ORLEANS, concert symphonique : Musique pour Craonne

Novembre orchestre symphonique d orleans concert pour craonne annonceORLÉANS, « MUSIQUE POUR CRAONNE », les 10 et 11 nov. L’Orchestre Symphonique d’Orléans propose en novembre un programme original, qui célèbre, agenda oblige, le Centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre. Ainsi au cours du week end des samedi 10 et dimanche 11 novembre, l’orchestre improvisera le dimanche à 11h « sur l’enregistrement optique d’un sismographe »… expérience inédite et promise à une révélation sonore particulière. L’offre musicale de ce premier cycle orchestral à Orléans est particulièrement éclectique mais fédérateur et cohérent autour de son sujet… les compositeurs à l’épreuve de la guerre. Au cours des deux concerts symphoniques, plusieurs élèves pianistes du Conservatoire d’Orléans joueront, alternant avec les pièces orchestrales. Tous les compositeurs ont été témoins ou ont participé aux épisodes du conflit européen au début du XXè, le plus sanglant dans l’histoire européenne…

 

 

 
orchestre-symphonique-orleans-classiquenews-marius-stieghorst-par-classiquenews
 

 

 

Présentation des œuvres :
 

 

 

George BUTTERWORTH : The Banks of Green willow
Co-fondateur de l’English Folk Dance Society, Butterworth compose en 1913 cette courte pièce orchestrale inspirée d’une balade du même nom. Il s’engage au début de la guerre dans l’infanterie légère et succombe à ses blessures lors de la bataille de la Somme en 1916.

Claude DEBUSSY : Berceuse héroïque
Au sommet de son art et trop âgé pour être mobilisé, Debussy, lucide et malheureux, compose la Berceuse héroïque, une surprenante œuvre de circonstance qui fait preuve d’un grand patriotisme artistique. Le compositeur meurt en mars 1918 sans voir la fin de cette guerre.

Albéric MAGNARD : Chant funèbre, op.9
Élégie composée pour honorer la mémoire de son père, cette courte pièce témoigne d’un sentiment recueilli, mais ne dédaignant pas l’expressivité, voire quelques traits pathétiques. Le musicien meurt tragiquement, voulant protéger ses biens contre l’envahisseur allemand.

 

 

César FRANCK : Symphonie en ré mineur
franck cesar portrait classiquenewsC’est la pièce maîtresse du programme et pour l’orchestre, un défi de taille pour le chef et les instrumentistes. A part, la seule symphonie de Franck, créée en 1889, propose en pleine vague wagnérienne déferlant sur l’Europe, une véritable alternative musicale : très soucieux de cohésion comme d’efficacité du développement musical, César Franck structure tout l’édifice selon le principe du thème cyclique, avec une architecture au souffle progressif, la clé se dévoilant – quasi spirituelle, dans le dernier et sublime dernier morceau… Au lendemain de la guerre franco-allemande de 1870, les repères artistiques sont troublés, l’école française s’affirme face au modèle allemand et à la fascination pour Wagner. La réaction hostile à l’unique symphonie de Franck témoigne des vifs débats qui secouent la France à la fin du XIXème siècle. Depuis, on sait la revanche que ce joyau symphonique a pris, au point de donner lieu à un catalogue discographique impressionnant. LIRE notre présentation complète de la symphonie en ré de César Franck, sommet de l’écriture symphonique romantique…

 

 
 

ORLEANS : Cap sur JS BACH, concerts de NOËL 2017

 

 

——————————————————————————————————————————————————

 

 

Concert pour Craonne
Orchestre Symphonique d’Orléans
Marius Stieghorst, direction

boutonreservationSAMEDI 10 NOVEMBRE 2018 – 20h30
DIMANCHE 11 NOVEMBRE 2018 – 16h00
Théâtre d’Orléans, Salle Touchard
RÉSERVATION:
http://www.orchestre-orleans.com/concert/musique-pour-craonne/

 

 

George BUTTERWORTH: The Banks of Green Willow
Claude DEBUSSY: La Berceuse héroïque
Maurice RAVEL: Frontispice pour piano à 5 mains
Jacques IBERT: Le vent dans les Ruines (en Champagne)
Albéric MAGNARD, Chant funèbre, op.9

Improvisation orchestrale sur l’enregistrement optique d’un sismographe le 11 novembre 1918 à 11h

Interventions des grands élèves des classes de piano du conservatoire d’Orléans

 

Illustrations : Orchestre Symphonique d’Orléans © Michel Perreau
 

——————————————————————————————————————————————————

Comments are closed.