs l’Italie l’annĂ©e derniĂšre) dont le peuple Ă  lui aussi migrer vers la Lorraine. Si vous connaissiez Chopin, Penderecki, GĂłrecki, voici Kaspar Förster (chanteur et compositeur vedette au XVIIĂš), Zygmunt Krauze (pianiste compositeur) ou l’étonnant MieczysƂaw Weinberg, ami de Chostakovitch
 Pour dĂ©couvrir chaque Ă©criture et imaginaire, la CitĂ© musicale-Metz invite les interprĂštes polonais tels le contre-tĂ©nor Jakub JĂłzef Orliski, ou, figures du jazz contemporain le saxophoniste Maciej Obara ou la bassiste Kinga Glyk


RÉSERVEZ
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/polska
-30% Ă  partir de 3 spectacles choisis

 

 

 

4
BEETHOVEN : 13 – 15 mars 2020
2020 marque le 250Ăšme anniversaire de la naissance du plus grand gĂ©nie romantique germanique Ludwig van Beethoven. Pour exprimer la modernitĂ© de son Ɠuvre, sa justesse et sa profondeur, la CitĂ© musicale-Metz invite lors d’un week end marathon, les interprĂštes particuliĂšrement inspirĂ©s par son Ă©criture : François-FrĂ©dĂ©ric Guy, Tedi Papavrami, Xavier Phillips (intĂ©grale des Trios), et bien sĂ»r l’Orchestre National de Metz accompagnĂ© par le quatuor de Dhafer Youssef (dans une mise en scĂšne de Marie-Ève Signeyrole) – Ă  l’honneur aussi la Symphonie n°7


RÉSERVEZ
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/beethoven
-30% Ă  partir de 3 spectacles choisis

 

 

 

5
FOLKLORE : du savant au populaire, 5 – 16 mai 2020
Comme un Ă©cho complĂ©mentaire Ă  l’exposition « Folklore » prĂ©sentĂ©e au Centre Pompidou-Metz (21 mars –21septembre 2020), la CitĂ© musicale-Metz propose un cycle dĂ©diĂ© au folklore, ferment essentiel de l’inspiration de la musique et la danse dite « savantes ». Avec Jordi Savall (explorateur des Balkans), le groupe danois Heilung (immersion mystique dans les rituels de l’Europe du Nord de l’ñge de fer et du Haut Moyen Âge), le violoncelliste RaphaĂ«l Jouan et l’accordĂ©oniste Bruno Maurice (Piazzolla, Bach, Nino Rota, Dvoƙák) ; Jean-Marie Machado et la compagnie de danse CHATHA (L’Amour sorcier de de Falla, inspirĂ© lui-mĂȘme du folklore andalou) ; l’Orchestre national de Metz (prĂ©sence du folklore chez les compositeurs, du XIXe Ă  nos jours : Suite de Danses de BartĂłk, Concerto pour percussion Frozen in Time de Dorman, danses symphoniques de Brahms et de Borodine)

RÉSERVEZ
https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/temps-forts/folklore-du-savant-au-populaire
-30% Ă  partir de 3 spectacles choisis

 

 

 

TOUTES LES INFOS, LES PROGRAMMES, LES MODALITES DE RESERVATION ET LES OFFRES D’ABONNEMENT
https://www.citemusicale-metz.fr/

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

OFFRES D’ABONNEMENTS
toutes les offres, les dégressifs ici
https://www.citemusicale-metz.fr/reservez-venez/tarifs-reservation/billetterie_1

 

METZ-concerts-operas-festivals-sur-classiquenews-saison-musicale-selection-concerts-opera-arsenal-metz-classiquenews-cite-musicale-metz

Online
On our website : HERE
https://cmm.shop.secutix.com/content#

By phone / par téléphone
+33 (0)3 87 74 16 16
Du mardi au samedi, de 13h Ă  18h
From Tuesday to Saturday, from 1pm to 6pm

Arsenal Box Office
Billetterie et guichets de l’Arsenal
From Tuesday to Saturday, from 1pm to 6pm – And in all our concert venues (Arsenal, BAM, Trinitaires) one hour before the event.
Du mardi au samedi, de 13h Ă  18h – et dans les lieux des concerts (Arsenal, BAM, Trinitaires), 1h avant la reprĂ©sentation.

