Poitiers TAP. Temps forts de la saison 2015 – 2016

TAP poitiers theatre auditorium poitiersPoitiers TAP. Temps forts de la saison 2015 – 2016. Elle est pas jaune la vie ? le TAP Poitiers, ThĂ©Ăątre Auditorium de Poitiers promet pour la saison musicale 2015 – 2016, le grand frisson et se pare d’une belle et lumineuse robe jaune (la couleur de ses façades qui surplombe la ville) pour porter sa nouvelle saison, une saison qui au moment oĂč nous bouclons cet article, est marquĂ©e comme c’est le cas de tout le milieu culturel en France par les attentats survenus Ă  Paris le 13 novembre 2015. L’attaque a ciblĂ© des lieux de vie, de culture, l’art de vivre Ă  la française. “Pour notre part prĂ©cise le TAP dans un encadrĂ© spĂ©cial depuis sa homepage, “nous continuerons avec vous Ă  favoriser l’intelligence, le partage, la pensĂ©e, l’art et la culture”. RĂ©sister en allant au spectacle… la culture, arme de rĂ©sistance contre la barbarie ? L’idĂ©e nous plaĂźt. A Poitiers, la culture vivante, diffĂ©rente, stimulante Ă  partager tout au long des mois Ă  venir, c’est au TAP. En voici les temps forts :

 

 

Saison 2015 – 2016 au TAP de Poitiers

La vie en jaune

 

 

poitiers-TAP-saison-15-16-jaune-bandeau-582-pour-articles-classiquenews

 

La nouvelle programmation privilĂ©gie l’Allemagne comme une destination rĂ©guliĂšre Ă  laquelle rĂ©pondent prĂ©sents Ă©videmment les orchestres associĂ©s du TAP : Orchestre Poitou-Charentes, Orchestre des Champs-ElysĂ©es, Ars Nova ensemble instrumental. C’est Ă  nouveau une fĂȘte orchestrale grĂące Ă  l’engagement et la passion des chefs qui dirigent chaque phalange respectivement Jean-François Heisser, Philippe Herrewghe, Philippe Nahon. Orchestre sur instruments modernes, sur instruments anciens et ensemble dĂ©diĂ© Ă  la crĂ©ation et Ă  la musique contemporaine : le TAP propose une offre particuliĂšrement complĂšte, intĂ©grant toutes les esthĂ©tiques et les types d’interprĂ©tation actuels. Le TAP joue aussi la diversitĂ© des formes (complĂ©mentaires : chorales, musique de chambre, symphonique, opĂ©ra, danse…). Dans son exceptionnel auditorium Ă  l’acoustique somptueuse, les ensembles virtuoses tels Vox Luminis, le Quatuor Artemis, la pianiste Anne QueffĂ©lec entre autres sauront illuminer une saison Ă  la fois exigeante et festive. NouveautĂ© cette annĂ©e, l’Ă©vĂ©nement hors normes annoncĂ© le 19 mai 2016 (“concept vitaminĂ© et original”) : un cycle festif d’un nouveau genre associant les orchestres associĂ©s en rĂ©sidence au TAP dans plusieurs performances simultanĂ©es Ă  21h. Cerise attendue, liĂ©e Ă  un beau souvenir produit de la saison derniĂšre, l’opĂ©ra Macbeth : oĂč le metteur en scĂšne sud-africain Brett Bailey entourĂ© de toute son Ă©quipe, instrumentistes, chanteurs-, revisite la partition shakespearienne de Verdi. Au total 14 dates Ă  ne pas manquer pour une saison diversifiĂ©e, audacieuse, surprenante.

