VAL D’ISERE : festival CLASSICAVAL, 11 – 14 mars 2019 (26Ăš Ă©dition)

classicaval 2019 val d isere 11 au 14 mars 2019VAL D’ISERE : festival CLASSICAVAL, 11 – 14 mars 2019 (26Ăš Ă©dition). En deux temps, le Festival Classicaval Ă  Val d’IsĂšre, cultive au cƓur des paysages enneigĂ©s de Savoie, le goĂ»t de la musique de chambre. Ce depuis plus de 25 ans. Il est nĂ© en 1993. Ainsi c’est dĂ©veloppĂ© l’un des plus anciens festivals de musique classique Ă  la montagne en hiver. La poudreuse idĂ©ale, le ski, les chalets sous la neige, les feux de cheminĂ©e
 sont autant d’arguments qui rendent CLASSICAVAL unique en janvier puis en mars. Le second opus a lieu du 11 au 14 mars 2019, soit 4 jours de concerts, en majoritĂ© dans l’église du village de Val d’IsĂšre (Ă©glise Saint-Bernard de Menton), Ă©crin baroque dont l’acoustique s’est rĂ©vĂ©lĂ©e depuis le dĂ©but du festival, exceptionnelle pour la musique de chambre.

 

 

val-d-isere-eglise-festival-classicaval-concerts-par-classiquenews-festival-hiver-saisonCette annĂ©e, la direction artistique est conçue par le pianiste FrĂ©dĂ©ric Lagarde. Le choix des artistes conviĂ©s et les Ɠuvres des programmes assurent au festival Classicaval,  son statut de meilleur festival classique de la saison d’hiver, Ă  Val d’IsĂšre. Pour cette 26Ăš Ă©dition, le chant des instruments se mĂȘle Ă  celui de la voix lyrique ; plusieurs extraits instrumentaux alternent avec des airs d’opĂ©ras (Mozart, Puccini.
), sans omettre les lieder de Schumann et Richard Strauss (concert de clĂŽture du 14 mars 2019).

 

 

 

 ski-val-d-isere-disere-concerts-classicaval-classiquenews-programme-festival-montagne-neige-annonce-classiquenews-rues_valdisere

________________________________________________________________________________________________

 

ÉVASION TOURISTIQUE / HÉBERGEMENT :

Profitez du Festival Classicaval pour passez une semaine Ă  Val d’IsĂšre avec diffĂ©rentes options. Exemple indicatif : En appartement : 136 euros / personne sur la base d’un appartement pour 4 personnes + 1 concert.
En hĂŽtel : 571 euros / personne sur la base d’une chambre double + 1 concert / petit dĂ©jeuner compris. Plus d’informations : https://www.valdisere.com/agenda/classicaval-concert-1/

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

HIVER 2019. Festival CLASSICAVAL Ă  Val d'IsĂšre

 

 

 

Programme

Tous les concerts ont lieu dans l’Église Saint-Bernard de Menton de Val d’Isùre à 18h30
/ 6.30 pm – Val d’Isùre Church

 

 

 

Lundi 11 mars 2019

March 11th 2019
Cocktail et soirĂ©e d’ouverture Ă  l’HÔTEL AVENUE LODGE, 19h (7 pm)

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Mardi 12 mars 2019

/ March 12d 2019
« Airs d’opĂ©ra »

MOZART
Concerto no 5 pour piano
Airs d’opĂ©ra tirĂ©s de “La FlĂ»te EnchantĂ©e”
et des “Noces de Figaro”

POULENC
Sextuor avec piano

 AprÚs le concert, cocktail et rencontre avec les artistes

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Mercredi 13 mars 2019

/ ‹March 13d 2019
“Voyage en orient”

BOIELDIEU
Ouverture du “Calife de Bagdad”

MOZART
Sonate “Alla Turca » (piano)

DEBUSSY
“Arabesque”, “Pour l’Egyptienne”, « Pagodes” (piano)

RAVEL
“les Contes de Ma MĂšre L’Oye” (extraits)

PUCCINI
Airs tirĂ©s de “Madame Butterfly »

Festival OFF : le piano des neiges

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Jeudi 14 mars 2019

/ ‹March 14th 2019
“Une soirĂ©e allemande”
Concert de ClĂŽture

BRUCH
4 piĂšces en trio op 83

SCHUMANN
Lieder

BRAHMS
2Ăšme sonate pour clarinette et piano

STRAUSS
4 derniers lieder (transcription David Walter)

Festival OFF : le piano des neiges
Rencontre entre les Ă©lĂšves des Ă©coles de musique et les musiciens

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Tarifs :
– Billet 1 concert : 18€ et – de 14 ans : 14€
– Passeport 3 concerts : 45€ / Passeport 3 concerts jeune : 36€
– DurĂ©e : environs 1h15 (sans entracte)
– Billets en vente a l’Office du Tourisme a partir du samedi
ou sur place 1/2 heure avant le concert.
à 18h30 – Église de Val d’Isùre

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

INFORMATIONS sur le festival CLASSICAVAL mars 2019
https://www.festival-classicaval.com/mars_programme19.php

 

  

 

 

OFFRE EVASION VAL D’ISERE

hĂ©bergement – forfait ski – forfait concerts

________________________________________________________________________________________________

 

OFFRE SPECIALE packagĂ©e sur mesure du 9 au 16 mars 2019. L’offre comprend :
- Une semaine en hĂŽtel
- Une invitation au cocktail musical d’inauguration lundi 11 mars
- Un concert au choix au tarif unique de 11€ par concert et par personne (au lieu de 18 € par adulte prix public) ou le pass « 3 soirĂ©es de concert » les 12, 13 et 14 mars + une visite guidĂ©e de l’église baroque Saint Bernard de Menthon au tarif unique de 33€ par personne (au lieu de 45 € par adulte prix public).

Et en option, des prestations à tarif négocié :
Forfait de ski 6 jours
Balade en raquettes
Location de matériel de ski
 

Infos et réservations, voir tous les détails :
https://reservation.valdisere.com/classicaval-opus-mars-en-hotel.html
 

 

Val-d-isere-festival-classicaval festival musique classique au val d isere presentation annonce classiquenews edition 2016 concerts

 
 

________________________________________________________________________________________________

CONTACT
Office de Tourisme
Place Jacques Mouflier
BP 228 73 155 Val d’IsĂšre cedex
https://www.valdisere.com/agenda/classicaval-concert-1/

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Festival CLASSICAVAL Ă  VAL D'ISERE

 

 

 

Festival CLASSICAVAL Ă  Val d'IsĂšre

 

 

 

 

 

 

 

FESTIVAL FORMAT PAYSAGES (Morvan). Entretien avec Jean-Michel Lejeune

format-paysages-festival-13-et-14-octobre-2018FESTIVALS 2018. FORMAT PAYSAGES, Entretien avec Jean-Michel Lejeune. Jean-Michel Lejeune repousse les lignes, ose un nouveau concept de festival, en plain air, qui est surtout une formidable expĂ©rience sensorielle autour de la musique et de la performance. Le lien est rĂ©alisĂ© par le cheminement du spectateur / festivalier qui dĂ©ambule d’un site Ă  un autre, mais dans un mĂȘme lieu, inoubliable, Ă  la fois sauvage et fĂ©erique
 Le parcours offre un autre point de vue, une autre qualitĂ© d’écoute et des perceptions comme des sensations inĂ©dites. Retour donc Ă  la Nature, matrice inspirante qui suscite donc sa premiĂšre Ă©dition, le Festival FORMAT PAYSAGES. Aux artistes de nous surprendre, aux nouveaux publics d’émerger
 Explications et entretien avec Jean-Michel Lejeune, directeur de FORMAT PAYSAGES.

