CAEN. 40è Festival ASPECTS DES MUSIQUES D’AUJOURD’HUI : 14 – 20 mars 2022

Aspects-Classical news(1)CAEN, Festival ASPECTS des musiques d’Aujourd’hui, 14-20 mars 2022. Heureuse maison ! Le Conservatoire de Caen a la particularitĂ© d’avoir son orchestre et aussi son festival. Le Festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui 2022 fĂŞte son 40ème anniversaire, du 14 au 20 mars 2022, formidable laboratoire musical qui associe très Ă©troitement les Ă©quipes pĂ©dagogiques et les Ă©tudiants du Conservatoire de Caen dont les 2 auditoriums accueillent les concerts et le public. Depuis 40 annĂ©es, la crĂ©ation musicale s’affiche sans discontinuer Ă  Caen dans un esprit d’ouverture, d’éclectisme et de partage; en faisant rimer musique d’aujourd’hui et grand public, le Festival caennais fait figure de modèle, en particulier parce que les Ă©vĂ©nements se dĂ©roulent dans une ambiance conviviale et humaine. Tous les grands compositeurs contemporains sont passĂ©s par le Festival Aspects depuis sa crĂ©ation en 1982 par Jean-Pierre Dautel (fondateur de l’Orchestre de Caen). Pour cette 40è Ă©dition, le Conservatoire & Orchestre de Caen accueillent concerts de musiques, expositions, rencontres culturelles, de nombreuses autres manifestations artistiques, qui impliquent de façon exemplaire les Ă©lèves et leurs professeurs du Conservatoire et de l’Orchestre de Caen ; en 2022, la programmation offre un large choix d’écritures, de nombreux concerts intĂ©grant aussi les auteurs et les Ĺ“uvres des Ă©ditions prĂ©cĂ©dentes – hĂ©las reportĂ©s en raison de la pandĂ©mie : Martin Matalon, TĂ´n-Thât TiĂŞt. Sans omettre des clins d’œil Ă  l’annĂ©e 1982, celle de l’inauguration du Festival Aspects des musiques d’Aujourd’hui… Ainsi seront « reprises » les crĂ©ations de la 1ère Ă©dition : Psappha de Iannis Xenakis et les Vingt regards sur l’Enfant-JĂ©sus d’Olivier Messiaen – Les concerts ont lieu en majoritĂ© au sein du Conservatoire (Auditorium Jean-Pierre Dautel), mais aussi Ă  l’église ND de la Gloriette Ă  Caen (19 mars, 12h), au Centre chorĂ©graphique National de Caen (20 mars, 11h)… Temps forts le samedi 19 mars (concerts Ă  12h, 15h30, 20h) et dimanche 20 mars (concerts Ă  11h, 17h) – Festival Aspects des musiques d’aujourd’hui 2022, 6 jours de concerts, du 14 au 20 mars 2022.

 

 

 

 

 

 

Programmation 2022 : concert, événements…
___________________________________________

VOIR, RÉSERVERboutonreservation
https://conservatoire-orchestre.caen.fr/programmation?type_prog=1528

 

 

 

 

SĂ©lection

 

Mardi 15 mars 2022, 20h
CONSERVATOIRE : Auditorium Jean-Pierre Dautel
TRIO K/D/M – Orchestre de Caen – LĂ©o Warynski, direction
————————————————————————————

Mercredi 16 mars 2022, 18h
CONSERVATOIRE : Auditorium Jean-Pierre Dautel
Percussions symphoniques
————————————————————————————

Jeudi 17 mars 2022, 20h
CONSERVATOIRE : Auditorium Jean-Pierre Dautel
Trio K/D/M – XĂ©nakis (Psappha), Matalon (Traces IV, X, XVI), Lepauvre ( Morpho)
————————————————————————————

Vendredi 18 mars 2022, 20h
CONSERVATOIRE : Auditorium Jean-Pierre Dautel
Valeria Kafelnikov (harpe) – Orchestre RĂ©gional de Normandie
Jean Deroyer, direction

« VENT D’EST »
Tôn Thât Tiêt : Vo-Vi, pour orchestre à cordes / Les Jardins d’autre monde, pour harpe et ensemble instrumental
Debussy : Deux danses, pour harpe et orchestre Ă  cordes
P. Q. Phan (né en 1962) : East Wind (création, co-commande du Festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui et de l’Orchestre Régional de Normandie)
————————————————————————————

 
 

 

