SVADBA d’Ana Sokolovic

svadba 4670146_7_4194_les-six-actrices-de-svabda-sur-scene-le-27_554e507ab34f5d92e96d77ce14f26533

Angers Nantes OpĂ©ra : Svadba, jusqu’au mai 2016. Jusqu’au 31 mai 2016. PrĂ©sentĂ© en crĂ©ation Ă  l’Ă©tĂ© 2015, par le festival d’Aix en Provence, au Théâtre du Jeu de Paume, Svadba, l’opĂ©ra de la compositrice serbe Ana Sokolović, est d’une beautĂ© sobre et irrĂ©sistible ; c’est un objet vocal non identifiĂ©, un opĂ©ra dont le seul sujet est la voix (de femme), un drame qui tient du rite et de la transe (sans orchestre et sans vĂ©ritable action), dĂ©ployĂ© en une heure, oĂą chant et jeu de scène (deux metteurs en scène Ted Huffman et Zack Winokur, quand mĂŞme), dessinĂ©s dans leurs lignes essentielles rĂ©alisent un théâtre Ă©purĂ©, d’une franchise absolue. Tout s’articule la veille d’une noce dans les Balkans : les 6 chanteuses expriment dĂ©sirs, espĂ©rance et Ă©mois d’un collectif fĂ©minin qui dit aussi les peines et la barbarie de notre monde.

 Svadba, opéra a capella


svadba-mariage-opera-pour-6-femmes-a-cappella-aix-en-provence-angers-nantes-opera-presentation-dossier-critique-sedba-juin-2015--puis-mai-2016-anna-sokolovic-compositrice-serbeDans Svadba (« mariage » en serbe), la future mariĂ©e Milica, vit ses dernières heures de cĂ©libataire, le soir de la veillĂ©e et la nuit d’avant son mariage, avec ses amies d’enfance : ultimes Ă©changes en complicitĂ©s, dernière insouciance aussi, et gestes tendres qui signent des adieux irrĂ©versibles, soit le passage de la jeunesse souvent irresponsable au statut d’Ă©pouse respectable et adulte… Ana Sokolovic se serait-il indirectement inspirĂ©e de Noces de Stravinski ? Stravinsky et Ramuz avaient jouĂ© sur un assemblage de contines et chansons populaires, Sokolovic fait de mĂŞme mais la compositrice accentue l’unitĂ© forte du cycle vocal en travaillant surtout sur l’articulation et le rythme naturels du serbe. D’une mĂ©ticuleuse sĂ©lection de mĂ©lodies, de leur enchaĂ®nement millimĂ©trĂ©, la crĂ©atrice fait une fresque organiquement continue, au souffle irrĂ©sistible dont la dramaturgie se produit irrĂ©sistiblement dans le choc et les consonances du verbe : jeu de formes, pulsions, onomatopĂ©es… c’est une danse tournoyante, sorte de transe qui rĂ©vèle chaque âme Ă  elle-mĂŞme en un rituel de vĂ©ritĂ© atemporel.

 

 

 

Angers Nantes Opéra présente
Svadba (création 2015)

Nantes, Théâtre Graslin
Les 20, 21, 24 et 25 mai 2016

Angers, Grand Théâtre
Les 29 et 31 mai 2016

Toutes les infos et les modalités de réservation sur le site ANGERS NANTES OPERA 

 

 

 

Comments are closed.