Opéra chez vous : Mefistofele de BOITO, depuis le San Francisco Opera

faust-elena-ramon-racette-mefistophele-mefistofele-opera-san-francisco-classiquenews-opera-critiqueOpéra chez vous : Mefistofele de BOITO, depuis le San Francisco Opera   -   BOITO : MEPHISTEPHELES / MEFISTOFELE – (1868, révision de 1875) – EN REPLAY jusqu’à aujourd’hui minuit (10 mai 2020) – compter 5h de plus avec le décalage horaire entre Paris et san Francisco   -  Symphonisme démesuré, au diapason de son sujet qui traite TOUS les aspects du mythe de Faust (quand Berlioz ou Gounod n’abordent qu’une partie…); le MEPHISTOPHELES d’Arigo Boito a le souci de l’exhaustivité : à travers les épreuves d’un Faust naïf et manipulable, l’opéra souligne l’échec des forces démoniaques ; l’ouvrage ne laisse pas indifférent, loin de là. Ses dimensions surprennent tout en témoignant d’un génie du drame lyrique et de l’action théâtrale désireux de servir le genre… soit 4 actes complétés par un Prologue et un épilogue. L’ouverture apporte le grand souffle cosmique qui pose avec véhémence et ambition, la démesure du mythe traité…
Production cohérente et très engagée voire vive, défendue par un chef à la tâche et prêt à relever les défis de l’intimisme amoureux (Nicolas Luisotti)… Après s’être lassé de Marguerite, la dévote douloureuse et tragique, Faust s’enivre de l’amour de la plus belle femme au monde, Hélène… Boito conclut son ouvrage par la mort de Faust, l’homme qui a tout connu des hommes, du monde… pourtant saisi par ses souvenirs et une mélancolie qui nourrit ses frustrations permanentes. Le dernier tableau relève et de Tchaikovski le plus sombre et du réalisme verdien d’Otello, âpre et sinistre (ouvrage dont Boito est le librettiste). Pourtant le docteur poète célèbre les vertiges poétiques que son expérience lui a faire vivre. Enivré par ses propres rêves, Faust Evangile en mains, triomphe dans la jouissance mortelle, une dernière extase artistique porté par les anges célestes et les saints mystiques qui ont renoncé. Méphistophélès a échoué. Saluons l’opéra de San Francisco d’avoir « osé » monter cet Everest lyrique que Paris refuse toujours de produire : trop ambitieux Boito ?

Avec Ildar Abdrazakov (Mephistofele), Ramón Vargas (Faust), Patricia Racette (Marguerite, Elena)… Choeur, corps de ballet, orchestre de l’Opéra de San Francisco / présenté par Matthew Shivock, directeur général du San Francisco Opera – production de 2013.

SAN FRANCISCO, Opera
opéras en streaming
VISIONNEZ MEFISTOFELE de BOITO depuis l’Opéra de San Francisco : https://sfopera.com/opera-is-on/streaming/

Comments are closed.