Festival de Sablé 2014 : 36ème édition, 26>30 août 2014

Sablé. Festival Baroque 2014. 26 > 30 août 2014. Musique, danse et théâtre baroques : faîtes un plein de sensations nouvelles et de découvertes imprévues à Sablé sur Sarthe (moins de 1h30 de Paris par le train) pendant le prochain festival de Sablé (36ème édition en 2014).

festivals 2014

Memento mori : penser et sublimer la mort…

sable-2014-festival-sable-la-mort-sable-sur-sarthe-festivalThématique fédératrice cette année : la mort, sujet d’une emphase particulière, précisément à l’époque baroque, où le grand théâtre funèbre, celui des déplorations ou des résurrections miraculeuses se réalise, sous la plume des compositeurs en oratorios (La Forza delle stelle de Stradella par Mare nostrum ; Andrea de Carlo, direction, le 30 août), cantates, pièces liturgiques, opéras… Délivrance accomplie, miracle espéré, souffrance redoutée… dans l’héritage des gisants et transis du Moyen Age et de la Renaissance, la sensibilité baroque se précise à Sablé dans une programmation particulièrement équilibrée et riche, faisant la port belle à la découverte comme aux cycles déjà bien identifiés. Autant de questionnements riche en esthétiques multiples qui cependant semblent toutes illustrer le fameux sermon de Bossuet de 1662, pour lequel, alternance imprévue, inespérée : «  la mort est une lumière »  où l’homme débarrassé des vulgarités et contraintes terrestres redevient à l’image de Dieu. Eblouissante révélation (Sonates du Rosaire de Biber, La Dolcezza, le 30 août).

A Sablé, le festivalier pourra en juger, confronté à la Cérémonie fastueuse pour la Reine défunte Mary d’Henry Purcell (Le Concert Spirituel, le 28 août), à l’expression doloriste des souffrances du Christ, la plainte impuissante face aux flammes infernales (Devill’s dreames, Les Witches, le 28 août), au pathétique tragique des héros de l’opéra français des XVIIè et XVIIIème siècles (lire ci après le volet créations). Sans omettre toujours au chapitre lyrique, très présent en 2014 : la figure héroïque d’Elena, opéra fastueux du vénitien et monteverdien Francesco Cavalli (créé en 1659, La Capella Mediterranea. Leonardo Garcia Alarcon, le 27 août) ; puis les acteurs chanteurs de Vivaldi et Haendel (Opera seria, Nathalie Stutzmann, Philippe Jaroussky, le 29 août).

Festivals de créations

Nombreuses créations à nouveau cette année à Sablé, preuve que la défense des nouvelles pratiques et des visions inédites inspire toujours l’acte culturel : Rameau, génie lyrique (Amour, à mort : Amarillis, le 26 août) ; révélation des villancicos negros propre au Baroque portugais du XVIIème dans le spectacle Coimbra : El Seicento em Santa Cruz (Coro Gulbenkian, Jorge Matta. Le 27 août) ; saveurs chorégraphiques nouvelles dans Figures non obligées (Compagnie Beaux-Champs qu’inspire la notion de «  Baroque d’aujourd’hui », sur les musiques de Telemann) où paraît décomplexé, libre et inventif, le profil dynamique élégant du maître à danser interrogeant le rituel cérémoniel du Bal au XVIIème siècle (Adeline Lerme, Bruno Benne, le 29 août).

Enfin, temps fort résonnant comme une conclusion festive et grand public : le désormais célèbre concert nocturne en plein air, ou La Grande Veillée, festival de musique concertante qui convoque sur la scène pas moins de quatre solistes et leur ensemble respectif dans les 6 Concertos pour clavecin de JS Bach (samedi 30 août, concert de clôture, à 20h30 : avec Contre éclisse, Café Zimmermann, Na Carenza, Les Folies Françoises), un festival de manières et de pratiques distinctes associées en joutes et complicités.

Vie pratique

Outre l’offrande musicale et la promesse de grands moments musicaux, pourquoi venir à Sablé à l’été 2014 ? Aux côtés des concerts, les festivaliers désormais familiers de Sablé apprécient sur place les nombreuses activités annexes pendant le festival : conférences, visites dans les lieux patrimoniaux (en relation avec la thématique funèbre du festival 2014), déjeuners sur l’herbe, restauration… Festival 2014 majeur. Sablé. Festival Baroque 2014. 26 > 30 août 2014

boutonreservation

Comments are closed.