Compte rendu, concert. Versailles, Chapelle Royale, le 21 décembre 2014. Le Mystère de Noël. Anonyme du XIVe siècle, Jean Mouton (1459-1522), Pierre de Manchicourt (1510-1564), Jacobus Gallus (1550-1591), Giaches de Wert (1535-1596). Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621), Jeronimo Luca vers 1630, Antonio Marques Lesbio (1639-1709), Peter Cornelius (1824-1874). Extrait du Bréviaire de Paris 1736 et de Christmas Carols 1871. Ensemble Huelgas, direction : Paul Van Nevel.

paul_van_nevel_las huelgasLes passages de Paul van Nevel et de l’Ensemble Huelgas en France sont si rares, que l’on ne peut qu’être reconnaissant Ă  Château de Versailles Spectacles de les avoir invitĂ©s en ce 21 dĂ©cembre pour nous donner en la Chapelle Royale, un concert/crĂ©ation, intitulĂ© Le Mystère de NoĂ«l. Si ce n’est les innombrables tousseurs, venant constamment rompre la plĂ©nitude de ce concert, cette soirĂ©e nous laissera le sentiment d’avoir vĂ©cu un rĂŞve Ă©veillĂ©. Ces chanteurs et musiciens dont les interprĂ©tations du rĂ©pertoire mĂ©diĂ©val et Renaissance sont de vĂ©ritables splendeurs, nous proposent ici un tout nouveau programme, qui vient de faire l’objet d’une Ă©dition discographique : Mirabile mysterium – A European Christmas Tale.

Les climats incantatoires de Las Huelgas

Pour raconter cette histoire et donner à celui qui l’écoute, le sentiment de voir se dérouler un livre d’images sonores tout à la fois pittoresques, exotiques et tragiques, fondatrices d’un mythe universel, Paul van Nevel a réuni ici des pièces de différentes époques et répertoires qui s’assemblent de manière cohérente. Ainsi le voyage auquel il nous invite, nous offre-t-il un instant de partage, de méditation et de rêve, rare et précieux où chacun qu’il soit ou non chrétien, peut laisser son esprit vagabonder et trouver place parmi les innombrables personnages qui se pressent autour d’un enfant, promesse d’avenir.

Le programme se compose en trois parties, – La naissance Ă  Bethlehem, les crimes d’HĂ©rode et le voyage des trois rois mages-, plus un Ă©pilogue. Il entrelace des pièces  anonymes du XIIIe siècle Ă©crites dans le style « Ars Antiqua», des motets de la Renaissance, de la polyphonie imitative franco-flamande, des «villancicos» espagnoles (chants religieux populaires) des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle dont un qui trouve ses racines en AmĂ©rique latine, des Christmas Carol du XIXe siècle et un chant de NoĂ«l allemand de Peter Cornelius.

Entouré de cinq musiciens et 8 chanteurs, Paul van Nevel façonne la matière sonore, la sculpte, lui donne une lumière douce et soyeuse, ou ardente et franche. Sa direction discrète et efficace, lui permet d’obtenir de chacun d’infinitésimales et bouleversantes nuances. Le mariage des timbres (le quatuor masculin dans le Hostis Herode Impie est exemplaire) et une technique quasi parfaite des chanteurs, permet de donner à chaque pièce son caractère et sa puissance évocatrice. On retiendra la souplesse et la profondeur subjuguante des basses, le brillant velouté des ténors, la luminosité moelleuse des voix féminines. Les flûtes et dulcianes, ainsi que le violon colorisent, irisent la pastorale et soutiennent au coeur de la tragédie du massacre des Innocents, apportant une touche de sensibilité compassionnelle qui étreint.

Passant de quatre, cinq, six à huit voix, l’ensemble Huelgas nous émerveille par la précision et la beauté de la réalisation. La justesse, l’homogénéité, la ferveur de chacun participe à faire naître un climat quasi incantatoire, aussi captivant que l’étoile du berger, que poursuivent les Mages.

Compte rendu, concert. Versailles, Chapelle Royale, le 21 décembre 2014. Le Mystère de Noël. Anonyme du XIVe siècle, Jean Mouton (1459-1522), Pierre de Manchicourt (1510-1564), Jacobus Gallus (1550-1591), Giaches de Wert (1535-1596). Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621), Jeronimo Luca vers 1630, Antonio Marques Lesbio (1639-1709), Peter Cornelius (1824-1874). Extrait du Bréviaire de Paris 1736 et de Christmas Carols 1871. Ensemble Huelgas, direction : Paul Van Nevel.