Samedi 19 mars 2022, 12h
Église Notre-Dame de la Gloriette
« Prière » : Tanguy, Hersant, Campo
Maîtrise de CaenOlivier Opdebeeck, direction
————————————————————————————

Samedi 19 mars 2022, 15h30
CONSERVATOIRE : Auditorium Jean-Pierre Dautel
1982 : Riley, Glass, Reich, Copland
————————————————————————————

Samedi 19 mars 2022, 20h
CONSERVATOIRE : Auditorium Jean-Pierre Dautel
Messiaen : Vingt regards sur l’Enfant-Jésus
Marie-Pascale Talbot, piano
————————————————————————————

Dimanche 20 mars 2022, 17h
Tôn Thêt Tiêt : L’Arbalète Magique - Musicatreize
OpĂ©ra de chambre pour 9 chanteurs, alto, harpe, flute et percussion (Livret : Tam Quy, d’après la lĂ©gende vietnamienne de Mi Chau et Trong Thuy) – Ensemble MUSICATREIZE
————————————————————————————

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ENTRETIEN avec Aurélien DAUMAS-RICHARDSON, directeur du Conservatoire et de l’Orchestre de CAEN

————————————————————————————

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : De quelle façon impliquez-vous les élèves et les professeurs du Conservatoire & Orchestre de Caen au déroulement du Festival ?

Aurélien Daumas-Richardson : La grande particularité du festival est la cohabitation d’une programmation professionnelle et d’une programmation pédagogique. La première permet d’associer au festival de nombreux professeurs de l’établissement qui se produisent soit au sein de l’Orchestre de Caen (composé pour moitié d’artistes-enseignants) soit lors de concerts de musique de chambre. La seconde est construite autour d’avant-scènes qui sont des concerts d’élèves (cette année il y a en 10) mais également de rencontres ou de masterclass. Ce volet pédagogique mobilise de nombreux élèves de tout niveau et bien entendu leurs professeurs particulièrement investis pour leur préparation.

 

 

CLASSIQUENEWS : Idéalement, que souhaitez-vous que vivent le spectateur et le festivalier pendant le Festival ?

AurĂ©lien Daumas-Richardson : L’objectif que nous recherchons pour nos spectateurs et festivaliers est une double immersion : d’abord une plongĂ©e dans l’univers du compositeur invitĂ© – avec qui la programmation du festival est travaillĂ©e – en traversant l’ensemble de sa carrière et non exclusivement les derniers opus de son catalogue ; puis la possibilitĂ© de toucher du doigt la grande richesse et le foisonnement que peut proposer un Ă©tablissement aussi original que le Conservatoire & Orchestre de Caen ; le tout dans une ambiance quasi familiale.

 

 

CLASSIQUENEWS : Quels aspects de la musique contemporaine souhaitez-vous mettre en avant ?

Aurélien Daumas-Richardson : Très clairement, mon souhait est de créer une certaine proximité entre le public, les artistes, nos élèves et le compositeur en montrant qu’un compositeur n’est pas nécessairement quelqu’un de mort depuis plusieurs siècles et que la musique dite contemporaine n’est pas aussi ésotérique ou inaccessible que l’on veut s’en convaincre. La présence du compositeur invité durant une semaine et finalement la médiation que la programmation pédagogique facilite permet cela, je l’espère. Au-delà des différentes esthétiques qui peuvent être proposées selon le compositeur invité, j’aspire à ce que chacune et chacun puisse vivre une émotion musicale la plus saisissante possible.

 

 

CLASSIQUENEWS : Quels sont les temps forts de l’Ă©dition 2022 ?

Aurélien Daumas-Richardson : Pour les 40 ans, nous ne proposons pas une édition monographique mais bien une édition anniversaire doublée d’un rattrapage des deux dernières éditions qui ont été hélas annulées. C’est dans ce cadre qu’une partie de la programmation mettra à l’honneur Martin Matalon et Tôn-Thât Tiêt. Pour la partie plus anniversaire de cette édition, de nombreux clins d’œil à l’année 1982 seront proposés comme l’invitation faite à la compositrice Nina Senk née en 1982 ou le concert « Nineteen eighty two » organisé autour d’œuvres américaines de 1982. Enfin et surtout deux œuvres majeures du XXème siècle interprétées lors de la première édition du festival seront reprises : Psappha de Iannis Xenakis pour percussion seule interprété en 1982 par son dédicataire Sylvio Gualda qui sera reprise par Adélaïde Ferrière ; et les Vingt regards sur l’Enfant-Jésus interprété alors par Yvonne Loriod en présence du maître Olivier Messiaen. A l’époque, une élève d’Yvonne Loriod, Marie-Pascale Talbot était dans le public, elle est devenue ensuite professeure dans notre établissement et interprétera ces Vingt regards pour un anniversaire très marquant j’en suis certain.