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

CitĂ© Musicale-Metz, saison 2019 – 2020

NOUVELLE SAISON Ă©clectique et ouverte

Un parcours dans la saison 2019 – 2020 

 

 

PERCUSSIONS CRÉATIVES

Vasselina Serafimova
 Comme chaque saison, l’un des fils rouges de la programmation artistique concerne les instruments ; cette saison, il s’agit des percussions, d’oĂč la prĂ©sence de la percussionniste bulgare Vasselina Serafimova, joueuse de marimba  (ou xylophone africain) qui propose 3 concerts avec cet Ă©clectisme joyeux et cette ouverture aux rĂ©pertoires (classique et jazz) : concerts les 8 oct 2019 (programme « Funambules » avec le pianiste Thomas Enhco) ; le 9 janv 2020 (« Time », spectacle visuel et sonore, avec le crĂ©ateur vidĂ©aste Julien Poulain : relecture des Ɠuvres de Reich, Piazzolla, Álvarez
) ; enfin le 15 mai (Concerto pour percussion « Frozen in Time » d’Avner Dorman). Vasselina Serafimova est l’une des artistes en rĂ©sidence Ă  Metz pour la saison 2019 – 2020, occasion rĂȘvĂ©e pour les spectateurs messins de dĂ©couvrir l’univers mĂ©tissĂ©, ouvert d’une artiste au profil d’exploratrice du son dont le geste renouvelle aussi la forme du concert traditionnel.

 

 

 

 

OUVERTURE, les 13 et 14 SEPTEMBRE 2019

DĂšs septembre 2019, l’appel Ă  vibrer ensemble se fera pressant, grĂące Ă  2 Ă©vĂšnements marquants Ă  l’Arsenal, les 13 et 14 septembre 2020 ; le premier inaugure la nouvelle saison de l’Orchestre National de Metz, associĂ© Ă  la CitĂ© Musicale-METZ ; le second souligne la place accordĂ©e Ă  la crĂ©ation et aux commandes passĂ©es aux artistes en rĂ©sidence. Le 13 sept : concert d’ouverture du National de Metz sous la direction de son directeur musical, David Reiland (superbe et prometteur programme : Symphonie avec alto principal « Harold en Italie » de Berlioz, et la 41Ăšme de Mozart dite « Jupiter ») ; le 14 sept : « Walden / Metz », crĂ©ation du polyptique musical conçu par le compositeur en rĂ©sidence LoĂŻc GuĂ©nin (5 oeuvres jouĂ©es dans 4 lieux diffĂ©rents de Metz, puis rejouĂ©s intĂ©gralement Ă  l’Arsenal) : l’offre illustre idĂ©alement la volontĂ© de renouveler l’expĂ©rience du concert, comme un parcours dans la ville et un instant de partage dans plusieurs espaces diffĂ©rents (Centre Pompidou-Metz, 10h – Hall de la gare, 12h – Les Trinitaires, 15h – Terrasse de l’Arsenal, 18h – Arsenal, Grande Salle Ă  20h) : https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/walden-metz

 

 

 

