LOUVRE, Doulce Mémoire : Musique secrète de LEONARD DE VINCI

leonardo-da-vinci-musique-secrete-livre-cd-alpha-critique-annonce-cd-par-clasiquenews-compte-rendu-critique-cd-livre-classiquenews-musique-classiqueLEONARDO par DOULCE MÉMOIRE : 13, puis 15 nov 2019. Doulce Mémoire et son fondateur Denis Raisin Dadre présentent leur nouveau programme, fruit d’une réflexion spécifique sur le génie du plus grand artiste de la Renaissance, Leonardo da Vinci (mort en France en 1619). A l’occasion de l’exposition événement du Louvre, le chef et flûtiste, accompagné par sa fidèle troupe, chanteurs et instrumentistes de DOULCE MEMOIRE (qui soufflent en 2019 leur 30 ans) rétablissent la connivence et les correspondances magicienne entre peinture et musique qui sont au cœur de la pratique picturale de Leoanrdo. Denis Raisin Dadre a choisi 10 œuvres emblématiques de Leonardo conservées au Louvre ; il en déduit plusieurs partitions des XVè et XVIè dont les harmonies et la mélodie permettent d’entrer en résonance avec les chef d’œuvres de Leonardo.

Vibrations fraternelles, couleurs de l’une à l’autre établissent des correspondances entre musique et peinture. Denis Raisin Dadre a rappelé à juste titre que la musique était au cœur du processus pictural de Leonardo ; lui-même musicien virtuose au luth et à la lira da braccio, grand concepteur de festivités, ne peignant qu’accompagné de musiciens et de chanteurs. Le fameux mystère du sourire de la Joconde qui suppose une détente absolue et une riche vie intérieure ne pourrait s’expliquer que de cette façon… modèle et peintre bercés par la musique éprouvent une sérénité propice à l’échange et au sublime. Pourquoi pas ?

vinci-leonardo-exposition-musique-lira-da-braccio-concert-leonardo-da-vinci-portrait-classiquenewsDenis Raisin Dadre explique comment vibrations et couleurs partagent une communauté d’événements ; un phénomène qui en rétablissant donc la musique au cœur de la musique de Leonardo, expliquerait le miracle du sourire de la Joconde … : « Les ondes se propagent. Certaines s’établissent. D’autres interfèrent. Lumineuses, elles s’attachent à la vue. Mécaniques, elles pénètrent l’ouïe. Les vibrations qui en sont à l’origine ou qui en résultent lient nos sens. Peinture et musique se partagent bien ces derniers. Les couleurs, propres à chacun de ces arts, peuvent en jouer. D’aucuns parleraient de différentes longueurs d’onde. La verticalité des notes et des lignes, le rythme des blanches et des noires, des clairs et des obscurs, le jeu en somme des fréquences audibles et visibles est complexe. Les cordes vocales, celles d’un instrument, vibrent et résonnent. Elles convoquent une foule qui remplit l’espace d’harmoniques reconnaissables et, pourtant, insaisissables. 

 

 

Doulce Mémoire fête ses 30 ans et les 500 ans de Leonardo da Vinci
La peinture naît de la musique…
Au cœur du secret de Leonardo

 

 

 

VINCI leonardo doulce memoire concert ob_661b0d_leonard-de-vinci-dessin-femmeQue ce soit dans la profondeur de la toile ou à sa surface, le pinceau n’établit pas autrement la couleur dans l’espace. Les harmoniques qu’il convoque sont bien spatiales, certes rarement discernables mais toujours mesurables. Léonard de Vinci y aurait développé le mystère du sourire de la Joconde et inscrit la force vive de sa peinture. La musique qui l’entourait, dans l’atelier, dans la cité, cette musique désormais secrète, pourrait être à l’origine de sa recherche picturale. Léonard de Vinci aurait pu chercher une transposition des ondes d’un domaine, audible, à l’autre, visible, une retranscription de la dynamique volatile mais vitale de l’interprétation de la musique à la statique pérenne de la peinture achevée sur la toile. »

Dans son nouveau programme présenté en novembre, Le fondateur de Doulce mémoire démontre ainsi que la peinture naît de la musique. Ainsi le sourire de Monna Lisa est musical. Comme une vaste toile blanche, la scène met en mouvement comme une constellation d’éléments complémentaires, le miracle des ondes, vibrations et couleurs.

 

JOCONDE-mona-lisa-classiquenews-exposition-500-ans-2019-LOUVRE-leonardo-da-vinci-leonard-de-vinci-gallimard-decouvertes-critique-annonce-classiquenews-concerts-louvre-exposition-500-ans-de-Leonardo« Il ne s’agit pas de dévoiler l’œuvre, qu’elle soit musicale ou picturale, mais bien plutôt de présenter entier aux spectateurs le mystère, la complexité et la recherche que portent les travaux de Léonard de Vinci. À travers la musique jouée et la peinture projetée, il s’agit de favoriser autant que faire se peut la sérendipité afin que les spectateurs puissent explorer et revisiter par eux-mêmes la peinture de Léonard de Vinci et la musique secrète qui lui est associée », ajoute Denis Raisin Dadre.

A chaque peinture ou dessin conçu par Leonardo, son double musical, selon le choix de Denis Raisin Dadre. En interprète subtil et enchanteur, Denis Raisin Dadre et Doulce Mémoire savent préserver l’essence même de l’art leonardesque : l’apologie de l’ombre, l’éloquence du mystère. Entre peinture et musique, ce nouveau programme est l’événement musical de l’année Leonard da Vinci 2019.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Paris, Auditorium du LOUVREboutonreservation
Vend 15 novembre 2019, 19h30
Musiques secrètes de Leonardo da Vinci
nouveau programme, spécial 500 ans de Leonardo da Vinci

DOULCE MÉMOIRE / Denis Raisin Dadre, direction artistique & musicale :

Ikse Maître, création visuelle
Sami Korhonen, création costumes
Guillaume Junot, création lumières

Avec
Clara Coutouly, soprano
Matthieu Le Levreur, baryton
Pascale Boquet, luth
Nicolas Sansarlat, lira da braccio
Bérengère Sardin, harpe renaissance
Denis Raisin Dadre, flûtes

