L’Heure Espagnole Ă  Nantes et Ă  Angers

Angers Nantes OpĂ©ra. Ravel : L’Heure Espagnole, 9-23 septembre 2015. CrĂ©Ă©e  Ă  l’OpĂ©ra-Comique en mai 1911, la comĂ©die musicale imaginĂ©e par Ravel joue avec dĂ©lices et subtilitĂ© des genres mĂŞlĂ©s, Ă  la fois chronique rĂ©aliste et fĂ©erie aux parfums allusivement espagnole (l’action se dĂ©roule Ă  Tolède au XVIII ème).
Maurice_Ravel_1925Épouse de l’horloger Torquemada, Concepcion s’ennuie ferme : elle compte les heures et ne peut guère solliciter le poète Gonzalve, apparemment Ă©pris mais qui repousse toujours toute effusion. C’est un sĂ©ducteur impuissant qui la rend chèvre. Aussi quand paraĂ®t le beau muletier Ramiro, la jeune femme s’éprend aussitĂ´t de lui… Le vaudeville un rien coquin et savoureux inspire Ă  Ravel, une forme inĂ©dite, musicalement extrĂŞmement sophistiquĂ©e, Ă  la mesure de son gĂ©nie comme orchestrateur toujours audacieux, jamais en manque d’inspiration et d’expĂ©rimentation. Outre le raffinement de son langage musical, la justesse de sa prosodie (les rĂ©citatifs et dialogues sont d’une prĂ©cision exceptionnelle), Ravel subjugue encore aujourd’hui par la modernitĂ© du sujet : il y est bien question du dĂ©sir fĂ©minin. Concepcion aime les hommes et exprime son dĂ©sir de façon manifeste sous couvert de l’anecdote et de la comĂ©die. La libertĂ© de ton, la franchise des situations, souvent très comiques (les hommes cachĂ©s dans les horloges Ă  la barbe de Torquemada), tout cela rĂ©invente la scène théâtrale Ă  l’aube de la première guerre, et souligne l’originalitĂ© d’un Ravel dĂ©cidĂ©ment inclassable : son imaginaire lyrique relève dĂ©jĂ  d’un impressionnisme surrĂ©aliste rĂ©ceptif Ă  l’activitĂ© de la psychĂ© ici fĂ©minine : seule le personnage de Concepcion et dans une moindre mesure, Ramiro grâce au regard que lui porte la jeune espagnole, ont vraiment de l’épaisseur. Il n’en fallait pas moins pour rebuter l’audience parisienne, jamais très ouverte Ă  tant de nouveautĂ©s poĂ©tiques.

 

 

heure-espagnole-angers-nantes-opera-presentation-classiquenews-septembre-2015

 

Angers Nantes OpĂ©ra. Ravel : L’heure espagnole, 9-23 septembre 2015. Pour l’ouverture de leur saison, Angers Nantes OpĂ©ra et l’Orchestre National des Pays de la Loire s’associent et prĂ©sentent L’Heure espagnole, la « comĂ©die musicale » de Maurice Ravel, en version de concert, avec pour interprètes, sous la direction de Pascal RophĂ© et aux cĂ´tĂ©s des musiciens de l’ONPL, la mezzo-soprano d’origine quĂ©bĂ©coise, Julie Boulianne, le baryton basse, Didier Henry et des solistes rĂ©gulièrement invitĂ©s par Angers Nantes OpĂ©ra : l’excellent baryton Thomas DoliĂ©, les tĂ©nors Eric Huchet et Alexander Sprague.

 

C’est la première production lyrique d’Angers Nantes OpĂ©ra dirigĂ©e par le chef Pascal RophĂ©, directeur musical de l’ONPL

 

 

Nantes, La Cité : les 9 et 11 septembre 2015

 

Angers, Centre de Congrès: les 22 et 23 septembre 2015

 

 

CouplĂ©es Ă  L’Heure espagnole : la quatrième pièce des Miroirs de Ravel : Alborada del Gracioso (L’Aubade au bouffon) et la musique pour ballet de Manuel de Falla : Le Tricorne.

 

 

 

 

 

Maurice Ravel
L’Heure espagnole
version de concert

 

avec

 

Julie Boulianne, ConcepciĂłn
Alexander Sprague, Gonzalve
Eric Huchet, Torquemada
Thomas Dolié, Ramiro
Didier Henry, Don Iñigo Gomez

Pascal Rophé, direction musicale
Orchestre National des Pays de la Loire

 

 

heure-espagnole-angers-nantes-opera-presentation-classiquenews-septembre-2015