POITIERS : SONGS au TAP

POITIERS, TAP. SONGS, 8 janv 2020, 20h30. A partir d’airs lyriques anglais du 17Ăš, les interprĂštes de l’ensemble Correspondances Ă©chafaudent un nouveau type de spectacle, mĂ©lo, dĂ©lirant, poĂ©tique oĂč chaque musicien tient son rĂŽle, accordant dĂ©sormais thĂ©Ăątre et musique, chant et action
 COMMENT RENOUVELER LES FORMES DU CONCERT MUSICAL ? Sortir du rĂ©cital classique – frontal, narratif, traditionnel
 sublimer certaines songs les plus enivrantes du XVIIĂš et dont les sujets touchent toujours : langueur et pleurs d’amour, vanitĂ© humaine, le temps qui passe et court
 Tels sont les objectifs de ce programme hors normes qui fait de la musique la matiĂšre dramatique et l’action qui s’incarne ainsi Ă  travers la chanteuse vedette, Lucile Richardot.

 

 

L’Ensemble baroque Correspondances revisite la forme du spectacle


DĂ©lirante obsession
d’une mariĂ©e mĂ©lancolique

 

songs-lucille-richardot-concert-annocne-critique-poitiers-dauce-concert-critique-classiquenews-opera-critique

 

 

 

 

Les instrumentistes deviennent acteurs, et pas seulement « simples producteurs du son ».  Ecrit Ă  plusieurs mains, impliquant tous les interprĂštes, le spectacle tente de repenser l’action musicale, la notion mĂȘme de thĂ©Ăątre et d’action, d’expression et de chant, de prĂ©sence et d’action instrumentale en convergence
 comment jouer le drame ? Comment chanter et raccorder les piĂšces ainsi agencĂ©es et unifiĂ©es qui sont parmi les plus modernes de leur Ă©poque : Ă  l’époque du drame avant l’opĂ©ra
 premiers rĂ©citatifs,  grands airs de « masks », scĂšnes dramatiques, autant d’élĂ©ments qui prĂ©parent et permettent l’opĂ©ra Ă  venir. Peu Ă  peu s’est prĂ©cisĂ©e, au fur et Ă  mesure des piĂšces de musique retenues, l’histoire de cette femme Ă  l’humeur dĂ©calĂ©e, incapable de vivre le monde si elle ne peut se bercer de ses propres illusions et lĂ©gendes
 Le spectacle dĂ©bute le jour de son mariage. Elle refuse de rejoindre les invitĂ©s, hantĂ©e par les histoires de sa mĂ©moire, qui la fascinent et la fatiguent. Ses dĂ©sirs, son imaginaire, sa frustration la mĂšnent Ă  une mĂ©lancolie de plus en plus envahissante, extatique
 dĂ©lirante. Entre passĂ© et prĂ©sent, fiction et rĂ©alitĂ©. Un drame psychologique qui brouille les frontiĂšres. Et relĂšve de Cocteau au pays des Baroques.

________________________________________________________________________________________________

Mer 8 janv 2020, 20h30boutonreservation
TAP Poitiers, Théùtre
https://www.tap-poitiers.com/spectacle/songs/
Chants surtitrés en français
Durée : 1h40
RESERVEZ VOTRE PLACE
https://www.tap-poitiers.com/spectacle/songs/

________________________________________________________________________________________________

Mise en scĂšne : Samuel Achache
Direction musicale : Sébastien Daucé
Scénographie : Lisa Navarro
Dramaturgie : Sarah Le Picard
Costumes : Pauline Kieffer
LumiĂšres : CĂ©sar Godefroy
Assistante Ă  la mise en scĂšne : Carla Bouis
Régie générale : Vincent Ribes
RĂ©gie plateau : Marion Lefebvre

Avec Lucile Richardot (alto), Margot Alexandre (comĂ©dienne), Sarah Le Picard (comĂ©dienne), SĂ©bastien DaucĂ© (orgue et virginal), RenĂ© Ramos-Premier (baryton basse), Lucile Perret (flĂ»tes), AngĂ©lique Mauillon (harpe), Mathilde Vialle (viole), Louise Bouedo (viole), Étienne Floutier (viole), Thibault Roussel (thĂ©orbe, guitare), Arnaud de Pasquale (virginal)

________________________________________________________________________________________________

Présentation par le TAP, Poitiers

« Il faut imaginer une femme, le jour de son mariage. Alors que tout le monde est rĂ©uni pour cĂ©lĂ©brer ses noces, elle s’enferme dans les toilettes et ne veut plus en sortir : elle n’ira pas. Sa sƓur tente de divertir ses lamentations tandis que sa mĂšre n’est capable que de chanter. Un rĂ©pertoire, entre John Dowland et Henry Purcell, qui a inspirĂ© l’album primĂ© Perpetual Night (2018, Harmonia Mundi) conçu par SĂ©bastien DaucĂ© pour l’ensemble Correspondances et la fascinante voix d’alto de Lucile Richardot – au TAP en 2019 pour un concert-sandwich d’anthologie. Samuel Achache crĂ©e une trame thĂ©Ăątrale Ă  ces chants, intĂšgre des musiciens, acteurs et chanteurs Ă  l’histoire, qu’il situe dans un fantastique dĂ©cor de cire. À la fois concert, opĂ©ra de chambre et comĂ©die burlesque, ce thĂ©Ăątre musical inclassable remporte tous les suffrages.
description

________________________________________________________________________________________________

Comments are closed.