OpĂ©ra de Tours, nouvelle saison lyrique 2016 – 2017

tours-opera-orchestre-saison-2016-2017-vignette-475OpĂ©ra de Tours, saison lyrique 2016 – 2017. PrĂ©sentation gĂ©nĂ©rale et temps forts de la saison opĂ©ra Ă  Tours sous la conduite de son nouveau directeur, le chef d’orchestre, Benjamin Pionnier. Si l’on voulait dĂ©gager une ligne artistique principale, la nouvelle saison lyrique tourangelle met l’accent sur les grandes amoureuses tragiques et passionnĂ©es, telle Lucia, Tosca, Russalka, sans omettre la dĂ©licieuse LakmĂ©. C’est de toute Ă©vidence, l’affirmation au Grand Théâtre de Tours, du rĂ©pertoire autant lyrique que symphonique, car ici, Puccini, Dvorak, ou Delibes affirment, chacun idĂ©alement, un sens de la couleur et des atmosphères phĂ©nomĂ©nal. Pour servir ces choix prometteurs, l’OpĂ©ra accueille quelques grandes divas de l’heure, sans omettre la coopĂ©ration toujours active de l’orchestre maison, l’OSRCVLT – Orchestre symphonique RĂ©gion Centre-Val de Loire / Tours, invitĂ© Ă  dĂ©fendre des partitions orchestralement passionnantes…

Benjamin Pionnier, nouveau directeur de l'OpĂ©ra de ToursPas moins de 7 propositions lyriques Ă  venir en 2016 – 2017, Ă  partir de septembre 2016 Ă  l’OpĂ©ra de Tours qui propose ainsi, d’abord en ouverture de saison nouvelle, un somptueux rĂ©cital lyrique mettant en avant l’une des divas françaises les plus bouleversantes de l’heure (et ces dernières annĂ©es Ă©trangement absente du paysage hexagonal), la soprano coloratoure Annick Massis. L’Ă©quipe de Classiquenews se souvient de son Ă©blouissante Traviata Ă  Liège (VOIR notre reportage vidĂ©o exclusif) : incandescence des phrasĂ©s d’une finesse absolue, technicitĂ© coloratoure parfaite, surtout instinct et style vocal d’une irrĂ©prochable vĂ©ritĂ© : des qualitĂ©s aussi exceptionnelles que rares qui font de “La Massis”, l’une des dernières divas belcantistes de notre siècle avec … Edita Gruberova. La diva a tout aujourd’hui pour convaincre et Ă©blouir et c’est un rĂ©cital Ă©vĂ©nement qui se profile ainsi Ă  Tours, le vendredi 16 septembre 2016, 20h (Airs d’opĂ©ras de Donizzetti, Bellini, Rossini, Massenet, Debussy… sous la direction de Benjamin Pionnier).

Puis en octobre 2016, pleins feux sur le chant bel cantiste de Donizetti avec Lucia di Lammermoor, sommet du romantisme italien, crĂ©Ă© Ă  Naples en septembre 1835. DĂ©sirĂ©e Rancatore et Jean François Borras chantent le couple Ă©prouvĂ©, tragique des amants magnifiques Lucia et Edgardo. Lucia appartient bien Ă  cette gĂ©nĂ©aolgie de jeunes femmes sacrifiĂ©es, qui contrainte par les hommes de son clan, assassine l’Ă©poux qui lui a Ă©tĂ© imposĂ©, le soir de ses noces, puis paraĂ®t ensanglantĂ©e, en proie Ă  un dĂ©lire destructeur, folle, ivre, dĂ©truite… Les 7, 9 et 1 octobre 2016 (Benjamin Pionnier, direction / FrĂ©dĂ©ric BĂ©lier-Garcia, mise en scène).

