E-CONCERT, STREAMING, critique. LILLE, Nouveau SiÚcle, le 3 avril 2021. « Enchantements », Wagner, Sibelius / I. Brimberg / Orchestre National de Lille, D. Stasevska

E-CONCERT, STREAMING, critique. LILLE, Nouveau SiĂšcle, le 3 avril 2021. « Enchantements », Wagner, Sibelius / I. Brimberg / Orchestre National de Lille, D. Stasevska, direction. AprĂšs le nerf impĂ©tueux, vif argent du chef nĂ©erlandais Jan Willem De Vriend (concert Beethoven du 13 mars dernier), voici un nouveau volet de l’offre digitale du National de Lille ; ce programme diffusĂ© sur internet du 3 avril 2021, dĂ©voile la sensibilitĂ© de la chef invitĂ©e Dalia Stasevska, tempĂ©rament intĂ©rieur en communion avec les instrumentistes lillois ; d’abord prĂ©cise aux Ă©clats intĂ©rieurs mi enivrĂ©s mi tragiques de la (lente) Valse triste de Sibelius ; c’est un prĂ©ambule tout en finesse suspendue pour le PrĂ©lude de Tristan : en kimono, la maestra ukrainienne recherche le sens derriĂšre le son ; la rĂ©sonance intime qui Ă©tire chaque accord, en sa tension irrĂ©solue ; l’incandescence du sentiment amoureux, celui des amants maudits Tristan et Yseult se consume ainsi dans la clartĂ© et la transparence ; une urgence intĂ©rieure qui creuse l’exaspĂ©ration de dĂ©sirs insatisfaits. La cheffe dĂ©ploie des sortilĂšges de langueur sensuelle, toujours trĂšs soucieuse du son comme de la balance sonore.

 

 

ON-LILLE-concert-streaming-dalia-stasevska-concert-sibelius-wagner-critique-concert-critique-opera

 

 

A 24’50 : seconde partie du concert avec la Symphonie n°3 de Jean Sibelius (1907). Les instrumentistes plongent, cƓurs ardents et volontaires dans la suractivitĂ© de l’ample portique trĂ©pidant dĂšs le dĂ©but portĂ© par les cordes auquel rĂ©pond la danse des bois ; transe collective initiale que les cuivres portent vers une plĂ©nitude sonore elle aussi Ă  bien des Ă©gards
 enivrĂ©e. L’opus exprime ce sentiment d’appartenance cher au compositeur, appartenance au motif naturel, au moindre de ses Ă©lans, proche dans l’ñme Ă  chaque sursaut de vitalitĂ©. Tous les pupitres s’exaltent et se rĂ©pondent dans un dialogue contrastĂ©, parfois Ăąpre mais superbement fluide dans lequel Sibelius exprime la sauvagerie des forces naturelles comme saisi sur le vif ; ainsi tĂ©moigne-t-il de la de la dĂ©couverte et de la proximitĂ© immĂ©diate avec le lieu de sa nouvelle rĂ©sidence, un havre de paix bucolique, Ă  la fois sauvage et rassurant prĂšs d’un lac (TuusulanjĂ€rvi) : Ainola, en hommage au prĂ©nom de sa femme, Aino. Le cycle des variations populaire et naĂŻves (d’une franchise primitive qui rappelle tout l’esprit du premier mouvement) caractĂ©risent le Scherzo ; tandis que l’Andante dĂ©ploie son lied sobre et ciselĂ© formant intermezzo. Dans cette texture dense, souvent exacerbĂ©e et trĂ©pidante, la cheffe soigne toujours la direction du flux, l’éloquence de cette construction ambitieuse, impĂ©rieuse, incandescente (dont l’unitĂ© dĂ©coule d’une grande continuitĂ© organique). Toute la difficultĂ© de l’écriture tient Ă  la rĂ©alisation d’un souci de structure (car Sibelius n’aime pas dĂ©velopper pour rien, quitte Ă  s’économiser vers Ă©pure « classique ») tout en ciselant le raffinement de l’orchestration particuliĂšrement scintillante.
MalgrĂ© la densitĂ© sonore, la baguette sait soigner la clartĂ© et la transparence ; comme le chant sourd d’une vĂ©ritĂ© plus insaisissable et mystĂ©rieuse ; tout rugit, s’exaspĂšre et s’organise peu Ă  peu vers la noblesse sereine et lumineuse du finale : grandiose et raffinĂ©e. Noces de l’intime et du flamboiement, de la tendresse sobre et de la grandeur mystĂ©rieuse du motif naturel, le seul sujet qui inspira Sibelius. En cela Dalia Stasevska se rĂ©vĂšle Ă  la fois engagĂ©e, mieux habitĂ©e. Baguette Ă  suivre. REVOIR le concert sur la chaĂźne YOUTUBE de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille ICI :
https://www.youtube.com/watch?v=PEZ7NpHt71E

 

dalia-stakevska-concert-orchestre-national-lille-sibelius-wagner-streaming-concert-critique-concert-annonce

