Marcel Proust le musicienLivre 2 cd Decca (parution le 28 novembre 2011)

Livre cd Decca
Proust musicien

Sélection choisie d’extraits musicaux, citations de l’écrivain parlant de musique (récitées par Didier Sandre, Romane Bohringer, Michael Lonsdale…), abondante illustration et notes d’intention des concepteurs… “Marcel Proust le musicien” est un livre disque qui pourrait bien être une nouvelle publication événement, voire le cadeau idéal pour Noël 2011…

Marcel Proust (1871-1922) évoque dans A la recherche du temps perdu (écrit dès 1908), la société parisienne de son temps, sa fascination des milieux aristocratiques après en être passablement déçu; au même titre que Balzac, il portraiture chaque type humain comme les éléments de l’échiquier social; aux points cruciaux de la narration, son héros Charles Swann parle de musique dont le climat et son impact sur l’esprit, jalonne un parcours marqué par le désenchantement et la perte progressive de l’innocence. D’échec amoureux en solitude croissante, Swann éprouve l’existence comme un témoin privilégié où l’écriture littéraire devient musique et chant d’une identité qui se cherche toujours, dans la confrontation à l’autre, dans l’approfondissement d’une vie intérieure particulièrement riche. Comme Bergotte fait référence à Anatole France, le personnage d’Elstir concentre les peintres qui fascine Proust et son double Swann: Monet, Manet, Whistler… Et la musique est évidemment cruciale dans ce jeu de correspondances intimes et personnelles: Vinteuil figure le compositeur idéal où se mêlent les visages et les humeurs de Fauré, Saint-Saëns, Franck… La Sonate pour piano et violon (Un amour de Swann), le Septuor (La Prisonnière) paraissent dans l’oeuvre du poète écrivain aux moments clés de la Recherche: l’andante de la Sonate serait bientôt l’emblème de son amour pour Odette; et le Septuor marque un temps plus décisif où le narrateur prend conscience de sa vocation artistique. La musique interroge constamment l’enjeu de l’art et la finalité d’une vie, sauvée par la création. Comme le compositeur écrit sa partition, l’écrivain tisse sa propre trame musical dans l’écriture et le récit de sa propre expérience.

Marcel Proust, le musicien est un double cd édité le 28 novembre 2011 par Decca. L’auditeur y retrouve une évocation du climat musical présent dans La Recherche du Temps perdu: pour évoquer les oeuvres de Vinteuil, compositeur imaginaire mais qui les synthétise tous, le programme regroupe les oeuvres emblématiques du romantisme français tardif, au passage vers le XXè siècle: Sonate pour violon et piano en la majeur de Franck (transcrite pour violoncelle), Sonates n°1 et n°2 pour violoncelle et piano de Saint-Saëns (extraits); Sonate n°1 pour violon et piano de Fauré, Sonate pour violoncelle et piano de Debussy, mais aussi mélodies de Reynaldo Hahn, le compagnon de vie de Marcel Proust; et aussi plusieurs morceaux choisis de Beethoven (adagio du Quatuor n°14 par les Capet que Proust fit venir chez lui) et de Wagner (Tristan und Isolde, acte III). Livre cd Decca événement.

approfondir

Comments are closed.