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Programme
autour des 10 Å“uvres originales de Leonardo
conservées au Musée du Louvre
fleurons de l’exposition LEONARDO DA VINCI

 

 

DOULCE MÉMOIRE : Musiques secrètes de LEONARDO

Saine-Anne et la Vierge avec l’Enfant (DR)

 

 

 

L’ANNONCIATION
Ave Maria gratia plena : Frater Petrus
Ave Maria gratia plena : Marchetto Cara
Vergine Immaculata, instrumental : Anonyme
Ave Maria gratia plena : Marchetto Cara

LE BAPTEME DU CHRIST
La Danse de Clèves : Anonyme
Basse danse, Mit Ganzem : Conrad Paumann

 

 

LA VIERGE AUX ROCHERS
Ballo Bel fiore : Domenico da Piacenza
Recercare : Francesco Spinacino
Poi che t’hebbi nel core, laude : Anonyme
Fortuna desperata, instrumental : Anonyme
Poi che t’hebbi nel core : Johannes de Pinarol
Fortuna despera ta / Sancte petre : Henrich Isaac

 

 

PORTAIT DE MUSICIEN
Mille regretz : Josquin Desprez
Les miens aussi, responce à Mille regretz : Tilman Susato

 

 

PORTRAIT D’ISABELLE D’ESTE
Non val l’acqua : Bartolomeo Tromboncino
L’acque vale al mio gran foco : Michael Pesenti
Gli pur giunto el giorno : Marchetto Cara

 

 

LA VIERGE A L’ENFANT AVEC SAINTE ANNE
Ave Mater Matris Dei : Jean l’Héritier

 

 

PORTRAIT DE GINEVRA BENCI
De tous bien playne : Hayne Van Ghizeghem

 

 

SAINT JEAN BAPTISTE
Spagna, instrumental : Francesco da Milano

 

 

LA JOCONDE
Rime, sonetto XVIII – Pétrarque : Anonyme
Récité sur Per Sonetti
Lucrecia pulchra (Mona Lisa pulchra) : Anonyme

 

 

LA BELLE FERRONNIERE
Basse danse, Venus (luth) : Gugliemo Ebreo
Patien za ognum mi dice : Anonyme
Basse danse, Venus (vièle) : Gugliemo Ebreo
O mischini : Anonyme
Ballo, Petit rien : Anonyme
Donne, venete al ball : Francesco Patavino
Noi siamo galeotti : Ansano Senese
Tante volte si si si : Marchetto Cara

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

leonardo-saint-jean-baptiste-critique-annonce-exposition-leonardo-doulce-memoire-classiquenews

 

Le sourire énigmatique et le visage angélique de Saint-Jean Baptiste (DR)

DOULCE MÉMOIRE. Musiques secrètes de LEONARDO

leonardo-da-vinci-musique-secrete-livre-cd-alpha-critique-annonce-cd-par-clasiquenews-compte-rendu-critique-cd-livre-classiquenews-musique-classiqueLEONARDO par DOULCE MÉMOIRE : 13, puis 15 nov 2019.  Les 13 puis 15 nov, Doulce Mémoire et son fondateur Denis Raisin Dadre présentent leur nouveau programme, fruit d’une réflexion spécifique sur le génie du plus grand artiste de la Renaissance, Leonardo da Vinci (mort en France en 1619). A l’occasion de l’exposition événement du Louvre, le chef et flûtiste, accompagné par sa fidèle troupe, chanteurs et instrumentistes de DOULCE MEMOIRE (qui soufflent en 2019 leur 30 ans) rétablissent la connivence et les correspondances magicienne entre peinture et musique qui sont au cœur de la pratique picturale de Leoanrdo. Denis Raisin Dadre a choisi 10 œuvres emblématiques de Leonardo conservées au Louvre ; il en déduit plusieurs partitions des XVè et XVIè dont les harmonies et la mélodie permettent d’entrer en résonance avec les chef d’œuvres de Leonardo.

Vibrations fraternelles, couleurs de l’une à l’autre établissent des correspondances entre musique et peinture. Denis Raisin Dadre a rappelé à juste titre que la musique était au cœur du processus pictural de Leonardo ; lui-même musicien virtuose au luth et à la lira da braccio, grand concepteur de festivités, ne peignant qu’accompagné de musiciens et de chanteurs. Le fameux mystère du sourire de la Joconde qui suppose une détente absolue et une riche vie intérieure ne pourrait s’expliquer que de cette façon… modèle et peintre bercés par la musique éprouvent une sérénité propice à l’échange et au sublime. Pourquoi pas ?

vinci-leonardo-exposition-musique-lira-da-braccio-concert-leonardo-da-vinci-portrait-classiquenewsDenis Raisin Dadre explique comment vibrations et couleurs partagent une communauté d’événements ; un phénomène qui en rétablissant donc la musique au cœur de la musique de Leonardo, expliquerait le miracle du sourire de la Joconde … : « Les ondes se propagent. Certaines s’établissent. D’autres interfèrent. Lumineuses, elles s’attachent à la vue. Mécaniques, elles pénètrent l’ouïe. Les vibrations qui en sont à l’origine ou qui en résultent lient nos sens. Peinture et musique se partagent bien ces derniers. Les couleurs, propres à chacun de ces arts, peuvent en jouer. D’aucuns parleraient de différentes longueurs d’onde. La verticalité des notes et des lignes, le rythme des blanches et des noires, des clairs et des obscurs, le jeu en somme des fréquences audibles et visibles est complexe. Les cordes vocales, celles d’un instrument, vibrent et résonnent. Elles convoquent une foule qui remplit l’espace d’harmoniques reconnaissables et, pourtant, insaisissables. 