5 TEMPS FORTS

5 cycles thĂ©matiques ou « temps forts »  En 2019 – 2020, la CitĂ© musicale-Metz Ă  l’image de son visuel Ă©chevelĂ©, est une invitation Ă  vous abandonner Ă  l’ivresse de musiques diverses, promesses d’expĂ©riences musicales et sensorielles singuliĂšres tout au long de la pĂ©riode, de septembre 2019 Ă  juin 2020.. la saison est jalonnĂ©e de plusieurs temps forts, organisĂ©s autour d’un thĂšme, cycles de concerts et Ă©vĂ©nements (confĂ©rences, rencontres, ateliers
) servis par des artistes Ă  prĂ©sent familiers ou nouvellement invitĂ©s : le 2Ăš week end de novembre, (re)dĂ©couvrez le gĂ©nie classique et facĂ©tieux de Joseph HAYDN (7, 8 et 9 nov 2019 : cycle « Osez Haydn » avec le violoniste et chef Julien Chauvin ) ; en dĂ©cembre 2019 : festivitĂ©s et cĂ©lĂ©brations sacrĂ©es pour les 800 ans de la CathĂ©drale Saint-Etienne de Metz (7-18 dĂ©c 2019) ; janvier 2020 : cap sur la Pologne (14-24 janvier : avec le contre-tĂ©nor Jakub JĂłzef Orliski, ou, figures du jazz contemporain le saxophoniste Maciej Obara ou la bassiste Kinga Glyk
) ; puis fĂȘtez les 250 ans de Ludwig van BEETHOVEN (13 – 15 mars 2020) ; enfin comme un Ă©cho Ă  l’exposition « Folklore » prĂ©sentĂ©e au Centre Pompidou-Metz (21 mars –21septembre 2020), la CitĂ© musicale-Metz propose un cycle dĂ©diĂ© au folklore, ferment essentiel de l’inspiration de la musique et de la danse dite « savantes ». Avec l’Orchestre national de Metz, Avec Jordi Savall (explorateur des Balkans), le groupe danois Heilung (immersion mystique dans les rituels de l’Europe du Nord de l’ñge de fer et du Haut Moyen Âge), le violoncelliste RaphaĂ«l Jouan et l’accordĂ©oniste Bruno Maurice (Piazzolla, Bach, Nino Rota, Dvoƙák) ; Jean-Marie Machado et la compagnie de danse CHATHA (L’Amour sorcier de de Falla, inspirĂ© lui-mĂȘme du folklore andalou) 


 

 

 

 

 

FORMES EXPÉRIMENTALES SPATIALISÉES

La CitĂ© Musicale-Metz, forte de ses lieux variĂ©s, offre un vaste Ă©crin laboratoire pour des Ɠuvres surprenantes. AprĂšs le dispositif conçu comme un parcours dans la ville du 14 sept (crĂ©ation de  « Walden / Metz » de LoĂŻc GuĂ©nin), ne manquez pas le 12 juin 2020 (l’un des ultimes temps forts de la saison 19 – 20), le programme restituant le gĂ©nie d’Orazio Benevolo, compositeur du XVIIĂš (Messe Si Deus pro Nobis ; Motet Regna Terrae ; Magnificat Ă  16 voix), fresque polyphonique aux dispositif inouĂŻ, dĂ©fi pour les interprĂštes comme  pour les spectateurs (CathĂ©drale Saint-Etienne de Metz / Le Concert Spirituel, HervĂ© Niquet, avec la MaĂźtrise de la CathĂ©drale de Metz). Un autre temps fort qui clĂŽt le cycle « musiques sacrĂ©es » Ă  Metz.

 

 

 

 

 

LE JAZZ ET LA DANSE

VariĂ©e, Ă©clectique, la programmation Ă  METZ intĂ©resse tous les rĂ©pertoires. Dont la danse. Outre le fameux « Winterreise par le Ballet Preljocaj (jardin d’hiver pour 12 danseurs, les 17 et 18 oct 2019), un programme chorĂ©graphique s’annonce prometteur.

En rapport avec la thĂ©matique du Folklore, qui inspire nombre de compositeurs « savants », l’Arsenal prĂ©sente le 14 mai 2020, un nouveau spectacle inspirĂ© de l’Amour Sorcier, ballet composĂ© par Manuel de Falla en 1915 ; le drame Ă©voque l’histoire d’une gitane, hantĂ©e par le fantĂŽme de son fiancĂ© qui veut rompre le malĂ©fice pour, enfin, aimer librement. 10 musiciens, 1 chanteuse et 6 danseurs revisitent cette Ă©popĂ©e aux accents andalous. Car le CitĂ© Musicale-Metz favorise les plateaux interdisciplinaires oĂč la magie de la danse et des corps en mouvements rehausse davantage l’éloquence des instruments. Jean-Marie Machado, de la compagnie Cantabile rejoint les chorĂ©graphes AĂŻcha M’Barek et Hafiz Dhaou de la Compagnie CHATHA pour un voyage mĂ©diterranĂ©en aux rĂ©sonances inĂ©dites
 https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/lamour-sorcier