CD. Coffret Vivarte: 60 cd collection (Sony classical)

Vivarte : 60 cd collection Sony classical
vivarte_collection_60_cd_sony_classical

Vivarte: 60 cd collection

L’approche historique des annĂ©es 1990

Anner Bylsma, Jeanne Lamon, Bruno Weil, Frieder Bernius, Paul van Nevel…

Sony classical rĂ©Ă©dite quelques uns des meilleurs enregistrements ayant fondĂ© la rĂ©putation du label aux instruments anciens, celui des approches philologiques “historiquement informĂ©es”, aux tempi rĂ©novĂ©s, au diapason d’origine dans un format instrumental Ă©purĂ©: Vivarte. Le catalogue est vaste, les rĂ©pertoires et les tempĂ©raments interprĂ©tatifs, aussi : le coffret 2013 rend idĂ©alement compte des perspectives de recherche lancĂ©es par la collection. Du baroque au romantisme, de la musique symphonique et chambriste Ă  la musique religieuse, voici les grands noms qui ont ” fait ” Vivarte ” du temps de sa splendeur (au tournant des annĂ©es 1980 et 1990 soit en plein essor du compact disc, puis tout au long des annĂ©es 1990) : Gustav Leonhardt (Musique pour orgue de l’Allemagne du nord (1992) et orgues français et nĂ©erlandais ; Anner Bylsma, les chefs Bruno Weil, et Freider Bernius, mais aussi Jeanne Lamon et Tafelmusik (chez Haendel dans les Royal Fireworks et Water Musik, Vivaldi dans les Quatre Saisons, JS Bach dans les Brandebourgeois), le luthiste et thĂ©orbiste Lutz Kirchof, le Huelgas Ensemble et Paul van Nevel, L’Archibudelli (avec le violoncelle virtuose et intĂ©rieur, curieux et acrobate d’Anner Bylsma), …

Avant les Jos van Immerseel (prĂ©sent ici aux cĂ´tĂ©s du mĂŞme Bylsma, mais en tant que claviĂ©riste), Cercle de l’Harmonie, Les Siècles, Doulce MĂ©moire ou les travaux de Bruno Cocset d’aujourd’hui, voici les gravures de rĂ©fĂ©rence dĂ©fendues par les pionniers archĂ©ologues surtout germaniques dont les apports majeurs sont contenus dans ces 60 cd: les Ĺ“uvres pour luth dans les tonalitĂ©s et accords originaux de Bach (certains jouĂ©s au thĂ©orbe) de Lutz Kirchhof (1987-1988, Stuttgart) et aussi par le mĂŞme interprète les oeuvres de Sylvius Leopold Weiss (sur luth et thĂ©orbe baroque); l’orgue de Bob von Asperen chez Bach et les NĂ©erlandais du plein XVIIème ; les piquantes voire mordantes aspĂ©ritĂ©s si expressives de L’Archibudelli (Anner Bylsma au violoncelle) dans les Divertimenti de Mozart (1990) ou le Sextet de Beethoven (1991) ; sans omettre jalon important de l’interprĂ©tation authentique chez Bach: les Suites pour violoncelle seul par Anner Bylsma qui joue la Stradivarius ” Servais ” (New York, 1992) puis en 1999, les Sonates de Vivaldi (prises rĂ©laisĂ©s Ă  San Giorgio Maggiore Ă  Venise !)…

Au demeurant, le violoncelliste inspirĂ©, Anner Bylsma est la vedette du coffret: le mĂ©lomane curieux le retrouve dans toutes les approches dĂ©poussiĂ©rantes des annĂ©es 1990 principalement, scientifiquement justes, artistiquement irrĂ©prochables: Trios de Haydn (1992), Sonates, Octuor, Concertos, Sinfonia de Luigi Boccherini (un autre must !) rĂ©alisĂ©s en 1992 aux Pays-Bas, Grand duo concertant de Chopin/Franchomme et de ce dernier plusieurs airs, caprices, nocturnes (avec Lambert Orkis au pianoforte), en 1993 (instruments de la collection du Smithsonian Institute), Concertos avec cordes de Vivaldi (avec Jeane Lamon et Tafelmusik, 1996), Trios de Schubert (violon, violoncelle, piano, 1996), Trois derniers Quatuors Ă  cordes de Haydn (L’Archibudelli, 1996), Sonates de Beethoven (avec Jos Van Immerseel, 1998), enfin les Trios pour piano dont l’Archiduc de Beethoven (1999, avec Jos van Immerseel au pianoforte). C’est encore Anner Bylsma qui s’attaque en acrobate des styles et douĂ© d’une large ouverture sensible, Ă  Brahms, en 1992: dans les 2 Sonates pour violoncelle et piano (avec Lambert Orkis au piano), couplĂ©es aux 5 StĂĽcke im Volkston de Schumann, ainsi la parenthèse chronologique du coffret est-elle bouclĂ©e.

