Grand échiquier version 2018 : le retour sur France 2

BLOCH-alexandre-bloch-maestro-orchestre-national-de-lille-classiquenews-thumbnail_portrait-HD@Jean-Baptiste-Millotfrance2-logoFRANCE 2, Jeu 20 déc 18, 21h. Grand retour de l’émission en direct et très culturelle inventé, animé en son époque par Jacques Chancelle : le Grand Echiquier. Des invités qui sont des personnalités, des projets culturels engagés (et non promotionnels), un rythme grâce à un orchestre présent sur le plateau, plusieurs artistes (dont 3 principaux) qui se prêtent au défi du direct… Voilà les ingrédients d’une émission hors norme qui a marqué l’histoire du paysage télévisuel. Ce 20 décembre, retour de l’émission sur France 2, avec un choix d’invité pour le moins surprenant… Mais la seule présence de l’ONL Orchestre National de Lille, suffit à susciter notre attention : l’ONL est tout simplement l’une des 3 premières phalanges orchestrales de l’Hexagone… On s’étonne que la chaîne n’ait pas inclus parmi ses invités principaux, le nouveau directeur musical de l’Orchestre, Alexandre Bloch, personnalité attachante, généreuse, aux orientations artistiques audacieuses, courageuses, passionnantes (cf. les saisons dernières, recréation des Pêcheurs de perles, en avril 2017, révélant la grâce du jeune Bizet, et aussi l’affinité de l’orchestre avec la scène lyrique ; surtout en fin de saison dernière, en juin 2018, la révélation de MASS, fresque profane, liturgique, hétéroclite, hautement humaniste du fraternel Bernstein (heureuse et opportune résurrection portée par l’ONL et Alexandre Bloch). En 2019, le maestro emmène orchestre et public dans un cycle intégral des symphonies de Mahler… cycle prometteur et incontournable à suivre à Lille à partir du 1er février 2019.

Jeudi 20 décembre 2018 à 21h
LE GRAND ECHIQUIER DE RETOUR SUR FRANCE 2 !

Présentation du programme par la chaîne : “Des prestations uniques, des rencontres inédites, des créations propres vont faire de ce nouveau rendez-vous un lieu emblématique de l’engagement culturel de France 2 et du groupe et la plus grande salle de spectacle de France. Dans chaque émission, 3 artistes principaux se révéleront sous un angle inédit et nous feront découvrir d’autres artistes invités qui les font rêver, les inspirent et les accompagnent encore aujourd’hui. LE GRAND ECHIQUIER mêlera tous les arts et toutes les générations d’artistes et proposera des rencontres artistiques exceptionnelles et insoupçonnables.”

3 invités principaux :
- l’acteur Daniel Auteuil,
- l’ex-danseuse étoile devenue directrice du Ballet de l’Opéra de Paris Aurélie Dupont,
- le ténor Roberto Alagna et la soprano Aleksandra Kurzak.

En direct du Palais des Beaux-Arts de Lille, avec le concours de l’Orchestre National de Lille dirigé par Alexandre Bloch. Présentée par Anne-Sophie Lapix.

Opéra de Paris, Direction de la Danse : démission de Benjamin Millepied.

millepied benjamin opera paris danse cocteau balanchine daphnis chloeOpéra de Paris, Direction de la Danse : démission de Benjamin Millepied. Dans un communiqué qu’il a signé lui-même en date du 4 février 2016, le directeur de la Danse de l’Opéra national de Paris, confirme avoir pris la décision de cesser ses fonctions. Nommé en novembre 2014 par le directeur de la Maison parisienne, Stéphane Lissner, Benjamin Millepied avait remplacé Brigitte Lefèvre ; Fils spirituel de Balanchine, grand admirateur de l’avant garde newyorkaise (de Robins en particulier), il sera resté en poste un peu plus d’une année. Sa motivation fut depuis le début : « l’innovation » pour le rayonnement de l’Institution et pour l’épanouissement des danseurs.

Une programmation nouvelle et ambitieuse, la création de l’Académie chorégraphique et de la 3ème Scène, l’essor du mécénat mais aussi une nouvelle offre de soins pour le bénéfice des danseurs de la troupe… sont quelques uns des apports réalisés au sein de l’Institution par le directeur sortant. Benjamin Millepied motive sa décision en mettant en avant la charge trop absorbante liée à la gestion administrative, au dépend de son œuvre de chorégraphe. Diriger ou créer… l’intéressé a finalement tranché.

D’autres motifs sont également avancés par certains commentateurs : complexité bureaucratique du processus de décision, racisme insidieux, conservatisme ambiant, manque de soutien de sa hiérarchie…

 

Pour sa part, le chorégraphe conclut sa déclaration en précisant : « L’Opéra de Paris pourra toujours compter sur moi ». Le mari de Nathalie Portmann rejoindrait Los Angeles où réside sa propre Compagnie de danse, le “LA  Danse Project”. La saison en cours à l’Opéra de Paris comprend deux créations… Immédiatement et pour assurer la continuité de la fonction, Aurélie Dupont a pris la succession de Benjamin Millepied. A suivre.

 

LIRE aussi notre critique complète du premier spectacle, Clear, loud, bright… création présentée par Benjamin Millepied à l’Opéra de Paris, septembre / octobre 2015 :