 

 

Doulce Mémoire fête ses 30 ans et les 500 ans de Leonardo da Vinci
La peinture naît de la musique…
Au cœur du secret de Leonardo

 

 

 

VINCI leonardo doulce memoire concert ob_661b0d_leonard-de-vinci-dessin-femmeQue ce soit dans la profondeur de la toile ou à sa surface, le pinceau n’établit pas autrement la couleur dans l’espace. Les harmoniques qu’il convoque sont bien spatiales, certes rarement discernables mais toujours mesurables. Léonard de Vinci y aurait développé le mystère du sourire de la Joconde et inscrit la force vive de sa peinture. La musique qui l’entourait, dans l’atelier, dans la cité, cette musique désormais secrète, pourrait être à l’origine de sa recherche picturale. Léonard de Vinci aurait pu chercher une transposition des ondes d’un domaine, audible, à l’autre, visible, une retranscription de la dynamique volatile mais vitale de l’interprétation de la musique à la statique pérenne de la peinture achevée sur la toile. »

Dans son nouveau programme présenté en novembre, Le fondateur de Doulce mémoire démontre ainsi que la peinture naît de la musique. Ainsi le sourire de Monna Lisa est musical. Comme une vaste toile blanche, la scène met en mouvement comme une constellation d’éléments complémentaires, le miracle des ondes, vibrations et couleurs.

 

JOCONDE-mona-lisa-classiquenews-exposition-500-ans-2019-LOUVRE-leonardo-da-vinci-leonard-de-vinci-gallimard-decouvertes-critique-annonce-classiquenews-concerts-louvre-exposition-500-ans-de-Leonardo« Il ne s’agit pas de dévoiler l’œuvre, qu’elle soit musicale ou picturale, mais bien plutôt de présenter entier aux spectateurs le mystère, la complexité et la recherche que portent les travaux de Léonard de Vinci. À travers la musique jouée et la peinture projetée, il s’agit de favoriser autant que faire se peut la sérendipité afin que les spectateurs puissent explorer et revisiter par eux-mêmes la peinture de Léonard de Vinci et la musique secrète qui lui est associée », ajoute Denis Raisin Dadre.

A chaque peinture ou dessin conçu par Leonardo, son double musical, selon le choix de Denis Raisin Dadre. En interprète subtil et enchanteur, Denis Raisin Dadre et Doulce Mémoire savent préserver l’essence même de l’art leonardesque : l’apologie de l’ombre, l’éloquence du mystère. Entre peinture et musique, ce nouveau programme est l’événement musical de l’année Leonard da Vinci 2019.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Paris, Auditorium du LOUVREboutonreservation
Vend 15 novembre 2019, 19h30
Musiques secrètes de Leonardo da Vinci
nouveau programme, spécial 500 ans de Leonardo da Vinci

DOULCE MÉMOIRE / Denis Raisin Dadre, direction artistique & musicale :

Ikse Maître, création visuelle
Sami Korhonen, création costumes
Guillaume Junot, création lumières

Avec
Clara Coutouly, soprano
Matthieu Le Levreur, baryton
Pascale Boquet, luth
Nicolas Sansarlat, lira da braccio
Bérengère Sardin, harpe renaissance
Denis Raisin Dadre, flûtes

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Programme
autour des 10 Å“uvres originales de Leonardo
conservées au Musée du Louvre
fleurons de l’exposition LEONARDO DA VINCI

 

 

DOULCE MÉMOIRE : Musiques secrètes de LEONARDO

Saine-Anne et la Vierge avec l’Enfant (DR)

 

 

 

L’ANNONCIATION
Ave Maria gratia plena : Frater Petrus
Ave Maria gratia plena : Marchetto Cara
Vergine Immaculata, instrumental : Anonyme
Ave Maria gratia plena : Marchetto Cara

LE BAPTEME DU CHRIST
La Danse de Clèves : Anonyme
Basse danse, Mit Ganzem : Conrad Paumann

 

 

LA VIERGE AUX ROCHERS
Ballo Bel fiore : Domenico da Piacenza
Recercare : Francesco Spinacino
Poi che t’hebbi nel core, laude : Anonyme
Fortuna desperata, instrumental : Anonyme
Poi che t’hebbi nel core : Johannes de Pinarol
Fortuna despera ta / Sancte petre : Henrich Isaac

 

 

PORTAIT DE MUSICIEN
Mille regretz : Josquin Desprez
Les miens aussi, responce à Mille regretz : Tilman Susato

 

 

PORTRAIT D’ISABELLE D’ESTE
Non val l’acqua : Bartolomeo Tromboncino
L’acque vale al mio gran foco : Michael Pesenti
Gli pur giunto el giorno : Marchetto Cara

 

 

LA VIERGE A L’ENFANT AVEC SAINTE ANNE
Ave Mater Matris Dei : Jean l’Héritier

 

 

PORTRAIT DE GINEVRA BENCI
De tous bien playne : Hayne Van Ghizeghem

 

 

SAINT JEAN BAPTISTE
Spagna, instrumental : Francesco da Milano

 

 

LA JOCONDE
Rime, sonetto XVIII – Pétrarque : Anonyme
Récité sur Per Sonetti
Lucrecia pulchra (Mona Lisa pulchra) : Anonyme

 

 

LA BELLE FERRONNIERE
Basse danse, Venus (luth) : Gugliemo Ebreo
Patien za ognum mi dice : Anonyme
Basse danse, Venus (vièle) : Gugliemo Ebreo
O mischini : Anonyme
Ballo, Petit rien : Anonyme
Donne, venete al ball : Francesco Patavino
Noi siamo galeotti : Ansano Senese
Tante volte si si si : Marchetto Cara

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

leonardo-saint-jean-baptiste-critique-annonce-exposition-leonardo-doulce-memoire-classiquenews

 

Le sourire énigmatique et le visage angélique de Saint-Jean Baptiste (DR)