 

 

 

> CLASSIQUENEWS : Vous innovez un format artistique inédit, accordant spectacle, musique, arts plastiques et nature. Pourquoi ?

< JEAN-MICHEL LEJEUNE : Avec VĂ©ronique Verstraete qui a initiĂ© ce projet, nous partageons l’intuition qu’en dehors des villes, qu’en dehors des lieux institutionnels, des galeries, des salles de concerts et de spectacles, qui ont tous leur importance, bien d’autres types de lieux, et donc bien d’autres formes d’expression artistiques, sont possibles et qu’il nous faut inviter davantage les artistes Ă  les imaginer. Avec ceux qui nous accompagnent, avec notre Ă©quipe, nous souhaitons voir se dĂ©velopper de nouvelles formes d’art mais aussi se dĂ©velopper de nouveaux publics. La relation Ă  la nature que nous recherchons n’est pas celle qui consiste Ă  ne voir en elle qu’un patrimoine inviolable Ă  prĂ©server – mĂȘme si bien sĂ»r nous entendons l’alerte que nous lance le rĂ©chauffement climatique. Nous abordons la nature comme milieu Ă  revisiter, comme mĂ©dium artistique appelant l’imaginaire, le regard et l’Ă©coute, Ă  se rĂ©activer, Ă  se rĂ©enchanter. Notre initiative suscite d’ores et dĂ©jĂ  l’intĂ©rĂȘt d’artistes, compositeurs, metteurs en scĂšne, chorĂ©graphes, plasticiens, Ă©crivains, d’intellectuels, de techniciens, de philosophes qui se projettent dans notre Format Paysages pour de futures rĂ©alisations.

 

LA NATURE
nouvelle inspiration pour les artistes
nouvel Ă©crin pour le spectacle
pour de nouveaux spectateurs


 
De quelle façon cette nouvelle proposition s’inscrit-elle par rapport au festival que nous connaissons dĂ©jĂ  « Format raisins » qui se passe l’Ă©tĂ© ?
 
Format Raisins, c’est un festival d’Ă©tĂ© qui tente un pari, celui d’associer Ă  une programmation musicale et chorĂ©graphique l’ensemble des Ă©lĂ©ments qui constituent un territoire – en l’occurrence une rĂ©gion qui rĂ©unit la Bourgogne et le Val de Loire, qui croise les vignobles des Vins du Centre, le Milieu de la Loire et sa rĂ©serve naturelle, et l’historique ForĂȘt des Bertranges – afin d’en dĂ©velopper l’expression, la cohĂ©rence, l’attractivitĂ©, afin d’apporter Ă  ce territoire essentiellement rural  un accĂšs Ă  l’actualitĂ© et Ă  certains des meilleurs artistes du moment. Loin des lieux dĂ©diĂ©s (qui peuvent parfois, disons, intimider certains), le festival confie Ă  certains des meilleurs compositeurs d’aujourd’hui des crĂ©ations musicales que l’on retrouve programmĂ©es dans certains grands festivals europĂ©ens. Nous rassemblons ainsi autour d’Ɠuvre en crĂ©ation tous les publics possible.
Format Paysages, animĂ© par cette mĂȘme philosophie, s’adresse Ă©galement – cette fois-ci en automne – aux habitants d’un territoire rural. Mais c’est essentiellement dans la relation Ă  la nature et au paysage qu’y expriment les artistes invitĂ©s que cet Ă©vĂ©nement se dĂ©finira.

 

 
Quelle est la forme et le déroulement de cette édition 1 de Format Paysages, qui propose dans un cadre paradisiaque une expérience ouverte à tous les sens ?

Cette Ă©dition 1, pour nous davantage une avant-premiĂšre Ă©dition, propose ce prochain week-end Ă  deux horaires diffĂ©rents une promenade d’environ deux kilomĂštres sur la rive du superbe rĂ©servoir de Chaumeçon – l’un des grands lacs du Morvan qui, en pleine forĂȘt, donne Ă  cette rĂ©gion des airs de Canada – qui associe des moments artistiques et des Ɠuvres. Dans la soirĂ©e, accueillis par une amicale association locale, nous proposons Vivace, un spectacle de danse contemporaine du chorĂ©graphe Alban Richard, donnĂ© Ă  la salle des fĂȘtes communale du village de Brassy. Musique avec l’accordĂ©oniste Christian Maes, l’OpĂ©ra Voyageur et ses chanteurs Cantaduns, la voix de CĂ©leste Lejeune, du collectif Pas de Quartier ! sur des textes de GaĂ«tan Levillain et de Peter Wohlleben, des sculptures dĂ©mesurĂ©es de Lilian Bourgeat, une grande image composĂ©e de Patrice CarrĂ©, le chorĂ©graphe Christophe Delachaux qui nous offre L’Un, un solo donnĂ© en crĂ©ation sur la plage
 sont les temps fort de ces balades artistiques. Le vendredi, nous offrons aux enfants de l’Ă©cole de Brassy une balade ludique proposĂ©e par la Mission d’Ă©ducation Ă  l’environnement du Parc naturel rĂ©gional du Morvan, histoire de permettre Ă  chacun de mieux connaĂźtre ce superbe chemin dit du Lac sauvage et des Eaux vives, qui passe, nous n’en croirons pas nos oreilles, par les Cascades du Paradis.

 

 Propos recueillis en octobre 2018

 

 

morvan-parc-regional-lac-de-chaumecon-festival-format-paysages-par-classiquenews-2018

 

——————————————————————————————————————————————————

Pour sa premiÚre édition, FORMAT PAYSAGES propose 7 rvs, samedi 13 et dimanche 14 octobre 2018, pendant lesquels artistes et créateurs régionaux et internationaux, questionnent, proposent, enchantent


Programme / itinéraire

 

 

samedi 13 octobre 2018
16h30 : départ de la promenade / rv au lieu dit « La Plage »

18h30 : retour au point de départ / vin chaud sur La Plage

19h30 : VIVACE, Alban Richard
Salle des FĂȘtes, BRASSY

20h15 : pot amical
Salle des FĂȘtes, BRASSY

 

 

dimanche 14 octobre 2018
11h départ de la promenade
/ rv au lieu dit « La Plage »

12h45 : apéritif sur La Plage

« La Plage », commune de Brassy
AccĂšs gratuit

 

 

PARKING ET NAVETTES
Navettes Ă  disposition entre la place de BRASSY et la PLAGE de POLQUEMIGNON (Lac de CHAUMEÇON), aller et re- tour. 1 arrĂȘt sur le trajet est prĂ©vu au LAVOIR restaurĂ© de Polquemignon. Toutes les 20’ environ samedi 13 entre 14h00 et 15h30, puis entre Ă  18h30 et 20h, et dimanche 14 entre 9h30 et 10h30, puis entre 12h30 et 13H45.