Autre collectif mis Ă  l’honneur cette saison, le trio nOx.3, formĂ© par les lorrains RĂ©mi et Nicolas Fox et Matthieu Naulleau, porteur d’un jazz Ă©lectro crĂ©atif, et qui est aux avant-postes du jazz mutant depuis 2015 et leur victoire au tremplin RĂ©zzo Focal du festival Jazz Ă  Vienne
 Ils s’associent Ă  la chanteuse Linda OlĂĄh pour un programme Ă©vĂ©nement prĂ©sentĂ© en crĂ©ation Ă  l’Arsenal le 5 juin 2020. https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/nox3-linda-olah_1

 

 

 

 

 

AUTRES FORMES DE CONCERTS ET NOUVELLES EXPÉRIENCES

La CitĂ© Musicale-Metz a Ă  cƓur d’interroger les nouvelles attentes des publics et de rĂ©pondre aux nouveaux modes de vie qui produisent les pratiques culturelles d’aujourd’hui. Des programmes courts, en accĂšs facile, en approche dĂ©complexĂ©e, sur des thĂ©matiques accessibles, dans des lieux familiers ou plus « naturels » (c’est Ă  dire moins impressionnants) enrichissent encore les horizons de la saison 2019 – 2020. Parmi un choix multiple (aux cĂŽtĂ©s des « ApĂ©ro-Baroques », dont celui du 16 oct : « La belle nature » avec Anne-Catherine Bucher, ; du 12 fĂ©v dĂ©diĂ© aux compositrices baroques
 ; ou des « ApĂ©ro-concerts », tel celui du 29 nov avec la compositrice contemporaine Clara Iannotta et le National de Metz
 ), distinguons les « musiques Ă  croquer », le 2 octobre oĂč le Quatuor CAMBINI joue Haydn et Mozart avec le concours du chocolatier Philippe Maas
 https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/musiques-a-croquer

 

MĂȘme dispositif singulier pour le concert « 2 Haydn sinon rien » (8 nov) : deux symphonies de Haydn (n°86 en rĂ© majeur et 45 dite « les Adieux ») sont jouĂ©es par deux formations diffĂ©rentes ; sur instruments anciens (Le Concert de la Loge) ; sur instruments modernes (National de Metz), passionnante expĂ©rience symphonique oĂč le choix des instruments produit une comparaison Ă©tonnante et significative pour l’auditeur.

https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/deux-haydn-sinon-rien

 

 

Les Ă©quipements de l’Arsenal, comme par exemple le studio du gouverneur, permettent de nouveaux dispositifs qui Ă©cartent la sacro sainte frontalitĂ© du concert. Partant de ce principe immersif pour le spectateur, la saison nouvelle offre deux programmes Ă  ne pas manquer (entre autres
): « Ombres errantes », avec le pianiste Iddo Bar-ShaĂŻ (5 dĂ©c 2019, Salle de l’Esplanade) inspirĂ© par Couperin, en complicitĂ© avec les ombres façonnĂ©es en direct par Philippe Beau, magicien de la lumiĂšre


https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/les-ombres-errantes

 

Mais aussi, le spectacle intitulĂ© « Love and revenge » (5 mars 2020) : remix en live d’extraits des comĂ©dies musicales arabes : oud, claviers modifĂ©s ressucitent tout un imaginaire libre et poĂ©tique ici revisitĂ© par la vidĂ©aste Randa Mirza et le musicien Wael Koudaih


https://www.citemusicale-metz.fr/agenda/love-and-revenge

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

NOUVELLE SAISON 2019 – 2020 : Ă©clectisme et dĂ©couvertes
 

METZ-cite-musicale-metz-abonnements-saison-musicale-2019-2020-classiquenewsL’éclectisme, le goĂ»t de la dĂ©couverte et des nouveaux formats, la fidĂ©litĂ© aussi Ă  certains artistes Ă  prĂ©sent bien identifiĂ©s et repĂ©rĂ©s des spectateurs messins (HervĂ© Niquet, François FrĂ©dĂ©ric Guy, Vanessa Wagner, Les Talens Lyriques et Christophe Rousset, Jordi Savall ou Julien Chauvin
) continuent d’écrire la formidable aventure musicale Ă  Metz, Ă  la fois plurielle et populaire, au sens le plus noble du terme.

