FESTIVAL VOCE HUMANA (Trégor). Entretien avec Olivier RAULT, directeur artistique

voce-humana-pleine-affiche-edition-10-ans-festival-presentation-annonce-par-classiquenewsFESTIVAL VOCE HUMANA (Trégor). Entretien avec Olivier RAULT, directeur artistique. Olivier Rault vient de prendre la direction artistique du Festival VOCE HUMANA (Bretagne, 10è édition en juillet 2018). En 4 questions clés, CLASSIQUENEWS identifie les axes clés d’un festival prometteur sur le territoire du Trégor (à Lannion et sa région), en Bretagne. Redimensionner un événement sur son territoire, jouer la carte de la diversité et de l’ouverture, sans rien négocier sur la qualité… savoir aussi être proches du public en investissant de nouveaux lieux dont il est plus familier, … voilà les volets entre autres, des pistes défendues qui font l’attrait de l’édition 2018. Deux semaines de programmation non stop, 100% dédiées à la magie de la voix sous toutes ses formes et dans tous les styles, soit du 28 juillet au 11 août 2018 attendent les festivaliers dans les Côtes d’Armor. Entretien pour classiquenews.

 

 

CLASSIQUENEWS : Comment se déroule le festival  (lieux investis, intérêt patrimonial et musique, accessibilité des concerts et des événements )?

FESTIVAL VOCE HUMANA TREGOR 2018 par classiquenews thumbnail_Olivier Rault (c) Nicolas ScordiaOlivier Rault : Le Festival Voce Humana se déroule sur deux semaines du 28 juillet au 11 août 2018 dans les Côtes d’Armor, à Lannion et sa région (le Trégor). Nous fêtons cette année les 10 ans du festival. Cette année il y aura 13 manifestations dans des lieux différents : églises (de la grande église à la toute petite chapelle), cour d’un château Renaissance, salle de conférence, bar, dans la rue en accès libre,…volonté d’aller au devant du public. Chaque année, nous mettons en lumière des lieux emblématiques du patrimoine trégorrois. Cette année nous investirons la cour d’un château Renaissance (le château de Rosanbo) en lui donnant un éclairage bien singulier puisque nous y organisons le concert des Glossy sisters (trio de jazz vocal). Il y aura aussi un récital soprano-harpe à la Chapelle des Sept-Saints, toute petite chapelle, dans la commune de Vieux-Marché, lieu à l’histoire très riche. Un balade à la découverte de ce site est organisée autour de ce récital. Illustration : © N. Scordia / Olivier Rault

 

 

 

 

 

 

CNC : Quels sont les critères artistiques qui assurent à la programmation sa cohérence et sa singularité ?

OR : Depuis sa création, le festival Voce Humana a fait de la voix son projet artistique. J’ai pris la direction artistique en septembre dernier. J’ai travaillé dans un esprit de continuité mais en voulant développer le projet suivant plusieurs directions : donner une dimension nationale voire internationale au festival en invitant des artistes de renom (cette année le festival s’ouvrira par un récital de Sabine Devieilhe) ; ouvrir la programmation à d’autres styles musicaux (cette année nous aurons du jazz vocal (The Glossy sisters) et de la chanson (Délinquante), donner la chance à un jeune groupe de travailler en résidence (nous aurons le Quatuor vocal A Bocca chiusa en résidence du 30 juillet au 5 août) ; le Festival Voce Humana est un festival autour de la voix, qu’elle soit classique ou non.

 

 
 

 

 

CNC : Quelle est l’expérience que vit le festivalier à chaque édition ?
 
OR : En imaginant cette programmation 2018, j’ai vraiment réfléchi à ce qu’il y en ait pour tous les goûts. Que chacun, y compris celle ou celui qui ne vient jamais à des concerts, puisse avoir une porte d’accès grâce à un style qu’il préfère et ensuite venir à d’autres concerts. J’ai souhaité cette édition des 10 ans, très contrastée, colorée, vivante et joyeuse. Le festivalier peut ainsi passer par des ambiances très différentes au fil des concerts, le tout dans une ambiance chaleureuse, de proximité avec les artistes et de simplicité comme on sait bien le faire en Bretagne.

 

 
 

 

 

CNC : En quoi consiste la résidence d’artistes ? Selon quels critères les choisissez vous ? Quel bénéfice pour le public ?

OR : La résidence a vraiment été imaginée pour permettre à un groupe d’avoir un temps de création, de travail sur une semaine qu’ils organisent comme ils le souhaitent. Le quatuor A Bocca chiusa travaillera tous les jours et se produira sur le territoire à plusieurs reprises et dans des lieux très différents. J’ai choisi ce groupe pour ce qu’il dégage (une sympathique fantaisie), la qualité de leur travail et le répertoire éclectique qu’ils proposent. Ils se produiront aussi pour les pensionnaires de 12 EPHAD ainsi qu’auprès d’enfants de centres de loisirs.
 

 

Propos recueillis en juin 2018

 

 

——————————————————————————————————————————————————

 

 

LIRE aussi notre présentation générale du Festival VOCE HUMANA… :

VOCE HUMANA : les 10 ansFestival VOCE HUMANA, 28 juil > 11 août 2018. Lannion (Côtes d’Armor) a son propre festival estival depuis 10 ans déjà (2008) : tout un cycle de célébrations et d’événements divers dédiés à la magie de la voix (d’où son titre parlant, chantant : « Voce Humana / Voix humaine »). Aujourd’hui, le programme de concerts s’étend sur un vaste territoire dont le Trégor rural. Le Festival a trouvé ses publics grâce à une diversité d’offres culturelles et artistiques d’autant mieux identifiées et compréhensibles que le fil conducteur en est le chant et la voix sous leurs formes les plus variées. Depuis 2017, le chanteur Olivier Rault pilote la direction artistique, succédant au fondateur Gildas Pungier (directeur musical du choeur de chambre Mélisme(s). Chaque été, le public lannionnais retrouve les lieux propices à la découverte et à l’émerveillement. EN LIRE +

 

 

Comments are closed.