Livres, compte rendu critique. Archives du concert. La vie musicale française à la lumière de sources inédites (XVIIIe-XIXe siècle)

actes sud palazetto archives du concert vie musicale francaise sources inédites XVIIIè XIX eme siecle patrick taieb etienne ajdin critique compte rendu livres classiquenews _ 9782330047948Livres, compte rendu critique. Archives du concert. La vie musicale française à la lumière de sources inédites (XVIIIe-XIXe siècle) – Editions Actes Sud – PBZ. Peu à peu l’historiographie du concert, conçu comme un élément majeur de la pratique musicale dans la société française, et lui-même emblématique d’un phénomène sociétal, musical, culturel, esthétique, et même politique, s’organise, à l’aulne entre autres du vaste chantier de recherche intitulé « Répertoire de spermogrammes de concert en France » ou RPCF, où le livret programme et la critique du concert sont désormais estimés telles de précieuses sources d’information et d’analyse. Le présent livre est l’une des contribution de ce vaste mouvement d’investigation, piloté par un double coordination éditoriale: au total 5 chapitres / contributions éclairent ainsi l’apport de ces nouvelles sources. Une nouvelle affiche annonçant un concert pour Le Concert Spirituel en 1754 (en encre rouge dont la signification est explicitée pour la première fois) ; les apports et informations nouvelles délivrés par une sélection de programmes de salles imprimés au XVIIIè manifestent en effet outre la grande richesse de ce nouveau fonds documentaires, la diversité des facettes du phénomène du concert tel qu’il est développé en XVIIIè et XIXème. Mais c’est surtout les deux derniers chapitres qui s’avèrent les plus passionnants, dévoilant cette époque spécifique où le concert, considéré comme un loisir et un divertissement non nécessaire mais pratiqué par l’élite sociale, était l’objet d’une taxe solidaire reversé aux pauvres : ainsi « le droit des pauvres » était-il perçu sur chaque concert, quitte à fragiliser davantage les producteurs, déjà mis à mal par des recettes insuffisantes. Berlioz, organisateur et producteur de ses propres concerts s’en était plaint, non sans raison. Le droit des pauvres sera ainsi appliqué sur chaque concert en France jusqu’en 1941. Aujourd’hui, la pratique nous sombre discutable d’autant qu’à l’époque, le théâtre n’était pas ainsi taxé, du fait qu’il était considéré plus « utile » à la société que… la musique et l’expérience du concert. Une discrimination culturelle qui paraît aujourd’hui aberrante. La prise en compte de cette fiscalité particulière met en perspective la conception du concert dans la France des XVIIIè et XIXè ; à la lumière de notre époque, les enseignements de ces premières analyses, révèlent l’évolution du concert à travers les régimes et les périodes de l’histoire.

En fournissant aux chercheurs de nouvelles sources d’information, en apportant aussi les clés pour mieux les exploiter et les analyser, le livre « Archives du concert » souligne l’intérêt de cette nouvelle piste qui se présente à la recherche scientifique. Au regard des premières données, l’enjeu s’avère captivant. Et le contenu des prochaines découvertes, particulièrement prometteur.

Livres, compte rendu critique. Archives du concert. La vie musicale française à la lumière de sources inédites (XVIIIe-XIXe siècle) – Editions Actes Sud, collection Beaux Arts. Mars, 2015 / 16,5 x 24,0 / 384 pages . Coédition Palazzetto BZ. ISBN 978-2-330-04794-8. Prix indicatif : 39€

 

Comments are closed.