 

 

 

 

Jeudi 12 novembre 2015, 20h
Orchestre Poitou Charentes, Nicolas Dautricourt (violon)
Mendelssohn, Sibelius, Schumann

 

 

Lundi 7 décembre 2015, 20h
Orchestre des ChampPhilippe Herreweghe et l'Orchestre des Champs Elysées à Poitierss-Elysées, Isabelle Faust (violon)
Philippe Herrewghe
Beethoven : Symphonies et Concerto pour violon. Superbe concert symphonique au ThĂ©Ăątre Auditorium de Poitiers, ce 7 dĂ©cembre 2015 oĂč la fine caractĂ©risation des instruments d’époque renouvelle notre perception des deux premiĂšres Symphonies et du Concerto en rĂ© de Ludwig van Beethoven. Philippe Herreweghe s’intĂ©resse au Beethoven le plus fougueux, le plus libĂ©rateur celui qui des cendres encore
chaudes de la Révolution, bùtit un nouvel ordre musical, poétique et esthétique offrant
Faust-Isabelle-violon-582enfin au siĂšcle romantique, un langage digne de ses ambitions et de ses dĂ©fis. Partenaire de l’orchestre dans le Concerto pour violon, l’éblouissante violoniste Isabelle Faust, alliant finesse, pudeur, intĂ©rioritĂ© restitue au Concerto en rĂ© majeur, son Ă©toffe Ă©motionnelle tissĂ©e d’élan et de promesse amoureuse car Beethoven est alors le fiancĂ© secret de ThĂ©rĂšse de Brunswick. PrĂ©sentation du concert, informations, rĂ©servations

 

 

Dimanche 20 décembre 2015, 15h
Concert de NoĂ«l – Orchestre Poitou Charentes
Adrien Perruchon, direction
L’opĂ©rette fait la fĂȘte : air des clochettes de LakmĂ©, La Traviata, le Chanteur de Mexico avec Isabelle Philippe (soprano) entre autres…

 

 

Vendredi 8 janvier 2015, 20h30
Théùtre Blossac
rondeau-jean-clavecin-poitiers-tap-classiquenewsNeevermind. Couperin versus Bach : le clavecin dĂ©lirant, insolent, percutant. Avec ses airs d’ado Ă©chevelĂ©, le claveciniste français Jean Rondeau s’entoure de quelques amis instrumentistes pour jouer François Couperin (extraits des Nations) et Jean-SĂ©bastien Bach (Sonate BWV 1039, extrait de L’Offrande musicale). Couperin, musicien proche de la Cour de Louis XIV et Bach, directeur de la musique de Leipzig (Cantor Ă  Saint-Thomas) sont Ă  la fois proches car contemporains mais aussi trĂšs diffĂ©rents…

 

 

Mercredi 20 janvier 2016, 20h30
Quatuor Artemis
Schubert, Chostakovitch, Brahms
Le TAP poursuit ses invitations aux grandes formations dédiées à la musique de chambre. AprÚs les Modigliani, Diotima, Jerusalem, voici les Artemis : ils décochent leurs flÚches /archets avec une maßtrise exceptionnelle de la sonorité chaude et intérieure et de la vivacité. Les quatre instrumentistes du Quatuor berlinois traversent en la ciselant la mélancolie chaleureuse et envoûtante de Schubert et Brahms (les grands romantiques allemands), mis en dialogue avec Chostakovitch.

 

 

Jeudi 4 février 2016, 19h30
Orchestre des Champs Elysées
Debussy, Magnard, Chausson
Louis Langrée, direction
SoirĂ©e de musique symphonique romantique et française avec l’Orchestre des Champs ElysĂ©es sous la direction de son premier chef invitĂ©, Louis LangrĂ©e. Au programme, scintillement liquide et impressionniste (sur instruments d’Ă©poque donc) : avec La Mer de Claude Debussy ; le PoĂšme de l’amour et de la mer de Chausson dont la force poĂ©tique captive comme un parfum vĂ©nĂ©neux ; mais aussi le rare Hymne Ă  la justice de Magnard. Avec GaĂ«lle Arquez, mezzo-soprano (que l’on retrouve dans Les Nuits d’Ă©tĂ© de Berlioz, le 8 mars 2015).

