PORTRAIT ENTRETIEN avec GUILLAUME DUSSAU, basse

photoENTRETIEN avec Guillaume Dussau, basse. Pour classiquenews, la basse française Guillaume Dussau prĂ©cise ses champs de travail et ses goĂ»ts musicaux. Admirateur des lĂ©gendaires Cesare Siepi et Maurizio Arena, le chanteur se passionne aussi pour la crĂ©ation : chanter et jouer des personnages nouveaux sont les deux volets complĂ©mentaires d’un dĂ©fi excitant. Dans le rĂ©pertoire plus connu, l’interprĂšte affectionne les grands rĂŽles de basse verdiennes (Zaccaria dans Nabucco, ou Sparafucile dans Rigoletto), mais dans l’opĂ©ra français, il dĂ©fend la noirceur hypnotique de MĂ©phistophĂ©lĂšs (Faust de Gounod) ou l’ivresse dĂ©sirante, irrĂ©pressible de Zuniga (dans Carmen de Bizet)
 Guillaume Dussau rĂ©pond Ă  plusieurs questions autour de son rĂ©pertoire et de son actualitĂ©.

 

 

 

Quel est votre répertoire de prédilection actuellement et pourquoi ?

Je suis basse et mon rĂ©pertoire s’Ă©tend des oeuvres classiques du XVIIIĂšme siĂšcle aux oeuvres contemporaines. J’ai une prĂ©fĂ©rence pour le bel canto, mais je prends un rĂ©el plaisir aux oeuvres plus rĂ©centes et je suis excitĂ© de participer Ă  la crĂ©ation mondiale de l’opĂ©ra Guru de Laurent Petitgirard dans le rĂŽle de Carelli Ă  l’opĂ©ra Opera Na Zamku de Szczecin (Pologne) en dĂ©but de saison prochaine (28 sept-1er octobre 2018 : lire agenda ci-aprĂšs)

 

 

 

Pouvez citer deux artistes du passé ou actuels, qui seraient vos modÚles ? Pour quelles raisons ?

Sans hĂ©siter, Cesare Siepi et Maurizio Arena. Le premier est pour moi le modĂšle de la basse : Ă©lĂ©gant, stylĂ©, avec de beaux graves mais aussi de magnifiques aigus, sa prĂ©sence scĂ©nique Ă©tait incroyable, j’ai eu la chance de faire une masterclass avec lui Ă  Milan.
Pour le deuxiĂšme c’est un grand chef d’orchestre avec qui j’ai eu la chance de travailler tant sur Un ballo in maschera que Trovatore de Verdi en Italie. C’est vraiment ce qu’on appelle un maestro, travailler avec lui c’est revenir Ă  la racine mĂȘme de notre art, interprĂ©ter en “mĂ©moire de”. Je crois que je n’ai jamais Ă©tait aussi honorĂ©, si ce n’est en travaillant avec la chanteuse lĂ©gendaire Grace Bumbry.

 

 

 

Sur quel programme précis travaillez-vous actuellement ? Quels en sont les défis techniques ?

Je travaille en ce moment sur la partie de basse solo de la Petite Messe Solennelle de Rossini que je chante fin juin 2018 Ă  Kiev et Lviv en Ukraine. C’est une partition qui demande de la prĂ©cision et une bonne aisance dans la partie aigĂŒe de la voix. Je l’ai dĂ©jĂ  chantĂ©e, mais il est toujours important de remettre l’ouvrage sur l’Ă©tabli, car la voix et la technique Ă©voluent toujours.
Je travaille aussi un long programme d’airs d’opĂ©ras que je vais chanter Ă  Aigues-Mortes le 7 juillet. J’y retrouve les grands airs du rĂ©pertoire, et c’est toujours un plaisir renouvelĂ©.
Enfin, j’ai commencĂ© l’apprentissage du rĂŽle de Carrelli que je jouerai en dĂ©but de saison Ă  Szczecin (Pologne) dans Guru de Laurent Petitgirard. Ce sera la premiĂšre fois que je chanterai un opĂ©ra dirigĂ© par le compositeur et je mets un point d’honneur Ă  ce que cela soit le plus parfait possible.

 

 

 

Quelle est la qualité artistique qui vous singularise ?

J’ai la chance d’ĂȘtre une vraie basse. Je chante sans effort des mi graves lĂ  oĂč des basse-barytons sont obligĂ©s de forcer leur couleur. De ce fait, les rĂŽles graves sont des friandises que j’affectionne. Paradoxalement, mon registre aigu est assez Ă©tendu (sol) ce qui me permet de chanter par exemple le rĂŽle de Zaccaria dans Nabucco de Verdi ou MĂ©phistophĂ©les dans Faust de Gounod. De plus mon physique de rugbyman, convient bien dans l’ensemble aux rĂŽles de vieux pĂšres ou de grands prĂȘtres. Enfin, je fais partie de cette gĂ©nĂ©ration qui travaille la diction : il est trĂšs important pour moi que l’on me comprenne tant en français, qu’en italien, allemand ou russe.