Bylsma-Anner-01Anner Bylsma (DR)

Retenons Ă©galement les Musiques de la Renaissance italienne “Italia Mia “, mais aussi Messes fastueuses anciennes de Gaston Febus (XIVè) et de Nicolas Gombert par Paul van Nevel et Huelgas Ensemble (1991-1992) ; les cantates de Bach et Psaumes de David de JS Bach et Heinrich SchĂĽtz par Frieder Bernius (1990-1991)… CĂ´tĂ© Symphonies, vous reprendrez bien quelques opus de Haydn par Tafelmusik et Bruno Weil (1992), les Symphonies de Schubert (5,6,7,8) par le mĂŞme chef et The Classical Band (1991); cependant que Jeanne Lamon aborde Concerti Grossi de Haendel (1991), Quatre Saisons de Vivaldi (1991) avec Tafelmusik (enregistrements de Toronto, Canada).

L’opĂ©ra n’est certes pas prĂ©sent ici car le chant des instruments est au coeur du coffret, mais les Messes, programmes choraux et le seul oratorio choisi ici rĂ©tablissent la place de la voix avec l’orchestre: ainsi les deux albums thĂ©matiques de Paul Van Nevel et Huelgas Ensemble (Utopia Triumphans: musiques de Haydn, 1994) et A Secret Labyrinth: Ĺ“uvres de Alessandro Agricola, 1998); La CrĂ©ation, Die Shöpfung de Haydn par Tafelmusik et Bruno Weil avec Ann Monoyios et Harry van der Kamp (1993), le Requiem de Mozart version Robbins Landon (complĂ©ments et ajouts de Eybler et SĂĽssmeyer) par Bruno Weil et Tafelmusik en 1999, sans omettre les Messes D 678 et 872 (Deutsche Messe) de Schubert par le mĂŞme Bruno Weil avec l’Orchestre of the Age of Enlightenment.

Enfin, si nous voulions ĂŞtre exhaustifs, nous ne pourrions passer sous silence les Quatuors parisiens de Telemann (soit un ensemble de 12 partitions sublimes, rĂ©lĂ©vĂ©es en 1996-1997 en 3 cd par les frères Kuijken, Barthold, Sigiswald, Wieland et… Gustav Leonhardt), comme l’intĂ©grale des Sonates pour flĂ»te de CPE Bach avec Bob Asperen en 1993. Voici Ă©videmment au crĂ©dit de cette somme considĂ©rable, plusieurs pĂ©pites rĂ©vĂ©lĂ©es par l’approche historique. Coffret Ă©vĂ©nement.

Vivarte : 60 cd collection (1992-1999) Sony classical 88765448882. Chacun des 60 cd est Ă©ditĂ© avec sa couverture d’origine. Un livret en anglais uniquement de 245 pages complète l’apport de ce coffret de premier intĂ©rĂŞt.

contenu :