Pour les fĂŞtes de fin d’annĂ©e 2016 – (le 31 dĂ©cembre Ă  19h), rien ne vaut la grâce et l’Ă©lĂ©gance de l’opĂ©rette viennoise, celle de Franz Lehar : Au Pays du sourire, comĂ©die alliant profondeur, nostalgie, insouciance, crĂ©Ă©e Ă  Berlin Ă  la veille de la barbarie nazie, le 29 octobre 1929. L’exotisme du sujet dessine une rencontre amoureuse prise entre salons viennois et traditions pĂ©kinoises… L’ouvrage affirme une pure sĂ©duction mĂ©lodique grâce Ă  plusieurs numĂ©ros devenus des tubes : “Je t’ai donne mon cĹ“ur”, “Prendre le thĂ© Ă  deux”… Nouvelle production, avec Gabrielle Philiponet et SĂ©bastien Droy (Lisa et Prince Sou-Chong) entre autres, sous la direction de SĂ©bastien Rouland.

2017

L’OpĂ©ra de Tours a toujours su favoriser les perles oubliĂ©es ou relativement jouĂ©es du romantisme français… pari confirmĂ© dĂ©but 2017 avec un sommet d’orientalisme suave et mĂ©lodiquement irrĂ©sistible : LakmĂ©, crĂ©Ă© Ă  Paris le 14 avril 1883, de LĂ©o Delibes. Que deviendra la fille du Brahmane, Ă©prise du bel officier anglais ? Comment pèse ici encore le poids des traditions et des cultures diffĂ©rentes ? L’ouvrage exige dans le rĂ´le titre une jeune soprano coloratoure de premier plan (rĂ©cemment Sabine Devielhe). A Tours, sous la direction de Benjamin Pionnier, c’est Jodie Devos qui relèvera ce dĂ©fi vocal, aux cĂ´tĂ©s du tĂ©nor Julian Dran dans le rĂ´le de l’anglais GĂ©rald… sans omettre la participation de Vincent Le Texier (Nilakhanta) Les 27, 29, 31 janvier 2016. A ne pas manquer la sĂ©rie de “complicitĂ©s”, Ă©vĂ©nements culturels et musicaux au thème proche, comme par exemple : “Les nuits de Jaipur” par Doulce MĂ©moire et Denis Raisin Dadre, le 19 janvier Ă  20h ; ou prĂ©cĂ©demment, au MusĂ©e des Beaux-Arts, la lecture confĂ©rence “Delacroix orientaliste le 28 janvier Ă  16h… Visiblement la confrontation / fascination Orient, Occident inspire l’OpĂ©ra de Tours.

En mars 2017, la scène tourangelle affiche une comĂ©die musicale signĂ©e Mitch Leigh, crĂ©Ă©e au Goodspeed Opera House en juin 1965 : L’homme de la Mancha, première Ă  l’OpĂ©ra de Tours. Jean-LOuis Grinda qui vient d’arriver aux ChorĂ©gies d’Orange signe la mise en scène ; Didier Benetti, assure la direction musicale, avec dans le rĂ´le-titre : Nicolas Cavallier (Don Quichotte et Cervantes), Raphael BrĂ©mard (Sancho Pancha), Estelle Danière (DulcinĂ©e)… Ce Don Quichotte enamourĂ©, ivre de sa passion inacessible aurait pu s’appeler aussi “l’Homme des Ă©toiles”…
Les 24, 25 et 26 mars 2016.

Volet lyrique tragique et hautement orchestral pour quatre dates d’avril 2017 (les 21, 23, 25 et 27 avril) avec Tosca de Puccini (crĂ©Ă© Ă  Rome, la ville oĂą se passe l’action mĂŞme, le 14 janvier 1900). Chanteuse passionnĂ©e, Floria Tosca aime passionnĂ©ment le libertaire et bonapartiste peintre Mario Cavaradossi : mais le couple amoureux s’oppose au cruel et jaloux prĂ©fet de la police de Rome, le monarchiste pervers, Scarpia. InspirĂ© de la pièce de Victorien Sardou, Tosca de Puccini est un sommet de l’opĂ©ra italien au dĂ©but du siècle, d’une violence et d’une tendresse spectaculaire. Dans le trio captivant, trois chanteurs Ă  suivre Ă  Tours : Maria Katzarava (Tosca), Angelo Villari (Mario), et Valdis Jansons (Scarpia). Ne manquez pas outre la prière Ă  la Vierge de Tosca (le fameux Vissi d’amore, vissi d’arte…), le finale du premier acte oĂą Scarpia dĂ©miurge Ă  l’Ă©glise, conduit la foule des adorateurs, clergĂ©, fidèle, soldats… Un tableau irrĂ©sistible qui exige du chef, de l’orchestre, des solistes et des chĹ“urs, une parfaite mise en place… Benjamin Pionnier, direction musicale. Pier-Francesco Maestrini, mise en scène.

