Fazil Say et l’Orchestre de chambre de Paris jouent Saint-Saëns

norrington sir roger norringtonParis, TCE: concert Orchestre de Chambre de Paris. Fazil Say, Norrington, le 12 février 2014,20h. Très souvent les compositeurs s’entraident. Ainsi Schumann, incité par Wagner à composer un premier opéra, se lança dans l’écriture de Genoveva, d’après la légende de sainte Geneviève de Brabant. L’ouvrage dont témoigne ce soir l’ouverture, reste un chef d’oeuvre méconnu du romantisme germanique, contemporain et au destin fraternel avec Lohengrin de Wagner. Les deux opéras composés et achevés en 1848 voient leur création reportée en 1850 : Genoveva est même défendu et créé par Liszt lui-même à Weimar… Si la Quatrième Symphonie connut une création, en 1841, malheureuse, la partition aujourd’hui fait la gloire des orchestres chevronnés, désireux d’affronter et de vaincre sa fièvre contagieuse. L’énergie de Sir Roger Norrington, son souci des phrasés comme de l’architecture globale devrait exalter les couleurs et le feu irrépressible de la symphonie schumanienne.

Mercredi 12 février 2014, 20h
Paris, Théâtre des Champs Elysées TCE

Orchestre de chambre de Paris
Sir Roger Norrington direction
Fazil Say piano

Schumann : Genoveva, ouverture op. 81
Saint-Saëns : Concerto pour piano n° 2 op. 22
Bach-Busoni : Chaconne BWV 1004

Fazil Say, piano

Schumann : Symphonie n° 4 op. 120

Comments are closed.