 

 

 

Quels personnages travaillez-vous en particulier ? Quels caractĂšres ou type de productions ? Pourquoi ?

En ce moment je remets les rĂŽles de basses verdiennes Ă  mon rĂ©pertoire, car j’aimerai chanter ces rĂŽles que j’ai maintenant beaucoup chantĂ© Ă  l’étranger ou sur le territoire français. J’ai d’ailleurs chantĂ© le grand air de Zaccaria Ă  la Maison de l’UNESCO pour Artistes en Action (https://www.artistes-action.org) au mois d’avril dernier. J’aimerai reprendre le rĂŽle de MĂ©phistophĂ©les en France, et je croise les doigts pour que les auditions Ă  venir se concrĂ©tisent.

GUILLAUME DESSAU en VIDEO

————————————————————————————————————————————

https://www.shiimer.com/profil/guillaume-dussau/m/7dee18eb-1e6c-4add-a27a-6190c0e88168

C’est un extrait du Carmen que j’ai chantĂ© en Pologne Ă  Szczecin. J’ai choisi cet extrait car il ne met pas en avant le chant mais le jeu. Je vois mon mĂ©tier comme un art scĂ©nique oĂč le rĂŽle Ă  tout autant d’importance que la performance musicale. Il m’est important de mettre l’accent sur cette partie de mon art.
C’est d’ailleurs ce que j’aime Ă  l’opĂ©ra, rentrer dans un rĂŽle, dans un corps, dans une couleur, dans une peau musicale aussi. Ici Zuniga est ivre tant de vin que de dĂ©sir, il ne s’agit pas de l’embellir, mais de lui ĂȘtre fidĂšle comme je me dois de l’ĂȘtre avec l’assassin Sparafucile dans Rigoletto de Verdi ou avec Zaccaria le prophĂšte dans Nabucco de Verdi.

AGENDA
————————————————————————————————————————————

Prochaines dates

 

 

UKRAINE
Les 29 puis 30 juin 2018
Le 29 juin 2018 à 19h Ă  l’AcadĂ©mie Nationale de Musique de Kiev (Ukraine)
Petite Messe Solennelle de Rossini
Avec le Choeur « Dudarik » et le Choeur « Gloria » accompagnĂ© par l’Orchestre Philarmonique de Lviv sous la direction du maestro Vladimir Sivohipa
https://gastroli.ua/events/petite-messe-solennele
La Petite Messe solennelle est une des derniĂšres Ɠuvres du maestro italien. Elle respire espoir, gaietĂ©, lĂ©gĂšretĂ©. Écrite au dĂ©part pour deux pianos et harmonium, elle est ici prĂ©sentĂ©e dans sa version orchestrale.
Concert repris le 30 juin Ă  18h Ă  la Philarmonie de Lviv.

 

 

UKRAINE, le 1er juillet 2018
1er juillet à 17h au Festival Wassyl Slipak à la Philharmonie de Lviv (Ukraine)
Gala d’Opera. Avec l’Orchestre universitaire « Art Lviv » sous la Direction du chef français Nicolas Krause
FlorilĂšge d’airs d’opera prĂ©cĂ©dĂ© d’oeuvres Orchestrales de Dvorak et Sibelius
https://gastroli.ua/events/opera-gala

 

 

FRANCE
7 juillet 2018 Ă  21h30, dans le cadre du festival Musique en Cour d’Aigues-Mortes
Gala Lyrique – FlorilĂšge d’airs d’opera
http://montpellier.aujourdhui.fr/etudiant/sortie/gala-lyrique-festival-musique-en-cour-2018-cour-du-logis-du-gouverneur-aigues-mortes.html

 

 

POLOGNE
28 septembre 2018 – 1er octobre 2018 à Opera na Zamku Szczecin (Pologne)
PremiĂšre Mondiale de l’opĂ©ra  Guru de Laurent Petitgirard
sous la Direction : Laurent Petitgirard
Dans le rÎle de Carelli / création / Prise de rÎle
http://www.opera.szczecin.pl/
Une premiĂšre mondiale dirigĂ©e par le compositeur lui-mĂȘme.
Un opĂ©ra au thĂšme moderne qui aborde le drame de l’endoctrinement sectaire.

 

  dussau guillaume zaccaria nabucco de Verdi webGuillaume-Dussau-Zaccaria-Nabucco-Amphithéùtre-3000-Ly-n-France-2016

 

+ d’infos sur le site de Guillaume DUSSAU, basse
https://www.guillaumedussau.com

Comments are closed.