LILLE. La Magie de Broadway au Nouveau Siècle

Broadway_slide_328px_19-20LILLE, ONL, 12, 15, 17, 18 déc. RICHARD RODGERS : comédies musicales. L’ESPRIT DE BROADWAY POUR LES FETES DE NOEL 2019… Né en 1902 à New York, Rodgers a composé plus de 900 mélodies et plus de 40 comédies musicales, en particulier en complicité avec les paroliers Lorenz Hart et Oscar Hammerstein II. Son sens mélodique, sa capacité à relancer les rebonds dramatiques dans chaque drame musical en font le génie de Broadway, récompensé comme peu avant lui (titulaire du prestigieux prix Pulitzer). Il est influencé par Victor Herbert et Jerome Kern et commence à percer au milieu des années 1920, à Broadway, Londres. Après le crac et la crise de 1929 et 1930, Rodgers rejoint Hollywood, conçoit avec Hart, plusieurs chansons devenues culte (Blue Moon). Puis le retour à Broadway se réalise en 1935, où le duo enchaîne les comédies triomphales, jsqu’au décès de Hart en 1943 : Jumbo (1935), On Your Toes (1936, comprenant le ballet Slaughter on Tenth Avenue, chorégraphié par Balanchine), Babes in Arms (1937), I Married an Angel (1938), The Boys from Syracuse (1938), Pal Joey (1940), By Jupiter (1942)…

 

 

L’ESPRIT DE BROADWAY POUR LES FETES DE NOEL 2019… L’Orchestre National de Lille affiche la fièvre de Broadway pour les fêtes de fin d’année

 

 
________________________________________________________________________________________________

 

 

Les mélodies du bonheur
Les plus belles comédies musicales de Richard Rodgers
Jeudi 12, mardi 17, mercredi 18 décembre, 20hboutonreservation
Dimanche 15 décembre 17h
Lille – Auditorium du Nouveau Siècle
TARIF 1
RÉSERVEZ votre place
https://www.onlille.com/saison_19-20/concert/les-melodies-du-bonheur/

 

 

 

Extraits des comédies musicales
de Richard Rodgers
La Mélodie du bonheur
South Pacific / Le Roi et moi
Carousel / Pal Joey
Oklahoma ! …

Orchestre National de Lille
Direction : Tom Brady  -  
Chant : Alysha Umphress, Lora Lee Gayer,
Samantha Massell, Ben Davis, Cody Williams

 

 

EN LIRE +

 

 

LILLE. Comédies musicales de RODGERS par l’ONL

Broadway_slide_328px_19-20LILLE, ONL, 12, 15, 17, 18 déc. RICHARD RODGERS : comédies musicales. L’ESPRIT DE BROADWAY POUR LES FETES DE NOEL 2019… Né en 1902 à New York, Rodgers a composé plus de 900 mélodies et plus de 40 comédies musicales, en particulier en complicité avec les paroliers Lorenz Hart et Oscar Hammerstein II. Son sens mélodique, sa capacité à relancer les rebonds dramatiques dans chaque drame musical en font le génie de Broadway, récompensé comme peu avant lui (titulaire du prestigieux prix Pulitzer). Il est influencé par Victor Herbert et Jerome Kern et commence à percer au milieu des années 1920, à Broadway, Londres. Après le crac et la crise de 1929 et 1930, Rodgers rejoint Hollywood, conçoit avec Hart, plusieurs chansons devenues culte (Blue Moon). Puis le retour à Broadway se réalise en 1935, où le duo enchaîne les comédies triomphales, jsqu’au décès de Hart en 1943 : Jumbo (1935), On Your Toes (1936, comprenant le ballet Slaughter on Tenth Avenue, chorégraphié par Balanchine), Babes in Arms (1937), I Married an Angel (1938), The Boys from Syracuse (1938), Pal Joey (1940), By Jupiter (1942)…

L’ESPRIT DE BROADWAY POUR LES FETES DE NOEL 2019…

De cette série légendaire, découle entre autres succès planétaire My funny Valentine. A partir de 1943, Rodgers se rapproche d’Hammerstein II avec lequel il forme un duo créatif devenu à juste titre légendaire : Oklahoma ! (1943) dont l’unité et la cohérence inaugure un véritable drame construit et progressif, quand avec Hart il s’agissait surtout de composer une collection de bonnes chansons (quitte à sacrifier la vraisemblance de l’action). Suivent entre autres les succès tels que Carousel (1945), South Pacific (1949), Le roi et moi (1951), La Mélodie du bonheur (1959)… Après la mort de Hammerstein II (1960), le dernier succès en solo de Rodgers reste No strings (1962, couronné par 2 Tony awards). L’une des meilleures interprètes de Rdgers fut Doris Day (I have dreamed, 1961)… A Londres, la tradition des Proms dédie toute une soirée aux comédies musicales et standards de Rodgers, puisés surtout dans le chef d’œuvre absolu, Oklahoma !
L’Auditorium du Nouveau Siècle à Lille prolonge à juste titre le caractère sensuel, festif d’un programme qui doit son irrépressible séduction à l’inventivité des mélodies de Rodgers. 4 sessions idéales pour les fêtes de décembre 2019.

