Livres. Monette Vacquin : « Grave, ma non troppo « . Beethoven, dernier mouvement. (Editions Penta)

BEETHOVEN monette vacquin penta editions livresLivres. Monette Vacquin : « Grave, ma non troppo « . Beethoven, dernier mouvement. (Editions Penta). Le génie de Beethoven est solitaire, exacerbé par sa souffrance intérieure, qui ne peut être partagée ni vécue comme lui, de l’intérieur. Il  paraît comme à part, écarté de la société viennoise. Ici donc les femmes sont inaccessibles ou lointaines insaisissables (comme chez Berlioz, cet autre romantique absolu). C’est pour contrer cette malédiction véridique qui fut pour le compositeur viennois à la fois son calvaire et le catalyseur de son élan créatif que l’auteure de ce texte admirable, offre une réécriture salutaire pour Beethoven : lui offrir ce qu’il ne put jamais vivre ni connaître de son vivant. La chaleur bienveillante et complice d’une amie véritable. Ainsi la narratrice qui raconte ce texte imaginaire (mais qui s’appuie sur une documentation véridique), Liebe partage le quotidien du grand romantique : d’intendante, elle devient sa confidente, son double qui suit chaque nouvelle composition de l’intérieur, et davantage encore au fur et à mesure des pages d’une vie à deux peu à peu conquise et dévoilée.
CLIC D'OR macaron 200Psychanalyste, Monette Vacquin offre une variation intime sur le Beethoven humain, ami, fraternel, sur l’être désireux d’un absolu amoureux que la prose contemporaine lui permet enfin de vivre. Le regard est fin, riche en évocation sur l’oeuvre, en filiations et résonances entre les partitions. C’est un Beethoven reconstruit de l’intérieur qui se précise jusqu’à la fin au point que lecteur se dit, s’il m’avait été demandé de brosser le portrait du Beethoven personnel à partir de la sensation que suscite ses oeuvres, j’aurai écrit mot pour mot le même texte. Juste, profond, subtil, la fiction historique nous envoûte et rétablit ce lien profond, indicible qui relie le musicien au genre humain. Remarquable.

Monette Vacquin : Beethoven, dernier mouvement. Grave, ma non troppo (Editions Penta). Collection « Psychanalyse, Art et Civilisation », dirigée par Michel Gad Wolkowicz. ISBN 978 2 917714 10 2. Prix indicatif : 29 €. Parution : juillet 2014.

One thought on “Livres. Monette Vacquin : « Grave, ma non troppo « . Beethoven, dernier mouvement. (Editions Penta)

  1. Pingback: Dossier cadeaux : cd, dvd, livres de Noël 2014 | Classique News