LIVRE, critique. Wayne Koestenbaum Anatomie de la Folle Lyrique (Editions Philharmonie de Paris, janvier 2019)

thumbnail_afl_plat1LIVRE, critique. Wayne Koestenbaum Anatomie de la Folle Lyrique (Editions Philharmonie de Paris, janvier 2019). Au dĂ©but des annĂ©es 1990, l’amĂ©ricain Wayne Koestenbaum dĂ©voile et analyse sa passion pour l’opĂ©ra ; il dĂ©cortique scientifiquement sa fascination pour le chant de la diva, en tant que gay, manifestant cette culture appelĂ©e depuis « opera queen ». Mais au-delĂ  de cette typologie spĂ©cifique, l’auteur, tĂ©moin minutieux et trĂšs argumentĂ©, explique tout ce qui est sujet Ă  admirer dans la figure de la soprano, nouvelle dĂ©esse proclamĂ©e : il en dĂ©duit une histoire recomposĂ©e des grandes divas, Ă  travers ses premiĂšres vĂ©nĂ©rations, non encore canalisĂ©es puis classifiĂ©es comme elles le sont dans ce texte particuliĂšrement complet. L’amateur, le connaisseur, ou bien le nĂ©ophyte, sans qu’il soit nĂ©cessairement identique en goĂ»t et en style Ă  l’auteur, retrouveront ici les piliers et les fondamentaux que tout lyricophile (qu’il soit gay ou non) se doit de maĂźtriser : une culture commun et un tronc de base pour mieux comprendre ce qui relĂšve de la fascination pour la diva. VoilĂ  pourquoi on aurait tort de circonscrire cet essai personnel Ă  son unique affiche gay. Les enseignements du texte vont au delĂ .
Comme un analyste clinicien, et donc un « guide », Wayne Koestenbaum rĂ©alise une maniĂšre de dissection anatomique, explicitant tout ce qui est Ă  l’Ɠuvre Ă  l’intĂ©rieur de la scĂšne opĂ©ra et chez le phĂ©nomĂšne et le mythe de la diva – « fonctionnement du corps (et donc de la gorge, organe objet de fantasmes les plus dĂ©lirants), de l’Ă©coute, des institutions et de l’imagination”. Paru en 1993, le texte cristallise Ă  l’époque oĂč le sida fait des ravages au sein des communautĂ©s homosexuelles, une prise de conscience, vĂ©cue comme une obligation et un exutoire dans l’urgence et la tragĂ©die de temps difficiles.

Wayne Koestenbaum explique donc en 7 chapitres le phĂ©nomĂšne Queer Ă  l’opĂ©ra, c’est Ă  dire ce que nous nommons en France et surtout Ă  Paris, entre Garnier et Bastille, la « Folle lyrique » : Les Folles lyriques ; le Fan enfermĂ© ou l’opĂ©ra chez soi ; code de conduites des divas ; le culte de Callas ; le gosier de la reine, ou l’art du chant ; l’indicible mariage de la musique et du mot : enfin, « petit guide des moments queer de l’opĂ©ra ». En complĂ©ment, l’éditeur ajoute deux autres contributions : celle de Tony Kushner, qui a signĂ© la prĂ©face Ă  la rĂ©Ă©dition de 2001 ; puis l’article du français TimothĂ©e Picard , auteur de la « postface » Ă  la prĂ©sente Ă©dition française de janvier 2019.

HOMEPAGE-opera-folle-lyrique-critique-livre-book-review-classiquenews-WayneKoestenbaum©EbruYildiz

Wayne Koestenbaum © Ebru Yildiz

________________________________________________________________________________________________

LIVRE, critique. Wayne Koestenbaum Anatomie de la Folle Lyrique (Editions Philharmonie de Paris, janvier 2019) – ISBN : 9791094642139 / 979-1-09-464213-9 – Éditeur : Philharmonie de Paris – Date de publication : 24/01/2019 – Dimensions : 17 x 12 x 2 cm – Poids :440 g

________________________________________________________________________________________________

Entretien avec TimothĂ©e PICARD, auteur de la postface « Grandiose et grotesque, d’hier et de demain : l’éternellement subversive folle lyrique », du livre Ă©ditĂ© par la Philharmonie de Paris en janvier 2019

thumbnail_afl_plat1ENTRETIEN avec TimothĂ©e PICARD. A propos de « Anatomie de la folle lyrique »  TimothĂ©e Picard a Ă©crit la postface du livre que vient d’éditer La Philharmonie : “ Anatomie de la folle lyrique ”, essai sur l‘opĂ©ra de l’amĂ©ricain Wayne Koestenbaum, paru pour la premiĂšre fois en 1993. Pour cette premiĂšre Ă©dition en français, TimothĂ©e Picard rĂ©sume les enjeux et les enseignements d’un texte qui a comptĂ© dans l’histoire de la typologie du public d’opĂ©ra, depuis les annĂ©es 1990
 C’est pourtant moins ce qui date le texte et l’inscrit dans une pĂ©riode prĂ©cise de l’histoire du XXĂš que les fondamentaux et invariants, intellectuels, esthĂ©tiques, artistiques qu’il Ă©claire, que l’écrivain et musicologue met en lumiĂšre. En s’interrogeant sur lui-mĂȘme, et en interrogeant le phĂ©nomĂšne de l’opĂ©ra, singulier, intact, d’une permanente actualitĂ©, Koestenbaum ne cible-t-il pas ce qui identifie spĂ©cifiquement un genre toujours fascinant ? TimothĂ©e Picard analyse ainsi ce qui fonde les apports d’un texte pertinent et majeur au delĂ  de son titre polĂ©mique
 Entretien exclusif pour CLASSIQUENEWS.COM

___________________________________________________________________

Comments are closed.