LIVRE événement, critique. Léonard de Vinci. Art et science de l’univers par ALESSANDRO VEZZOSI (Gallimard Découvertes)

leonardo-da-vinci-leonard-de-vinci-gallimard-decouvertes-critique-annonce-classiquenews-concerts-louvre-exposition-500-ans-de-LeonardoLIVRE événement, critique. Léonard de Vinci. Art et science de l’univers par ALESSANDRO VEZZOSI (Gallimard Découvertes). «Représenter l’invisible», tel est le rêve de Léonard, le grand maître de la Renaissance. A défaut de pouvoir réaliser ce défi qui en réalité, inopérable, stimule toute la création artistique depuis ses débuts, Leonardo fort d’une connaissance scientifique de plus en plus accrue du monde et de la nature, précise pour sa part, comme peintre singulier, l’évocation de l’ombre et du mystère les plus troublants. Son travail semble effacer la forme, la faire surgir de l’ombre et des ténèbres (bien avant Caravage) pour mieux en célébrer le miracle des proportions : ces visages nous captivent dont évidemment celui de MONA LISA dite la Joconde. Pour autant est ce vraiment le portrait de l’épouse du marchand Giocondo ?
CLIC D'OR macaron 200Rien n’est moins sûr et Mona LISA pourrait plutôt être l’allégorie de toute la pensée de LEONARDO : la vérité est mystère ; la beauté est un sourire énigmatique.
Ce travail particulier sur le modelé (sfumato), la recréation des paysages comprenatn des bleux lointains saisissants, l’acuité de l’observation de la Nature (rochers de la Vierge aux roches, paysages de la Joconde)… rendent spécifiques et supérieurs les travaux de Leonardo pour lequel la peinture était la discipline suprême : le miroir et l’aboutissement de ses propres annotations et dessins.
Le texte analyse parfaitement la place du peintre, celle de l’ingénieur et du sculpteur, celle aussi de l’observateur affûté qui exhume et décortique les corps des cadavres, dessine les étoiles, restitue la géographie à vol d’oiseau, réactive le avoir et la sagesse des anciens grecs. Lecture majeure.

Présentation par l’éditeur GALLIMARD Découvertes : « Alessandro Vezzosi présente l’artiste de la science et de la technologie, de la pittura mentale, du dessin analytique pénétrant les phénomènes de l’univers. Pour le comprendre, il fallait une biographie nouvelle, par-delà le mythe et le mystère, la légende et la rhétorique, une plongée dans les innombrables manuscrits autographes et les documents originaux ; il fallait une interprétation originale de cette Å“uvre interdisciplinaire, universelle et plus que jamais actuelle. Alessandro Vezzosi, l’un des plus grands connaisseurs de Léonard, nous accompagne dans cette aventure et nous fait découvrir le vrai Léonard, une hydre aux mille têtes… “

 leonardo-da-vinci-leonard-de-vinci-gallimard-decouvertes-critique-annonce-classiquenews-concerts-louvre-exposition-500-ans-de-Leonardo

________________________________________________________________________________________________

LIVRE événement, critique. Léonard de Vinci. Art et science de l’univers par ALESSANDRO VEZZOSI (Gallimard Découvertes).
Première parution en 1996
Trad. de l’italien par Françoise Liffran
Nouvelle édition en 2010
Collection Découvertes Gallimard (n° 293), Série Arts, Gallimard – réédition pour l’exposition LEONARDO DA VINCI au Louvre jusqu’au 24 février 2020.

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Decouvertes-Gallimard/Decouvertes-Gallimard/Arts/Leonard-de-Vinci

JOCONDE-mona-lisa-classiquenews-exposition-500-ans-2019-LOUVRE-leonardo-da-vinci-leonard-de-vinci-gallimard-decouvertes-critique-annonce-classiquenews-concerts-louvre-exposition-500-ans-de-Leonardo

vinci-leonardo-exposition-musique-lira-da-braccio-concert-leonardo-da-vinci-portrait-classiquenews

PARIS, Exposition LEONARDO DA VINCI

PARIS, Louvre. EXPOSITION : LEONARDO DA VINCI et la musique
Focus spécial CLASSIQUENEWS

vinci-leonardo-exposition-musique-lira-da-braccio-concert-leonardo-da-vinci-portrait-classiquenewsLEONARDO LUTHISTE… Homme de science, Leonard n’a cessé de rechercher les preuves tangibles et visibles de l’harmonie et des rapports harmoniques dans la nature. Ses travaux témoignent d’une curiosité toujours insatisfaite. Constante, critique et analytique. Des mathématiques, sa quête le conduit à l’architecture, à l’anatomie et de fait à la musique. Le rapport des nombres révèlent des constructions secrètes qui produisent le son de l’équilibre et de l’harmonie. La peinture dont il a toujours expérimenté la technique, jusqu’à redéfinir un style spécifique – suggestif, comme voilé, onirique, à force de maîtriser l’ombre et les contrastes (le fameux sfumato), fixe régulièrement durant sa vie, les éléments et les apports de ses propres trouvailles. Chaque tableau produit est l’expression d’une construction mentale, – cosa mentale selon ses propres mots : manifestation elle aussi tangible du résultat de ses recherches. Leonardo dans La Vierge aux rochers redéfinit le rapport de la figure humaine avec la nature ; dans la Joconde, il rebat les cartes du portrait ; dans la Vierge et Sainte-Anne, le peintre imagine des filiations muettes, une conversation intérieures entre chaque personnage comme jamais auparavant…
Par leur unité et cohérence sousjacente, les images peintes de Leonardo, même sans instruments représentés, sont d’essence musicale.

 

 

LES MUSIQUES SECRETES DE LEONARDO DA VINCI

 

 

Dans un programme nouvellement conçu en 2019 pour célébrer les 500 ans de Leonardo da Vinci, Denis Raisin Dadre et son ensemble DOULCE MEMOIRE fêtent leur 30 ans et aussi dédient un programme inédit au plus grand génie de la Renaissance.
leonardo-da-vinci-musique-secrete-livre-cd-alpha-critique-annonce-cd-par-clasiquenews-compte-rendu-critique-cd-livre-classiquenews-musique-classiqueDans un livre cd événement (CLIC de Classiquenews), intitulé « LEONARDO DA VINCI / La Musique secrète », le flûtiste, spécialiste de la Renaissance, éclaire les rapports de Leonardo da Vinci et de la musique, des musiciens, de la tradition des fêtes, festins, divertissements à la Cour des Sforza, des Medicis, des Rois de France aussi, de Louis XII à François Ier. D’ailleurs, sa vie s’achèvera en France, au clos lucé, faisant du Loiret, sa seconde patrie. Ce qui explique aussi que son « atelier », à sa mort, donc ses peintures les plus importantes (La Vierge aux rochers, Sainte-Anne et la Vierge, Saint-Jean Baptiste,…) aient été trasnférées dans les collections royales (sous François Ier son plus grand protecteur), puis constituent encore aujourd’hui, le noyau historique du département des peintures du Louvre.