Lac de Chaumeçon, Plage de Polquemignon – Brassy

TOUTES LES INFOS
06 08 43 39 71
www.format-paysages.com

Consultez aussi le site TOURISME BOURGOGNE
http://www.bourgogne-tourisme.com/a-voir-a-faire/nature/sites-naturels/PCUBOU058103755/detail/saint-martin-du-puy/lac-de-chaumecon

Illustration : lac de Chaumeçon © H Monnier

 

 

morvan-lac-de-chaumecon-morvan-parc-regional-festival-format-paysages-par-classiquenews-annonce-critique-comte-rendu-concerts

 

——————————————————————————————————————————————————

Artistes invités / expérience et parcours artistique

UNE AUTRE IDEE DU SPECTACLE / ART & NATURE… Depuis le lieu dit « La Plage », le festivalier est invitĂ© Ă  vivre une nouvelle expĂ©rience artistique pluridisciplinaire en immersion naturelle complĂšte autour du lac de Chaumeçon (et depuis la plage du rĂ©servoir de Chaumeçon) et vers les cascades du Paradis

Au programme, les objets surdimensionnĂ©s du plasticien Lilian Bourgeat qui suscite de nouvelles situations entre l’objet et le spectateur / acteur
 l’association du sculpteur metteur en ondes, Patrice CarrĂ© et le compositeur Mathieu Chauvin ; le chorĂ©graphe explorateur Christophe Delachaux ; « Apparitions » – L’Ensemble vocal des Cantaduns pour l’OpĂ©ra Voyageur , nouvelle expĂ©rience lyrique Ă  la croisĂ©e des genres qui a choisi les paysages du Morvan comme cadre de son dĂ©ploiement et de son inspiration vers tous les publics
 le musicien Christian MAES, crĂ©ateur de l’accordĂ©on diatonique Ă  1/4 de tons, passionnĂ© entre autres, des musiques irlandaises et proche-orientales
 La Compagnie de spectacle «  Pas de quartiers! » portĂ©e par CĂ©leste Lejeune et Claire Martin, inspirĂ©e par la vie secrĂšte des arbres ; « VIVACE », premiĂšre expĂ©rimentation chorĂ©graphique en milieu rural, une rĂ©alisation exemplaire qui permet au cƓur du Morvan de dĂ©couvrir et comprendre les voies de la danse contemporaine

Y aurait-il une nouvelle vague artistique dans le Morvan ? A cette question inédite, le Festival FORMAT PAYSAGES répond fiÚrement : « OUI » !
Rendez vous est pris pour cette expérience captivante, les 13 et 14 octobre 2018.

 

MORVAN. FORMAT PAYSAGES, les 13 et 14 octobre 2018

format-paysages-festival-13-et-14-octobre-2018(MORVAN). FORMAT PAYSAGES, 13 et 14 octobre 2018. Voici un nouveau concept de festival. Et mĂȘme une expĂ©rience artistique inĂ©dite, en accĂšs libre. L’art vivant dans le territoire, c’est un concept phare, moteur qui « ose » rĂ©tablir l’accĂšs de l’art et du spectacle vers le plus grand nombre et dans les lieux trop isolĂ©s, Ă  torts enclavĂ©s, boudĂ©s par le milieu traditionnel des salles de concerts et des maisons d’opĂ©ras. Pourquoi faudrait-il nĂ©cessairement concentrer la crĂ©ation dans les cƓurs urbains, dĂ©jĂ  saturĂ©s d’offres de divertissements ? Mais la musique et le spectacle ont toute leur place hors des sites trop sonores et trop actifs, dans le cadre dĂ©tendu des villages et des lieux naturels, au plus prĂšs des populations, en accord avec une Nature dĂ©sormais inspiratrice et enchanteresse. C’est le dĂ©fi (admirable) que s’est lancĂ© un nouveau type de festival, dans le Morvan (Bourgogne), le festival FORMAT PAYSAGES portĂ© par Jean-Michel Lejeune.

L’association Cumulus propose en octobre un cycle pionnier, pluridisciplinaire et original autour du lac de Chaumeçon (au sein du Parc naturel rĂ©gional du Morvan) – le choix des artistes oriente l’identitĂ© artistique du festival car sont privilĂ©giĂ©s entre autres, les personnalitĂ©s et tempĂ©raments du cru, ayant choisi de rĂ©sidĂ© dans le Morvan.

Le Morvan rĂ©invente l’idĂ©e d’un Festival
NATURE & PAYSAGE, sources et Ă©crins du spectacle

 

 

Lac-de-Chaumecon-bis

 

Le lieu, l’esprit du site naturel impriment leur caractĂšre aux spectacles et concerts polymorphes. Le Festival entend favoriser le patrimoine naturel, un bien commun dont la beautĂ© inspire et stimule. Lacs, forĂȘts se dĂ©voilent aux esthĂštes, artistes, crĂ©ateurs, festivaliers : tous sont invitĂ©s Ă  partager, travailler ensemble. La nature est dĂ©sormais privilĂ©giĂ© comme lieu et sujet de rĂ©flexion, d’invention, de dĂ©passement. A l’époque oĂč le concert doit se rĂ©inventer, oĂč la relation aux publics se transformer, oĂč le fonctionnement mĂȘme et le rythme d’un festival doivent aussi se rĂ©inventer, FORMAT PAYSAGES ouvre en novateur, des voies nouvelles qui s’avĂšrent trĂšs prometteuses.

 

 

lac-de-chaumecon-parc-regional-morvan-format-paysages-festival-par-classiquenews-1

——————————————————————————————————————————————————

Pour sa premiÚre édition, FORMAT PAYSAGES propose 7 rvs, samedi 13 et dimanche 14 octobre 2018, pendant lesquels artistes et créateurs régionaux et internationaux, questionnent, proposent, enchantent


Programme / itinéraire

 

 

samedi 13 octobre 2018
16h : départ de la promenade / rv au lieu dit « La Plage »

18h30 : retour au point de départ / vin chaud sur La Plage

20h : VIVACE, Alban Richard
Salle des FĂȘtes, BRASSY

20h45 : pot amical
Salle des FĂȘtes, BRASSY

 

 

dimanche 14 octobre 2018
11h départ de la promenade
/ rv au lieu dit « La Plage »

12h45 : apéritif sur La Plage

« La Plage », commune de Brassy
AccĂšs gratuit

 

 

PARKING ET NAVETTES
Navettes Ă  disposition entre la place de BRASSY et la PLAGE de POLQUEMIGNON (Lac de CHAUMEÇON), aller et re- tour. 1 arrĂȘt sur le trajet est prĂ©vu au LAVOIR restaurĂ© de Polquemignon. Toutes les 20’ environ samedi 13 entre 14h00 et 15h30, puis entre Ă  18h30 et 20h, et dimanche 14 entre 9h30 et 10h30, puis entre 12h30 et 13H45.

