ALAIN PLANES et ses élèves à SCEAUX

thumbnail_2ème ed banniere RM 362x508px CONCERT4-v2SCEAUX, La Schubertiade, le 18 janv 19, 17h30. ALAIN PLANES. Le récital s’intitule « Dix mains pour un piano »… c’est un récital en famille qui met en lumière l’entente et la complicité artistique entre le pianiste Alain Planès et ses anciens élèves du CNSM de Paris : Natacha Kudritskaya, Simon Zaoui, François Pinel, Pierre-Kaloyann Atanassov… Soliste, chambriste, accompagnateur, pédagogue, amateur de peinture et amoureux de poésie, Alain Planès est un artiste à la curiosité et la culture sans limite, qui a marqué et continue d’inspirer le travail de ses étudiants au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Quatre d’entre eux, menant une carrière de soliste et de chambriste – Simon Zaoui, Pierre-Kaloyann Atanassov, François Pinel et Natacha Kudritskaya – se joignent à lui le temps de ce nouveau concert à Sceaux dans le cadre de La Schubertiade… Moment de musique et d’amitié à quatre mains, autour de Schubert bien sûr (le fil rouge de La Schubertiade à Sceaux), dont Alain Planès est un interprète renommé, mais aussi d’un florilège d’œuvres françaises.

Innovation pour cette 2ème saison de La Schubertiade de Sceaux, le programme préliminaire “Bout’Schub” à 15h, action en direction du jeune public qui est proposé avant le concert de 17h30 ; spectacle musical pour les enfants réalisé par PK. Atanassov et F. Pinel autour des contes de “Ma Mère l’Oye” de Maurice Ravel. Les textes seront lus par une enfant de 10 ans, championne du concours de lecture de Sceaux.

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Programme du concert :

Schubert : Variations D.813 et D.624
Bizet : jeux d’enfants
Fauré : Dolly
Ravel : Rapsodie espagnole
Satie : morceaux en forme de poire.

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

RESERVEZ VOTRE PLACE directement auprès du producteur du concert
La Schubertiade de Sceaux
https://www.schubertiadesceaux.fr/la-programmation/edition-2019-2020/

Saintes, Abbaye aux Dames : Alain Planès joue Debussy et Franck, mercredi 5 février 2014, 20h30

Saintes, Abbaye aux dames. Alain Planès, piano. Le 5 février 2014, 20h30. Amateur de peinture et érudit, Alain  Planès met son talent et sa poésie au service de plusieurs chefs d’œuvre de la musique de chambre française (Debussy et Franck). Avec les solistes de l’Orchestre des Champs élysées, le pianiste propose un récital hautement chambriste d’autant plus ciselé que les musiciens de l’orchestre fondé par Philippe Herreweghe jouent tous sur instruments anciens. style, goût, sonorités ajustées sont donc au rendez-vous.

 

 

 

Saintes, Abbaye aux dames, La cité musicale
Alain Planès, piano

conversation chambriste

 

 

Saintes : Récital Alain Planès, piano

 

 

Au programme, chambrisme postromantique français de haut style : Quintette pour piano de César Franck, chef d’oeuvre hexagonal et vraie alternative au wagnérisme global, puis Trio pour piano, violon et violoncelle Sonate pour alto, flûte et harpe de Claude Debussy, Claude de France. Les interprètes réunis à Saintes sauront-ils exprimer cette élégance et cette transparence française qui font la singularité des Français aux côtés des allemands ? Réponse lors de ce concert événement à Saintes, dans le cadre de la saison musicale de l’Abbaye aux Dames, La cité musicale 2014.

