Publications. OPERA MAGAZINE juillet 2016. En couverture, la soprano. A la Une : ERMONELA JAHO

opera-magazine-juin-2016-jaho-soprano-butterfly-choregies-orange-2016Publications. OPERA MAGAZINE juillet 2016. En couverture, la soprano ERMONELA JAHO, nouvelle Butterfly aux ChorĂ©gies d’Orange 2016…  Grand Entretien : Ermonela Jaho. Vedette de la toute nouvelle intĂ©grale de ZazĂ  de Leoncavallo, chez Opera Rara, la soprano albanaise revient aux ChorĂ©gies d’Orange, les 9 et 12 juillet 2016, pour Madama Butterfly de Puccini, sous la baguette de Mikko Franck et dans une mise en scĂšne de Nadine Duffaut. Le rĂŽle de Cio-Cio-San est sans doute, avec Violetta dans La traviata, celui auquel on associe le plus spontanĂ©ment son nom, car il lui permet de libĂ©rer cette intensitĂ© dĂ©vastatrice qui fait tout le prix de ses incarnations. Gageons qu’il en ira de mĂȘme pour sa premiĂšre Antonia des Contes d’Hoffmann, le 3 novembre, Ă  l’OpĂ©ra National de Paris, aux cĂŽtĂ©s du tĂ©nor vedette Jonas Kaufmann !

Rencontres : Esa-Pekka Salonen, roi d’Aix 2016 : Au pupitre de PellĂ©as et MĂ©lisande, Ă  partir du 2, puis d’un concert chorĂ©graphiĂ©, le 9 juillet 2016, et enfin du diptyque ƒdipus Rex/Symphonie de Psaumes, les 15 et 17, le chef finlandais, en ce mois de juillet, fait d’Aix-en-Provence son nouveau royaume. Une reconnaissance amplement mĂ©ritĂ©e…

Moneim Adwan : Commande du Festival, KalĂźla wa Dimna, opĂ©ra en arabe et français, sera Ă  l’affiche au ThĂ©Ăątre du Jeu de Paume Ă  Aix toujours, Ă  partir du 1er juillet. Son auteur, le chanteur et compositeur palestinien Moneim Adwan, nous en explique les sources et les enjeux.

Gaspard Brécourt : Grand habitué du Festival de Saint-Céré, le chef français dirige une nouvelle production de La Traviata de Verdi, à partir du 31 juillet, dans la cour du chùteau de Castelnau-Bretenoux. La mise en scÚne est signée Olivier Desbordes, fondateur et directeur artistique de la manifestation.

Julien Dran : Le 29 juin 2016, s’achĂšvent les reprĂ©sentations de La Traviata qui ont marquĂ© ses dĂ©buts Ă  l’OpĂ©ra Bastille. À partir du 31 juillet, Ă  Saint-CĂ©rĂ©, l’un des espoirs du chant français troque l’habit du comprimario Gastone pour celui du primo tenore Alfredo Germont.

Klaus Florian Vogt : Pilier du Festival de Bayreuth depuis ses dĂ©buts in loco, en 2007, le tĂ©nor allemand, surtout connu pour son miraculeux Lohengrin, endosse cette fois l’habit de Parsifal, Ă  partir du 25 juillet, sous la baguette d’Andris Nelsons et dans une nouvelle mise en scĂšne d’Uwe Eric Laufenberg.

George Gagnidze : Jusqu’au 12 juillet, le baryton gĂ©orgien triomphe en Amonasro dans la reprise d’Aida Ă  l’OpĂ©ra National de Paris, un thĂ©Ăątre oĂč il s’est dĂ©jĂ  produit dans Francesca da Rimini et Tosca. Prochaine prise de rĂŽle : Carlo GĂ©rard dans Andrea ChĂ©nier, Ă  San Francisco, en septembre.

Pumeza Matshikiza : Le 19 juillet, Ă  l’Espace des 3 Provinces de Brive-la-Gaillarde, la soprano sud-africaine est la vedette de la 36e Ă©dition du Festival de la VĂ©zĂšre. Une nouvelle occasion de rĂ©vĂ©ler le talent qui se cache derriĂšre le marketing orchestrĂ© par sa maison de disques.

Jeune talent : la soprano française ChloĂ© Briot. À partir du 2 juillet, la soprano française rejoint la prestigieuse Ă©quipe rĂ©unie au Grand ThĂ©Ăątre de Provence pour PellĂ©as et MĂ©lisande. Elle y incarne Yniold, le fils de Golaud/Laurent Naouri sous la baguette d’Esa-Pekka Salonen, comme Ă  Londres, en 2014, et Los Angeles, en 2016.

ÉvĂ©nement lyrique Ă  Montpellier : Iris, le chef-d’Ɠuvre mĂ©connu de Mascagni… Bien sĂ»r, il y a Cavalleria rusticana, acte fondateur du vĂ©risme musical, modĂšle de concision et d’efficacitĂ© « coup de poing ». Mais ce serait une erreur de rĂ©duire la production de Pietro Mascagni Ă  son premier triomphe, sans jeter une oreille attentive Ă  des opĂ©ras tels que Guglielmo Ratcliff ou Parisina, qui tĂ©moignent d’une remarquable capacitĂ© de renouvellement stylistique. Un titre se dĂ©tache de tous les autres : Iris, succĂšs public Ă  sa crĂ©ation romaine, le 22 novembre 1898. Le Festival de Radio France et Montpellier, le 26 juillet prochain, redonne sa chance Ă  ce joyau « japonisant » et morbide, pĂ©tri de symbolisme, dont le langage se distingue par une dĂ©licatesse et un raffinement extrĂȘmes. Pas d’Iris sans une soprano charismatique : succĂ©dant Ă  Hariclea DarclĂ©e, Rosina Storchio, Elisabeth Rethberg ou Magda Olivero, on attend tout de la bouleversante soprano bulgare, Sonya Yoncheva.

Comptes rendus

Les scÚnes, concerts et récitals.

Guide pratique

La sĂ©lection CD, DVD, livres et l’agenda international des spectacles.

OPERA MAGAZINE de juillet 2016. Parution annoncée : 29 juin 2016.

One thought on “Publications. OPERA MAGAZINE juillet 2016. En couverture, la soprano. A la Une : ERMONELA JAHO

  1. Pingback: ORANGE, Chorégies 2016 : La Traviata, 2Úme défi pour Ermonella Jaho aux Chorégies 2016 | Classique News