Lac de Chaumeçon, Plage de Polquemignon – Brassy

 

 

 

TOUTES LES INFOS
06 08 43 39 71
www.format-paysages.com

 

 

 

Consultez aussi le site TOURISME BOURGOGNE
http://www.bourgogne-tourisme.com/a-voir-a-faire/nature/sites-naturels/PCUBOU058103755/detail/saint-martin-du-puy/lac-de-chaumecon

Illustration : lac de Chaumeçon © H Monnier

 

 

 

 

 

morvan-lac-de-chaumecon-morvan-parc-regional-festival-format-paysages-par-classiquenews-annonce-critique-comte-rendu-concerts

 

——————————————————————————————————————————————————

Artistes invités / expérience et parcours artistique

UNE AUTRE IDEE DU SPECTACLE / ART & NATURE… Depuis le lieu dit « La Plage », le festivalier est invitĂ© Ă  vivre une nouvelle expĂ©rience artistique pluridisciplinaire en immersion naturelle complĂšte autour du lac de Chaumeçon (et depuis la plage du rĂ©servoir de Chaumeçon) et vers les cascades du Paradis

Au programme, les objets surdimensionnĂ©s du plasticien Lilian Bourgeat qui suscite de nouvelles situations entre l’objet et le spectateur / acteur
 l’association du sculpteur metteur en ondes, Patrice CarrĂ© et le compositeur Mathieu Chauvin ; le chorĂ©graphe explorateur Christophe Delachaux ; « Apparitions » – L’Ensemble vocal des Cantaduns pour l’OpĂ©ra Voyageur , nouvelle expĂ©rience lyrique Ă  la croisĂ©e des genres qui a choisi les paysages du Morvan comme cadre de son dĂ©ploiement et de son inspiration vers tous les publics
 le musicien Christian MAES, crĂ©ateur de l’accordĂ©on diatonique Ă  1/4 de tons, passionnĂ© entre autres, des musiques irlandaises et proche-orientales
 La Compagnie de spectacle «  Pas de quartiers! » portĂ©e par CĂ©leste Lejeune et Claire Martin, inspirĂ©e par la vie secrĂšte des arbres ; « VIVACE », premiĂšre expĂ©rimentation chorĂ©graphique en milieu rural, une rĂ©alisation exemplaire qui permet au cƓur du Morvan de dĂ©couvrir et comprendre les voies de la danse contemporaine

Y aurait-il une nouvelle vague artistique dans le Morvan ? A cette question inédite, le Festival FORMAT PAYSAGES répond fiÚrement : « OUI » !
Rendez vous est pris pour cette expérience captivante, les 13 et 14 octobre 2018.

 

Les Cimes de Val d’IsĂšre, festival & AcadĂ©mie, 24 juillet-7 aoĂ»t 2016

cimes-val-d-isere-2016-vignette-582VAL D’ISERE : Festival et AcadĂ©mie Les Cimes : 24 juillet – 7 aoĂ»t 2016. Rien de plus inspirant pour les instrumentistes, aguerris et apprentis, que l’air pur des cimes alpines (on sait ce que donne une telle Ă©quation dans les festivals Suisses Ă  Verbier ou Ă  Gstaad). Ainsi chaque Ă©tĂ©, Val d’IsĂšre propose un cycle de concerts (rĂ©citals, duos, musique de chambre, programme symphonique
), Ă  destination de tous les publics que la montagne sĂ©duit. Pour les musiciens, Les Cimes de Val d’IsĂšre ne sont pas qu’un festival comme les autres ; c’est une AcadĂ©mie (cycle de masterclasses) oĂč les jeunes professionnels apprennent le mĂ©tier, se perfectionnent au contact des aĂźnĂ©s. Le partage pour les festivaliers, la transmission pour les musiciens composent ici un cocktail Ă©lectrisant qui produit des rencontres et des concerts pas comme les autres. Les expĂ©rimentĂ©s approfondissent leur propre technique en enseignant aux plus jeunes, les jeunes apprentis se familiarisent avec des oeuvres nouvelles et en grande formation ; car l’écoute et la concentration collective ne visent qu’un seul but : jouer ensemble et en public. A partir du 24 juillet et jusqu’au 7 aoĂ»t 2016, la station de Val d’IsĂšre se met au diapason de la musique et du partage, offrant nombre d’évĂ©nements dans l’église du village, au Centre des CongrĂšs et d’autres sites de la VallĂ©e
 En accĂšs libre, rencontres et Ă©changes tout au long du Festival AcadĂ©mie permettent aux festivalier prĂ©sents de suivre les progrĂšs des jeunes musiciens, de suivre certains d’entre eux de sessions en sessions, de rencontrer de nombreux professionnels

Cette annĂ©e, les artistes invitĂ©s (qui sont pour la plupart les membres de l’équipe pĂ©dagogique) sont entre autres : Mireille Alcantara, Daniel Ottevaere (chant et opĂ©ra) ; les violonistes : NoĂ«lle Barbereau, Sylvie Bonet, Philip Bride, HĂ©lĂšne Clement, Christine Cros, Anne Fabre, Ami Flammer
 ; les altistes GĂ©rard CaussĂ©, Antonia Coste
 ; les violoncellistes : Manuel Cartigny ou Michel Strauss ; et tant d’autres musiciens prĂȘts Ă  partager leur maĂźtrise technique et leur inspiration poĂ©tique jusqu’aux sommets.

 

 

 

TEMPS FORTS
A l’étĂ© 2016, Les Cimes de Val d’IsĂšre accueillent le pianiste Thierry Rosbach, l’Orchestre symphonique de l’OpĂ©ra de Toulon, le chef d’orchestre Jean-Jacques Kantorow et le violoniste Ami Flammer
 , sans omettre confĂ©rences, entretiens avec les personnalitĂ©s du monde musical, mais aussi randonnĂ©es culturelles ou lunchs musicaux…

 

 

 

Lundi 25 juillet 2016 / 21h, Église
RĂ©cital de piano
bach-vignette-portrait-carre-jean-sebastien-bach-582Thierry Rosbach interprĂšte l’un des monuments pour clavier lĂ©guĂ© par l’ñge baroque : les Variations Goldberg de Jean-SĂ©bastien Bach, originellement pour clavecin et pour tromper les nuits d’insomnies d’un riche mĂ©lomane.  Soit 32 Variations d’une invention constante et d’une technicitĂ© progressive. Un vrai dĂ©fi pour tous les instrumentistes et depuis Glenn Gould, lĂ©gende canadienne du piano qui eut le premier l’idĂ©e de les enregistrer (1957), les pianistes dĂ©sireux de se confronter sur un clavier moderne Ă  la montagne conçu au XVIIIĂš par Bach.