________________________________________________________________________________________________

Les mélodies du bonheur
Les plus belles comédies musicales de Richard Rodgers
Jeudi 12, mardi 17, mercredi 18 décembre, 20hboutonreservation
Dimanche 15 décembre 17h
Lille – Auditorium du Nouveau Siècle
TARIF 1
RÉSERVEZ votre place
https://www.onlille.com/saison_19-20/concert/les-melodies-du-bonheur/

Extraits des comédies musicales
de Richard Rodgers
La Mélodie du bonheur
South Pacific / Le Roi et moi
Carousel / Pal Joey
Oklahoma ! …

Orchestre National de Lille
Direction : Tom Brady  -  
Chant : Alysha Umphress, Lora Lee Gayer,
Samantha Massell, Ben Davis, Cody Williams

________________________________________________________________________________________________

Programme repris en région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure

Carvin Salle Rabelais – Vendredi 13 décembre 20h
Infos et réservations : 06 86 86 78 78

Maubeuge La Luna – Jeudi 19 décembre 20h
Infos et réservations : 03 27 65 65 40

Pernes-en-Artois Complexe sportif Luce Leleu – Vendredi 20 décembre 20h
Infos et réservations : 03 21 47 08 08

________________________________________________________________________________________________

Présentation du programme par l’ONL :
Quelques notes de La Mélodie du bonheur et l’image de Julie Andrews nous apparaît rayonnante dans les montagnes suisses. Un air du Roi et moi, et cette fois c’est Yul Brunner qui nous emmène dans le royaume enchanté du Siam. Mais ces deux chefs-d’œuvre cinématographiques ne doivent pas faire oublier les incroyables mélodies composées par Richard Rodgers. Associé au librettiste Oscar Hammerstein, le musicien américain a créé d’immortels ouvrages pour la scène new-yorkaise. Pour meilleure preuve, Carousel (et sa célèbre chanson You’ll never walk alone) a été élue meilleure comédie musicale du 20ème siècle par le magazine Time. Plongez dans la magie de l’âge d’or de Broadway pour les fêtes de Noël !
Les mélodies du bonheur
American musician Richard Rodgers composed extraordinary melodies for the New York stage, some of which are now considered to be the best musicals of the 20th century. Let yourself be swept away by the magic of the Golden Age of Broadway for the Christmas holidays!

________________________________________________________________________________________________

VIDEO

Alysha Umphress, vocal
https://www.youtube.com/watch?v=FCjFZ1l01-I

Sweeney Todd de Stephen Sondheim, 1979

sondheim stephen 2Sondheim : Sweeney Todd. Reims, les 20,21. Calais, le 29 mars 2015. Efficacité dramatique comme celle d’un long métrage, intelligence de l’architecture, vitalité rythmique des enchaînements, surtout livret sans temps morts et mélodies entraînantes… la réussite de Sweeney Todd icnarne ce standard imaginé par Stephen Sondheim, d’un indiscutable mérite. A Broadway, l’ouvrage est créé dès 1979 (Uris Theater) : toute l’expérience de celui qui conçut en son temps les lyrics de West Side Story de Bernstein (1957) construit ici un drame d’une exceptionnelle vivacité dramatique. Comme souvent dans ses comédies opéras (Musicals), Sondheim ne manque pas de profondeur : il manie l’humour et l’amertume (en cela proche de Kurt Weill) ; d’ailleurs, dans la mise en scène d’Olivier Bénézech, il s’agit de préserver le côté noir grinçant tout à fait britannique, cet humour noir qui renouvelle aussi le cynisme hérité de Brecht.  Au départ, les auteurs reprennent le conte parisien du coiffeur meurtrier , avatar des feuilletons du boulevard du Crime : un barbier rue de la Harpe en 1825 égorgeait ses clients indésirables ou suspects avec sa lame acérée… L’intrigue traverse l’Atlantique et gagne les rues de Londres grâce Thomas Peckett Prest qui dès 1846 en produit plusieurs feuilletons à son tour où le barbier assassin sévit dans le quartier de Fleet Street… Sondheim assiste à la pièce de théâtre de Christopher Bond en 1973 : il se passionne pour les ressources dramatiques et le potentiel musical de l’intrigue. Ainsi, selon la conception de Stephen Sondheim, l’histoire met en scène la fuite de Benjamin Barker, évadé de sa geôle australienne : le fugitif regagne Londres avec la ferme intention de se venger du juge Turpin qui l’a condamné, et qui lui a pris sa femme Lucy et leur bébé, Johanna.

Le mythe du barbier criminel

Devenu Sweeney Todd, Benjamin reprend son office de barbier, et apprend aussi que Lucy s’est suicidée après que Turpin l’a violée. Avec l’aide d’Anthony, le marin qui lui sauva la vie pendant son voyage jusqu’à Londres, Sweeney compte récupérer sa fille de venue adolescente Johanna. Véritable thriller lyrique, Sweeney Todd collectionne les tempéraments acides dont Mrs Nellie Lovett qui tient une épicerie et recycle dans ses tartes, les cadavres que Benjamin / Sweeney doit supprimer… pour accomplir sa vengeance.

Stephen Sondheim : Sweeney Todd (1979)
The Demon barber of Fleet street, a musical thriller…

Opéra de Reims, les 20 et 21 mars 2015, 20h30
Grand Théâtre de Calais, le 29 mars 2015, 15h30
Production La Clef des chants
Olivier Bénézech, mise en scène
Daniel Glet, direction