Orchestre National de Lille : Les Nuits d’été ( 7 et 8 juillet 2022)

nuits ete orchestre national de lille concert critique annonce concert classiquenewsLILLE, jeu 7, ven 8 juillet 2022. ON LILLE, Les Nuits d’été. Le National de Lille joue l’opéra ! C’est un tour d’horizon haut en couleurs et plutôt contrasté auquel nous convient les interprètes de ce programme généreux ; la planète opéra offre une constellation de situations et de sentiments variés : la sélection opérée par le maître de cérémonie, Alex Vizorek avec la complicité du chef Alexandre Bloch, directeur musical du National de Lille, nous révèle quelques pépites très emblématiques, entre élégance, pathétique, héroïsme, humour… Héros et déesses, amoureuses blessées (Tatiana, ) ou fiancé trahi suicidaire (Lenski), serment viril (Don Carlos et Rodrigo) et air d’ivresse (Don Giovanni dans son air du Champagne : « Fin Ch’han dal vino ») … prière d’un amant maudit (le Hollandais « volant »), ou confession collective suspendue (« Soave sia il vento » du Cosi fan tutte de Mozart)… rien ne vous est épargné, le fameux chœur des Bohémiennes (La Traviata de Verdi), y compris le chœur d’enfants (celui de la Garde montante de Bizet pour Carmen)… Mozart, Bizet, Massenet, Tchaikovsky, Verdi, Wagner… et comme pour nous, rien ne saura plus vous fasciner que les deux airs de pyrotechnie vocale, celle de « Nacqui all’affanno » (Rossini : La Cenerentola – 1817) et de « Glitter and be gay » (délire de la courtisane Cunégonde par Bernstein dans Candide – 1956), défis respectifs pour mezzo et soprano coloratoures.

Entre les airs les plus enivrants de la scène lyrique, l’Orchestre National de Lille démontre ses affinités dramatiques en jouant plusieurs pages orchestrales dont l’ouverture de La Force du Destin (Verdi, 1869)… Comme finale, rien de mieux que le choeur enivré, jubilatoire : « Libiamo » (Verdi : La Traviata – 1853), brindisi à l’élégance irrésistible qui est une sublime invitation à la célébration collective : « Buvons dans ces joyeuses coupes » !

_______________________
LES NUITS D’ÉTÉ 2022
Jeudi 7 juillet 2022 — 20h
Vendredi 8 juillet 2022 — 20h
Lille – Auditorium du Nouveau Siècle
INFOS et RESERVATIONS ici
https://www.onlille.com/saison_22-23/concert/les-nuits-d-ete/

Une petite histoire de l’opéra
racontée par Alex Vizorek !
± 2h30 avec entracte

Œuvres de Bernstein, Bizet, Massenet, Mozart, Poulenc, Rossini, Tchaïkovski, Verdi, Wagner…

Orchestre National de Lille
Alexandre Bloch, direction
Alex Vizorek, Texte et narration
Jodie Devos, Soprano
Gaëlle Arquez, Mezzo-soprano
Jean-François Borras, Ténor
Alexandre Duhamel, Baryton

Jeune Choeur des Hauts-de-France
Pascale Dieval-Wils, Cheffe de Chœur

Pour cette nouvelle édition des « Nuits d’été », l’ONL interprète un florilège des grands airs et ouvertures d’opéra ! De Don Giovanni de Mozart à Candide de Bernstein, de Carmen à Rigoletto, voici incontournables du répertoire et quelques raretés ! L’Orchestre, sous la baguette d’Alexandre Bloch, accompagné par quatre solistes français et le Jeune Chœur des Hauts-de-France, vous proposent un voyage exceptionnel !

Programme :

BIZET, Carmen,
ouverture
Avec la garde montante

VERDI
Don Carlos – Dio, che nell’alma infondere

MASSENET
Werther – Air des lettres

DONIZETTI
L’Elisir d’Amore – Saria Possibile

MOZART
Don Giovanni – Fin Ch’han dal vino

POULENC
Les Mamelles de Tirésias -
Non, Monsieur mon mari

TCHAIKOVSKY
Eugène Onéguine – Kuda, kuda vi udalilis

BIZET
Les Pêcheurs de Perles -
Je frémis, je chancelle

VERDI
La Force du Destin – Ouverture

WAGNER
Le Vaisseau fantôme – Die Frist ist um

MASSENET
Werther – Pourquoi me réveiller ?

MOZART
Così fan tutte – Soave sia il vento

VERDI
La Traviata – Chœur des bohémiennes
Noi siamo zingarelle »

ROSSINI
La Cenerentola – Nacqui all’affanno

BERNSTEIN
Candide – Glitter and be gay

VERDI
Rigoletto – Quatuor « Un di se ben rammentomi »

VERDI
La Traviata – Libiamo

Comments are closed.