 

 

Denis Raisin Dadre a démontré que Leonardo était improvisateur virtuose (et à ce titre applaudi et recherché) à la lira da braccio, instrument emblématique des cercles intellectuels et cultivés du XVIè, pratiqué par les plus grands poètes et écrivains (Ange Politiano / Politien, Marcile Ficin, Pic de la Mirandole…). Vasari témoigne de l’arrivée de Leonardo à la Cour des Sforza de Milan, comme un joueur réputé de luth… En outre, Leoanrdo jouait d’un instrument à cordes de sa propre fabrication (… » presque entièrement en argent et ayant la forme d’un crâne de cheval… »).
VINCI da vinci leonardo portrait de musicien classiquenews analyse tableau critique concert tableau classiquenews leonard de vinci 2019En outre Denis Raisin Dadre précise que la musique est régulièrement associée à la pratique picturale et à l’ambiance de l’atelier : dès sa formation dans l’atelier de Verrochio son maître où étaient à disposition lires, vièles, luths… Pendant la réalisation du portrait de la Joconde, Leonardo, toujours selon le témoignage de Vasari, aurait obtenu le mystère du sourire de Monna Lisa, en invitant régulièrement pendant les séances de poses, « bouffons, chanteurs, musiciens » afin d’écarter cet air « mélancolique » qui est l’écueil de beaucoup de portraits… Incroyable révélation. Ainsi le mystère de la Joconde et son charisme hypnotique, comme le dessin si particulière de son sourire, entre ombre et lumière, s’expliquerait par le pouvoir de la musique sur le modèle, pendant la pose.
Leonardo reconnaît lui-même (dans son Traité de peinture, riche en enseignements pour l’artiste en formation ou expérimenté) l’avantage du peintre sur le sculpteur : en l’absence de bruit lié au marteau, le peintre peut écouter de la musique tout en réalisant son tableau.

 

 

gioconda-joconde-vinci-ponchielli-opera-annonce-critique-opera-classiquenewsS’il ne reste aucune partition que Leonardo a pu jouer, ce qui est normal puisqu’il improvisait, il est possible d’imaginer madrigaux et pièces instrumentales que le peintre et scientifique aurait pu écouter voire apprécier. Il est possible aussi de partir des œuvres peintes elles-mêmes, et en déduire la musique du XVIè la plus adaptée à son caractère… une correspondance poétique subjective à laquelle Denis Raisin Dadre et Doulce Mémoire nous invitent dans leur nouveau programme LEONARDO DA VINCI dont le concert parisien, à l’Auditorium du Louvre est l’événement de cette année 2019, célébrant les 500 ans de Leonardo da Vinci? d’autant plus en complément de l’exposition Leonardo da Vinci qui a lieu au Musée du Louvre jusqu’au 24 février 2020

 

 

Concerts

VENDREDI 15 NOVEMBRE À 20H
La musique secrète de Léonard. Ensemble Doulce Mémoire

JEUDI 21 NOVEMBRE À 12H30
Dans l’atelier de Léonard. Ensemble Sollazzo

 

 

Documentaires

JEUDI 14 NOVEMBRE À 12H30
La Vie cachée des œuvres : Léonard de Vinci
de J. Garcias et S. Neumann, 2011, 52 min.

VENDREDI 6 DÉCEMBRE À 12H30
Léonard de Vinci, la restauration du siècle de S. Neumann, 2012, 55 min.

VENDREDI 13 DÉCEMBRE À 20H
Léonard de Vinci, la Manière moderne.
Réal. : S. Paugam. Auteur : F. Kosinetz, 2019, 52 min.

 

 

 

 

EXPOSITION LEONARDO DA VINCI au LOUVRE – INFORMATIONS PRATIQUES:
Horaires : de 9h à 18h, sauf le mardi. Nocturne mercredi et vendredi jusqu’à 21h45. Nocturnes supplémentaires les samedis et dimanches (exposition uniquement).

Tarif unique d’entrée au musée : 17 €. Réservation obligatoire d’un créneau de visite sur ticketlouvre.fr

Renseignements : louvre.fr #ExpoLéonard

 

 

Musique secrète de Leonardo da Vinci (Doulce Mémoire)

Doulce-Memoire-1-denis-raisin-dadre-30-ans-annonce-concert-opera-de-tours-critique-concert-critique-opera-classiquenewsDOULCE MÉMOIRE. Musiques de Leonardo, le 21 sept 2019. Valençay (36). Doulce Mémoire, c’est d’abord l’esprit de la Renaissance, cette période faste de découvertes, d’inventions, de voyages et de créativité… En 2019, l’ensemble fondé par Denis Raisin Dadre fête ses déjà 30 ans. 30 ans de somptueuses et vivantes découvertes d’un formidable laboratoire musicale qui a révélé aux français et au monde, les mille séductions de la musique de la Renaissance dont la richesse profite dans chaque programme de Doulce Mémoire, de la sensibilité et des tempéraments artistiques des interprètes associés. En regard du livre cd paru au printemps 2019, « la musique secrète » de Leonardo da Vinci, Denis Raisin-Dadre, grand amateur de peinture entre autres, retrouve le mystère et le raffinement qui ont produit les peintures de Leonardo en invoquant les musiques de son temps. Le goût de Vinci pour la musique est connu et attesté par les nombreux témoignages de ses contemporains. Léonard était admiré comme joueur et improvisateur sur la lira da braccio.

 

 

 

Musique secrète de Leonardo da Vinci
Pour ses 500 ans, Doulce Mémoire
fait chanter les peintures de Leonardo…

Sa passion pour la musique provient de sa jeunesse, de la fréquentation de musiciens dans les ateliers de peintres. Pendant sa formation auprès de Verrocchio, son premier maître à Florence, était aussi musicien comme nombre de peintres à l’époque. Dans l’atelier travaillaient Botticelli, Le Pérugin, Ghirlandaio, Lorenzo di Credi… l’émulation artistique s’associe aux instruments : luth ; lyre auxquels répondent les chants – bref, la musique est partout.