Alain Planès joue Franck et Debussy à Saintes

 

Mercredi 5 février 2014 à 20h30
Saintes, Abbaye aux dames
La cité musicale

 

Programme
César Franck, 
Quintette pour piano et cordes
Claude Debussy, 
Trio pour piano, violon et violoncelle, Sonate pour alto, flûte et harpe
Alain Planès, piano
et les musiciens de l’Orchestre des Champs Elysées :
 Alessandro Moccia et Bénédicte Trottereau, violons
. Jean-Philippe Vasseur, alto. 
Andrea Pettinau, violoncelle
. Pascale Schmidt, harpe. 
flûte : nom non communiqué

 

boutonreservation

 

 

 

Alain Planès joue Franck et Debussy à Saintes

Saintes, Abbaye aux dames. Alain Planès, piano. Le 5 février 2014, 20h30. Amateur de peinture et érudit, Alain  Planès met son talent et sa poésie au service de plusieurs chefs d’œuvre de la musique de chambre française (Debussy et Franck). Avec les solistes de l’Orchestre des Champs élysées, le pianiste propose un récital hautement chambriste d’autant plus ciselé que les musiciens de l’orchestre fondé par Philippe Herreweghe jouent tous sur instruments anciens. style, goût, sonorités ajustées sont donc au rendez-vous.

 

 

 

Saintes, Abbaye aux dames, La cité musicale
Alain Planès, piano

conversation chambriste

 

 

Saintes : Récital Alain Planès, piano

 

 

Au programme, chambrisme postromantique français de haut style : Quintette pour piano de César Franck, chef d’oeuvre hexagonal et vraie alternative au wagnérisme global, puis Trio pour piano, violon et violoncelle Sonate pour alto, flûte et harpe de Claude Debussy, Claude de France. Les interprètes réunis à Saintes sauront-ils exprimer cette élégance et cette transparence française qui font la singularité des Français aux côtés des allemands ? Réponse lors de ce concert événement à Saintes, dans le cadre de la saison musicale de l’Abbaye aux Dames, La cité musicale 2014.

Franck
Quintette pour piano et cordes
(pour deux violons, alto, violoncelle et piano)

En fa mineur, le Quintette de Franck est achevé en 1879, mettant fin à un silence musical dans le genre chambriste de plus de … 30 ans. Les années inactives sont en fait riches en réflexions et le Quintette en recueille tous les bénéfices. C’est comme c’est l’usage pour Franck et ses contemporains, le premier Quintette ” national “, modèle pour ses disciples et élèves, dont Chausson, d’Indy, Fauré, Schmitt… Là encore, Franck, d’une stature de chef d’école offre une alternative au wagnérisme et germanisme incontournable. Dédiée à Saint-Saëns, l’oeuvre est créée dans les salons de la Société nationale de musique en janvier 1880.
Pourtant dédicataire, Saint-Saëns au piano s’exécute sans enthousiasme, quittant la salle dès la fin du dernier accord… L’amateur de construction classique et de clarté académique n’entendit rien au cycle en trois parties, d’un subjectivisme ardent confinant au drame pur.
Pourtant le Quintette marque un tournant dans l’oeuvre de Franck : formules cycliques, architecture puissante et raisonnée, audace harmonique et richesse de la texture qui voisine manifestement avec l’orchestre et l’orgue. Tout cela impose un génie chambriste d’une intensité nouvelle, viscéralement ancrée dans le wagnérisme tout en le dépassant de façon très originale.  César Franck semble nous dévoiler la part trouble et inquiète de son âme véritable : la Pater Seraphicus était saisi par un doute profond qu’exprime les 3 mouvements enchaînés : drame initial (molto moderato quasi lento) débouchant sur un allegro passionné, puis mouvement lent en 3 parties comme un aria (Lento con molto sentimento), enfin une coda nerveuse et très animée (en rien l’apothéose de délivrance et d’apaisement accompli de la Symphonie) : Allegro non troppo ma non fuoco.  Durée : presque 40 mn.

Concert événement à l’Abbaye aux dames, la cité musicale à Saintes…  Saison musicale 2014

Alain Planès
Solistes de l’OCE
Orchestre des Champs Elysées
Debussy / Franck

Mercredi 5 février 2014 à 20h30
Saintes, Abbaye aux dames
La cité musicale

 

Programme
César Franck, 
Quintette pour piano et cordes
Claude Debussy, 
Trio pour piano, violon et violoncelle Sonate pour alto, flûte et harpe
Alain Planès, piano, violon
et les musiciens de l’Orchestre des Champs Elysées :
 Alessandro Moccia et Bénédicte Trottereau, violons
. Jean-Philippe Vasseur, alto. 
Andrea Pettinau, violoncelle
. Pascale Schmidt, harpe. 
flûte : nom non communiqué