 

 

Jeudi 11 février 2016, 20h30
Théùtre musical. Faust in the box
Ars Nova ensemble instrumental, le collectif crĂ©Ă© et dirigĂ© par Philippe Nahon porte l’intensitĂ© fantastique, dramatique d’un spectacle inĂ©dit (crĂ©ation) qui revisite le mythe de Faust ; qui est Faust? C’est un professeur dĂ©senchantĂ© qui accepte de servir le Diable pour obtenir tout ce qu’il veut : vendre son Ăąme au diable n’est pas un geste insignifiant et le spectacle conçu et mis en scĂšne par Andrea Liberovici s’intĂ©resse Ă  la quĂȘte du philosophe, sa course Ă  l’abĂźme qui est en fait sa quĂȘte de lui-mĂȘme. La chanteuse Helga Davis (qui a participĂ© Ă  la rĂ©cente recrĂ©ation d’Einstein on the beach de Glass / Wilson) incarne Ă  Poitiers un Faust, hĂ©ros universel, mi homme mi femme qui traversant plusieurs scĂšnes comme autant d’illusions troublantes (thĂ©Ăątre d’ombres en vidĂ©o), indique ici la voie/voix intĂ©rieure profonde, dĂ©chirante et impuissante d’un solitaire dĂ©sƓuvrĂ© en recherche de sa propre identitĂ©.

 

 

Mercredi 17 et jeudi 18 février 2016
20h30, 19h30
OpĂ©ra. Macbeth de Brett Bailey d’aprĂšs Verdi
macbeth-verdo-opera-tap-poitiersAprĂšs son Ă©tonnant et mĂ©morable Exhibit B prĂ©sentĂ© la saison passĂ©e au TAP, voici l’opĂ©ra Macbeth du metteur en scĂšne sud-africain Brett Bailey. Le drame shakespearien, portrait bouleversant de deux bourreaux sanguinaires, se passe ici au Congo. L’ascension au pouvoir du couple Macbeth, ivre de pouvoir, dresse la satire du nĂ©o-colonialisme. SociĂ©tĂ©s d’exploitation miniĂšres et seigneurs de guerre s’entendent pour confisquer et exploiter les ressources naturelles au mĂ©pris de la justice et de la loyautĂ©. A partir de l’opĂ©ra de Verdi, composĂ© au XIXĂš et source d’un rĂ©alisme dramatique violent et sauvage, Brett Bailey concocte un rĂ©sumĂ© flamboyant et lyrique des pulsions les plus terrifiantes de l’Ăąme humaine. Atroce et grandiose Ă  la fois. La production rĂ©unit 24 chanteurs et musiciens (No Borders Orchestra).

 

 

Mardi 8 mars 2016, 20h30
Orchestre Poitou-Charentes
Haendel, Berlioz, Schoeller, Haydn
Le chef nĂ©erlandais Arie Van Beek, grand virtuose des relectures sur instruments anciens, nous offre un programme Ă©clectique, baroque (Water music de Haendel), romantique (Les Nuits d’Ă©tĂ© avec Gaelle Arquez, mezzo soprano), contemporain (2Ăšme mouvement de Tiger, “concerto animal”), sans omettre pilier du rĂ©pertoire des orchestres classiques en formation Mannheim propre Ă  la fin du XVIIIĂš : la Symphonie n°73 La Chasse de Joseph Haydn, le pĂšre de la Symphonie viennoise y combine avec une science inĂ©galĂ©e (sauf Mozart), Ă©lĂ©gance, raffinement et humour.

Jeudi 17 mars 2016, 20h30

Joseph Haydn : Les 7 derniĂšres paroles du Christ en croix
Orchestre des Champs Elysées / Collegium Vocale Gent
Philippe Herrewghe choisit une piĂšce plus connue dans sa version pour quatuor Ă  cordes. Ici, l’orchestre et le chƓur expriment chacune des stations de la Passion du Christ : musique ardente et dramatique, intĂ©rieure et spirituelle, ciselĂ©e avec une finesse pudique et une subtilitĂ© d’intonation inouĂŻes. Haydn y affirme sa maĂźtrise de la mesure, de l’Ă©quilibre, de la profondeur. Avec point spectaculaire et final : le tremblement de terre qui conclue le cycle christique, quand expire et meurt JĂ©sus crucifiĂ©.