Denis Raisin-Dadre s’explique : ” Plutôt que partir à la recherche des musiques qu’aurait pu jouer Léonard, ou de suivre comme nous l’avons déjà fait à Doulce Mémoire ses pérégrinations de villes en villes, nous désirons partir à la recherche des musiques secrètes de ses tableaux. Une démarche à la fois scientifique puisque, nous serons sur des musiques contemporaines de Vinci mais aussi éminemment poétique pour rentrer dans l’univers mental de ce génie “.
« SÅ“ur mineure et malheureuse de la peinture, la musique s’évanouit tout de suite » écrit Léonard dans son traité de peinture “. Le projet cherche à en fixer le cours pour que perdure la force de sa poésie. Pari réussi, comme l’atteste son livre cd ” Musique secrète de Leonardo da Vinci “, déjà paru.

Leonardo_selfExtrait de notre critique du livre cd Musique secrète de Leonardo da Vinci par Alban Deags : …” 15 TABLEAUX ET LEURS RESONANCES MUSICALES… Le fondateur deDoulce Mémoire a sélectionné une quinzaine de tableaux, dont beaucoup sont aujourd’hui au Louvre (la France regroupe ainsi la plus grande collection de tableaux du Peintre dont les Å“uvres, en provenance des collections royales, celles de François Ier, sont le noyau du département de peintures du Louvre) : Le baptême du Christ, L’Annonciation, La vierge aux rochers, Portrait d’Isabelle d’Este, La belle ferronnière, Sainte Anne et la Vierge, Saint Jean-Baptiste… Denis Raisin-Dadre n’oublie pas La Joconde – qu’il a mis en correspondance avec des musiques de Jacob Obrecht (1457-1505), de Josquin Desprez (1450-1521), des laudes consacrées à l’Annonciation, des Frotolle, des chants sur des textes de Pétrarque, accompagnés par la lira da braccio, instrument très apprécié de Léonard…”. (…) Leonardo da Vinci  fut musicien et compositeur, réalisateur des fêtes et divertissements pour la cour ducale des Sforza de Milan. Pour le duc Ludovico, Leonardo invente des machines de guerre, et aussi produit des spectacles « magiques » dont les prouesses techniques, illusionnistes ont laissé de nombreux témoignages. Improvisateur remarquable, Leonardo jouait excellemment de la lira da braccio,  s’accompagnant tout en déclamant des vers… C’est un véritable Orphée laïque qui officie ainsi à la Cour milanaise, se rendant bientôt indispensable.”

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Doulce Mémoire
Musique secrète de Leonardo da Vinci
Le 21 septembre 2019 à Valencay (36)
Château de Valençay, 21h

Léonard de Vinci, la musique secrète

Distribution :
Clara Coutouly, soprano
Matthieu Le Levreur, baryton
Pascale Boquet, luth
Baptiste Romain ou Nicolas Sansarlat, lira da braccio
Bérengère Sardin, harpe renaissance
Denis Raisin Dadre, flûtes et direction
Ikse Maitre, scénographie

Projet présenté dans le cadre de « Viva Leonardo da Vinci ! 500 ans de Renaissance(s) en Centre-Val de Loire »

+ d’infos sur le site de DOULCE MEMOIRE :
https://www.doulcememoire.com/programmes/leonard-de-vinci-la-musique-secrete/

 

 

 

agenda

_________________________________________________________________________________________________

Le 21 septembre 2019 à Valencay (36)
Château de Valençay, 21h
http://www.chateau-valencay.fr/#

Le 27 septembre 2019 à Turnhout (Belgique)
Festival Musica Divina

Le 13 novembre 2019 à Orélans (45)
Le Bouillon – Université d’Orléans
http://www.univ-orleans.fr/fr/culture

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________

Le 15 novembre 2019 à Paris (75)
Auditorium du Louvre, 20h
https://www.louvre.fr/musiques?page=1

leonardo-da-vinci-musique-secrete-livre-cd-alpha-critique-annonce-cd-par-clasiquenews-compte-rendu-critique-cd-livre-classiquenews-musique-classiqueŒuvres de Josquin Desprez, Bartolomeo Tromboncino, Marchetto Cara, Johannes de la Fage, Firminus Caron… Musiques tirées des Laudes et des Frottole éditées par Petrucci. A l’occasion de l’exposition du Louvre célébrant les 500 ans de la naissance de Léonard de Vinci, l’ensemble Doulce Mémoire et son chef Denis Raisin Dadre convient à un voyage merveilleux sur les pas de celui qui fut l’un des plus grands virtuoses de son temps à la lira da braccio et qui nous a laissé de nombreuses énigmes musicales. Avec des mélodies populaires de l’époque et que l’on retrouve retranscrites par différents compositeurs tels que Josquin Desprez ou Heinrich Isaac, le concert évoque les musiques qu’il aurait été possible d’écouter dans un atelier de peinture ou dans un cercle aristocratique de la Renaissance. Et vous, quelles musiques pensez vous que Leonard aurait pu écouter en dessinant ou en peignant la Joconde ou la Vierge aux rochers ?

 

 

  

 

 

Approfondir

_________________________________________________________________________________________________

LIRE notre critique du livre cd Musique secrète de Leonardo da Vinci / Les 500 ans de Leonardo de Vinci en 2019 :
http://www.classiquenews.com/5-mai-2019-500-ans-de-la-mort-de-leonardo-da-vinci/

 

