Opéra, recréation. Max Emanuel Cencic chante Siroé de Hasse sur la scène et au disque (novembre 2014)

cencic siroe hasse Max-Emanuel-Cencic-Hasse-Siroe-George-Petrou-Armonia-AteneaOpéra, recréation. Max Emanuel Cencic chante Siroé de Hasse sur la scène et au disque (novembre 2014). Fervent interprète des passions baroques, le contre ténor Max emanuel Cencic offre en première française, la recréation de l’opéra seria Siroe d’un contemporain de Haendel et de Rameau, Hasse…  Au moment où Rameau révolutionne de façon scandaleuse la tragédie lyrique française avec son premier opéra : Hippolyte et Aricie (1733),  soulignant la spécificité gauloise quand toute l’Europe s’entiche pour l’opéra italien en particulier napolitain,  le génial Saxon Hasse assure justement l’essor irrépressible du seria napolitain avec son Siroe que révèle aujourd’hui le contre ténor aux graves agiles, Max Emanuel Cencic. Le disque paraît début novembre chez Decca et le chanteur met en scène les représentations de novembre 2014 à l’opéra royal de Versailles.

 

 

 

Le Siroé de Cencic sur scène et au disque

 

Siroé, Re di Persia de Johann Adolph Hasse, opera seria en 3 actes est créé en 1733 à Bologne. La partition n’a jamais été reprise depuis le XVIIIe siècle ; elle est l’objet d’une nouvelle production présentée pour la première fois en France à l’Opéra Royal de Versailles et fait l’objet d’une captation télévisée et d’un enregistrement CD. Après l’Artaserse de Vinci, Max Emanuel Cencic voulait s’attaquer à l’un des plus célèbres compositeurs baroques d’opéras sérias : Johann Adolph Hasse (1699-1783). Le compositeur prolifique (plus de 56 opéras) eut une carrière internationale aussi importante que celle de Haendel, avec une renommée plus grande encore : parti de Hambourg où il avait fait ses premières armes de chanteur d’opéra, il conquit Naples, Venise, Londres, surtout Vienne et Dresde où il fut Maître de Chapelle de 1733 à 1763 : période où Rameau règne sur la scène lyrique francaise. Leurs deux carrières sont simultanées et toutes deux dédiées au théâtre lyrique. Joués dans toute l’Europe, ses operas serias s’imposent comme des références dans les années 1725-1765 et sont défendus par les plus grands chanteurs, de Farinelli à Faustina Bordoni (qu’il épousa). La formule de Hasse incarne cet idéal esthétique façonnée par Porpora dans la cité parténopéenne: elle rentre en concurrence directe avec l’opéra français ou les ouvrages contemporains de Vivaldi à Venise et de Haendel à Londres. La virtuosité exprime les temps forts de l’action dramatique.
hasse siroe cencic cd deccaPour restituer le chef-d’œuvre de Hasse, Max Emanuel Cencic coiffe la triple casquette de producteur, metteur en scène, interprète et s’entoure de chanteurs à l’agilité acrobatique déjà éprouvée, comme Julia Lezhneva, de l’orchestre Armonia Atenea et du chef George Petrou dont classiquenews vient de souligner la flamme articulée de son approche surprenante des Créatures de Prométhée de Beethoven, récemment édité (CLIC de classiquenews de juillet 2014).

Siroe scena da SiroeL’histoire de Siroé associe un contexte historique et des intrigues amoureuses croisées: en 628, le belliqueux Roi des Perses Cosroé (Chosroès II), en guerre depuis des années, avec l’Empereur Chrétien Héraclius et lui ayant pris l’Egypte, la Syrie et la Palestine, décide de ne pas donner sa succession à son fils aîné Siroé. Celui-ci se révolte devant cette injustice et fait assassiner son père. Siroé devient Roi des Perses en 628. Il écrit aussitôt à Héraclius pour signer la paix, permettant à l’Asie Centrale de vivre une période de splendeur et de sérénité. Tout en brossant le portrait d’un prince éclairé et vrtueux, Hasse exploite l’opposition des chrétiens et des perses, exacerbe les rivalités et multiplie les situations conflictuelles, les confrontations tendues et passionnées qu’il traite toujours en privilégiant la virtuosité de ses solistes. C’est aussi une claire illustration selon les principes pronés par Métastase, de la figure du prince providentiel, tout d’abord victime puis peu à peu puissant mais lumineux,  c’est à dire civilisateur et pacifique.  L’incarnation renouvelée d’un nouvel Alexandre.

Agenda
Versailles, Opéra royal
Les 26, 28 novembre 2014, 20h
Le 30 novembre, 15h
avec
Max Emanuel Cencic, Siroé
Julia Lezhneva, Laodice
Mary-Ellen Nesi, Medarse
Juan Sancho, Cosroe
Laureen Snouffer, Arasse
Dilyara Idrisova, Emira
Armonia Atenea
George Petrou, direction
Max Emanuel Cencic, mise en scène
Durée : 3h30 entracte inclus Tarif : de 35 à 140 €

CD
Hasse : Siroe, Max Emanuel Cencic. Double cd Decca, réf. 478 6768 : parution le 3 novembre 2014

 

Comments are closed.