 

VISITEZ LE SITE DE LA CITÉ MUSICALE-METZ

https://www.citemusicale-metz.fr

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

ABONNEMENTS
Quelques exemples d’offres avantageuses :

Places Ă  l’unitĂ© : ARSENAL (de 43 Ă  8 euros) / BAM, TRINITAIRES (de 40 Ă  5,10 euros)

Tarifs spĂ©ciaux pour le jeune public, moins de 26 ans, Ă©tudiants de moins de 30 ans, demandeurs d’emploi, bĂ©nĂ©ficiaires de minima sociaux (RSA, ASPA
), groupes scolaires ; « 50 places Ă  10 € sur les spectacles Ă  l’Arsenal ! » ; tarif comitĂ© d’entreprises 
 et aussi La Carte CitĂ© musicale-Metz (des rĂ©ductions de 15 Ă  35 %, sans contraintes)

 

 

 

OFFRES ABONNEMENTS :

Liberté 4+
15 % de réduction
Choisissez 4 Ă  6 spectacles dans l’ensemble de la programmation de l’Arsenal* et bĂ©nĂ©ficiez immĂ©diatement de 15 % de rĂ©duction.

Liberté 7+
30 % de réduction
SĂ©lectionnez au minimum 7 spectacles dans l’ensemble de la programmation de l’Arsenal* et bĂ©nĂ©ficiez immĂ©diatement de 30% de rĂ©duction.
* Hors productions Label LN.

 

 

 

Nouveauté!
Abonnement Jeune public
Cité musicale-Metz
Planifiez vos sorties en famille pour la saison et bénéficiez de tarifs avantageux ! 25 % de réduction dÚs 4 spectacles choisis dans la programmation jeune public, toutes salles confondues.

Abonnements thématiques
30 % de réduction
Choisissez un abonnement thématique et bénéficiez de 30 % de réduction.

Abonnement symphonique
6 spectacles pour 155,40 €

Abonnement baroque
5 spectacles pour 119,70 €

Abonnement danse
5 spectacles pour 108,50 €

Abonnement jazz
5 spectacles pour 120,40 €

Abonnement musiques du monde
4 spectacles pour 78,40 €

Abonnement « fil rouge » percussions
6 spectacles pour 126,70 €

Nouveauté!
Abonnement DĂ©couverte
Cité musicale-Metz
Danse, jazz, musique nouvelle, électro, symphonique
 Découvrez toute la richesse et la diversité de la programmation dans nos 3 salles !
4 spectacles pour 82,60 €.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Nouveauté !
PASS temps fort

PASS temps fort Osez Haydn !
du 7 au 9 nov. 2019

PASS temps fort Musiques sacrées
du 7 au 18 déc. 2019

PASS temps fort Polska !
du 14 au 24 janv. 2020

PASS temps fort Beethoven
du 13 au 15 mar. 2020

PASS temps fort Folklore
du 5 au 16 mai 2020

 

 

 

La saison de la Cité musicale-Metz est conçue autour de temps forts, mini-festivals thématiques qui vous permettent de voyager entre les esthétiques, les périodes et toutes les salles de spectacle de la Cité musicale-Metz !
Le PASS temps fort vous permet de bĂ©nĂ©ficier d’un tarif trĂšs avantageux dĂšs lors que vous choisissez au minimum 3 spectacles sur un temps fort, toutes salles confondues (Arsenal, BAM et Trinitaires) : 30% de rĂ©duction sur les spectacles sĂ©lectionnĂ©s, places en Cat. 1 Ă  l’Arsenal.

Toutes les offres abonnement saison 2019 2020, ici :
https://www.citemusicale-metz.fr/reservez-venez/tarifs-reservation/billetterie_1

 

 

 

Arsenal — 3 Avenue Ney, 57000 Metz
BAM — 20 boulevard d’Alsace, 57070 Metz
Maison de l’Orchestre — 31 rue de Belletanche, 57070 Metz
Trinitaires — 12 rue des Trinitaires, 57000 Metz

 

 

 

________________________________________________________________________________________________