E-CONCERT, STREAMING, critique. LILLE, Nouveau Siècle, le 3 avril 2021. « Enchantements », Wagner, Sibelius / I. Brimberg / Orchestre National de Lille, D. Stasevska

E-CONCERT, STREAMING, critique. LILLE, Nouveau Siècle, le 3 avril 2021. « Enchantements », Wagner, Sibelius / I. Brimberg / Orchestre National de Lille, D. Stasevska, direction. Après le nerf impétueux, vif argent du chef néerlandais Jan Willem De Vriend (concert Beethoven du 13 mars dernier), voici un nouveau volet de l’offre digitale du National de Lille ; ce programme diffusé sur internet du 3 avril 2021, dévoile la sensibilité de la chef invitée Dalia Stasevska, tempérament intérieur en communion avec les instrumentistes lillois ; d’abord précise aux éclats intérieurs mi enivrés mi tragiques de la (lente) Valse triste de Sibelius ; c’est un préambule tout en finesse suspendue pour le Prélude de Tristan : en kimono, la maestra ukrainienne recherche le sens derrière le son ; la résonance intime qui étire chaque accord, en sa tension irrésolue ; l’incandescence du sentiment amoureux, celui des amants maudits Tristan et Yseult se consume ainsi dans la clarté et la transparence ; une urgence intérieure qui creuse l’exaspération de désirs insatisfaits. La cheffe déploie des sortilèges de langueur sensuelle, toujours très soucieuse du son comme de la balance sonore.

 

 

ON-LILLE-concert-streaming-dalia-stasevska-concert-sibelius-wagner-critique-concert-critique-opera

 

 

A 24’50 : seconde partie du concert avec la Symphonie n°3 de Jean Sibelius (1907). Les instrumentistes plongent, cœurs ardents et volontaires dans la suractivité de l’ample portique trépidant dès le début porté par les cordes auquel répond la danse des bois ; transe collective initiale que les cuivres portent vers une plénitude sonore elle aussi à bien des égards… enivrée. L’opus exprime ce sentiment d’appartenance cher au compositeur, appartenance au motif naturel, au moindre de ses élans, proche dans l’âme à chaque sursaut de vitalité. Tous les pupitres s’exaltent et se répondent dans un dialogue contrasté, parfois âpre mais superbement fluide dans lequel Sibelius exprime la sauvagerie des forces naturelles comme saisi sur le vif ; ainsi témoigne-t-il de la de la découverte et de la proximité immédiate avec le lieu de sa nouvelle résidence, un havre de paix bucolique, à la fois sauvage et rassurant près d’un lac (Tuusulanjärvi) : Ainola, en hommage au prénom de sa femme, Aino. Le cycle des variations populaire et naïves (d’une franchise primitive qui rappelle tout l’esprit du premier mouvement) caractérisent le Scherzo ; tandis que l’Andante déploie son lied sobre et ciselé formant intermezzo. Dans cette texture dense, souvent exacerbée et trépidante, la cheffe soigne toujours la direction du flux, l’éloquence de cette construction ambitieuse, impérieuse, incandescente (dont l’unité découle d’une grande continuité organique). Toute la difficulté de l’écriture tient à la réalisation d’un souci de structure (car Sibelius n’aime pas développer pour rien, quitte à s’économiser vers épure « classique ») tout en ciselant le raffinement de l’orchestration particulièrement scintillante.
Malgré la densité sonore, la baguette sait soigner la clarté et la transparence ; comme le chant sourd d’une vérité plus insaisissable et mystérieuse ; tout rugit, s’exaspère et s’organise peu à peu vers la noblesse sereine et lumineuse du finale : grandiose et raffinée. Noces de l’intime et du flamboiement, de la tendresse sobre et de la grandeur mystérieuse du motif naturel, le seul sujet qui inspira Sibelius. En cela Dalia Stasevska se révèle à la fois engagée, mieux habitée. Baguette à suivre. REVOIR le concert sur la chaîne YOUTUBE de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille ICI :
https://www.youtube.com/watch?v=PEZ7NpHt71E

 

dalia-stakevska-concert-orchestre-national-lille-sibelius-wagner-streaming-concert-critique-concert-annonce

________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi notre critique du concert « L’Héroïque » / Orchestre National de Lille / Jan Willem De Vrirend, direction (Cherubini / Beethoven). ICI :

http://www.classiquenews.com/compte-rendu-streaming-concert-on-lille-le-13-mars-2021-orch-national-de-lille-jan-willem-de-vriend-direction-beethoven-symphonie-n3-heroique/

 

 

 

 

STREAMING, concert. ON LILLE joue Wagner et Sibelius

alia Stasevska, maestra orchestre national de Lille, wagner, sibeliusSTREAMING, concert. Sam 3 avril 21, 20h. Wagner, Sibelius. ON LILLE, Dalia Stasevska. Pour ce nouveau rv numérique, dans le cadre de son offre digitale AUDIO 2.0, L’ON LILLE Orchestre National de Lille diffuse ce samedi à 20h, un nouveau programme symphonique… et lyrique sous la direction (première collaboration) de la maestra finlandaise Dalia Stasevska, principale invitée du BBC Symphony Orchestra.