 

doulce-memoire-concerts-critique-annonce-concerts-classiquenews

_________________________________________________________________________________________________

TOURS, Opéra. Les 30 ans de Doulce Mémoire

Doulce-Memoire-1-denis-raisin-dadre-30-ans-annonce-concert-opera-de-tours-critique-concert-critique-opera-classiquenewsTOURS, Opéra, le 19 juin 2019. DOULCE Mémoire, les 30 ans. Artiste en résidence, l’ensemble Doulce Mémoire fondé par Denis Raisin-Dadre fête mercredi 19 juin 2019 (20h), sur la scène de l’Opéra de Tours, ses 30 ans d’activité artistique et musicale. Plateau exceptionnel avec la participation de Jean-François Zygel. Le propre de l’ensemble fondé par Denis Raisin Dadre est d’approcher le très large répertoire de la Renaissance en impliquant toutes les disciplines, la musique évidemment et la pratique instrumentale propre aux XVè, XVIè siècles principalement ; mais aussi, la peinture et la littérature. Le geste défendu par Denis Raisin Dadre s’enrichit d’une culture élargie qui interroge à partie de la musique, tous les arts, si féconds à cette période.
Le dernier recueil discographique est un somptueux livre cd dédié à Leonardo da Vinci (célébration de son génie comme musicien et compositeur, opportun en 2019 qui marque le 500ème anniversaire de la mort du peintre et scientifique en 1519) pour lequel Denis Raisin Dadre a conçu un programme musical constitué de laudes et motets, recercare, mélodies signé Frater Petrus, Marchetto Cara, Josquin Desprez, Francesco Patavino, Jean L’Héritier, Jacob Obrecht, Hayne van Ghizeghem… dont les notes et les textes mis en musique savent dialoguer avec une collection de dessins et de tableaux conçus par Leonardo. Toujours la vision rétablit le sens des pièces ainsi exhumées dans le contexte qui les inspire et les porte. denis Raisin Dadre rétablit les correspondances, ressuscite le contexte, approfondit toujours le sens et les enjeux multiples des œuvres choisies.
Concernant Leonardo da Vinci (joueur virtuose de lira da bracio et grand concepteur des divertissements à la Cour des Sforza à Milan), Denis Raisin Dadre fait sonner « la musique secrète », celle qui ne se voit pas, mais se devine grâce à la seule éloquence silencieuse des rapports harmoniques, suscités par la composition picturale (c’est le cas précisément de La Vierge aux rochers dont les anges musiciens sont délicatement « relégués » sur le côté… une mise à l’écart qui cependant laisse toute sa place à la musique.

A l’Opéra de Tours, Denis Raisin Dadre réunit un plateau exceptionnel avec la coopération de Jean-François Zygel pour célébrer les 30 ans de son ensemble Doulce mémoire.

Programme surprise.

doulce-memoire-30-ans-opera-de-tours-portrait-grand-format-arbres-critique-concerts-critique-opera-renaissance-classiquenews

 

Plus que jamais depuis ses débuts, Doulce mémoire a fait siennes les qualités de la Renaissance : universalité et générosité, découvertes, inventions, voyage, créativité… Ce goût de l’aventure se concrétise aussi dans l’art des rencontres que l’ensemble a su favoriser et cultiver, toujours dans le souci des équilibres et du raffinement sonore. La pratique instrumentale, le goût des timbres et des couleurs en partage demeure un champs d’expérimentation jamais négligé, stimulant…

 

 

________________________________________________________________________________________________

Les 30 ans de Doulce MémoireDOULCE MEMOIRE 30 ANS JUIN 2019 classiquenews concert evenement visuel-anniversaire-500x500
Opéra de Tours, mercredi 19 juin 2019, 20h
RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.operadetours.fr/doulce-memoire#la-renaissance-dans-tous-ses-etats

Pour ses 30 ans Doulce Mémoire vous convie à un évènement exceptionnel sous le signe de la Renaissance et de la fête. Avec de nombreux artistes et des invités surprenants (mais qui ont marqué les grandes réalisations de Doulce Mémoire), notamment Jean-François Zygel en invité spécial.

 

Tarifs de 7 à 35€

Réservation au guichet du Grand Théâtre de Tours du mardi au samedi de 10h30 à 13h et de 14h à 17h45.

Ou par téléphone au 02 47 60 20 20

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Approfondir

 

 

 

VOIR : reportage exclusif les 25 ans de DOULCE MEMOIRE, salle Gaveau à Paris (février 2014)
https://www.classiquenews.com/grand-clip-video-les-25-ans-de-doulce-memoire-paris-salle-gaveau-fevrier-2014/

LIRE notre critique du livre cd musique secrète de Leonardo da Vinci
http://www.classiquenews.com/5-mai-2019-500-ans-de-la-mort-de-leonardo-da-vinci/

LIRE notre critique du livre cd Magnificences de François Ier
http://www.classiquenews.com/magnificences-de-francois-ier-par-doulce-memoire/

Illustrations : © Rodolphe Marics / Doulce Mémoire 2019

 

 

 

 

2 mai 2019 : 500 ans de la mort de LEONARDO DA VINCI

leonardo-da-vinci-tout-l-oeuvre-peint-la-martiniere-livre-critique-compte-rendu-la-martiniereLEONARDO DA VINCI… peintre et musicien. Le 2 mai 2019 marque les 500 ans de la mort du plus grand génie de la Renaissance italienne (avec Michel Ange) : Leonardo da Vinci. Le peintre et scientifique le plus brillant de son siècle meurt adulé et réconforté en France, « dans les bras de François Ier ». Le château de Chambord et son plan centré, avec double escalier central serait le testament artistique de Leonardo…
L’éditeur La Martinière édite un somptueux texte monographique qui récapitule les dernières avancées de la recherche et de l’analyse des tableaux de Leonardo, mais aussi de ses carnets si abondamment illustrés, annotés, calligraphiés… C’est bien un nouveau regard qui est explicité pour notre meilleure connaissance de l’oeuvre peint du créateur. Cinq cents ans après la mort de Léonard de Vinci, ce livre offre une vision renouvelée sur sa peinture, en dissociant les acquis scientifiques et historiques des commentaires fantaisistes énoncés à propos de  l’artiste et de son Å“uvre. Toutes les peintures connues de Léonard y sont décryptées avec de somptueuses illustrations, gros plan à l’appui.