 

 

 

Du 27au 30 juillet 2016 / 21h, Centre des CongrĂšs
Le 28 juillet 2016, « Soirée prestige »
Beethoven_Hornemann-500-carreLe Concerto pour violon et orchestre de Beethoven permet aux musiciens invitĂ©s d’aborder l’un des piliers de la littĂ©rature romantique pour violon. Inspiration amoureuse, tendresse et fureur, mais aussi trĂšs haute technicitĂ© pour le soliste, le Concerto pour violon en rĂ© majeur est Ă©crit pour le virtuose Franz Clement qui en rĂ©alise la crĂ©ation Ă  Vienne en dĂ©cembre 1806. L’annĂ©e est riche en rebondissements pour le compositeur, qui vit la chute de son opĂ©ra Fidelio, et se fiance secrĂštement avec ThĂ©rĂšse de Brunswick. C’est probablement dans le sillon de cet amour cĂ©lĂ©brĂ© en mai que Beethoven conçoit son Concerto tel un poĂšme de tendresse, une confession d’amour. Les 3 mouvements (Allegro ma non trop, Larghetto, Rondo) aujourd’hui reconnus comme les volets d’un tout cohĂ©rent, suscitĂšrent pourtant Ă  la crĂ©ation, une sĂ©rie de critiques fustigeant leur Ă©criture dĂ©sordonnĂ©e et confuse… celle d’un Ă©clectisme maladroit (!). Des reproches que notre sensibilitĂ© moderne ont balayĂ©, soulignant dans le Concerto la force constructive et irrĂ©pressible du sentiment amoureux qui le structure. CouplĂ© au Concerto, la Romance pour violon et orchestre n°2 en fa majeur opus 50.


Concerto pour violon opus 61 de L.W. van Beethoven (1770 – 1827)
Orchestre Symphonique de l’OpĂ©ra de Toulon
Jean-Jacques Kantorow, direction d’orchestre,
Ami Flammer, violon

 

 

 


Vendredi 29 juillet 2016, 12h
Concert emblĂ©matique du Festival Les Cimes, l’Interlude musical (Ă  12h) avec quelques musiciens de l’Orchestre Symphonique de l’OpĂ©ra de Toulon Provence MĂ©diterranĂ©e, Ă  quelques … 2600 m d’altitude, dans l’Ă©crin Ă©poustouflant du lac de l’Ouillette, site en plein air d’une irrĂ©sistible magie. ExpĂ©rience musicale unique et exceptionnelle… au sommet.

 

festival les cimes lac de l ouillette plein air concert presentation classiquenews 29 juillet 582

 

 

Puis, sur la place de l’Office de Tourisme de Val d’IsĂšre, à 19h, concert Mozart et Vivladi, dirigĂ© par Ami Flammer et les musiciens de l’Orchestre de l’OpĂ©ra de Toulon Provence MĂ©diterranĂ©e (cette fois au complet) avec le violoniste Shuichi Okada et Paisit Bon-Dansac (clavecin). Au programme :  Mozart (Une petite musique de nuit / Ein kleine nachtmusik K 525) et Vivaldi dont les musiciens jouent Les Quatres saisons.

 

 

Et aussi 

Les vendredis et samedis 29 et 30 juillet, 5 et 6 août
Concerts des académiciens
À l’issue des classes de perfectionnement, les jeunes apprentis acadĂ©miciens se produiront en journĂ©e et en soirĂ©e, Ă  l’Église et au Centre des CongrĂšs.

 

Tous les jours classes de maßtres ou master classes publiques
Tous les jours, dans diffĂ©rents lieux de la station : Centre des CongrĂšs, Ă©glise, salons d’hĂŽtel… L’AcadĂ©mie ouvre les coulisses de plus d’une quinzaine de disciplines instrumentales : le public peut assister aux cours de perfectionnement dispensĂ©s par les artistes invitĂ©s aux acadĂ©miciens. Val d’IsĂšre en juillet, rĂ©sonnent au rythme des instrumentistes venus se perfectionner, partager, dĂ©couvrir. Pour le plus grand plaisir du public prĂ©sent dans la station cet Ă©tĂ©.

 

 

 

RESERVEZ, ORGANISEZ votre sĂ©jour Ă  Val d’ISERE en consultant le site de l’Office de Tourisme de Val d’IsĂšre

val-d-isere-office-de-tourisme-presentation-les-cimes-de-val-d-isere-classiquenews

 

 

val d isere les cimes 2016 presentation classiquenews 582

 

 Tracez votre lĂ©gende Ă  Val d’IsĂšre

 

 

GRAND REPORTAGE : festival CLASSICAVAL Ă  Val d’IsĂšre (mars 2016)

classicaval festival affiche2016_1REPORTAGE VIDEO. Val d’IsĂšre, festival Classicaval, 8, 9, 10 mars 2016
 3 concerts Ă©vĂ©nements au Val d’IsĂšre, au pied des pistes
En mars 2016, Val d’IsĂšre fait son festival du 8 au 10 mars. “Classicaval” est le nouvel Ă©vĂ©nement musical Ă  suivre, chaque dĂ©but d’annĂ©e, un rendez-vous trĂšs estimable, soucieux d’accorder montagne et musique classique dans l’un des sites les plus enchanteurs de la rĂ©gion. 2Ăšme Ă©dition en 2016 d’un cycle de concerts hors normes qui investit l’église baroque de Val d’IsĂšre ; c’est une occasion unique d’écouter au cƓur des massifs spectaculaires, des instrumentistes inspirĂ©s qui excellent en un chambrisme affĂ»tĂ©, ciselĂ©, oĂč l’écoute collective et la complicitĂ© offrent de superbes instants musicaux. Svetlin Roussev, Elena Rozanova et François Salque, trio singuliĂšrement complice (violon, piano, violoncelle) renouvellent le genre de la musique de chambre…

 

GRAND REPORTAGE VIDEO © CLASSIQUENEWS.COM mars 2016 – RĂ©alisation : Philippe Alexandre Pham

LIRE aussi notre compte rendu critique développé du festival CLASSICAVAL 2016

classicaval festival affiche2016_1Compte rendu critique. Val d’IsĂšre (Savoie), Festival Classicaval, 8,9,10 mars 2016. On prĂȘterait uniquement Ă  la ville nichĂ©e Ă  plus de 1800 m d’altitude (moyenne Ă  1850 m), Val d’IsĂšre, l’image d’une station de la glisse, dont l’offre s’arrĂȘte aux seuls loisirs liĂ©s Ă  la neige. C’est ignorer la beautĂ© du village de montagne ayant conservĂ© son cƓur historique (et son Ă©glise baroque) comme son festival de musique classique, dont la premiĂšre Ă©dition s’est tenue il y a dĂ©jĂ  
 23 ans. Il est donc lĂ©gitime de parler de tradition musicale Ă  Val d’IsĂšre. De fait, la surprise passĂ©e d’y dĂ©couvrir un foyer authentique de pure sĂ©duction musicale, rien n’égale le plaisir d’assister au concert de 18h30 dans l’église du bourg, oĂč le volume intĂ©rieur sous la nef, offre sa rĂ©sonance tĂ©nue, soit une scĂšne idĂ©ale pour la musique de chambre. La qualitĂ© musicale, la complicitĂ© des instrumentistes qui se produisent pendant les 3 jours successifs (mardi, mercredi puis jeudi), le choix des Ɠuvres, la proximitĂ© artistes / publics, particuliĂšrement soignĂ©e par les organisateurs
 tout cela compose un cocktail trĂšs sĂ©duisant, et conforte la rĂ©ussite d’un cycle de concerts parmi les plus convaincants que nous ayons rĂ©cemment dĂ©couverts.

