Opéra en ligne : La Dame Blanche depuis l’Opéra de Rennes (streaming)

boieldieu-la-dame-blanche-nicolas-simon-orchestre-les-siecles-opera-CLIC-critique-de-CLASSIQUENEWSOpéra en ligne. BOIELDIEU : La dame Blanche, ven 11 déc 2020, depuis l’Opéra de Rennes, 19h30. La production mise en scène par Louise Vignaud et dirigée par Nicolas Simon à la tête de l’Orchestre sur instrument ancien des Siècles (19 instrumentistes) devait être créée à Compiègne (6 nov dernier) puis tourner en France cette saison (15 représentations dans 6 théâtres). L’ensemble de la tournée est reportée à l’automne-hiver 2021-2022. La captation du 11 déc 2020 devrait dévoiler la réussite du projet. François-Adrien Boieldieu (1775 – 1834) éblouit par sa grâce mélodique, son sens du théâtre et sa pétillance contrastée dans la succession des tableaux. La Dame Blanche est créé le 10 décembre 1825 à l’Opéra-Comique à Paris ; l’œuvre est l’emblème de l’opéra comique romantique français, se déroulant en Ecosse vers 1759…
Avec Sahy Ratia (Georges Brown) ; Fabien Hyon (Dikson), Sandrine Buendia (Jenny, sa femme), Caroline Jestaedt (Anna, pupille de Gaveston)…

 

________________________________________________________________________________________________

BOIELDIEU : La dame blanche
Nouvelle production / Version inédite pour 14 chanteurs / 19 instrumentistes
Diffusion en streaming gratuit
Vendredi 11 décembre 2020, 19h30
Facebook live sur France 3 Bretagne
TVR, tébéo, tébésud

Les sites des théâtres de la CO OPERA TIVE
http://www.lacoopera.com

La dame Blanche sur le site de la co opéra tive
http://www.lacoopera.com/la-dame-blanche

LIRE aussi notre présentation de l’opéra comique La Dame Blanche de Boieldieu par la Co Opéra tive :
http://www.classiquenews.com/la-dame-blanche-de-boieldieu/
PARIS. La Dame Blanche de Boieldieu revient Salle Favart« L’écriture de François-Adrien Boieldieu  (1775-1834)  influence toute une génération de compositeurs français depuis son élève Adolphe Adam (1803-1856) jusqu’à Georges Bizet (1838-1875), Léo Delibes (1836-1891) et Emmanuel Chabrier (1841-1894). En août 1824, Rossini s’est installé à Paris où sur la scène du Théâtre-Italien, il triomphe avec Le Voyage à Reims (1825). Son rival, Boieldieu compose ce dernier chef d’œuvre, reprenant un projet amorcé par Scribe en 1821. Scribe s’inspire de deux romans de Walter Scott (1771-1832), : Guy Mannering (1815)  et  Le Monastère  (1820). Avant Wagner très admiratif de l’ouvrage, Weber s’écrit : « C’est le charme, c’est l’esprit. Depuis Les Noces de Figaro de Mozart on n’a pas écrit un opéra-comique de la valeur de celui-ci ».

_________________________

Comments are closed.