OPERA LIVE STREAM : Parsifal depuis Budapest, ven 15 avril 22, 17h

opera-streaming-live-budapest-parsifal-wagner-critique-classiquenews-15-avril-2022-paquesOPERA LIVE STREAM : Parsifal depuis Budapest, ven 15 avril 22, 17h – Pour le Vendredi saint, diffusion en direct de la première reprĂ©sentation du nouveau Parsifal du Hungarian State Opera, par Almási-TĂłth (mise en scène), Balázs Kocsár (direction). Le dernier opĂ©ra de Wagner, vĂ©ritable drame sacrĂ©, transforme la peur de la tentation et du pĂ©chĂ© en un rĂ©cit de rĂ©demption : un jeune homme qui ignore tout, jusqu’Ă  son propre nom, dĂ©couvre le royaume du Graal (Montsalvat). Est-ce « l’innocent au cĹ“ur pur » qui, selon la prophĂ©tie, pourrait sauver le royaume ?

VOIR PARSIFAL en direct de BUDAPEST, ici :

RV à 17h CET le vendredi 15 avril depuis l’Opéra de Budapest nouvellement restauré, le magnifique Palais Ybl.
https://operavision.eu/fr/venir?utm_source=OperaVision&utm_campaign=b74f9abfbd-PARSIFAL+2022+FR&utm_medium=email&utm_term=0_be53dc455e-b74f9abfbd-100559298

EN REPLAY jusqu’au 15 octobre 2022

Clés pour comprendre :
Parsifal est ce jeune innocent qui confrontĂ© Ă  la Chevallerie de Montsalvat,wagner grand format alors fragilisĂ©e par le Mage Klingsor, se rĂ©vèle Ă  lui-mĂŞme et aux autres. TouchĂ© par la souffrance et la malĂ©diction du roi Amfortas, sachant rĂ©sistĂ© aux illusions de la sĂ©ductrice Kundry, Parsifal devient mĂŞme la figure du sauveur pour la communautĂ© agonisante. Il soumet Klingsor (fin du II), reprend la lance (avec laquelle il guĂ©rit la plaie d’Amfortas), et peut in fine rĂ©aliser la prĂ©sentation du calice saint, le Graal (avec lequel le Christ cĂ©lĂ©brait la Cène) dont la vision permet de rĂ©gĂ©nĂ©rer toute la communautĂ©, enfin resoudĂ©e. Outre le tableau des filles-fleurs qui avec Kundry tentent (vainement) de corrompre le jeune hĂ©ros ; outre le combat entre Parsifal et Klingsor et l’anĂ©antissement du royaume magique de ce dernier acte II), c’est surtout l’Enchantement du Vendredi Saint au III qui produit ce miracle symphonique, sublimation du drame lyrique qui a cours alors dont Wagner a le secret. La musique exprime la mĂ©tamorphose de chaque protagoniste : Gurnemanz, Kundry, Parsifal (qui paraĂ®t alors en armure noir, symbole de sa maturitĂ©)… Au fond ce que Wagner exprime mieux que  quiconque c’est que chacun a la capacitĂ© de se mĂ©tamorphoser, d’accomplir sa propre destinĂ©e. Le fabuleux orchestre de Wagner dit ce mystère. Photo : Richard Wagner (DR).

 

__________________

distribution

Amfortas : Michele Kalmandy
Titurel : István Rácz
Gurnemanz : András Palerdi
Parsifal : István Kovácsházi
Klingsor : Károly Szemerédy
Kundry : Andrea Szántó

Ecuyers
Eszter Zavaros, Anna Csenge FĂĽrjes, Tivadar Kiss, Barna Bartos
Filles-fleurs
Lilla Horti, Ildikó Megyimórecz, Lusine Sahakyan, Beatrix Fodor, Boglárka Brindás (étudiante), Melinda Heiter, Bea Egyed, Laura Fehér, Virág Rovó

Hungarian State Chorus
Hungarian State Opera

Comments are closed.