 

 

CLASSIQUENEWS : Au moment de ses 40 ans, dans quelles directions souhaitez-vous orienter dans le futur le Festival Aspects ?

Aurélien Daumas-Richardson : Je souhaite poursuite modestement l’œuvre de mes prédécesseurs c’est-à-dire conserver l’idée simple d’un festival monographique de répertoire conjuguant programmation professionnelle et pédagogique. C’est dans cet esprit qu’en 2023 nous accueillerons Graciane Finzi puis en 2024 Sir George Benjamin. Depuis mon arrivée en 2018, nous travaillons à généraliser la commande d’œuvres dites pédagogiques (exercice ô combien difficile pour les compositeurs) en duos et proposons au compositeur invité de coopter des jeunes artistes compositeurs qu’il souhaiterait mettre en valeur). Enfin, je pense que ce festival, même s’il est connu et reconnu dans le milieu de la musique contemporaine, a un défaut de notoriété et de visibilité alors même que c’est une véritable pépite artistique comme pédagogique. A nous de le faire mieux connaitre d’ici son 50ème anniversaire.

Propos recueillis en février 2022

 

 

 

 

 

 

 

_________________________

DOCUMENTAIRE

 

VOIR aussi le documentaire « Une émotion à transmettre » réalisé par la musicologue Laurence Bancaud en mars 2021, lors du 39è Festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui dédié au compositeur Tôn Thât Tiêt.

https://www.youtube.com/watch?v=8uWpf-92q84&t=71s  –  52 mn

Formidable documentaire qui met en avant la parole des jeunes chanteurs de la MaĂ®trise, les Ă©lèves du Conservatoire & Orchestre de Caen (comĂ©diens, chanteurs lyriques, instrumentistes, etc…) / « Une Ă©motion Ă  transmettre »… Ă©claire le travail sur le chant, le sens du geste vocal, l’éloquence, la ciselure de la voix en situation… les Ă©lèves dĂ©couvrent la pensĂ©e du compositeur derrière les notes chantĂ©es ; ils passent de l’abstraction Ă  un apprentissage concret.

 

 

MUSIQUES-d-aujourd-hui-CAEN-festival-ASPECTS-concervatoire-de-caen-critique-concerts-annonce-festival-classiquenews

 

 

La Maîtrise de Caen inteprète Tôn Thât Tiêt (DR)

 
 

Avec le compositeur, les jeunes interprètes échangent, dialoguent ; il ne s’agit pas seulement de chanter sa musique mais aussi de la comprendre ; ainsi se tissent un lien et une relation sensible, capitale pour leur propre sensibilité…
En 2021, crise sanitaire oblige, en l’absence de public, le 39è festival s’est tenu en huis clos ; la venue du compositeur a été suspendue, mais pas le travail avec les jeunes chanteurs initialement programmés. Le volet pédagogique sauvegardé a permis que les concerts des étudiants se déroule coûte que coûte, sans spectateurs mais en présence des professeurs du Conservatoire…
De nombreux intervenants expliquent comment le Conservatoire porte le Festival, c’est un acteur majeur de la proposition de concerts à Caen.
Eric Tanguy, résident caennais a été lui-même nourri par les concerts du Festival organisé par le Conservatoire de Caen ; enfant, il a découvert toutes les musiques d’aujourd’hui ce qui a stimulé son activité de compositeur. Déjà en 1982, Olivier Messiaen était présent.
Les élèves du Conservatoires sont étroitement associés à chaque édition ; d’autant que les 2 auditoriums, favorisent la circulation des publics…
Avec entre autres, Olivier, Opdebeeck, directeur musical du Conservatoire de Caen / Aurélien Daumas-Richardson, directeur du Conservatoire et de l’Orchestre de CAEN, Yvon Quénéa, coordinateur des répertoires contemporains ; mais aussi de nombreux professeurs et les élèves du Conservatoire qui témoignent d’une expérience musicale unique dans l’Hexagone…

https://www.youtube.com/watch?v=8uWpf-92q84&t=71s