 

 

 

val-d-isere-musique-concerts-festival-a-val-d-isere-decouverte_savoie-val-isere-582-390

 

Vosges saÎnoises. Festival Musique et Mémoire : 17 juillet > 2 août 2015

visuel festival Musique et MĂ©moire 2015Vosges saĂŽnoises. Festival Musique et MĂ©moire : 17 juillet > 2 aoĂ»t 2015. 22Ăšme Ă©dition. Seul dans les Vosges, un festival dĂ©fricheur repoussent les limites de la mĂ©moire, rĂ©invente la notion d’hĂ©ritage et de traditions en exprimant tout ce que les Ɠuvres anciennes et baroques ont de commun avec notre Ă©poque. Ni restitution formatĂ©e, ni postures pĂ©remptoires… le propre du festival Musique et mĂ©moire est d’interroger avec libertĂ© et exigence les rĂ©pertoires de la fin de la Renaissance aux deux pĂ©riodes baroques, XVIIĂš et XVIIIĂšme, tout en renouvelant la forme du spectacle, suscitant rencontres et combinaisons variĂ©es de musiciens et d’instruments, comme la notion mĂȘme de travail artistique.

 

 

 

Le Baroque autrement dans les Vosges SaĂŽnoises

 

C’est aussi des actions multipliĂ©es vers les publics et les jeunes. L’apport des rĂ©sidences d’artistes cultive d’indiscutables fruits : selon une formule fĂ©conde favorisĂ©e par le directeur du festival, Fabrice Creux :  3 ensembles baroques y prĂ©sentent sur 3 annĂ©es, les avancĂ©es de leurs travaux, dans des conditions humaines, musicales idĂ©alement prĂ©servĂ©es depuis le lancement de ce rythme festivalier. En 3 week ends intenses et remarquablement conçus, 3 formations ou 3 gestes artistiques explorent de fond en comble l’esthĂ©tique et la pĂ©riode qu’ils ont choisis de dĂ©fendre.

 

 

RĂšgle des 3

 

Le festival Musique et MĂ©moire cultive les vertus d’une saine trinitĂ©. Le “3 en 1″ musical: 3 ensembles / 3 rĂ©sidences crĂ©atives / 3 parcours artistiques. Ainsi les festivaliers 2015 pourront (re)dĂ©couvrir la sensibilitĂ© des 3 ensembles ainsi invitĂ©s par Fabrice Creux: Les Timbres (week end 1 : les 17,18 et 19 juillet 2015),  Vox Luminis (week end 2 : les 24,25 et 26 juillet 2015) et Les Surprises (week end 3 : 29 juillet-2 aoĂ»t 2015). Poursuivant son action dĂ©cisive dans l’Ă©mergence de nouveaux collectifs artistiques, Musique et MĂ©moire accueille Les Timbres pour l’acte 2 de leur rĂ©sidence vosgienne avec comme fil conducteur d’un travail prometteur : l’opĂ©ra dans tous ses Ă©tats.
Pour commĂ©morer les 300 ans de la mort de Louis XIV(1638-1715), en septembre 1715,  Les Timbres aborde pour sa seconde annĂ©e de rĂ©sidence, diverses manifestations de la scĂšne et du spectacle propre au Grand SiĂšcle. C’est le temps d’un Ăąge d’or de l’art français dont se souviendront les derniers Bourbons, Louis XV et Louis XVI, accordant une admiration spĂ©cifique au Roi Soleil. Pour lui, dans l’Ă©crin de Versailles, les ors solennels favorisent les replis de l’intimitĂ© tragique et grĂące Ă  Lully, l’opĂ©ra français peut naĂźtre, digne rival du thĂ©Ăątre classique de Corneille et de Racine. Pour preuve son opĂ©ra Proserpine, trĂšs rarement jouĂ©, qui aux cĂŽtĂ©s d’Armide ou d’Atys, porte trĂšs haut et trĂšs loin les recherches poĂ©tiques d’un genre qui s’affirme alors, dans le chant dĂ©clamĂ© et chantĂ©, l’articulation d’un texte surtout (oĂč l’articulation prime sur la mĂ©lodie), oĂč le ballet et les divertissements qu’il autorise dĂšs lors, contraste avec la tension du drame.

 

 

Poésie lyrique du Grand SiÚcle : Les Timbres an2

 

Les Timbres au 22Ăš Festival Musique et MĂ©moireEn juillet 2015, la thĂ©ĂątralitĂ© de la musique baroque française du Grand SiĂšcle, mĂ©lange exquis de charme et de profondeur, d’élĂ©gance et de naturel, de majestĂ© et de mesure, ressuscite. Le gĂ©nie français s’exprime alors autant par l’inspiration de la musique que la qualitĂ© du texte poĂ©tique…. à  l’expressivitĂ© resserrĂ©e des airs et des rĂ©citatifs de Lully rĂ©pond la science inĂ©galĂ©e depuis des livrets de Quinault… Proserpine, drame mythologique retrouve dans cette combinaison parfaite du verbe et de la note, l’expressivitĂ© Ă©purĂ©e et trĂšs intense du thĂ©Ăątre classique neo antique de Corneille et surtout Racine lequel depuis l’accomplissement inouĂŻ de l’opĂ©ra tel qu’il est rĂ©alisĂ© par Lully (dĂšs les annĂ©es 1670), ne compose plus de tragĂ©dies parlĂ©es ni declamĂ©es ou dĂ©sormais ses ultimes ouvrages prenant en compte l’impact du verbe chantĂ©, intĂšgrent dĂ©sormais intermĂšdes et Ă©pisodes musicaux  (c’est le cas de ses piĂšces sacrĂ©es Esther ou Athalie dont on retrouve aujourd’hui la pertinente conception  jouant sur la musicalitĂ© des vers autant que l’essor spĂ©cifique des instruments.

 

Puis c’est Vox Luminis (invitĂ© depuis 2012) qui revient lui aussi pour un dernier chapitre de crĂ©ations dont un panorama dĂ©diĂ© Ă  l’extraordinaire dynastie Bach.