Pour conclure sa saison 2016 – 2017, l’OpĂ©ra de Tours affiche en mai 2017 une autre amoureuse magnifique et tragique du dĂ©but du XXè : Russalka d’Anton Dvorak (crĂ©Ă© Ă  Prague le 31 mars 1901). Ce sommet de l’opĂ©ra en langue tchèque, vĂ©ritable immersion dans la fĂ©erie aquatique et fantastique, est portĂ©e par le chef Kaspar Zehner et la mise en scène de Dieter Kaegi. Dans le rĂ´le-titre, Nathalie Manfrino, qui relève les dĂ©fis de la langue de Dvorak. A ses cĂ´tĂ©s : Johannes Chum (le Prince), Michail Schelomianski (Ondin), Isabelle Cals (la princesse Ă©trangère). LĂ  encore il est question comme pour Lucia, d’une amoureuse capable du sacrifice ultime. La nymphe des eaux Russalka renonce Ă  sa nature et Ă  son identitĂ© première pour aimer le beau prince inconnu qui se baigne dans le lac… mais après quelques avatars, la jeune amoureuse doit perdre le seul ĂŞtre qui comptait. Les 17, 19 et 21 mai 2017.

 

 

Toutes les productions lyriques sont réalisés avec le concours de
l’Orchestre Symphonique RĂ©gion Centre-Val de Loire / Tours,
des Choeurs de l’OpĂ©ra de Tours.

 

 

 

Bonus / nouveautĂ©s : l’OpĂ©ra de Tours poursuit ses confĂ©rences prĂ©sentant les ouvrages lyriques avant chaque sĂ©rie de reprĂ©sentations, mais aussi Ă©largit ses propositions en intĂ©grant de nouveaux spectacles, lectures, confĂ©rence : les “complicitĂ©s“… le Grand Théâtre organise en partenariat avec le musĂ©e des Beaux-Arts de Tours et le Conservatoire par exemple…, des Ă©vĂ©nements au sujet complĂ©mentaire avec les soirĂ©es lyriques prĂ©sentĂ©es au Grand Théâtre. Consultez le site de l’OpĂ©ra de Tours pour identifier les propositions qui vous inspirent selon chaque ouvrage lyrique de la nouvelle saison 2016 – 2017.

 

 

 

Saison lyrique 2016 – 2017 de l’OpĂ©ra de Tours
AGENDA : 1 récital majeur / 6 opéras

Ouverture de saison : récital lyrique Annick Massis
Vendredi 16 septembre 2016, 20h
RĂ©servez

Donizetti : Lucia di Lammermoor
Les 7, 9 et 11 octobre 2016
RĂ©servez

Franz Lehar : Le Pays du sourire
Les 24, 28, 30 et 31 décembre 2016
RĂ©servez

Lakmé de Léo Delibes
Les 27, 29, 31 janvier 2017
RĂ©servez

L’Homme de la Mancha de Mitch Leigh, 1965, première Ă  Tours
Les 24, 25 et 26 mars 2017
RĂ©servez

Tosca de Puccini
Les 21, 23, 25 et 27 avril 2017
RĂ©servez

Russalka d’Anton Dvorak
Les 17, 19 et 21 mai 2017
RĂ©servez

 

 

 

Informations, rĂ©servations sur le site de l’OpĂ©ra de Tours
Grand Théâtre de Tours
34 rue de la Scellerie
37000 Tours

Billetterie
Ouverture du mardi au samedi
10h00 Ă  12h00 / 13h00 Ă  17h45

02.47.60.20.20
theatre-billetterie@ville-tours.fr

 

 

Benjamin Pionnier, nouveau directeur de l'Opéra de Tours

 

Le chef d’orchestre Benjamin Pionnier, nouveau directeur de l’OpĂ©ra de Tours

tours-opera-orchestre-saison-2016-2017-vignette-475