STRAVINSKY : le Sacre, les Ɠuvres nĂ©oantiques…

stravinksy lunettesFRANCE MUSIQUE, dim 8 aoĂ»t 2021, 10h : STRAVINSKY : le sacre du Printemps (1913) – focus sur Stravinsky : l’immense scandale suscitĂ© Ă  la veille de la premiĂšre guerre par la crĂ©ation de sa musique pour le ballet du Sacre du printemps
 depuis sommet cĂ©lĂ©brĂ© par tous les orchestres du monde. Puis bilan sur les Ɠuvres inspirĂ©e par l’AntiquitĂ©, propre Ă  la dĂ©cennie suivante celle des annĂ©es 1920 jusqu’à 1937. D’Ɠdipe Ă  Apollon, quelle est l’AntiquitĂ© qui a inspirĂ© Stravinsky ?
A 10h : Le massacre du printemps (10/16). Impossible de faire l’impasse sur l’un des plus cĂ©lĂšbres scandales de l’histoire de la musique : Le Sacre du Printemps crĂ©e en 1913 au ThĂ©Ăątre des Champs-ElysĂ©es. Sous l’impulsion des Ballets russes de Diaghilev, qui a proposĂ© Ă  Nijinski de s’atteler Ă  la chorĂ©graphie, tout en confiant la musique au jeune compositeur russe Igor Stravinsky, cette mythique soirĂ©e du 29 mai 1913 reste assurĂ©ment la claque musicale du siĂšcle. Mais qu’est ce qui a le plus choquĂ© les spectateurs le soir de la premiĂšre de ce Sacre : la musique ou la danse ? A moins que ce ne soit l’attitude des spectateurs les plus virulents prĂ©sents dans la salle et la cacophonie devenue lĂ©gendaire qui y rĂ©gnait ?
Suivi Ă  11h puis 23h d’un docu sur les Ɠuvres mĂ©diterranĂ©ennes du mĂȘme Stravinsky : « Ulysses, 1925-1937 ». A l’étĂ© 1924, Stravinsky s’installe Ă  Nice avec sa famille. C’est durant cette pĂ©riode de 6 annĂ©es que le compositeur Ă©crira ses Ɠuvres les plus mĂ©diterranĂ©ennes, ƒdipus Rex, Apollon MusagĂšte, la Symphonie de Psaumes et PersĂ©phone. Le voici donc en Ulysse moderne, homme de la perpĂ©tuelle errance…

FRANCE MUSIQUE, dim 8 aoĂ»t 2021, 10h : STRAVINSKY : le sacre du Printemps (1913) – 11h et 23h : Ulysses, 1923 – 1937

CD, coffret événement. Coffret Stravinsky. The complete Columbia Album collection, 56 cd (annonce)

stravinsky sony classical complete columbia recordings review critique compte rendu coffret stravinsky cd box review classiquenews CLIC de classiquenews decembre 2015 noel 2015CD, coffret Ă©vĂ©nement. Coffret Stravinsky. The complete Columbia Album collection.  Sony classical Ă©dite pour les fĂȘtes de fin d’annĂ©e 2015, un somptueux coffret regroupant tous les enregistrements que le compositeur russe Igor Stravinsky rĂ©alisa pour la Columbia de 1940 Ă  1967 soit 56 cd (+ 1 dvd) composant une somme essentielle pour qui apprĂ©cie son Ɠuvre et souhaite mieux comprendre son esthĂ©tique, en s’immergeant dans le geste du compositeur devenu chef et interprĂšte de ses propres oeuvres. Le coffret rassemble ainsi les prises mono rĂ©alisĂ©es dans les annĂ©es 1940 et 1950, puis celles en stĂ©rĂ©o Ă  partir des annĂ©es 1960. Les oeuvres sont dirigĂ©es par Stravinsky lui-mĂȘme ou son assistant Robert Craft, en prĂ©sence du MaĂźtre. Certaines concernent des rĂ©alisations inĂ©dites d’autres remastĂ©risĂ©es (24 bit / 96 kHz). 1 dvd complĂšte le formidable legs discographique, Ă©voquant les partitions de Stravinksy destinĂ© au cinĂ©ma Ă  Hollywood dans les annĂ©es 1940. Le livret notice comprend en outre, la prĂ©sentation des partition sainsi exhumĂ©es et revalorisĂ©es, ainsi qu’un article rĂ©cent du musicologue amĂ©ricain, spĂ©cialiste de l’oeuvre stravinskienne : Richard Taruskin (« Je suis un chef d’oeuvre », Stravinsky en studio, traduction en français). Plusieurs thĂ©matiques passionnantes y sont abordĂ©es dont les commentaires duc compositeur chef sur l’interprĂ©tation de ses Ɠuvres : que dĂ©fendre exĂ©cution ou interprĂ©tation ? Une recherche iconographique spĂ©cifique apporte un autre argument visuel rappelant aussi la collaboration de Cocteau et d’Alex Steinweiss pour les couvertures originales des enregistrements


stravinksy lunettesLa qualitĂ© Ă©ditoriale rĂ©alise ici l’un des coffrets les plus attractifs et sĂ©duisants conçus sous label Sony classical. C’est avec le coffret rĂ©cent dĂ©diĂ© au pianiste Glenn Gould, l’offrande la plus convaincante de Sony pour les fĂȘtes de NoĂ«l 2015. AffĂ»tĂ©e, dans des tempos de plus en plus efficaces, d’une rythmique dansante, affinĂ©e, soucieuse de couleurs autant que d’expressivitĂ©, la direction de Stravinksy (ou validĂ©e par lui), d’une Ă©lĂ©gance inouĂŻe, d’une prĂ©cision mĂ©tronomique indiscutable, assure une valeur indiscutable au coffret Ă©ditĂ© en dĂ©cembre par Sony classical.

 

 

CLIC D'OR macaron 200Perles du coffret entre autres : Le Sacre, puis Petrouchka (en 1940 et 1945, avec le Philharmonic de New York), Apollon musagĂšte (1950, RCA Victor Symphony orchestra) ; les deux versions d’ƒdipes rex (1951, rĂ©alisĂ©e Ă  Cologne avec Peter Pears, Martha Mödl et surtout Jean Cocteau qui lit son propre livret – puis celle de Washington rĂ©alisĂ©e en 1962 avec l’excellent Oedipus de George Shirley, la jeune et sublime Shirley Verrett (Jocaste exultante hallucinĂ©e) ; les deux versions de The Rake’s progress : celle du Metropolitan Opera de New York de 1953 avec Norman Scott, Hilde GĂŒden, Mack Harrel : Trulove, sa fille, Nick Shadow
 / celle Londonienne (Royal Philharmonic orchestra) de juin 1964 avec Don Garrard, Judith Raskin, John Reardon)
 Coffret Ă©vĂ©nement. CLIC de classiquenews de dĂ©cembre
2015.

 

 

 

stravinksy igor_stravinsky_compositeur

 

 

 

CD. Coffret Stravinsky. The complete Columbia Album collection. 56 cd + 1 dvd Sony classical. Parution : décembre 2015. Prochaine critique complÚte dans le mag cd dvd livres de classiquenews.com