RATTLE : 16 ans de règne à Berlin

simon-rattle1arte_logo_2013ARTE, Simon Rattle à Berlin, dim 10 juin, 23h50. Simon RATTLE devenu « Sir » (anobli en 1995), va quitter la direction de l’Orch Philharmonique de Berlin, après 16 années de service. Modernisation de l’orchestre, élargissement de son répertoire (vers les contemporains, moins les défis de l’articulation baroque, classique et préromatique : le chantier technique, humain, artistique de demain sera là, pour le successeur). Débuté dès 2013, à l’annonce de ce départ, le film documentaire (tristement intitulé « Une ère de musique ») retrace les enjeux et les réalisations du maestro venu d’Angleterre et passé par Birmingham avant de succéder à Claudio Abbado à la tête de l’orchestre le plus médiatisé au monde, avec le Philharmonique de Vienne. Le fils d’un disquaire de Liverpool, se voit d’abord batteur de jazz (le rythme de fait est un aspect de la musique qu’il a soigneusement servi et illustré, à la façon de Solti avant lui). Comme Walter, Bernstein, Kubelik, Abbado, c’est l’écriture symphonique de Gustav Mahler (le plus grand symphoniste du début du XXè avec Richard Strauss, et les Français Ravel et et Debussy, qui décide de sa vocation : une écoute stupéfaite de la 2è Symphonie, le marque à jamais. A 63 ans, ce passionné de musique orchestrale (moins d’opéras), a renforcé le prestige de l’orchestre, telle une roll roys des concert halls, défendant les écritures modernes et contemporaines avec une vivacité qui s’est ramollie avec le temps. Après Berlin, le maestro dirigera le LSO London Symphony Orchestra, 40 ans après l’avoir dirigé pour la première fois. Un retour attendu pour ce natif auquel tout semble avoir réussi.

A 18h30 : Simon Rattle et les instrumentistes du Philharmonique de Berlin jouent Dvorak, Bernstein, Chostakovitch (Concert du Nouvel An 2018).

Comments are closed.