 

 

Alain Planès joue Franck et Debussy à Saintes

Saintes, Abbaye aux dames. Alain Planès, piano. Le 5 février 2014, 20h30 : Debussy, Franck … Amateur de peinture et érudit, Alain  Planès met son talent et sa poésie au service de plusieurs chefs d’œuvre de la musique de chambre française (Debussy et Franck). Avec les solistes de l’Orchestre des Champs élysées, le pianiste propose un récital hautement chambriste d’autant plus ciselé que les musiciens de l’orchestre fondé par Philippe Herreweghe jouent tous sur instruments anciens. style, goût, sonorités ajustées sont donc au rendez-vous.

 

 

 

Saintes, Abbaye aux dames, La cité musicale
Alain Planès, piano

conversation chambriste

 

 

Saintes : Récital Alain Planès, piano

 

 

Au programme, chambrisme postromantique français de haut style : Quintette pour piano de César Franck, chef d’oeuvre hexagonal et vraie alternative au wagnérisme global, puis Trio pour piano, violon et violoncelle Sonate pour alto, flûte et harpe de Claude Debussy, Claude de France. Les interprètes réunis à Saintes sauront-ils exprimer cette élégance et cette transparence française qui font la singularité des Français aux côtés des allemands ? Réponse lors de ce concert événement à Saintes, dans le cadre de la saison musicale de l’Abbaye aux Dames, La cité musicale 2014.

Franck
Quintette pour piano et cordes
(pour deux violons, alto, violoncelle et piano)

En fa mineur, le Quintette de Franck est achevé en 1879, mettant fin à un silence musical dans le genre chambriste de plus de … 30 ans. Les années inactives sont en fait riches en réflexions et le Quintette en recueille tous les bénéfices. C’est comme c’est l’usage pour Franck et ses contemporains, le premier Quintette ” national “, modèle pour ses disciples et élèves, dont Chausson, d’Indy, Fauré, Schmitt… Là encore, Franck, d’une stature de chef d’école offre une alternative au wagnérisme et germanisme incontournable. Dédiée à Saint-Saëns, l’oeuvre est créée dans les salons de la Société nationale de musique en janvier 1880.
Pourtant dédicataire, Saint-Saëns au piano s’exécute sans enthousiasme, quittant la salle dès la fin du dernier accord… L’amateur de construction classique et de clarté académique n’entendit rien au cycle en trois parties, d’un subjectivisme ardent confinant au drame pur.
Pourtant le Quintette marque un tournant dans l’oeuvre de Franck : formules cycliques, architecture puissante et raisonnée, audace harmonique et richesse de la texture qui voisine manifestement avec l’orchestre et l’orgue. Tout cela impose un génie chambriste d’une intensité nouvelle, viscéralement ancrée dans le wagnérisme tout en le dépassant de façon très originale.  César Franck semble nous dévoiler la part trouble et inquiète de son âme véritable : la Pater Seraphicus était saisi par un doute profond qu’exprime les 3 mouvements enchaînés : drame initial (molto moderato quasi lento) débouchant sur un allegro passionné, puis mouvement lent en 3 parties comme un aria (Lento con molto sentimento), enfin une coda nerveuse et très animée (en rien l’apothéose de délivrance et d’apaisement accompli de la Symphonie) : Allegro non troppo ma non fuoco.  Durée : presque 40 mn.

Concert événement à l’Abbaye aux dames, la cité musicale à Saintes…  Saison musicale 2014

Alain Planès
Solistes de l’OCE
Orchestre des Champs Elysées
Debussy / Franck

Mercredi 5 février 2014 à 20h30
Saintes, Abbaye aux dames
La cité musicale

boutonreservation

 

 

Programme
César Franck, 
Quintette pour piano et cordes
Claude Debussy, 
Trio pour piano, violon et violoncelle Sonate pour alto, flûte et harpe
Alain Planès, piano, violon
et les musiciens de l’Orchestre des Champs Elysées :
 Alessandro Moccia et Bénédicte Trottereau, violons
. Jean-Philippe Vasseur, alto. 
Andrea Pettinau, violoncelle
. Pascale Schmidt, harpe. 
flûte : nom non communiqué

