ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : Beethoven, Wagner, Schoenberg

Rafal_Blechacz_orchestre national de lille classiquenewsLILLE, ON LILLE : Romantisme allemand, 23 et 24 fév 2022. Lauréat du Concours Chopin de Varsovie en 2005, le pianiste Rafał Blechacz fait escale ces 23 et 24 fév à l’Auditorium du Nouveau Siècle à Lille. Le Polonais aborde en complicité avec les instrumentistes de l’Orchestre National de Lille, l’une des partitions les plus majestueuses du répertoire romantique : le Concerto n°5 (dit « l’Empereur ») de Beethoven. Dédié à l’Archiduc Rodolphe d’Autriche, la partition à la fois grandiose et tendre, évoque en filigrane Napoléon Bonaparte, dont Beethoven disait crânement : « Dommage que je ne m’y connaisse pas autant dans l’art de la guerre qu’en musique, sinon je le vaincrais ! ».

Dans l’amoureuse nuit…
La jeune cheffe norvégienne Tabita Berglund dirige également deux chefs-d’œuvre du romantisme allemand : le sublime Prélude de Tristan et Iseult, puis la frissonnante Nuit transfigurée de Schoenberg (1899): une nuit d’inquiétude et d’hallucinations où un couple erre à travers la nuit, cheminement qui récapitule leur relation passionnelle. Avant d’inventer le dodécaphoisme, le jeune Schoenberg (25 ans) fusionne Brahms et Wagner, dissout la tonalité, exprime les espérances et les vertiges d’une traversée incertaine, intranquille entre cauchemar et rêve. A l’été 1899, Schoenberg a rencontré Mathilde, sœur de Zemlinsky : il tombe amoureux de celle qui deviendra son épouse. Transcription amoureuse et du désir pour l’être aimé, Tabita_Berglund_orchestre national de lille classiquenewsLa Nuit transfigurée / Verklärte Nacht lui est dédiée. Pour sextuor de cordes, l’œuvre cite Wagner (Tristan), semble même un prolongement et un commentaire exacerbé des possibilités du climat wagnérien. Dramatique, tendu, le poème musical pour cordes seules saisit par la palette sonore, ses sublimes effets de texture instrumentale ; Schoenberg s’inspire du poème de son ami, Richard Dehmel (La Femme et le monde (Weib und Welt) qui imagine un couple en promenade nocturne où la femme avoue à son amant qu’elle attend l’enfant d’un autre… le prétexte théâtral, dense sur le plan psychologique offre au compositeur viennois, une formidable action qui devient course effrénée, métamorphose à deux, effroi de la future mère, pardon du jeune homme… sous la lueur lunaire qui enveloppe les deux personnages.

 

 

 

Début du poème de Dehmel :
« Deux personnes vont dans la forêt, chauve et froide.
La lune les accompagne, ils regardent en soi.
La lune passe aux dessus des hauts chĂŞnes,
Pas un nuage ne trouble la lumière céleste
Vers laquelle les fagots noirs s’Ă©tendent;
La voix d’une femme parle. »

 

 

 

boutonreservationMercredi 23 février 2022 — 20h
Jeudi 24 février 2022 — 20h
LILLE – Auditorium du Nouveau Siècle
± 1h40 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES directement sur le site de l’ON LILLE
/ ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/le-romantisme-allemand/

 

 

 

BEETHOVEN
Concerto pour piano n° 5, « l’Empereur »

WAGNER
Tristan et Iseult, Prélude de l’acte I

SCHOENBERG
La Nuit transfigurée

Tabita Berglund, direction
Rafał Blechacz, piano
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

 

_______________
Orchestre National de Lille
30 Place Mendès France BP 70119 / 59027 Lille cedex
+33 (0)3 20 12 82 40

Accueil-billetterie : 3, place Mendès France
La billetterie est ouverte au public :
du lundi au vendredi, de 10h Ă  18h
par téléphone de 10h à 13h et de 14h à 17h30
au 03 20 12 82 40

_______________________

Programme repris en région Hauts de France

Vendredi 25 février 2022— 20h
Boulogne-sur-Mer, Salle Damrémont

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.