 

Enfin, Musique et MĂ©moire dĂ©roule le tapis rouge pour le 3Ăšme ensemble musical, dĂ©couvert en 2014, Les Surprises qui prĂ©sentent ainsi en 2015, la recrĂ©ation en premiĂšre mondiale de l’opĂ©ra  Les ElĂ©ments de Mrs Delalande et Destouches. Cette collaboration accomplit un vaste programme d’explorations consacrĂ© au rĂ©pertoire français au croisement des XVIIe et XVIIIe
siĂšcles, ainsi qu’à la musique de chambre autour de l’orgue. Avec Les Timbres, le Festival pour cette 22Ăšme Ă©dition, affirme davantage ses actions de sensibilisations et de transmissions Ă  l’adresse des publics les plus larges et les plus variĂ©s du territoire : les offres d’explication des esthĂ©tiques, des ateliers de pratique musicale seront proposĂ©s (autour de Proserpine de Lully et de la chasse aux concerts, auprĂšs du dĂ©partement de musique ancienne de l’Ecole dĂ©partementale de musique de la Haute-SaĂŽne et dans les Ă©coles de la  CommunautĂ© de communes des 1000 Etangs).

 

 

La 22Ăšme Ă©dition souligne la vitalitĂ© d’un festival qui ne cesse de rĂ©inventer les formes du spectacles, insistant toujours sur les liens avec les publics et les lieux d’accueil. OpĂ©ra de Lully Ă  la basilique St Pierre de Luxeuil-les-Bains, chasse aux concerts dans les rues de Faucogney, carnaval des animaux dans la cour de l’hĂŽtel de ville de Lure, plongĂ©e dans la dynastie Bach Ă  l’église luthĂ©rienne d’HĂ©ricourt… le festival Musique et MĂ©moire a tout pour enchanter votre Ă©tĂ© 2015.

 

 

Les Timbres rĂ©alisent nombre d’actions de sensibilisation et de transmission auprĂšs des jeunes publics. Le Festival Musique et MĂ©moire et la sensibilisation des jeunes publics

Ecole départementale de musique,
département de musique ancienne
(secteur Vosges SaĂŽnoises)

Proserpine de Jean-Baptiste Lully (sensibilisation par la pratique)
Extraits des plus belles piĂšces instrumentales

Vendredi 27 mars 2015, de 18 h 30 à 21 h
(Ecole de musique, place du 8 mai 1945, Luxeuil-les-Bains)

Vendredi 29 mai 2015, de 18h30 Ă  21h
(Espace Frichet, 1 avenue des Thermes, Luxeuil-les-Bains)

Samedi 30 mai 2015, de 9 h Ă  12 h et de 14 h Ă  16 h 30
(Espace Frichet, Luxeuil-les-Bains)

17h30, présentation publique
(Espace Frichet, Luxeuil-les-Bains)

 

 

Milieu scolaire
Lundi 8 et mardi 9 juin (11 classes)

Sensibilisation Ă  “la Chasse aux concerts” dans les Ă©coles de la CommunautĂ© de communes des 1000 Etangs (Breuchotte, Faucogney, La Longine, Raddon, Saint-Bresson et Sainte-Marie-en-Chanois)

 

visuel festival Musique et MĂ©moire 2015Festival Musique et MĂ©moire 2015
Week end 1 : résidence Les Timbres
7 Concerts les 17, 18 et 19 juillet 2015
RĂ©servations sur le site du Festival Musique et MĂ©moire
www.lestimbres.com

 

 

concert 1visuel festival Musique et MĂ©moire 2015
Vendredi 17 juillet 2015, 21h

Luxeuil les Bains, Basilique
Proserpine
OpĂ©ra de Jean-Baptiste Lully (1632-1687) en version “de chambre” (Anvers, 1682)
Reconstitution en premiĂšre mondiale (commande du festival)

Ensemble Les Timbres
Proserpine (dessus) : Julia Kirchner
CĂ©rĂšs (bas-dessus) : CĂ©cile Pilorger
Mercure (haute-contre) : Branislav Rakic
Jupiter (basse-taille) : Josep Cabré
Pluton (basse) : Marc Busnel

Yoko Kawakubo et Maite Larburu, violons
Elise FerriÚre, flûtes à bec
Benoßt Laurent, hautbois et flûtes à bec
Myriam Rignol, viole de gambe
Etienne Floutier, violone
Julien Wolfs, clavecin
Miléna Duflo, percussions

Jana RĂ©mond, mise en espace
BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres

Samedi 18 juillet 2015, 17h
Espace MĂ©liĂšs
cinéma intercommunal du Pays de Lure

Tous les matins du Monde
Film français d’Alain Corneau (1991) – 1h54, d’aprĂšs le roman de Pascal Quignard

 

 

TragĂ©die en musique sur un livret de Philippe Quinault, Proserpine fut crĂ©Ă©e le 3 fĂ©vrier 1680 Ă  Saint-Germain en Laye. A cette date, Lully est Ă  la tĂȘte de l’AcadĂ©mie Royale de musique depuis dĂ©jĂ  8 ans. PersonnalitĂ© incontournable indiscutabe du rĂšgne de Louis XIV, le Florentin naturalisĂ© français rĂšgne en maĂźtre sur le monde musical de la Cour du Roi Soleil. Il a Ă©clipsĂ© par sa renommĂ©e et son caractĂšre la plupart de ses collĂšgues compositeurs dramatiques. L’opĂ©ra c’est Lully. Et personne d’autres.

Proserpine suscite l’enthousiasme de ses contemporains, comme en tĂ©moigne Madame de SĂ©vignĂ© qui Ă©crit dans sa lettre datĂ©e du 9 fĂ©vrier 1680 : « l’opĂ©ra est au dessus de tous les autres », et le nombre de reprises de cette oeuvre : plus de 10 fois entre 1680 et 1758 Ă  Fontainebleau et au thĂ©Ăątre du Palais Royal, elle fut reprĂ©sentĂ©e Ă©galement Ă  WolfenbĂŒttel en 1685, Ă  Amsterdam, le 15 septembre 1688 et en 1703 ; des reprĂ©sentations eurent lieu Ă©galement Ă  Lyon en 1694, Ă  Rouen en 1695. C’est donc une partition qui toucha le public et produit un Ă©cho europĂ©en immĂ©diat.

Anvers, 1682
Proserpine fut aussi le premier opĂ©ra reprĂ©sentĂ© Ă  Anvers, fin 1682, du vivant de son auteur, et c’est cette version lĂ  dont nous proposons la re-crĂ©ation. Les partitions originales utilisĂ©es lors de cette reprĂ©sentation sont conservĂ©es au musĂ©e Vleeshuis d’Anvers. Les partitions sont d’un intĂ©rĂȘt extrĂȘme, car elles permettent de dĂ©duire facilement l’instrumentation utilisĂ©e pour cette reprĂ©sentation : 2 dessus et basse-continue.
Cette instrumentation, si tant est qu’elle puisse nous surprendre actuellement (rĂ©duire l’effectif d’un opĂ©ra Ă  une poignĂ©e de musiciens !), est des plus courante Ă  l’époque : en effet, l’orchestre de Lully Ă©tait alors trĂšs fourni – 5 parties de cordes et de nombreux vents -, et il Ă©tait donc difficile d’imaginer pouvoir jouer avec cette formation dans un cadre restreint. RĂ©duire l’effectif instrumental permettait ainsi de pouvoir « transporter » la musique partout oĂč le demande se faisait prĂ©ssante. Plus intĂ©ressant, alors qu’il ne subsiste parfois des partitions d’orchestre de Lully que le dessus et la basse et que les parties intĂ©rieures sont Ă  restituer, les partitions d’Anvers sont toutes originales : toutes les parties y soigneusement notĂ©es Ă  l’époque.
Cette instrumentation lĂ©gĂšre convient particuliĂšrement Ă  l’ensemble Les Timbres, qui promeut la musique de chambre, et non pas l’orchestre. En cela, la version d’Anvers de Proserpine de Lully est une version de musique de chambre d’un grand opĂ©ra français. MalgrĂ© son effectif restreint, l’expressivitĂ©, la poĂ©sie et la tension du drame sont prĂ©servĂ©s, grĂące Ă  une version chambriste trĂšs caractĂ©risĂ©e.