 

 

Alain Planès joue Franck et Debussy à Saintes

Saintes, Abbaye aux dames. Alain Planès, piano. Le 5 février 2014, 20h30. Amateur de peinture et érudit, Alain  Planès met son talent et sa poésie au service de plusieurs chefs d’œuvre de la musique de chambre française (Debussy et Franck). Avec les solistes de l’Orchestre des Champs élysées, le pianiste propose un récital hautement chambriste d’autant plus ciselé que les musiciens de l’orchestre fondé par Philippe Herreweghe jouent tous sur instruments anciens. style, goût, sonorités ajustées sont donc au rendez-vous.

 

 

 

Saintes, Abbaye aux dames, La cité musicale
Alain Planès, piano

conversation chambriste

 

 

Saintes : Récital Alain Planès, piano

 

 

Au programme, chambrisme postromantique français de haut style : Quintette pour piano de César Franck, chef d’oeuvre hexagonal et vraie alternative au wagnérisme global, puis Trio pour piano, violon et violoncelle Sonate pour alto, flûte et harpe de Claude Debussy, Claude de France. Les interprètes réunis à Saintes sauront-ils exprimer cette élégance et cette transparence française qui font la singularité des Français aux côtés des allemands ? Réponse lors de ce concert événement à Saintes, dans le cadre de la saison musicale de l’Abbaye aux Dames, La cité musicale 2014.

Franck
Quintette pour piano et cordes
(pour deux violons, alto, violoncelle et piano)

En fa mineur, le Quintette de Franck est achevé en 1879, mettant fin à un silence musical dans le genre chambriste de plus de … 30 ans. Les années inactives sont en fait riches en réflexions et le Quintette en recueille tous les bénéfices. C’est comme c’est l’usage pour Franck et ses contemporains, le premier Quintette ” national “, modèle pour ses disciples et élèves, dont Chausson, d’Indy, Fauré, Schmitt… Là encore, Franck, d’une stature de chef d’école offre une alternative au wagnérisme et germanisme incontournable. Dédiée à Saint-Saëns, l’oeuvre est créée dans les salons de la Société nationale de musique en janvier 1880.
Pourtant dédicataire, Saint-Saëns au piano s’exécute sans enthousiasme, quittant la salle dès la fin du dernier accord… L’amateur de construction classique et de clarté académique n’entendit rien au cycle en trois parties, d’un subjectivisme ardent confinant au drame pur.
Pourtant le Quintette marque un tournant dans l’oeuvre de Franck : formules cycliques, architecture puissante et raisonnée, audace harmonique et richesse de la texture qui voisine manifestement avec l’orchestre et l’orgue. Tout cela impose un génie chambriste d’une intensité nouvelle, viscéralement ancrée dans le wagnérisme tout en le dépassant de façon très originale.  César Franck semble nous dévoiler la part trouble et inquiète de son âme véritable : la Pater Seraphicus était saisi par un doute profond qu’exprime les 3 mouvements enchaînés : drame initial (molto moderato quasi lento) débouchant sur un allegro passionné, puis mouvement lent en 3 parties comme un aria (Lento con molto sentimento), enfin une coda nerveuse et très animée (en rien l’apothéose de délivrance et d’apaisement accompli de la Symphonie) : Allegro non troppo ma non fuoco.  Durée : presque 40 mn.

Concert événement à l’Abbaye aux dames, la cité musicale à Saintes…  Saison musicale 2014

Alain Planès
Solistes de l’OCE
Orchestre des Champs Elysées
Debussy / Franck

Mercredi 5 février 2014 à 20h30
Saintes, Abbaye aux dames
La cité musicale

 

Programme
César Franck, 
Quintette pour piano et cordes
Claude Debussy, 
Trio pour piano, violon et violoncelle Sonate pour alto, flûte et harpe
Alain Planès, piano, violon
et les musiciens de l’Orchestre des Champs Elysées :
 Alessandro Moccia et Bénédicte Trottereau, violons
. Jean-Philippe Vasseur, alto. 
Andrea Pettinau, violoncelle
. Pascale Schmidt, harpe. 
flûte : nom non communiqué