Printemps des Arts de Monte-Carlo : 13 mars – 11 avril 2020

printemps arts monte carlo 2020 annonce critique concerts classiquenewsPRINTEMPS DES ARTS DE MONTE-CARLO, du 13 mars au 11 avril 2020 : le Québec à Monaco, avant-garde et tradition, la musique française. Le Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo mérite une attention particulière, pour l’offre diversifiée et les incursions qu’il propose dans toutes les expressions artistiques, avec pour phare la musique. Marc Monnet, son directeur artistique, n’est ni plan-plan ni frileux. Il ose, explore et innove. Sa programmation qui laisse une place importante à la création et à la découverte, présente l’art dans sa plus éclatante vitalité, et sa plus grande ouverture, en accordant passé et présent. Elle est originale au sens le plus noble du terme, et la notion de plaisir y est omniprésente. Cette année, le festival invite pour la première fois un pays et sa culture: le Québec sera à l’honneur toute la durée du festival.
Le Festival monégasque fait même un grand écart géographique, convoquant la richesse et la diversité artistiques du Québec, et la musique et la danse traditionnelles balinaises, représentées par la troupe du village de Sebaku, que l’on pourra découvrir les 10 et 11 avril.  Un spectacle rare! Entretemps, deux grands pans de la programmation cohabiteront dans les divers lieux investis par le festival: la musique française du XVIIIème siècle au début du XXème, et l’art venu de la Belle Province, dans ses expressions contemporaines et traditionnelles.

 

 

 

LA FRANCE ET LE QUÉBEC À L’HONNEUR

________________________________________________________________________________________________

Le festival ouvrira une fenêtre sur le clavecin français du XVIIIème siècle, en miroir avec celui de notre époque contemporaine: Maurice Ohana, Tōru Takemitsu, Thierry Pécou, Yan Maresz, dont on entendra une création mondiale, croiseront Couperin, Rameau, D’Anglebert, Dandrieu…avec Olivier Baumont, Pierre Hantaï, Andreas Staier et Les Folies Françoises. La pianiste Aline Piboule nous fera découvrir les compositeurs français oubliés de la fin du XIXème siècle. Les Quatuors Mona, et Modigliani, les pianistes Nicholas Angelich, François-Frédéric Guy et Guillaume Bellom défendront le répertoire français du début du XXème siècle. Véronique Gens et Sophie Koch chanteront Chausson, Debussy et Duparc. On entendra de Gérard Pesson, le compositeur en résidence cette année, une création pour accordéon et orchestre, commande du festival (par Vincent Lhermet et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Susanna Mälkki). Un spectacle mis en scène par Arno Fabre, « Bibilolo », sur une composition de Marc Monnet, attirera le jeune public.

Une pléiade d’artistes et de créateurs du Québec seront présents dès le début du festival.  Le public pourra découvrir l’art inuit sous son jour ancestral (chants traditionnels, rencontre avec l’ethno-musicologue Jean-Jacques Nattiez, et exposition « jeux et chants de gorge du Québec arctique », du Musée des beaux Arts de Montréal et de l’Institut culturel inuit Avataq), le folk progressif avec la compagnie Vent du Nord, la danse avec la compagnie Cas Public et son danseur atypique Cai Glover, et le théâtre avec la projection de « Belles-sœurs » de Michel Tremblay. L’ensemble Masques du claveciniste québécois Olivier Fortin apportera sa touche baroque. Deux grands noms du chant et du piano québécois donneront des récitals exceptionnels: la soprano Hélène Guilmette et le pianiste Marc-André Hamelin (lequel nous a réservé un entretien en février 2020) L’art sera présent dans ses expressions plastiques, numériques et technologiques, avec la présence de la S.A.T., Société des Arts Technologiques de Montréal, et investira l’avenue Monte-Carlo avec ses sculptures interactives.

Enfin signalons les nouvelles parutions discographiques du Printemps des Arts: Beethoven d’une part, avec ses quatuors à cordes par le Quatuor Signum et le Quatuor Parker, et l’intégrale de ses concertos pour piano par François-Frédéric Guy et le Sinfonia Varsovia Orchestra, et d’autre part les sorties de mars: Mantovani (symphonie n°1) par Pascal Rophé, Marc Coppey et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, et Brahms (les deux concertos pour piano) par Philippe Bianconi et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Michel Nesterowicz.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

renseignements et réservations :
http://www.printempsdesarts.mc