 

 

Lundi 4 avril 2016, 20h30
Dans le cadre du Festival de danse Á corps
Bach / Passion / Johannes
Laurent Chétouane / Solistenensemble Kaleidoskop
5 danseurs et 7 instrumentistes expriment librement la force dramatique et mystique de la Passion de Jean-SĂ©bastien Bach, la plus dramatique et la plus noire aussi, la Saint-Jean. Autant la Saint-Matthieu est humaine et tendre, fraternelle et portĂ©e par un sentiment de compassion, autant la Saint-Jean, plus resserrĂ©e, saisit par sa violence, ses Ă©clairs intĂ©rieurs, l’ĂąpretĂ© du drame qui se joue. Les interprĂštes proposent une lecture libre de la partition de Bach : non pas lecture traditionnelle mais rĂ©appropriation originale pour “y rechercher le renouveau par un ascĂ©tisme profond”. AprĂšs une vision du Sacre du Printemps marquante en 2014, le nouveau spectacle de Laurent ChĂ©touane, entre magie et libertĂ©, poĂ©sie et fausse impro, s’annonce prometteur.

 

 

Vendredi 8 avril 2016, 20h30
Danse. Tragédie par Olivier Dubois.
CrĂ©Ă© au Festival d’Avignon en 2012, la chorĂ©graphie d’Olivier Dubois emmĂšne spectateurs et danseurs entre transe et danse tribale. Au total 9 hommes et 9 femmes totalement nus, exposent leur nuditĂ© engagĂ©e dans une ronde universelle, dans une marche sublimĂ©e oĂč le corps exposĂ© affiche une humanitĂ© fiĂšre, militante, magnĂ©tique… oĂč le mouvement collectif se fait hymne et rĂ©volution. Le corps dĂ©nudĂ© veut dire la libertĂ© et la fraternitĂ©, le miracle d’ĂȘtre et d’agir ensemble…

 

 

Mardi 26 avril 2016, 20h30
Vox Luminis. Lionel Meunier
SchĂŒtz et ancĂȘtres de Bach
vox-luminis-lionel-meunier-classiquenews-582L’ensemble Vox Luminis portĂ© par l’engagement et l’Ă©nergie de son crĂ©ateur le baryton basse Lionel Meunier aborde les compositeurs qui ont fait son succĂšs et nourri sa rĂ©putation : les auteurs baroques d’un mysticisme accessible, franc et direct. Ancien Ă©lĂšve du flĂ»tiste Hugo Reyne, venu par passion et rĂ©vĂ©lation au chant en Ă©coutant / dĂ©couvrant Peter Kooy dirigĂ© par Philippe Herreweghe dans Bach justement, Lionel Meunier joue Ă  Poitiers le programme de son rĂ©cent album dĂ©diĂ© aux prĂ©-baroques germaniques, aux ancĂȘtres de Jean-SĂ©bastien : non pas ses fils de mieux en mieux connus tels Carl Philipp Emanuel, mais ses aĂźnĂ©s virtuoses dans le genre du motet. Au programme Ă©galement, la Bible musical sacrĂ©e de tout amateur du Baroque allemand : Musikalische Exequien de SchĂŒtz, cathĂ©drale chorale d’une absolue poĂ©sie, entre ferveur et mĂ©ditation collective.