________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi notre critique du concert « L’HĂ©roĂŻque » / Orchestre National de Lille / Jan Willem De Vrirend, direction (Cherubini / Beethoven). ICI :

http://www.classiquenews.com/compte-rendu-streaming-concert-on-lille-le-13-mars-2021-orch-national-de-lille-jan-willem-de-vriend-direction-beethoven-symphonie-n3-heroique/

 

 

 

 

STREAMING, concert. ON LILLE joue Wagner et Sibelius

alia Stasevska, maestra orchestre national de Lille, wagner, sibeliusSTREAMING, concert. Sam 3 avril 21, 20h. Wagner, Sibelius. ON LILLE, Dalia Stasevska. Pour ce nouveau rv numĂ©rique, dans le cadre de son offre digitale AUDIO 2.0, L’ON LILLE Orchestre National de Lille diffuse ce samedi Ă  20h, un nouveau programme symphonique
 et lyrique sous la direction (premiĂšre collaboration) de la maestra finlandaise Dalia Stasevska, principale invitĂ©e du BBC Symphony Orchestra.

IntitulĂ© « Enchantements », le programme associe la jeune cheffe et la soprano suĂ©doise Ingela Brimberg dans le diptyque wagnĂ©ren « PrĂ©lude et Mort d’Isolde », sorte de synthĂšse orchestrale et lyrique de l’opĂ©ra Tristan et Isolde, sommet romantique, crĂ©Ă© Ă  Munich en 1865. L’opĂ©ra scelle la liaison du compositeur avec Cosima, la fille de Liszt et renforce encore l’admiration que lui porte le jeune souverain Louis II de BaviĂšre.

AprĂšs le prĂ©lude qui immerge l’auditeur dans la psychĂ© des deux ĂȘtres aussi passionnĂ©ment Ă©pris qu’ils sont vouĂ©s Ă  la mort, l’orchestre enchaĂźne par la mort d’Yseult (Liebestod), qui comme dans l’ultime scĂšne du Ring (scĂšne finale du CrĂ©puscule des dieux), place l’hĂ©roĂŻne (lĂ , BrĂŒnnhilde, ici Yseult), au centre du thĂ©Ăątre orchestral dont elle fait un accomplissement salvateur : non pas une mort mais une sublimation qui devient rĂ©demption. Pour Wagner, la femme sauve l’humanitĂ©, prophĂ©tesse ou figure messianique d’un monde nouveau Ă  venir ; le dĂ©fi est de taille pour la cheffe qui doit assurer un Ă©quilibre continu entre la masse flamboyante, enivrĂ©e de l’orchestre et le chant de la soliste
 La musique de Tristan (et son fameux accord dissonant jouĂ© dĂšs le dĂ©but du PrĂ©lude) est l’expression d’une immense frustration, l’évocation d’une passion insatiable, inaboutie qui ouvre un gouffre prĂȘt Ă  engloutir les amants et l’auditeur
 À la toute fin de cet ocĂ©an de sons surgit la rĂ©solution de ce premier accord sur les mots : « Höchste Lust », voluptĂ© suprĂȘme
 voluptĂ© libĂ©ratrice.

Sibelius 2015AssociĂ© au sensualisme tendu, ivre de Wagner, le symphonisme puissant et original du finlandais Jean Sibelius est le second dĂ©fi de ce programme ambitieux. D’abord La Valse triste, air gĂ©nial qui fit connaĂźtre le compositeur finnois aux USA ; puis c’est le pastoralisme trĂšs personnel de la 3Ăšme Symphonie dont la structure et le souffle cĂ©lĂšbrent le lieu de rĂ©sidence de Sibelius qui s’installe en 1904 dans sa nouvelle propriĂ©tĂ© dans la forĂȘt prĂšs d’un lac au Nord d’Helsinki, baptisĂ©e « Ainola » (en hommage Ă  son Ă©pouse Aino). La forme et son dĂ©veloppement suivent le souci de Sibelius pour la concision, l’économie, un Ă©tonnant raffinement de l’orchestration. Le chef doit ici ciseler la somptuositĂ© d’une Ă©criture naturaliste, aux Ă©clats et reflets de la Nature, et aussi clarifier la structure comme l’imbrication organique des sĂ©quences entre elles. L’intensitĂ© poĂ©tique confĂšre Ă  la partition son ampleur comme sa grande pudeur.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

audito-2.0-Orchestre-National-de-lille-concerts-annonce-critique-classiquenewsLive streaming, Orchestre National de Lille / ON LILLE :
VOIR le concert en live streaming
Enchantements : Wagner / Sibelius
samedi 3 avril 2021, 20h
Depuis l’Auditorium du Nouveau Siùcle à Lille

https://www.youtube.com/channel/UCDXlku0a3rJm7SV9WuQtAdw

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

PLUS D’INFOS sur le site de l’ON LILLE
https://www.onlille.com/saison_20-21/
LIRE la page dédiée au programme Enchantements : Wagner / Sibelius :
https://www.onlille.com/saison_20-21/concert/enchantements/

  

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

VOIR tous les concerts digitaux de l’ON LILLE : ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE sur la chaüne YOUTUBE de l’Orchestre lillois : ici
https://www.youtube.com/channel/UCDXlku0a3rJm7SV9WuQtAdw