 

 
________________________________________________________________________________________________

LIVRE événement. LÉONARD DE VINCI : Tout l’oeuvre peint, un nouveau regard par Alessandro Vezzosi, Renaud Temperini / éditions de La Martinière – BEAUX LIVRES – Beaux-arts – 245 x 340 mm – 320 pages – Parution : 25 avril 2019 – 9782732490878 – prix indicatif : 55 €

 

 

PLUS d’infos sur le site de La Martinière :
http://www.editionsdelamartiniere.fr/ouvrage/leonard-de-vinci/9782732490878

 
 

 
4 mai 2019 : 500 ans de la mort de Leonardo da VINCI

 
 

 
 

________________________________________________________________________________________________

 

DOULCE MEMOIRE : LEONARDO DA VINCI. La musique secrète (livre cd Alpha)
leonardo-da-vinci-musique-secrete-livre-cd-alpha-critique-annonce-cd-par-clasiquenews-compte-rendu-critique-cd-livre-classiquenews-musique-classiqueEn 2019 est commémoré le 500ème anniversaire de la mort d’un des plus grands génies de l’humanité, Léonard de Vinci, scientifique, inventeur, peintre… et musicien. Doulce Mémoire, qui fête en 2019 ses… 30 ans dont un travail spécifique dédié à la musique Renaissance, rend hommage au génie de Leonard. Son directeur et fondateur, Denis Raisin Dadre, spécialiste de la musique de cette époque et amateur d’art, conçoit dans ce livre cd un programme original : « plutôt que faire de la musique au temps de Léonard, je suis parti des tableaux eux-mêmes. J’ai travaillé sur ce que pouvait être la musique secrète des peintures, quelles musiques pouvaient suggérer ces tableaux… Chaque tableau révèle un monde qui lui est propre ».
15 TABLEAUX ET LEURS RESONANCES MUSICALES… Le fondateur de Doulce Mémoire a sélectionné une quinzaine de tableaux, dont beaucoup sont aujourd’hui au Louvre (la France regroupe ainsi la plus grande collection de tableaux du Peintre dont les Å“uvres, en provenance des collections royales, celles de François Ier, sont le noyau du département de peintures du Louvre) : Le baptême du Christ, L’Annonciation, La vierge aux rochers, Portrait d’Isabelle d’Este, La belle ferronnière, Sainte Anne et la Vierge, Saint Jean-Baptiste… Denis Raisin-Dadre n’oublie pas La Joconde – qu’il a mis en correspondance avec des musiques de Jacob Obrecht (1457-1505), de Josquin Desprez (1450-1521), des laudes consacrées à l’Annonciation, des Frotolle, des chants sur des textes de Pétrarque, accompagnés par la lira da braccio, instrument très apprécié de Léonard…

Un riche livret explicite la démarche des musiciens, souligne la valeur des tableaux retenus, la sélection des pièces de musique en correspondance ; des détails des peintures permettent d’entrer dans leur intimité et un texte de Denis Raisin Dadre expliquant ses choix.

Leonardo da Vinci  fut musicien et compositeur, réalisateur des fêtes et divertissements pour la cour ducale des Sforza de Milan. Pour le duc Ludovico, Leonardo invente des machines de guerre, et aussi produit des spectacles « magiques » dont les prouesses techniques, illusionnistes ont laissé de nombreux témoignages. Improvisateur remarquable, Leonardo jouait excellemment de la lira da braccio,  s’accompagnant tout en déclamant des vers… C’est un véritable Orphée laïque qui officie ainsi à la Cour milanaise, se rendant bientôt indispensable.
Leonardo_selfIMPRO… Contrairement à ses œuvres peintes, aboutissement d’un processus lent et progressif menant à la perfection de la Joconde (entre autres), la musique est un champs expérimental qui favorise la composition instinctive (componimento inculto) : le chanteur improvisateur suit les idées de son esprit, sans contraintes et en toute liberté, sans souci a priori de la forme.
Chant et musique rejoignent la pratique de la peinture : selon les témoignages, Leonardo peignait La Joconde Mona Lisa, en présence de chanteurs et d’instrumentistes, dont la présence était propice à une « atmosphère joyeuse ». Chez Leonard, la réussite d’un tableau tenait-elle à la qualité de la musique écoutée pendant sa réalisation ?
La démarche de Doulce Mémoire entend offrir une résonance musicale aux oeuvres peintes : si le choix des pièces par leur caractère, relève d’une vision subjective, toutes les frottole, laudes, etc… sont strictement contemporaines du peintre. Une expérience de mise en correspondance des plus stimulantes et hautement légitime.

 

 

  

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

REPORTAGE VIDEO : Doulce Mémoire / La Musique secrète de Leonardo da Vinci
https://www.youtube.com/watch?v=sdqfSk2J0Zs

 

 

 
 

 
 

________________________________________________________________________________________________

 

Approfondir

Study_of_horse2019 will see the 500th commemoration of the death of one of the greatest geniuses humanity has produced: Leonardo da Vinci, scientist, inventor, painter – and musician.
Doulce Mémoire, having devoted themselves to Renaissance music for the past 30 years, have decided to pay homage to Leonardo. Their founder-director, Denis Raisin Dadre, an eminent specialist in the music of the period and a great lover of pictorial art, has devised an original programme: ‘Rather than just make music from the time of Leonardo, I’ve taken my cue from the paintings themselves. I’ve worked on what could be the hidden music of these pictures, what musical pieces might be suggested by them….’ He chose around fifteen paintings, many of which are now in the Louvre: The Baptism of Christ, The Virgin of the Rocks, Portrait of Isabella d’Este, Portrait of an Unknown Woman (La belle ferronnière), Saint Anne, St John the Baptist… and of course La Gioconda. He then matched them with works by Jacob Obrecht (1457-1505), Josquin Desprez (1450-1521), laude for the Annunciation. There are also some frotolle, and songs to texts by Petrarch accompanied by the lira da braccio, an instrument Leonardo played himself. This recording comes with a handsome booklet, including reproductions of the pictures by Leonardo, some in detail, giving an intimate insight into them; there is also a text by Denis Raisin Dadre explaining his selection.

 

 

  

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

leonardo-da-vinci-musique-secrete-livre-cd-alpha-critique-annonce-cd-par-clasiquenews-compte-rendu-critique-cd-livre-classiquenews-musique-classique1 livre cd : Alpha 456
Release date → May 2019 / Parution en mai 2019
Stream//Download//Buy → https://lnk.to/LeonardoDaVinci_Doucle…

FACEBOOK→ www.facebook.com/alphaclassics
TWITTER →  www.twitter.com/alpha_classics
INSTAGRAM → www.instagram.com/alpha_classics/
YOUTUBE → www.youtube.com/c/alphaclassics

WEBSITE → www.outhere-music.com/alphaclassics