 

 

Jeudi 19 mai 2016
COKTAIL avec l’Orchestre Poitou Charentes
L’enjeu est passionnant : le TAP propose au public de renverser les codes et les traditions habituelles du concert classique. Plusieurs espaces (surprenants, donc engageant un rapport public / musiciens, diffĂ©rent ; une rĂ©alitĂ© sonore inhabituelle aussi) sont investis par les orchestres et ensembles associĂ©s au TAP, en rĂ©sidence in situ, dans plusieurs performances gratuites et payantes. Pour ce rendez-vous hors normes promis Ă  ce renouveler chaque annĂ©e (pour chaque fin de saison), un orchestre en particulier est mis Ă  l’honneur : en mai 2015, il s’agit de l’Orchestre Poitou-Charentes dont les musiciens s’ils font tomber la cravate, n’oublient pas leurs instruments, invitants des solistes extĂ©rieurs pour des joutes nouvelles et stimulantes (accordĂ©on, piano, violoncelle…). Un cocktail spĂ©cialement conçu et servi pour l’occasion sera proposĂ© aux spectateurs, d’oĂč le nom de l’Ă©vĂ©nement. C’est une forme de spectacle conviviale et dĂ©complexĂ©e oĂč les musiciens entendent renouveler la relation au public. Le chef Jean-François Heisser pourrait bien jouer le maĂźtre de cĂ©rĂ©monie et Ă©grener au piano, les airs enivrants que l’on joue au bar d’un grand hĂŽtel…

 

cocktail-tap-poitiers-582

 

déroulé indicatif de la soirée COCKTAIL au TAP Poitiers :

19h15 : Concerto pour piano n°2 de Camille Saint-Saëns
TAP Auditorium
Bertrand Chamayou joue l’un des Concertos les plus passionnĂ©s de la musique romantique française (composĂ© par Saint-SaĂ«ns en 1868), vrai dĂ©fi pour le soliste, le chef et les instrumentistes de l’orchestre. Un rĂ©cent enregistrement du Concerto par le pianiste virtuose sinosuisse Louis Schwizgebel (1 cd ApartĂ©) avait particuliĂšrement convaincu rĂ©vĂ©lant la ferveur virtuose et fantaisiste, parfois dĂ©lirante de l’inspiration d’un saint-SaĂ«ns lui-mĂȘme prodige pour le clavier… Le dĂ©but du Concerto plagie Bach en une sublime phrase introductive puis sa savante et libre architecture s’inspire aussi des grands romantiques allemands (Chopin, Schumann, Liszt), Jean-François Heisser et son orchestre Poitou Charentes devraient dĂ©fendre avec autoritĂ© et expressivitĂ© ce sommet du Concerto romantique français, si rarement jouĂ©, justement en raison de ses difficultĂ©s.

21h : Quintette pour piano et vents de Mozart
TAP Auditorium

21h : Solo Vincent Peirani, accordéon
TAP Quai de livraison

21h : Duo Bertrand Chamayou, piano et François Salque, violoncelle
TAP Plateau B

21h45 : Samuel Strouk, grand invitĂ© de l’Orchestre Poitou Charentes
TAP ThĂ©Ăątre. Samuel Strouk entre jazz et World music compose spĂ©cialement une piĂšce pour l’Orchestre Poitou Charentes, sachant exploiter au mieux toutes les nuances expressives, les couleurs, les timbres des instruments. François Salque au violoncelle et Vincent Peirani Ă  l’accordĂ©on participent activement Ă  ce bain bouillonnant d’accents et de nuances, Ă©lĂ©ments d’une World Music symphonique d’un nouveau genre dont la rĂ©sonance inĂ©dite sera inaugurĂ©e au TAP pour l’Ă©vĂ©nement COCKTAIL 2016. En prĂ©lude Ă  cette crĂ©ation orchestrale, la CrĂ©ation du Monde, trĂšs jazzy de Darius Milhaud.

 

La saison musicale au TAP de Poitiers 2015 – 2016
découvrez ici tous les événements musique classique et musique contemporaine 

poitiers-TAP-saison-15-16-jaune-bandeau-582-pour-articles-classiquenews
 

 

Comments are closed.