Livres. Emmanuel Reibel : Comment la musique est devenue ” romantique “

Livres. Emmanuel Reibel : Comment la musique est devenue romantique, de Rousseau Ă  Berlioz (Éditions Fayard)   …   Appliquer Ă  la musique, le vocable ” romantique ” revĂŞt bien des sens divers selon le goĂ»t et les dĂ©bats esthĂ©tiques qui ont cours tout au long du XIXè et mĂŞme dès avant la RĂ©volution…

Il y a bien des ” romantismes ” selon le point de vue des auteurs tant l’adjectif romantique signifie de nombreuses particularitĂ©s ici restituĂ©es. Ce n’est pas une acceptation monolithique et stable, mais bien l’expression d’une sensibilitĂ© qui s’est construite pas Ă  pas et de façon mouvante tout au long des dĂ©cennies de la fin du XVIIIè et jusqu’aux limites du XIXème ; le romantisme de Rousseau, et donc de Rameau, n’est en rien celui de Berlioz et encore moins des dĂ©fricheurs et redĂ©couvreurs historiographes tels FĂ©tis, Joseph d’Ortigue, Reicha … premiers ” visionnaires ” propres aux annĂ©es 1830, tous soucieux de prĂ©ciser leur propre acceptation du mot, Ă  la lumière des polĂ©miques esthĂ©tiques de leur temps, selon le champs d’examen permis par leur expĂ©rience musicale. 

 

Un romantisme, des romantismes…

 

reibel_romantique_musique_fayardLe romantisme sensuel italien de Rossini n’a que peu de caractères en commun avec la fièvre et l’imaginaire fantastique de Berlioz (et sa cĂ©lèbre Symphonie manifeste), lui-mĂŞme si marquĂ© par E.T.A. Hoffmann…  OpposĂ© au classicisme, le romantisme fait figure d’Ă©trangetĂ© exotique, extĂ©rieure donc suspecte voire dangereuse en raison de sa modernitĂ© scandaleuse tout au moins provocante…
En mettant de cĂ´tĂ©, le cadre ordinairement chronologique du romantisme, – associĂ© depuis ” toujours ” au XIXè sentimental-, et plus encore dĂ©tachĂ© de son acceptation contemporaine qui en fait un synonyme de lyrisme exacerbĂ© et théâtral,  l’auteur examine le contexte qui fait naĂ®tre et s’affirmer la notion romantique …  Pour suivre et illustrer cette mĂ©tamorphose sĂ©mantique d’un terme qui n’a rien perdu de sa saveur plurielle et polĂ©mique, voici 6 grands chapitres complĂ©tĂ©s par 20 textes sĂ©lectionnĂ©s en annexe qui tĂ©moignent chacun d’une posture intellectuelle et esthĂ©tique spĂ©cifique. Les diverses approches permettent ainsi d’envisager le romantisme de Haydn et de Mozart, la rĂ©ception particulière du romantisme par Mompou, la musique du paysage romantique, les romantismes de l’Ossiniasme et du mĂ©diĂ©valisme, comment fut reçu (et compris donc interprĂ©tĂ©) le romantisme allemand, le cas Berlioz, l’exemple emblĂ©matique de La Fantastique de Berlioz et du Guillaume Tell de Rossini…
VariĂ©e, documentĂ©e, le plume d’Emmanuel Reibel plutĂ´t que d’Ă©puiser son sujet, l’ouvre au contraire, le fait respirer, lui restitue son essence flottante et d’autant plus riche.  Captivant.

 

Emmanuel Reibel : Comment la musique est devenue romantique, de Rousseau à Berlioz. Collection Les chemins de la musique, Éditions Fayard. EAN :  9782213678498. Parution : le 23/10/2013. 464pages. Format : 135 x 215 mm. Prix public TTC: 25.00 €

 

Comments are closed.