IntitulĂ© « Enchantements », le programme associe la jeune cheffe et la soprano suĂ©doise Ingela Brimberg dans le diptyque wagnĂ©ren « PrĂ©lude et Mort d’Isolde », sorte de synthèse orchestrale et lyrique de l’opĂ©ra Tristan et Isolde, sommet romantique, crĂ©Ă© Ă  Munich en 1865. L’opĂ©ra scelle la liaison du compositeur avec Cosima, la fille de Liszt et renforce encore l’admiration que lui porte le jeune souverain Louis II de Bavière.

Après le prĂ©lude qui immerge l’auditeur dans la psychĂ© des deux ĂŞtres aussi passionnĂ©ment Ă©pris qu’ils sont vouĂ©s Ă  la mort, l’orchestre enchaĂ®ne par la mort d’Yseult (Liebestod), qui comme dans l’ultime scène du Ring (scène finale du CrĂ©puscule des dieux), place l’hĂ©roĂŻne (lĂ , BrĂĽnnhilde, ici Yseult), au centre du théâtre orchestral dont elle fait un accomplissement salvateur : non pas une mort mais une sublimation qui devient rĂ©demption. Pour Wagner, la femme sauve l’humanitĂ©, prophĂ©tesse ou figure messianique d’un monde nouveau Ă  venir ; le dĂ©fi est de taille pour la cheffe qui doit assurer un Ă©quilibre continu entre la masse flamboyante, enivrĂ©e de l’orchestre et le chant de la soliste… La musique de Tristan (et son fameux accord dissonant jouĂ© dès le dĂ©but du PrĂ©lude) est l’expression d’une immense frustration, l’évocation d’une passion insatiable, inaboutie qui ouvre un gouffre prĂŞt Ă  engloutir les amants et l’auditeur… Ă€ la toute fin de cet ocĂ©an de sons surgit la rĂ©solution de ce premier accord sur les mots : « Höchste Lust », voluptĂ© suprĂŞme… voluptĂ© libĂ©ratrice.

Sibelius 2015Associé au sensualisme tendu, ivre de Wagner, le symphonisme puissant et original du finlandais Jean Sibelius est le second défi de ce programme ambitieux. D’abord La Valse triste, air génial qui fit connaître le compositeur finnois aux USA ; puis c’est le pastoralisme très personnel de la 3ème Symphonie dont la structure et le souffle célèbrent le lieu de résidence de Sibelius qui s’installe en 1904 dans sa nouvelle propriété dans la forêt près d’un lac au Nord d’Helsinki, baptisée « Ainola » (en hommage à son épouse Aino). La forme et son développement suivent le souci de Sibelius pour la concision, l’économie, un étonnant raffinement de l’orchestration. Le chef doit ici ciseler la somptuosité d’une écriture naturaliste, aux éclats et reflets de la Nature, et aussi clarifier la structure comme l’imbrication organique des séquences entre elles. L’intensité poétique confère à la partition son ampleur comme sa grande pudeur.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

audito-2.0-Orchestre-National-de-lille-concerts-annonce-critique-classiquenewsLive streaming, Orchestre National de Lille / ON LILLE :
VOIR le concert en live streaming
Enchantements : Wagner / Sibelius
samedi 3 avril 2021, 20h
Depuis l’Auditorium du Nouveau Siècle à Lille

https://www.youtube.com/channel/UCDXlku0a3rJm7SV9WuQtAdw

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

PLUS D’INFOS sur le site de l’ON LILLE
https://www.onlille.com/saison_20-21/
LIRE la page dédiée au programme Enchantements : Wagner / Sibelius :
https://www.onlille.com/saison_20-21/concert/enchantements/

  

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

VOIR tous les concerts digitaux de l’ON LILLE : ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE sur la chaîne YOUTUBE de l’Orchestre lillois : ici
https://www.youtube.com/channel/UCDXlku0a3rJm7SV9WuQtAdw