1-2. BACH : Ĺ“uvres pour luth
(Lutz Kirchhof)
3. BACH : 3 sonates pour viole de gambe ; sonate en la majeur
(Anner Bylsma, Bob Van Asperen)
4. Le clavecin aux Pays-Bas
(Bob Van Asperen)
5. BACH : cantates profanes BWV 206 & 207a
(Frieder Bernius)
6. MOZART : Missa Longa
(Philipp Cieslewicz, Carsten Muller, Tolzer Knabenchor)
7. MOZART : Divertimento K.334 & K.247
(L’Archibudelli)
8. MOZART : Divertimento K.563
(L’Archibudelli)
9. SCHUBERT : Quintette Ă  cordes D.956
(Vera Beths, Lisa Rautenberg, Steven Dann, Judy Gatwood, Anner Bylsma)
10. SCHUBERT : Symphonies n° 5 & 6
(Bruno Weil)
11-12. SCHĂśTZ : Psalmen Davids SWV 22-47
(Frieder Bernius)
13-14. BACH : 6 Suites pour violoncelle, BWV 1007-1012
(Anner Bylsma)
15. Italia Mia
(Paul Van Nevel, Huelgas Ensemble)
16. The Lute in Dance and Dream
(Lutz Kirchhof)
17. BEETHOVEN : Sextuors, quintette, duo
(L’Archibudelli)
18. SCHUBERT : Symphonies n° 7 & 8
(Bruno Weil)
19. BEETHOVEN : Trios à cordes Op.9 n° 1-3
(L’Archibudelli)
20. Febus Avant!
(Paul Van Nevel, Huelgas Ensemble)
21. GOMBERT : Musique pour la cour de Charles V
(Paul Van Nevel)
22. Airs de cour français du XVIIe siècle
(Lutz Kirchhof)
23. VIVALDI : Les quatre saisons ; Sinfonia “Al Santo Sepolcro” ; Concerto Op.3
(Charlotte Nediger, Tafelmusik)
24. HAYDN : Symponies n° 41-43
(Bruno Weil, Tafelmusik)
25. HAYDN : Symponies n° 44, 51 & 52
(Bruno Weil, Tafelmusik)
26-27. WEISS : Ĺ“uvres pour luth vol. 1 & 2
(Lutz Kirchhof)
28. VIVALDI : Sonates pour violoncelle et basse continue
(Anner Bylsma)
29. BEETHOVEN : Trios « L’Archiduc » et « des Esprits »
(Anner Bylsma, Vera Beths, Jos Van Immerseel)
30. HAENDEL : Concerti Grossi, Op. 3
(Jeanne Lamon, Tafelmusik)
31. Motets du XVIIe siècle
(Niederaltaicher Scholaren)
32. HAYDN : Les trois derniers trios avec piano
(Anner Bylsma, Vera Beths, Robert Levin)
33. BOCCHERINI : Concertos pour violoncelle en ut majeur et ré majeur
(Jeanne Lamon, Tafelmusik)
34. BOCCHERINI : Sonates pour violoncelle
(Anner Bylsma, Kenneth Slowik, Bob Van Asperen)
35. MOZART : Quintette avec clarinet, quatuor avec clarinette, Trio Kegelstatt
(L’Archibudelli)
36. Musique pour orgue d’Allemagne du nord
(Gustav Leonhardt)
37-38. C.P.E BACH : Intégrale des sonates pour flûte
(Barthold Kuijken, Bob Van Asperen)
39. FRANCHOMME & CHOPIN : Grand Duo Concertant
(Anner Bylsma, Lambert Orkis, Kenneth Slowik)
40. SCHUBERT : Messe n° 5 ; Deutsche Messe
(Bruno Weil)
41. Musique pour orgue en France et au sud des Pays-Bas
(Gustav Leonhardt)
42-43. HAYDN : La Création (Intégrale)
(Bruno Weil, Tafelmusik, Toelzer Knabenchor)
44. AGRICOLA : Un labyrinthe secret
(Paul Van Nevel, Huelgas Ensemble)
45-46. BEETHOVEN : Sonates pour violoncelle et piano
(Anner Bylsma, Jos Van Immerseel)
47. MOZART : Requiem
(Bruno Weil, Tafelmusik)
48. SCHUBERT : Trios avec piano n° 1 & 2
(Anner Bylsma, Vera Beths, Jos Van Immerseel)
49. VIVALDI : 11 concertos
(Anner Bylsma, Jeanne Lamon, Tafelmusik)
50. HAYDN : Les trois derniers quatuors Ă  cordes
(L’Archibudelli)
51. HAENDEL : Feuermusik
(Jeanne Lamon, Tafelmusik)
52-54. TELEMANN : Quatuors parisiens n° 1-12
(Gustav Leonhardt)
55. Utopia Triumphans (Musique de la Renaissance)
(Paul Van Nevel, Huelgas Ensemble)
56. BACH : concertos pour violon
(Jeanne Lamon, Tafelmusik)
57-58. BACH : concertos brandebourgeois
(Jeanne Lamon, Tafelmusik)
59. BRAHMS & SCHUMANN : Sonates pour violoncelle Op. 38 & Op. 99
5 Pièces dans le style populaire Op. 102
(Anner Bylsma, Lambert Orkis)
60. HAENDEL : Music for the Royal Fireworks
(Jeanne Lamon, Tafelmusik)