 
 
 
 

concert 2visuel festival Musique et MĂ©moire 2015
Samedi 18 juillet 2015, 21h

Cour de l’HĂŽtel de Ville de Lure
Le Carnaval des Animaux
Une satire du genre humain
Et si nous Ă©tions tous des animaux ?

Ensemble Les Timbres
Yoko Kawakubo, violon
Myriam Rignol, viole de gambe
Julien Wolfs, clavecin
Aymeric Pol, comédien

Jana RĂ©mond, texte et mise en espace
BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres

 
 

Un Carnaval baroque inĂ©dit : Le Carnaval des Animaux. Avant Camille Saint-SaĂ«ns, les Baroques ont cultivĂ© l’Ă©vocation musicale des tempĂ©raments animaux… Les Timbres propose donc un spectacle inĂ©dit qui compose une satire du genre humain, tantĂŽt tendre et moqueuse, tantĂŽt piquante et interrogative : et si nous Ă©tions tous des animaux ? L’humeur, le caractĂšre, le tempĂ©rament, l’acuitĂ© et l’expression du regard fondent ici une recherche comparĂ©e de vĂ©ritĂ© et de justesse. L’on pense Ă©videmment aux confĂ©rences physiognomoniques de Charles Lebrun et de Lavater oĂč le visage de l’homme selon sa morphologie est apparentĂ©e par un dessin trĂšs abouti et caractĂ©risĂ© aux animaux : chat, chouette, chameau, cheval, aigle… Ce parallĂšle offre des sĂ©quences Ă©loquentes et expressives propres Ă  la quĂȘte d’une rhĂ©torique idĂ©ale depuis le XVIĂšme siĂšcle.

Un texte écrit par Jana Rémond, met en scÚne différents aspects de nos caractÚres sous la forme de saynÚtes métaphoriques, illustrées par des oeuvres du répertoire baroque français inspirées par les animaux.

Ce Carnaval est une fantaisie baroque construite sur un rĂ©pertoire musical du XVIIIe siĂšcle prenant comme thĂ©matique les animaux – Les Fauvettes Plaintives de Couperin, La Poule de Rameau, Le Dragon de Michel de la Barre… Les piĂšces dialoguent avec des textes d’inspiration baroque, offrant une galerie de portraits aussi cyniques que comiques. Dans cette vie en perpĂ©tuel changement, Ă  quoi peut-on se raccrocher ? Pour trouver des rĂ©ponses, le narrateur part Ă  la rencontre d’animaux qui ont chacun leur mot Ă  dire sur la question. Incarnant tour Ă  tour les diffĂ©rents animaux des piĂšces musicales, le comĂ©dien se fait Ă  la fois dragon, rossignol, papillon, moucheron
. Le dialogue entre texte et musique rend complices l’acteur et les musiciens, qui se font aussi partenaires de jeu. Gageons que nos interprĂštes dĂ©fendent surtout des affinitĂ©s analogiques avec les volatiles : de la Poule de Rameau aux Rossignols de Couperin et Caix d’Hervelois, sans omettre les Tourterelles de Monteclair, le chant des oiseaux inspirent particuliĂšrement les instruments… DurĂ©e : environ 45 min ou 1h.

Programme
Jean-Philippe RAMEAU (1683-1764) : La Poule
François COUPERIN (1668-1733) : Les Fauvettes plaintives ; Le Moucheron ; Les Satyres ; Le Rossignol en Amour ; Le Rossignol Vainqueur
Louis de CAIX d’HERVELOIS (1680-1759) : Rossignol ; Papillon
Michel PIGNOLET de MONTECLAIR (1667-1737) : Les Tourterelles ; Les Nayades

 
 
 
 

concert 3visuel festival Musique et MĂ©moire 2015
Samedi 18 juillet 2015, 23h

Cour de l’HĂŽtel de Ville de Lure
La Gamme en forme de petit opéra
Marin Marais (1656-1728)
Morceaux de Simphonie pour le Violon, la Viole et le Clavecin (Paris, 1723),

Ensemble Les Timbres
Yoko Kawakubo, violon
Myriam Rignol, viole de gambe
Julien Wolfs, clavecin
Aymeric Pol, comédien

Jana RĂ©mond, projection
Simon Wolfs et Blaise Adilon, photographies
BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres

 

 

concert 4visuel festival Musique et MĂ©moire 2015
Dimanche 19 juillet 2015, 11h

Chapelle Saint-Martin de Faucogney
Le Clavecin du Grand SiĂšcle
Jacques Champion de ChambonniĂšres (vers 1601/2-1672), Louis Couperin (1626-1661)
Et Jean-Henry  D’Anglebert (1629-1691)

Julien Wolfs, clavecin
BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres

 

 

concert 5visuel festival Musique et MĂ©moire 2015
Dimanche 19 juillet 2015, 13h

Montagne Saint-Martin de Faucogney

Simphonies pour les Soupers du Roy
Pique-Nique sonore
création / commande du festival
Michel-Richard De Lalande (1657-1726)
Suites extraites des Simphonies pour les Soupers du Roy (Paris, 1703 et 1713)

Ensemble Les Timbres
Yoko Kawakubo et Maite Larburu, violons
Elise FerriÚre, flûte à bec
Myriam Rignol, viole de gambe

 

 

concert 6visuel festival Musique et MĂ©moire 2015
Dimanche 19 juillet 2015, 15h

Faucogney (parcours historique)
La Chasse aux concerts
Un parcours Ă©nigmatique interactif pour petits et grands
création / commande du festival

Ensemble Les Timbres
Yoko Kawakubo et Maite Larburu, violons
Elise FerriÚre, flûte à bec
Myriam Rignol, viole de gambe
Jana RĂ©mond, accessoires

 

 

Concert 7visuel festival Musique et MĂ©moire 2015
Dimanche 19 juillet 2015, 17h30

Eglise Saint-Jean Baptiste de Corravillers
Sonnons en trio !
L’apparition et l’évolution de la sonate en trio au XVIIĂšme et XVIIIĂšme siĂšcle en France
création / commande du festival

Michel Lambert (1610-1696), Marin Marais (1656-1728), François Couperin (1668-1733) et Jean-Marie Leclair    (1697-1764)

Ensemble Les Timbres
Yoko Kawakubo et Maite Larburu, violons
Myriam Rignol, viole de gambe
Julien Wolfs, clavecin

BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres