Opéras, concerts, spectacles en ligne pendant le CONFINEMENT

Hippolyte-et-aricie-rameau-Trio-parques-Pygmalion-pichon-critique-opera-classiquenewsCONFINEMENT : 2Ăšme vague. L’opĂ©ra, les concerts, les spectacles chez soi… Depuis le 29 octobre 2020, le spectacle vivant est Ă  l’arrĂȘt, obligĂ© Ă  un silence assourdissant, dĂ©possĂ©dĂ© du lien physique avec les publics. La distanciation sociale et les mesures sanitaires jusque lĂ  obligatoires ne suffisent plus. Pour autant les salles de concerts (opĂ©ras, orchestres, festivals) et les artistes n’ont pas dit leur dernier mot ; puisant dans l’expĂ©rience du premier confinement de nouvelles ressources crĂ©atives. En tĂ©moignent ici les initiatives opportunes qui nous permettent de patienter pour des jours meilleurs. Aucune doute le milieu du classique regorge d’inventivitĂ©, en s’appuyant surtout sur la toile et la diffusion digitale. Voici les retransmissions uniques ou durables, replays, directs Ă  ne pas manquer en novembre, dĂ©cembre 2020 puis janvier 2021.

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

DIRECTS & DIFFÉRÉS…

radio, internet…
 

 

 

 

 

26, 28, 30 DECEMBRE 2020 – 2 JANVIER 2021

jordan - Philippe-Jordan-008FRANCE MUSIQUE, WAGNER : Le Ring Jordan 2020, 26, 28, 30 dĂ©cembre 2020 puis 2 janvier 2021. LE RING 2020 de l’OpĂ©ra National de Paris sur France Musique. La TĂ©tralogie sera  diffusĂ©e sur France Musique les 26, 28, 30 dĂ©cembre 2020 puis 2 janvier 2021. Exemple Ă©loquent de diffusion large et gratuite vers le plus large public : une proposition opportune en pĂ©riode de confinement.

 
 
Le Crépuscule des dieux à l'Opéra Bastille, jusqu'au 16 juin 2013

 

————————————————————————————————————————————————–
————————————————————————————————————————————————–

 
 
 

 

Programme et présentation des 4 Journées
du RING de WAGNER par Philippe Jordan :

 

Samedi 26 dĂ©cembre 2020, 20h : L’Or du Rhin
Prologue : L’Or du Rhin (Das Rheingold)
 
Affiche_(portrait)_Le_Ring_2020(2)L’action naĂźt dans les profondeurs du Rhin : aprĂšs avoir renoncĂ© Ă  l’amour devant les trois filles du Rhin, gardiennes du trĂ©sor, le nain Nibelung Alberich dĂ©robe l’or, avec lequel son frĂšre Mime forge un anneau qui confĂšre Ă  son possesseur le pouvoir absolu sur les ĂȘtres et le monde. De son cĂŽtĂ©, calculateur et manipulateur, Wotan, maĂźtre des dieux, est contraint de conquĂ©rir l’anneau Ă  Nibelheim. Son fidĂšle « double », Log (dieu du feu, esprit de l’intelligence) lui souffle qu’il aura besoin de cet anneau pour duper les gĂ©ants Fafner et Fasolt, les bĂątisseurs de la future rĂ©sidence jupitĂ©rienne de Wotan sur le mont Walhala. Pour ĂȘtre sĂ»rs d’ĂȘtre payĂ©s en retour, les GĂ©ants ont pris en otage Freia, dĂ©esse de la jeunesse Ă©ternelle. Chez les Nibelungen, Wotan dĂ©robe Ă  Alberich, l’anneau et le voile magique, gage d’invisibilitĂ©. Alberich maudit alors l’anneau conquis par Wotan. L’or continue son Ɠuvre malĂ©fique : Fafner tue son frĂšre et cache le butin dans la forĂȘt. Plus tard, dans Siegfried, Fafner devenu dragon dĂ©fendra jusqu’à la mort son prĂ©cieux trĂ©sor
 Wotan victorieux mĂšne les dieux au Walhala ; ils s’enivrent grĂące Ă  leur jeunesse retrouvĂ©e. Pourtant, Wotan a signĂ© sa prochaine dĂ©chĂ©ance car il a trahi l’esprit des lois et la loyautĂ© qu’il avait lui-mĂȘme Ă©dicté 
Les moments de la partition Ă  ne pas manquer : le dĂ©but qui est l’ouverture de tout le cycle : de l’immatĂ©riel Ă  l’origine du monde au matĂ©riel incarnĂ© par le monde des dieux et leur duplicitĂ© vĂ©nale
 l’orchestre exprime ce mouvement qui organise peu Ă  peu la matiĂšre musicale et la fait jaillir hors des brumes initiales.
La fin du Prologue oĂč Wagner exprime l’élĂ©vation des dieux conquĂ©rants jusqu’au sommet de Walhala oĂč les gĂ©ants ont bĂąti le chĂąteau magnifique


 

 

Lundi 28 décembre 2020, 20h : La Walkyrie.
PremiĂšre journĂ©e : La Walkyrie (Die WalkĂŒre)

MUNICH : Ring wagnĂ©rien au Bayerische StaatsoperPar une nuit de tempĂȘte, le fugitif Siegmund, le fils de Wotan et d’une mortelle, trouve refuge chez le guerrier Hunding et son Ă©pouse Sieglinde. En rĂ©alitĂ©, tous deux sont frĂšres et soeurs (les Welsungen) et sont immĂ©diatement attirĂ©s l’un vers l’autre d’un amour irrĂ©sistible. Fricka, Ă©pouse de Wotan et protectrice du foyer conjugal, ne peut laisser s’accomplir une telle union, adultĂ©rine et de surcroĂźt incestueuse. Elle rappelle Ă  Wotan son obligation de protĂ©ger l’ordre moral : il obĂ©it et dĂ©pĂȘche sa plus fidĂšle fille, la Walkyrie BrĂ»nnhilde auprĂšs de Hunding pour le venger et tuer Siegmund.
Mais sujet central de l’opĂ©ra, BrĂŒnnhilde compatit au sort de Siegmund qui est son frĂšre : la Walkyrie est touchĂ©e par la sincĂ©ritĂ© de leur amour. Wotan paraĂźt et tue lui-mĂȘme Siegmund. Wotan poursuit la Walkyrie rebelle, la dĂ©choit de sa nature hĂ©roique : simple mortelle, la fille de Wotan devra reposer entourĂ©e d’un mur de flammes : seul un preux capable de vaincre la muraille enflammĂ©e pourra la conquĂ©rir et accomplir sa nature mortelle. Entre temps, la Walkyrie avait permis Ă  Sieglinde de fuir son Ă©poux, et lui trouver un refuge oĂč elle pourrait donner naissance au fils Ă  venir de Siegmund : Siegfried.
SĂ©quences mĂ©morables : le dĂ©but de l’opĂ©ra qui dĂ©bute par un orage orchestral et une course en panique, celle du fugitif Siegmund – le duo entre Siegmund / Sieglinde : la page amoureuse la plus bouleversante de tout le cycle du Ring – les adieux dĂ©chirants de Wotan au chevet de sa fille cernĂ©e de flammes (lĂ  encore, l’une des pages les plus dĂ©chirantes du cycle car tout l’amour d’un pĂšre obligĂ© de punir sa propre fille est ici exprimĂ©).

 

 

Mercredi 30 décembre 2020, 20h : Siegfried.
DeuxiÚme journée : Siegfried

wotan walkyrieElevĂ© dans la forĂȘt par le Nibelung Mime, silhouette frĂȘle et craintive, calculatrice et menteuse, a Ă©duquĂ© seul Siegfried, fils des jumeaux Siegmund et Sieglinde. L’enfant ne connaĂźt pas la peur et n’a jamais connu ses parents. Mime entend utiliser Siegfried pour tuer le dragon Fafner afin de dĂ©rober l’or et l’anneau. Dans ce but, Siegfried forge Ă  grands coups mĂ©talliques Nothung, l’épĂ©e de son pĂšre Siegmund, antĂ©rieurement tuĂ© par Wotan. Siegfried tue le dragon et goĂ»tant le sang du reptile, comprend le chant de l’oiseau de la forĂȘt qui le prĂ©vient de la machination de Mime : le guerrier le tue et part Ă  la conquĂȘte de son propre destin. Il croise Wotan devenu le « Voyageur », Ăąme dĂ©chue errante, condamnĂ©e Ă  cause de ses propres turpitudes. Siegfried amorce le dĂ©clin des dieux et l’avĂšnement des hommes
 Il atteint le rocher oĂč repose BrĂŒnnhilde dont il vainc la dĂ©fense de feu et tombe amoureux.

 

 

Samedi 2 janvier 2021, 20h : Le Crépuscule des dieux.
TroisiÚme journée : Le Crépuscule des dieux (GötterdÀmmerung)

wagner_brunnhilde_gotterdammerung_operarthur_rackhamTroisiĂšme et ultime JournĂ©e de la TĂ©tralogie wagnĂ©rienne, Le CrĂ©puscule des dieux s’ouvre prĂšs du rocher de BrĂŒnnhilde oĂč les Trois Nornes tissent les fils du destin ; le fil se rompt, annonce de la fin des dieux. Au lever du jour, Siegfried quitte BrĂŒnnhilde en lui confiant l’anneau en tĂ©moignage de fidĂ©litĂ©. Il rejoint le chĂąteau des Gibishungen : Gunther, sa soeur Gutrune et Hagen, fils d’AlbĂ©rich et comme lui, esprit malĂ©fique et manipulateur. Hagen entend venger son pĂšre et reprendre l’anneau Ă  Siegfried. Pour se faire, celui ci trop naĂŻf, boit le philtre qui lui fait oublier BrĂŒnnhilde et aimer
 Gutrune.
Sous l’identitĂ© de Gunther, Siegfried envoĂ»tĂ© prend de force BrĂŒnnhilde et l’anneau. Au chĂąteau, BrĂŒnnhilde accuse Siegfried (qui a recouvrĂ© la mĂ©moire) : Hagen exploite la colĂšre de BrĂŒnnhilde et organise avec sa complicitĂ© (elle a rĂ©vĂ©lĂ© le seul point faible du hĂ©ros invincible), la mort de Siegfried. Pendant la chasse, Hagen fait assassiner Siegfried. Comprenant la supercherie, BrĂŒnnhilde tĂ©moigne de sa douleur ; honore la mĂ©moire de Siegfried trahi et organise un vaste bĂ»cher oĂč les flammes purificatrices effacent la barbarie nĂ©e de l’anneau et de la duplicitĂ© des hommes. Les filles du Rhin apparaissent reprenant leur butin : elles entraĂźnent Hagen le maudit au fond des eaux vengeresses

Quel monde nouveau naĂźtra-t-il aprĂšs ce nouveau chaos ? L’espĂ©rance que fonde Wagner dans son final est l’annonce d’un monde rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©, portĂ© par l’esprit d’amour et de fraternitĂ©.

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

A ÉCOUTER
Le podcast RING de WAGNER sur France Musique
https://www.francemusique.fr/emissions/musicopolis/Le-Grand-feuilleton-du-Ring-1-5-il-%C3%A9tait-une%20fois-89330

WAGNER EN SUISSELe 13 mai 1876, Richard Wagner avec les finance et l’appui indĂ©fectible du jeune Roi Louis II de BaviĂšre, peut inaugurer le ThĂ©Ăątre de Bayreuth, conçu pour la reprĂ©sentation de ses opĂ©ras dont la TĂ©tralogie ou “L’Anneau du Niebelung. Dans ce podcast, les origines du “Ring” et du ThĂ©Ăątre jusqu’Ă  sa triomphale premiĂšre, un voyage de plus de 25 ans !
En 1848, Wagner commence amorce la composition d’n nouveau cycle lyrique inspirĂ© du mythe des Nibelungen. Il Ă©crit un rĂ©sumĂ© puis un livret autour du hĂ©ros Siegfried et de sa mort (le futur CrĂ©puscule des Dieux). Peu convaincu, il approfondit encore sa comprĂ©hension de la Saga dans sa globalitĂ©. Wagner rĂ©dige les 4 livrets de la future TĂ©tralogie dans l’ordre inverse, terminant avec celui de l’Or du Rhin, prologue du cycle. Il poursuit ensuite la composition (dans l’ordre chronologique des opĂ©ras. Mais une crise intervient en 1857 en pleine composition de Siegfried, son 3e opĂ©ra…

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 
 

  

 
 

SIMON-BOCCANEGRA-christian-gerhaher-opera-critique-classiquenews-zurich-luisi-vignetteOPERA EN LIGNE, critique. ZURICH, le 6 dĂ©c 2020. VERDI : Simon Boccanegra. Gerhaher, Fischesser. Luisi / Homoki. Dans le Prologue, tremplin de voix viriles, on comprend comment Simon le corsaire, celui qui vient du peuple et a sauvĂ© GĂȘnes des pirates, fut Ă©lu doge grĂące au concours de Paolo Albiani lui aussi plĂ©bĂ©ien et qui n’a que haine pour l’élite patricienne gĂ©noise, surtout les Fieschi. Verdi Ă©tablit d’ailleurs un contraste Ă©loquent entre le cƓur noir de Paolo, manipulateur fini, vipĂšre de l’ombre, et la grandeur morale de celui qui ne s’était pas vu en doge : Simon… LIRE notre critique complĂšte de SImon Boccanegra par le baryton Christian Gerhaher / EN REPLAY jusqu’au 5 janvier 2021 sur le site d’ARTEconcert.

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 
 

 
 

 


ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
JUSQU’AU 5 DÉCEMBRE 2020

Les samedis de l’Orchestre National de Lille

sur la chaüne YOUTUBE de l’ON LILLE Orchestre National de LilleAUDITO-2.0-Orchestre-national-de-lille-classiquenews
Jusqu’au 5 dĂ©cembre 2020 – L’Orchestre National de Lille a lancĂ© son offre digitale de concerts : AUDITO 2.0. Chaque concert Ă  20h, est jouĂ© sur la scĂšne de l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille et diffusĂ© en direct.

 

 

 

SAMEDI 7 NOVEMBRE 2020
Emerveillement poétique
MOZART : Concerto pour piano n°21
WEINBERG : Symphonie de chambre n°4
Michal Nesterowicz, direction
Alexander Gavrylyuk, piano

 

 

 

 

SAMEDI 14 NOVEMBRE 2020ORCHETSRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
Emotions beethovéniennes
BEETHOVEN : LĂ©onore III, ouverture
BEETHOVEN : Symphonie n°4
Jan Willem de Vriend, direction

 

 

SAMEDI 21 NOVEMBRE 2020
A la française
Compositeurs des années folles
Milhaud, Satie, Hahn

Karen Kamensek, direction

 

 

SAMEDI 28 NOVEMBRES 2020ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
François, Richard, Wolfgang & Dimitri
Carte blanche à François Leleux
R. Strauss : Sérénade pour instrument à vent
Mozart : Concerto pour hautbois
Chostakovitch : Symphonie de chambre
François Leleux, direction et hautbois / LIRE notre présentation du CONCERT François LELEUX

 

 

 

 

 

SAMEDI 5 DÉCEMBRE 2020
La joie de Poulenc
TchaĂŻkovski : Concerto pour violon
Poulenc : Sinfonietta
Alexandre Bloch, direction
Patricia Kopatchinskaja, violon

 

LIRE ici notre prĂ©sentation d’AUDITO 2.0, l’offre digitale de concerts de l’Orchestre National de Lille en direct sur YOUTUBE
http://www.classiquenews.com/laudito-2-0-la-nouvelle-salle-de-concert-numerique-du-national-de-lille/

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 VENDREDI 11 DÉCEMBRE 2020

OPÉRA : La Dame Blanche de Boieldieu
 

BOIELDIEU revient Ă  l'OpĂ©ra ComiqueOpĂ©ra en ligne. BOIELDIEU : La Dame Blanche, ven 11 dĂ©c 2020, depuis l’OpĂ©ra de Rennes, 19h30. La production mise en scĂšne par Louise Vignaud et dirigĂ©e par Nicolas Simon à la tĂȘte de l’Orchestre sur instrument ancien des SiĂšcles (19 instrumentistes) devait ĂȘtre crĂ©Ă©e Ă  CompiĂšgne (6 nov dernier) puis tourner en France cette saison (15 reprĂ©sentations dans 6 thĂ©Ăątres). L’ensemble de la tournĂ©e est reportĂ©e Ă  l’automne-hiver 2021-2022. La captation du 11 dĂ©c 2020 devrait dĂ©voiler la rĂ©ussite du projet. François-Adrien Boieldieu (1775 – 1834) éblouit par sa grĂące mĂ©lodique. EN LIRE PLUS

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 Du 11 au 31 DÉCEMBRE 2020

OPÉRA : Le Palais EnchantĂ© de Luigi ROSSI
 

palais enchante opĂ©ra de dijon palazzo incantation opĂ©ra dijonOPERA EN LIGNE. Le Palais enchantĂ©e de LUIGI ROSSI depuis l’OpĂ©ra de Dijon : crĂ©Ă© Ă  Rome en 1642, la partition est commandĂ©e par le cardinal Barberini, aprĂšs que Rossi servit la Cour des Borghese pendant 20 ans. Le Palais enchantĂ© prĂ©figure l’Ɠuvre Ă  venir, Orfeo, commandĂ© par Mazarin Ă  Paris (1647) pour y implanter l’opĂ©ra italien. La Cour de la RĂ©gente Anne d’Autriche se devait de possĂ©der un spectacle royal digne de son rang. Le Palais enchantĂ© engage un plateau spectaculaire selon l’idĂ©al fastueux romain, Ă  l’opposĂ© de l’opĂ©ra vĂ©nitien chambriste et psychologique. 7h de spectacle, 27 personnages, 40 instrumentistes
 Il Palazzo incantato est une Ɠuvre d’art total, fusionnant thĂ©Ăątre, danse, chƓurs, dĂ©cors
 Le livret de Rospigliosi (futur pape ClĂ©ment IX) adapte le Roland furieux de l’Arioste, Ă©popĂ©e chevaleresque et vĂ©ritable labyrinthe amoureux qui perd corps et Ăąme des preux et des belles. Leonardo GarcĂ­a AlarcĂłn (directeur musical), Fabrice Murgia (metteur en scĂšne) / EN LIRE PLUS

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 SAMEDI 5 DÉCEMBRE 2020

OPÉRA : IphigĂ©nie en Tauride de Gluck
 

iphigenie-tauride-gluck-critique-opera-rennes-angers-nantes-opera-critique-classiquenewsOPÉRA sur internet : IphigĂ©nie en Tauride Ă  l’OpĂ©ra de Rennes, le 5 dĂ©c 2020. L’IphigĂ©nie en Tauride de Gluck est une tragĂ©die sublime qui ressuscite la dignitĂ© des hĂ©ros mythologiques avec exception une fin heureuse. Sous la direction de Diego Fasolis, dans la mise en scĂšne du mayennais Julien Ostini l’action pose la question de « l’altĂ©ritĂ©, d’une forme de quĂȘte spirituelle et de la capacitĂ© des humains Ă  vivre ensemble. CondamnĂ©e Ă  ĂȘtre immolĂ©e par son pĂšre Agamemnon, IphigĂ©nie est sauvĂ©e et transportĂ©e par Diane en Tauride oĂč elle est devenue prĂȘtresse. Mais elle doit sacrifier un Ă©tranger qui n’est autre que son frĂšre Oreste qu’elle reconnaĂźt heureusement in extremis. Oreste pourra regagner MycĂšnes avec IphigĂ©nie pour y rĂ©gner. Tendu et hĂ©roĂŻque, grave et digne comme un relief antique, l’IphigĂ©nie de Gluck suscite un immense succĂšs Ă  sa crĂ©ation. L’orchestre, le chƓur articulent le drame avec clartĂ© et solennitĂ©. Gluck rĂ©alise ainsi sa rĂ©forme de l’opĂ©ra français Ă  la fin du XVIIIĂš, quelques annĂ©es avant la RĂ©volution. 2h10 avec entracte.

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 E-DIFFUSION DU 20 NOV 2020 – REPLAY

OPÉRA : AKHNATEN de Philip Glass
 

glass-akhnaten-philip-GLASS-opera-on-line-opera-de-nice-classiquenews-annonce-critique-operaCOMPTE-RENDU, opĂ©ra. OpĂ©ra de Nice, e-diffusion du 20 nov 2020. GLASS : Akhnaten. Di Falco, Ciofi
 Lucinda Childs / Warynski (session enregistrĂ©e in situ le 1er nov 2020). L’OpĂ©ra de Nice multiplie les initiatives et malgrĂ© l’épidĂ©mie de la covid 19, permet Ă  tous de dĂ©couvrir le premier opĂ©ra Ă  l’affiche de sa nouvelle saison lyrique. Une e-diffusion salutaire et exemplaire
 Danses hypnotiques de Lucinda Childs, gradation harmonique par paliers, vagues extatiques et rĂ©pĂ©titives de Philip Glass, Akhnaten (1984) est un opĂ©ra saisissant, surtout dans cette rĂ©alisation validĂ©e, pilotĂ©e (mise en scĂšne et chorĂ©graphie) par Lucinda Childs, par visio confĂ©rences depuis New York. Les cordes produisant de puissants ostinatos semblent recomposer le temps lui-mĂȘme, soulignant la force d’un drame Ă  l’échelle de l’histoire. Les crĂ©ations vidĂ©o expriment ce vortex spatial et temporel dont la musique marque les paliers progressifs. Peu d’actions en vĂ©ritĂ©, mais une succession de tableaux souvent statiques qui amplifient la tension ou l’intensitĂ© poĂ©tique des situations.

 

Entre oratorio choral et opéra extatique,
l’opĂ©ra de Glass, Akhnaten glorifie la figure du Roi hĂ©rĂ©siarque, ivre de RĂȘ


 

glass-opera-akhnaten-opera-de-nice-critique-opera-classiquenews-critique-opera-nice-classiquenews-glass-akhnaten-akhenaton

—————————————————————————————————————————————————

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 VENDREDIS 20, 27 NOVEMBRE 2020

opera de rouen concertsOPÉRA DE ROUEN : cycle de concerts gratuits : « vivez l’opĂ©ra ». A partir du 20 nov 2020, l’opĂ©ra de Rouen met en ligne sur son site, concerts et extraits d’opĂ©ras en une session de 1h (sur la chaĂźne youtube de l’OpĂ©ra de Rouen : https://www.youtube.com/c/operaderouennormandie.

A VENIR :
vendredi 20 nov, 21h : extraits de La ClĂ©mence de Titus, dernier opĂ©ra seria de Mozart (contemporain de La FlĂ»te enchantĂ©e, 1791) – InterprĂštes : VITELLIA : SIMONA Ć ATUROVÁ ; SESTO : ANNA STÉPHANY ; SERVILIA :  CHIARA SKERATH ; ANNIO : ANTOINETTE DENNEFELD ; PUBLIO : DAVID STEFFENS – ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE. BEN GLASSBERG, direction.

Programme :
ATTO PRIMO. Scena seconda. N° 2. Aria. Vitellia : « Deh se piacer mi vuoi » Scena nona. N° 9. Aria. Sextus : « Parto, ma tu ben moi » ATTO SECONDO. Scena prima. N° 13. Aria. Annio : « Torna di Tito a lato » Scena quinta. N° 16. Aria. Publio : « Tardi s’avvede » Scena settima. N° 17. Aria. Annio : « Tu fosti tradito » Scena decima. N° 19. RondĂČ. Sesto : « Deh per questo istante solo » Scena quattordicesima. N° 21. Aria. Servilia : « S’altro che lagrime » Scena quindicesima. N° 23. RondĂČ. Vitellia : Non piu di fori » : air justement lĂ©gendaire oĂč la voix de la soprano accompagnĂ© par le cor de basset (clarinette basse) exprime la mĂ©tamorphose dans le cƓur de Vitellia, jusque lĂ  manipulatrice haineuse


vendredi 17 nov 2020, 21h : Les Nuits d’étĂ© / Le guitariste Thibaut Garcia et la mezzo-soprano franco-italienne Lea Desandre retrouvent Ben Glassberg et l’Orchestre de l’OpĂ©ra de Rouen (Ɠuvres de Louise Farrenc : Ouverture n°1 en mi mineur / Hector Berlioz : Les nuits d’étĂ© / Joaquin Rodrigo : Concierto de Aranjuez pour guitare et orch. « Je suis impatient Ă  l’idĂ©e de prĂ©senter ce rĂ©pertoire si riche et variĂ©, portĂ© par tant de talents, rĂ©unis pour l’occasion et animĂ©s par la passion de partager une Ă©motion avec toutes celles et ceux qui nous regarderont depuis chez eux. C’est cela, vivre l’opĂ©ra ! », dĂ©clare Ben Glassberg, directeur musical de l’Orchestre de l’OpĂ©ra de Rouen Normandie.

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 14 NOV 2020

Samedi 14 novembre 2020 / OPERARAMEAU-jean-philippe-portrait-hippolyte-et-aricie-classiquenews
RAMEAU : Hippolyte et Aricie, 1733 – sur France Musique Ă  20h et sur ARTEconcert (annoncĂ© Ă  partir de 16h)
LIRE notre présentation de ce programme Rameau : Hippolyte et Aricie :
http://www.classiquenews.com/hyppolite-et-aricie-de-rameau-en-direct/

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 13 NOV 2020

arte-concert-arts-de-la-scene-ballets-vod-critiques-classiquenewsCONCERT EVENEMENT pour les victimes du 13 nov 2015, demain vendredi 13 nov 2020, 20h. 5 aprĂšs le traumatisme perdure
 Pour dĂ©passer la sidĂ©ration, sublimer l’insupportable tout en cĂ©lĂ©brant tant de vies assassinĂ©es par des barbares haineux, Louise Albertini a commandĂ© une nouvelle partition au compositeur libanais Bechara El-Khoury, en mĂ©moire de son fils StĂ©phane,…

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONFINEMENT DE MARS, AVRIL, MAI 2020

REVOIR ici les programmes et productions diffusĂ©s pendant le premier confinement 2020…

NOUS Y ÉTIONS...OpĂ©ra chez soi, ballets Ă  la maison, concerts en direct
 En quelques semaines (depuis la mi mars), confinement oblige, internet est devenu le seul accĂšs Ă  la culture, sous condition que les acteurs habituels, empĂȘchĂ©s Ă  prĂ©sent, diffusent sur leur site spĂ©cifique leurs propres contenus. L’offre s’est Ă©largie ; elle ne cesse de s’enrichir mĂȘme et les maisons d’opĂ©ras et de danse, les institutions d’Europe les plus diverses (orchestres, salles de concerts, festivals
) mettent en ligne leurs fonds vidĂ©o, certains en streaming et selon les acteurs, sur une durĂ©e plus ou moins limitĂ©e. Classiquenews vous propose ici sa sĂ©lection des meilleurs sites et programmes annoncĂ©s. Certains jouent la carte du live, offrant de rĂ©els instants uniques dont feu et fragilitĂ© renouvellent l’esprit du partage, comme une alternative concrĂšte Ă  l’interdiction dĂ©sormais de se regrouper dans les salles
 (voir ci aprĂšs, les concerts live du cycle « Aux notes citoyens », initiĂ© par le Festival 1001 notes).
De quoi alimenter notre curiositĂ©, stimuler l’évasion et conjurer autant qu’il se peut les mĂ©faits de l’enfermement obligĂ©. Nous ajoutons aussi les perles du net soit les programmes disponibles ordinairement accessibles sur la toile
 Bon confinement, prenez soin les uns des autres et restez chez vous !

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

ChorĂ©gies d’Orange 2020 : tout sur le NET

ORANGE-2020-operas-critique-classiquenews-annonce-juillet-2020CHORÉGIES D’ORANGE 2020. A l’heure de la covid19, la circulation internationale des artistes Ă©tant rĂ©duite (probablement jusqu’à la fin de l’annĂ©e 2020), les ChorĂ©gies d’Orange se mettent au diapason de la mĂ©moire et propose une maniĂšre de rĂ©trospective, avec focus sur quelques unes des plus belles rĂ©alisations passĂ©es. Un retour sur
 en quelque sorte. Histoire des ChorĂ©gies sur le site et la page facebook (exposition photographique jusqu’au 23 juillet 2020 / 1979 – 2009 : 40 ans de photos rĂ©alisĂ©es par Philippe Gromelle : Quarante ans de photos aux ChorĂ©gies d’Orange retracĂ©s grĂące Ă  huit courtes vidĂ©os d’environ 5 minutes. Huit Ă©pisodes, qui traiteront chacun d’un thĂšme emblĂ©matique du festival lyrique:  «Musiques en fĂȘte», «MĂ©tamorphoses d’un opĂ©ra : de la maquette au spectacle», «Les voix lĂ©gendaires», «Les chefs d’orchestre  et les metteurs en scĂšne», «Les artistes prĂ©sents en 2020», «L’opĂ©ra le plus joué», «Les plus beaux  souvenirs de Philippe Gromelle» et «Le public des ChorĂ©gies») ; retransmisions sur France TĂ©lĂ©visions et culturebox de 3 productions emblĂ©matiques :

 

________________________________________________________________________________________________

OPERAS EN REPLAY  jusqu’au 19 dĂ©cembre 2020

VERDI : Il Trovatore (2015)
PUCCINI : Madama Butterfly (dĂšs le 4 juillet, Orange 2016)
VERDI : Requiem (dĂšs le 18 juillet 2020, Orange 2016)

et sur France Musique, programmes spĂ©cial ChorĂ©gies d’Orange, les 5 juillet, 12 juillet puis 1er aoĂ»t 2020.

Ă  venir
Ce n’est plus un secret, les ChorĂ©gies d’Orange 2021 prĂ©senteront SAMSON ET DALILA  de SAINT-SAËNS avec Roberto Alagna et Marie-Nicole Lemieux, Samedi 10 juillet 2021

 
 

________________________________________________________________________________________________

 

NOTRE AVIS

VERDI : Il Trovatore (Orange, 2015). Rien de confus ou alambiquĂ© dans l’opĂ©ra de Verdi : une lĂ©gende virile et fantastique qui narre la vengeance de la gitane mi sorciĂšre mi haineuse Azucena, laquelle recueille et Ă©lĂšve son « fils » Manrico ; celui ci aime Leonora, elle-mĂȘme adorĂ©e par le sombre et cynique Comte Luna. Manrico et Luna s’opposent, se haĂŻssent : Luna fait condamner Manrico par jalousie, avant d’apprendre de la bouche d’Azucena qu’il Ă©tait son frĂšre ; ainsi se venge la sorciĂšre dont le vĂ©ritable enfant a Ă©tĂ© tuĂ©, brĂ»lĂ© vif par le premier comte de Luna
 Ainsi se rĂ©alisent les haines de clans, sacrifiant les enfants pour venger l’honneur des parents.
Verdi exploite les ressorts dramatiques d’une sombre histoire familiale oĂč les enfants perpĂ©tuent la barbarie des parents. Transmission de l’esprit du soupçon, des manipulations et du mensonge, l’action est celle de la vengeance sourde mais inĂ©luctable
 DĂšs la premiĂšre scĂšne, l’histoire de l’enfant brĂ»lĂ© est contĂ©e par une basse chantante, hallucinĂ©e, pĂ©nĂ©trĂ©e par l’horreur qu’il professe

Azucena-manrico-Lemieux-Alagna-ORANGE-2015-critique-opera-VERDI-il-trovatore-classiquenewsLa production d’Orange 2015 rĂ©unit une distribution convaincante ; la Leonora de la chinoise Hui He est plus mezzo dramatique (d’une belle rondeur cuivrĂ©e quoique souvent imprĂ©cise dans ses vocalises) ; son ampleur renforce l’autoritĂ© d’un personnage, Ă©carte l’angĂ©lisme du rĂŽle ; sa Leonora a des accents plus maternels que rĂ©ellement juvĂ©niles, et mĂȘme de plus en plus sombres Ă  la fin ; le Manrico de Roberto Alagna a fiĂšre allure, ardent et enivrĂ© mĂȘme, incarnant la virilitĂ© tendre du jeune amoureux, comme l’ardeur loyal du fils, prĂ©sent Ă  sa mĂšre (air du feu, nerveux et tendu), pris dans les rets d’une haine familiale qui le dĂ©passe. Luna, sombre, jaloux, Ă  la rancƓur aigre, braise inquiĂšte dans l’ombre de la lumiĂšre des deux amants permet au baryton roumain Georges Petean d’épaissir son personnage, mais l’interprĂ©tation reste parfois trop sage ; heureusement Ă  mesure que l’action se dĂ©roule, ce jaloux frustrĂ© gagne une sincĂ©ritĂ© croissante. Tandis que la sorciĂšre de Lemieux atteint des Ă©clats tĂ©nĂ©bristes et graves dans le rĂ©cit de la mort de son fils croisĂ© avec le visage de sa mĂšre brĂ»lĂ©e vive
. Une trĂšs belle interprĂ©tation. La direction de de Billy est active, mais lourde et brutale ; et la mise en scĂšne de Charles Roubaud, routiniĂšre mais lisible, jusqu’à l’épure oratorienne Ă  la fin. DurĂ©e : 2h20mn.
Culturebox. En replay jusqu’au 27 dĂ©cembre 2020
https://www.france.tv/france-3/tous-a-l-opera-2018/966403-il-trovatore-de-verdi-aux-choregies-d-orange-2015.html

Roberto Alagna, Manrico
Hui He, Leonora
Marie Nicle Lemieux
George Petean, Comte de Luna
Orchestre National de France
Bertrand de Billy, direction
Charles Roubaud, mise en scĂšne

LIVESTREAM, Rudolf Buchbinder joue les Variations Diabelli de BEETHOVEN

buchbinder-rudolf-piano-beethoven-live-review-concert-critique-classiquenews-DG-classiquenewsYOUTUBE LIVE aujourd’hui, 15h : Rudolf Buchbinder, piano, joue BEETHOVEN, Ă  partir de 15h sur Youtube. PrĂ©sentĂ© par Deutsche Grammophon @DGclassics   -   Dans le cadre de l’opĂ©ration #WorldPianoDay, suivez en direct le live stream Beethoven par Rudolf Buchbinder sur youtube, ici : https://youtu.be/GDQZiLx6CzE
Rudolf Buchbinder jouera quelques extraits de son nouvel albul Ă©ditĂ© par DG Deutsche Grammophon, dĂ©diĂ© aux cĂ©lĂšbres Variatons Diabelli / ‘ The Diabelli Project ‘ : https://DG.lnk.to/Buchbinder-Diabelli.

‹‹RESTEZ CHEZ VOUS : LE CLASSIQUE VIENT A VOUS
#StayAtHome

VISIONNER ici le récital live de Rudolf Buchbinder : BEETHOVEN
https://www.youtube.com/watch?v=GDQZiLx6CzE&feature=youtu.be

En direct sur internet : Fidelio de Beethoven, jeudi 6 février 2014, 20h

ORW_beethoven_fidelio_live_webEn direct sur internet : Fidelio de Beethoven, le 6 fĂ©vrier 2014, 20h. Live web en direct de l’ORW Ă  LiĂšge. Depuis plusieurs annĂ©es, l’OpĂ©ra royal de Wallonie se met au diapason du numĂ©rique en offrant en accĂšs libre, l’accĂšs en direct de nombreuses productions de la saison lyrique en cours. Jeudi 6 fĂ©vrier 2014, en direct de l’OpĂ©ra royal de Wallonie Ă  LiĂšge, pleins feux sur Fidelio de Beethoven dĂšs 20h, sur le site de l’OpĂ©ra royal de Wallonie. En lire +, lire notre prĂ©sentation complĂšte

 

 

Fidelio en direct sur internet depuis l’OpĂ©ra Royal de Wallonie Ă  LiĂšge

 

ORW_liege_logo_tete_201_fond_violetFidelio de Beethoven, Direct live le 6 février 2014
Paolo Arrivabeni, direction
Mario Martone, mise en scĂšne
Jennifer Wilson (Leonore), Zoran Todorovitch (Florestan), Franz Hawlata (Rocco), Conzia Forte (Marzelline)

A l’affiche du 31 janvier au 11 fĂ©vrier 2014

 

fidelio_liege OpĂ©ra royal de Wallonie, Fidelio en direct sur internetL’amour d’une femme. L’action se situe en Espagne, dans une prison prĂšs de SĂ©ville Ă  la fin du XVIIIe siĂšcle. Florestan a Ă©tĂ© jetĂ© en prison par le gouverneur Don Pizarro, dont il avait dĂ©noncĂ© les agissements illĂ©gaux. Leonore, Ă©pouse de Florestan, est dĂ©terminĂ©e Ă  sauver son mari. DĂ©guisĂ©e en garçon, sous le nom de Fidelio, elle parvient Ă  s’introduire auprĂšs du geĂŽlier Rocco, Ă  gagner sa confiance et Ă  libĂ©rer Florestan, aidĂ©e par l’arrivĂ©e providentielle du ministre venu mettre fin Ă  l’arbitraire tyrannique de Don Pizarro
 Fidelio, opĂ©ra romantique, recueille les fruits solaire des LumiĂšres, soulignent la vertu d’une Ă©pouse fidĂšle et loyale prĂȘte Ă  sauver jusqu’à la mort celui qu’elle aime : telle Alceste de Gluck, c’est une figure de femme droite et dĂ©terminĂ©e que l’amour conduit jusqu’au sublime exemplaire. Livret Josef Sonnleithner et Georg Friedrich Treitschke.
En lire +, lire notre présentation complÚte

 

ORW_live_web_fidelio_575

 

 

Chaque sĂ©ance dĂ©bute Ă  20h, accessible depuis le site de l’OpĂ©ra royal de Wallonie.
Les Live Web de l’OpĂ©ra royal de Wallonie, consultez la page dĂ©diĂ© ” web & tv ” sur le site de l’OpĂ©ra royal de Wallonie ORW Ă  LiĂšge

 

En direct sur internet : Fidelio de Beethoven, jeudi 6 février 2014, 20h

ORW_beethoven_fidelio_live_webEn direct sur internet : Fidelio de Beethoven, le 6 fĂ©vrier 2014, 20h. Live web en direct de l’ORW Ă  LiĂšge. Depuis plusieurs annĂ©es, l’OpĂ©ra royal de Wallonie se met au diapason du numĂ©rique en offrant en accĂšs libre, l’accĂšs en direct de nombreuses productions de la saison lyrique en cours. Jeudi 6 fĂ©vrier 2014, en direct de l’OpĂ©ra royal de Wallonie Ă  LiĂšge, pleins feux sur Fidelio de Beethoven dĂšs 20h, sur le site de l’OpĂ©ra royal de Wallonie. En lire +, lire notre prĂ©sentation complĂšte

 

 

Fidelio en direct sur internet depuis l’OpĂ©ra Royal de Wallonie Ă  LiĂšge

 

ORW_liege_logo_tete_201_fond_violetFidelio de Beethoven, Direct live le 6 février 2014
Paolo Arrivabeni, direction
Mario Martone, mise en scĂšne
Jennifer Wilson (Leonore), Zoran Todorovitch (Florestan), Franz Hawlata (Rocco), Conzia Forte (Marzelline)

A l’affiche du 31 janvier au 11 fĂ©vrier 2014

 

fidelio_liege OpĂ©ra royal de Wallonie, Fidelio en direct sur internetL’amour d’une femme. L’action se situe en Espagne, dans une prison prĂšs de SĂ©ville Ă  la fin du XVIIIe siĂšcle. Florestan a Ă©tĂ© jetĂ© en prison par le gouverneur Don Pizarro, dont il avait dĂ©noncĂ© les agissements illĂ©gaux. Leonore, Ă©pouse de Florestan, est dĂ©terminĂ©e Ă  sauver son mari. DĂ©guisĂ©e en garçon, sous le nom de Fidelio, elle parvient Ă  s’introduire auprĂšs du geĂŽlier Rocco, Ă  gagner sa confiance et Ă  libĂ©rer Florestan, aidĂ©e par l’arrivĂ©e providentielle du ministre venu mettre fin Ă  l’arbitraire tyrannique de Don Pizarro
 Fidelio, opĂ©ra romantique, recueille les fruits solaire des LumiĂšres, soulignent la vertu d’une Ă©pouse fidĂšle et loyale prĂȘte Ă  sauver jusqu’à la mort celui qu’elle aime : telle Alceste de Gluck, c’est une figure de femme droite et dĂ©terminĂ©e que l’amour conduit jusqu’au sublime exemplaire. Livret Josef Sonnleithner et Georg Friedrich Treitschke.
En lire +, lire notre présentation complÚte

 

ORW_live_web_fidelio_575

 

 

Chaque sĂ©ance dĂ©bute Ă  20h, accessible depuis le site de l’OpĂ©ra royal de Wallonie.
Les Live Web de l’OpĂ©ra royal de Wallonie, consultez la page dĂ©diĂ© ” web & tv ” sur le site de l’OpĂ©ra royal de Wallonie ORW Ă  LiĂšge

 

En direct sur internet : Fidelio de Beethoven, le 6 février 2014, 20h

ORW_beethoven_fidelio_live_webEn direct sur internet : Fidelio de Beethoven, le 6 fĂ©vrier 2014, 20h. Live web en direct de l’ORW Ă  LiĂšge. Depuis plusieurs annĂ©es, l’OpĂ©ra royal de Wallonie se met au diapason du numĂ©rique en offrant en accĂšs libre, l’accĂšs en direct de nombreuses productions de la saison lyrique en cours. Jeudi 6 fĂ©vrier 2014, en direct de l’OpĂ©ra royal de Wallonie Ă  LiĂšge, pleins feux sur Fidelio de Beethoven dĂšs 20h, sur le site de l’OpĂ©ra royal de Wallonie. En lire +, lire notre prĂ©sentation complĂšte

 

 

Fidelio en direct sur internet depuis l’OpĂ©ra Royal de Wallonie Ă  LiĂšge

 

ORW_liege_logo_tete_201_fond_violetFidelio de Beethoven, Direct live le 6 février 2014
Paolo Arrivabeni, direction
Mario Martone, mise en scĂšne
Jennifer Wilson (Leonore), Zoran Todorovitch (Florestan), Franz Hawlata (Rocco), Conzia Forte (Marzelline)

A l’affiche du 31 janvier au 11 fĂ©vrier 2014

 

fidelio_liege OpĂ©ra royal de Wallonie, Fidelio en direct sur internetL’amour d’une femme. L’action se situe en Espagne, dans une prison prĂšs de SĂ©ville Ă  la fin du XVIIIe siĂšcle. Florestan a Ă©tĂ© jetĂ© en prison par le gouverneur Don Pizarro, dont il avait dĂ©noncĂ© les agissements illĂ©gaux. Leonore, Ă©pouse de Florestan, est dĂ©terminĂ©e Ă  sauver son mari. DĂ©guisĂ©e en garçon, sous le nom de Fidelio, elle parvient Ă  s’introduire auprĂšs du geĂŽlier Rocco, Ă  gagner sa confiance et Ă  libĂ©rer Florestan, aidĂ©e par l’arrivĂ©e providentielle du ministre venu mettre fin Ă  l’arbitraire tyrannique de Don Pizarro
 Fidelio, opĂ©ra romantique, recueille les fruits solaire des LumiĂšres, soulignent la vertu d’une Ă©pouse fidĂšle et loyale prĂȘte Ă  sauver jusqu’à la mort celui qu’elle aime : telle Alceste de Gluck, c’est une figure de femme droite et dĂ©terminĂ©e que l’amour conduit jusqu’au sublime exemplaire. Livret Josef Sonnleithner et Georg Friedrich Treitschke.
En lire +, lire notre présentation complÚte

 

ORW_live_web_fidelio_575

 

 

Chaque sĂ©ance dĂ©bute Ă  20h, accessible depuis le site de l’OpĂ©ra royal de Wallonie.
Les Live Web de l’OpĂ©ra royal de Wallonie, consultez la page dĂ©diĂ© ” web & tv ” sur le site de l’OpĂ©ra royal de Wallonie ORW Ă  LiĂšge