PARIS, MONTFERMEIL. TRAVIATA des villes et des champs…

galerie-dame-aux-camelias-12-e1444309149441PARIS, MONTFERMEIL. TRAVIATA des villes et des champs : 23 mai-2 juillet 2016. Deux productions totalement distinctes tant du point de vue artistique que sociĂ©tal et mĂȘme politique occupent simultanĂ©ment l’affiche de ce printemps et presque Ă©tĂ© 2016 : l’une, production luxueuse occupant les planches de l’OpĂ©ra Bastille avec dans le rĂŽle-titre, fidĂšle Ă  la programmation mĂ©diatique, une tĂȘte d’affiche prometteuse, rien de moins que la diva du moment, Sonya Yoncheva, qui des terres baroques (en apprentissage Ă  Ambronay pilotĂ©e alors par Leo Garcia Alarcon) s’affirme en diva dramatique, dans le chef d’oeuvre intimiste et tragique de Verdi… du 23 mai au 29 juin 2016 . Mais voilĂ  que pour le grand malheur des amateurs qui auront payĂ© le prix fort, la Yoncheva chante le rĂŽle pour quelques reprĂ©sentations (du 23 mai au 7 juin 2016) a annulĂ© ses engagements parisiens pour raisons familiales : elle est remplacĂ© par Maria Agresta, le 20 mai, puis du 11 au 29 juin 2016. Un cran plus bas quand mĂȘme.
C’est Ă  quelques km de Paris, dans le 93 : une autre expĂ©rience qui fusionne art lyrique et aventure collective Ă  l’Ă©chelle d’une ville : Montfermeil, oĂč depuis quelques annĂ©es, la municipalitĂ© propose aux citoyens rĂ©sidents et de façon bĂ©nĂ©vole, l’expĂ©rience d’une production chaque Ă©tĂ©, en un “son et lumiĂšre” qui rassemble, regroupe, fĂ©dĂšre les Ă©nergies locales. Le vivre ensemble s’organise de façon exemplaire et la culture surtout la musique, orchestrale et comme ici opĂ©ratique, par les disciplines aussi variĂ©es que complĂ©mentaires qu’elle engage, offre un Ă©crin des plus stimulants…

Giuseppe VerdiMONTFERMEIL : LA VILLE OPERA… A l’OpĂ©ra Bastille, La Traviata se dĂ©ploie dans la mise en scĂšne trĂšs conforme du rĂ©alisateur BenoĂźt Jacquot (les parisiens habituĂ©s aux grandes divas en crinolines, y ont dĂ©jĂ  applaudi Diana Damrau, dans cette scĂ©nographie qui est une reprise) ; les habitants de Montfermeil (300 personnes sur scĂšne et en coulisses) jouent “la Dame aux camĂ©lias”, en costumes historiques avec ballets de cavaliers et d’attelages… soulignant ainsi tout ce que Verdi doit au gĂ©nie d’Alexandre Dumas fils, en particulier Ă  son roman, paru en 1852, et quasi historique, inspirĂ© de la vie trop fugace d’une jeune courtisane aussi belle et irrĂ©sistible que condamnĂ©e (par la phtisie) : Alphonsine Duplessis qui meurt Ă  l’Ăąge canonique de… 23 ans en 1847.
A Paris comme Ă  Montfermeil, les auditeurs assisteront Ă  un vĂ©ritable spectacle lyrique, dĂ©fendu avec engagement par des interprĂštes impliquĂ©s. A Paris, la routine pourrait gagner certains esprits musiciens enchaĂźnant les soirĂ©es de reprĂ©sentation ; Ă  Montfermeil, rien de tel : l’idĂ©e de participer Ă  une expĂ©rience singuliĂšre et unique (une fois par an, aux portes de l’Ă©tĂ©), citoyenne et sociĂ©tale, – soulignant combien la culture doit ĂȘtre investie par chacun de nous pour redĂ©finir le vivre ensemble, pourrait galvaniser davantage les esprits rĂ©unis dans une aventure sans Ă©quivalent en France.

PARIS, Opéra Bastille
Verdi : La Traviata
reprise de la mise en scĂšne de BenoĂźt Jacquot
Jusqu’au 23 mai au 29 juin 2016
RESERVEZ

MONTFERMEILgalerie-dame-aux-camelias-12-e1444309149441
La Dame aux camĂ©lias d’aprĂšs La Traviata de Verdi
Les 23, 24, 25, 30 juin puis 1er et 2 juillet 2016
01 41 70 10 60
RESERVEZ

http://www.la-dame-aux-camelias.fr/

Devant la façade cÎté jardin du chùteau des CÚdres, demeure historique des XVIIÚ et XVIIIÚ. Le son & lumiÚre de Montfermeil existe depuis 1995.