RAFFAELLA MILANESI, soprano incandescente

milanesi-raffaella-soprano-portrait-entretien-presentation-classiquenewsSOPRANO INCANDESCENTE
 Raffaella Milanesi est une soprano plus que talentueuse : c’est l’une des rares chanteuses Ă  savoir incarner un personnage, entre intĂ©rioritĂ© hallucinĂ©e et sobriĂ©tĂ© dramatique quand beaucoup de ses consƓurs parfois minaudent confondant rĂ©cital de soliste et
 jeu d’actrice Ă  l’Ă©coute de ses partenaires chanteurs, impliquĂ©e dans l’explicitation d’une situation dramatique. DouĂ©e d’un imaginaire introspectif rare,- en cela proche d’une Lorraine Hunt, Raffaella Milanesi incarne, habite, exprime ; sachant parfaitement Ă©clairer le profil psychologique de l’hĂ©roĂŻne qu’elle chante tout en comprenant aussi de l’intĂ©rieur la situation dramatique qui est en jeu. En un mot, la cantatrice redonne son lustre au chant lyrique incarnĂ© : elle sait prĂ©server le thĂ©Ăątre Ă  l’opĂ©ra.

 

 

ALCINA-RAFFAELLA-MILANESI-582-ALCINA-CLASSIQUENEWS-copyrightOn l’a vu Ă©blouissante et si bouleversante dans son approche du rĂŽle de la sorciĂšre amoureuse dĂ©munie,impuissante, dĂ©truite,… sublime Alcina de Handel Ă  Shanghai lors du festival international baroque qui a eu lieu en dĂ©cembre 2015 (Shanghai Symphony Orchestra Hall). A la fois louve fantomatique (ah mio cor) et souveraine fiĂšre et dĂ©terminĂ©e, la cantatrice explorait en nuances et couleurs ciselĂ©es, le portrait d’une Ăąme en fusion et incandescence. Saisissante de vĂ©ritĂ© et de prĂ©sence. Du trĂšs grand art. VOIR le reportage vidĂ©o OPERA FUOCO, David Stern et Raffaella Milanesi Ă  Shanghai (dĂ©cembre 2015 – rĂ©alisation : Philippe Alexandre Pham)

 

 

OPERA. Raffaella Milanesi : soprano incandescenteRÔLES 2017
 En France Raffaella Milanesi participe Ă  compter du 26 avril prochain Ă  la nouvelle production de La Calisto prĂ©sentĂ©e par l’opĂ©ra national du Rhin. Il y sera Junon personnage vocifĂ©rant sa jalouse impuissance lĂ  encore. Quand son Ă©poux trop volage Jupiter renchĂ©rit en facĂ©ties et stratagĂšmes inventifs pour sĂ©duire la belle nymphe Calisto qui s’est pourtant consacrĂ©e Ă  Diane : or le maĂźtre de l’Olympe connaĂźt bien le cƓur des ĂȘtres surtout le dĂ©sir des simples mortelles. Sachant les amours saphiques, dans le secret du bain de Diane, Jupiter sĂ©ducteur n’hĂ©site pas Ă  se dĂ©guiser en Diane justement pour tout obtenir de la belle proie
 il rĂ©ussira et la nymphe engrossĂ©e sera mĂȘme chassĂ©e du divin arĂ©opage (voir les peintures des XVIĂš au XVIIIĂš : du Titien Ă  Boucher). Raffaella Milanesi sera ensuite Esther dans l’oratorio Ă©ponyme de Haendel lors du prochain festival HĂ€ndel de Halle en Allemagne (le 3 juin 2017).

 

 

_________________

 

 

AGENDA de Raffaella Milanesi, soprano

CAVALLI : La Calisto (Junon, Fortune)
Opéra National du Rhin, du 26 avril au 14 mai 2017
Strasbourg et Mulhouse
Les Talens Lyriques

 

HĂ€ndel / Haendel : Esther
Raffaella Milanesi chante le rĂŽle titre
Halle Handel Festpeile, le 3 juin 2017
Halle ( Allemagne)
La Risonanza, Fabio Bonizzoni

 

 

VISITER aussi le site officiel de Raffaella Milanesi

 

 

 

______________________

 

CD

gluck-clemenza-tito-ehrhardt-werner-arte-del-mundo-dhmSESTO chez Gluck
 Raffaella Milanesi, cƓur embrasĂ© au chant clair et nuancĂ© incarne Sesto dans l’opĂ©ra oubliĂ© de Gluck (surclassĂ© par le drame Ă©ponyme de Mozart en 1791), La Clemenza di Tito, perle seria ressuscitĂ©e par Werner Erhardt dĂšs 2003 Ă  Leverkusen. LIRE notre compte rendu critique de La Clemenza di Tito de Gluck, CLIC de CLASSIQUENEWS de juin 2014

 

 

 

 

________________________
 

 

VIDEO : ALCINA embrasĂ©e, Ă©ruptive, hallucinĂ©e…

 

 

ALCINA-RAFFAELLA-MILANESI-582-ALCINA-CLASSIQUENEWS-copyright

 

 

DIVAS ACTUELLES : Raffaella MILANESI, soprano. L’ARDENTE FLAMME. Lors du festival international de musique baroque de Shanghai en dĂ©cembre 2015, la compagnie lyrique crĂ©Ă©e dirigĂ©e par David Stern interprĂ©tait ALCINA de Haendel. Avec dans le rĂŽle titre, l’immense soprano Raffaella Milanesi, Alcina dĂ©vastĂ©e, juste, sincĂšre… SĂ©quence sublime oĂč la cantatrice au sommet de ses moyens chante l’air majeur “Ah mio cor” qui dĂ©voile sous le masque de la magicienne souveraine, une amoureuse dĂ©truite, impuissante © studio CLASSIQUENEWS.TV — rĂ©alisation : Philippe-Alexandre PHAM / Shanghai dĂ©cembre 2015