Culturebox. Verdi: Simon Boccanegra, le 23 juin 2022, 20h30.

le doge Dandolo par TitienCulturebox. Verdi: Simon Boccanegra, le 23 juin 2022, 20h30 – Nouvelle production en direct de l’OpĂ©ra Royal de Wallonie-Liège. Dans le sillon des dramaturges qui l’ont inspirĂ© et qu’il a mis en musique, Shakespeare et Schiller principalement, Verdi aime les hĂ©ros forts mais qui doutent ; ainsi le rĂ´le du baryton [pour le coup dit « baryton Verdi »], qui cristallise les Ă©volutions voire le parcours psychologique, ses vertiges, ses ruptures…  de chaque protagoniste.
Boccanegra recueille le travail de Verdi dans les opĂ©ras prĂ©cĂ©dents en particulier concernant les rĂ´les de barytons devenus emblĂ©matiques : Stiffelio, Rigoletto, Germont (La Traviata), et donc surtout Le doge Boccanegra, qui prĂ©cède Falstaff, l’ultime drame verdien (encore un baryton dĂ©lirant, entre panache et sincĂ©ritĂ©).

 

 

 

Baryton Verdi, baryton vérité

 

 

 

Corsaire devenu doge de GĂŞnes au XIV ème siècle, grâce Ă  l’appui de quelque soutien qui le lui rappelleront bien, Simon Bocanegra veut rester fidèle Ă  ses valeurs humanistes mises Ă  mal par l’exercice du pouvoir et la pression des tractations politiques ; il est au centre des querelles et souvent un arbitre dĂ©muni entre patriciens et plĂ©bĂ©iens.

Sur ce fond social et politique, Verdi développe avec son dernier librettiste Boito (collaborateur pour la dernière version resserrée d’après la pièce de Guttierez), une intrigue individuelle : au moment de son élection, Simon Boccanegra apprend la mort de sa maîtresse Maria, dont il a une fille hors mariage, laquelle lui a été enlevée. La rivalité et la haine entre l’ancien et le nouveau doge sont attisées par un conflit social et ce drame familial.
Après le prologue [qui a valeur de tableau d'exposition des personnages], 25 ans ont passé : Simon Boccanegra retrouve sa fille, Amalia ; la jeune femme aime Adorno, jeune ennemi du Doge. Simon pacifiste, humaniste envisage toujours le bénéfice de faire la paix avec Jacopo Fiesco, le père de Maria, qui a juré vengeance. Au terme de rebondissements, les ennemis jurés sont réconciliés ; le traître, puni, et l’amour des enfants triomphe. Belle vision optimiste d’un Verdi lui-même foudroyé dans sa vie personnelle par une tragédie familiale.
Mais Simon Boccanegra, père attendri voire bouleversant [proche en cela de Rigoletto] et politique ferme et lumineux, paiera dans sa chair, la rĂ©solution du drame familial qui le dĂ©vorĂ©, et la pratique du pouvoir. Ses duos avec les basses rappellent aussi la confrontation de Philippe II avec l’inquisiteur [dans l’opĂ©ra Don Carlo]. L’homme de pouvoir est un solitaire qui souffre… Ă€ travers le rĂ´le du baryton et les dĂ©fis qui l’Ă©prouvent, Verdi fixe les soubresauts politiques de l’Italie contemporaine, jeune nation en quĂŞte d’unitĂ© nationale et se cherche des hĂ©ros capable de porter le destin national.

 

 

 

 

 

 

______________________________

Giuseppe Verdi : Simon Boccanegra
Livret de Francesco Maria Piave,
Arrigo Boito d’après une pièce de Gutierrez

Chanteurs
George Petean (Simon Boccanegra),
Federica Lombardi (Amelia Boccanegra),
Riccardo Zanellato (Jacopo Fiesco),
Marc Laho (Gabriele Adorno),
Lionel Lhote (Paolo Albiani),
Roger Joakim (Pietro),
Xavier Petithan (Un capitano dei Ballestri),
Anne-Françoise Lecoq (Un’ancella di Amelia)
Mise en scène : Laurence Dale
Décors : Gary Mc Cann

Orchestre et chĹ“urs de l’OpĂ©ra Royal de Wallonie-Liège
Chef des chœurs : Denis Segond
avec la participation de l’IMEP
Direction musicale : Speranza Scappucci 

 

 

 

______________________________

Passion Verdi sur ArteVOIR Simon Boccanegra en DIRECT le 23 juin puis en REPLAY
Ce programme est disponible 12 mois, à partir du 23 juin 2022 sur france.tv/culturebox (jusq’23 juin 2023) :
https://www.france.tv/spectacles-et-culture/opera-et-musique-classique/opera-royal-de-wallonie-liege/3545728-simon-boccanegra-de-verdi-a-l-opera-royal-de-wallonie-liege.html

Simon Boccanegra » de Giuseppe Verdi
en direct de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège
Opéra en un prologue et trois actes

Durée totale 160 min :
Première partie 1h30 min
Entracte 30 min
Deuxième partie 1h10 min