CRITIQUE, concert. LIVE STREAMING, LEIPZIG, en direct du BACHFEST Leipzig, le 11 juin 2021. JS BACH : Cantates BWV 61, 23, 1 et 10. Ton Koopman

koopman-bachfest-leipzigjuin2021-concert-critique-classiquenewsCRITIQUE, concert. LIVE STREAMING, LEIPZIG, en direct du BACHFEST Leipzig, le 11 juin 2021. JS BACH : Cantates BWV 61, 23, 1 et 10. Ton Koopman. Sous la nef rococo et ses palmes élégantissimes toutes d’un blanc nuptial, de l’église Saint Nicolas de Leipzig, sans masque et à bonne distance, les musiciens répondent au souci de tendresse et de lumière intérieure d’un Koopman d’une sérénité constante. A travers les 4 Cantates choisies qui composent ce premier programme, le chef au geste receuilli et précis, sculpte la nuance comme le sens intime du texte. Les timbres instrumentaux sont mis en lumière à égalité avec le chant choral et le relief des solistes.
Se distinguent entre autres, la tendresse du duo sop / alto (contre ténor), avec deux hautbois obligés (dont le hautbois da caccia) d’une incomparable sensibilité entre inquiétude et compassion (BWV23). Puis la noblesse (attendrie elle aussi) du ténor – récitant, sous une une direction toute en souplesse rassérénée d’un Ton Koopman qui fait figure désormais d’interprète de référence, d’une constante attention à l’humanité d’un Bach qui sait implorer et adoucir. Au demeurant le même Ton Koopman est président du fonds Bach Archive / les archives Bach de Leipzig ; il connaît son Bach jusqu’au bout des doigts, en fin connaisseur et d’une vitalité intacte. Le choeur réconforte et accompagne le fervent sur le chemin de la sérénité et de la confiance qu’affirme le duo ténor / baryton, plein de joie tranquille. L’inusable basse Klaus Mertens rassure et captive par la naturel de son chant articulé. Moelleux et presque jusqu’à la mollesse, l’âme bercée s’adoucit et s’abandonne car comme il est dit dans l’Evangile de Luc, – dont des extraits sont dits depuis la chaire par le comédien Ulrich Noethen, « Dieu est avec vous, à vos côtés », comme il est présent aux côtés de Joseph et de Marie. Rien ne vient atteindre la perfection bienheureuse et réconfortante de cette certitude. En outre le récitant ainsi requis cite les textes dans la traduction de Luther et contextualise chaque cantate dans son contexte biblique.
BACH FEST LEIPZIGFamilier de Bach, passeur expérimenté, Ton Koopman nous fait entendre chaque séquence dans sa portée pédagogique et spirituelle. Ainsi l’air solo du ténor de la BWV1, rayonne d’heureuse confiance. Comme on est épargné des doutes, des inquiétudes qui émaillent ailleurs les pentes escarpées des autres Cantates d’un Bach qui semblent avoir tout pensé de l’itinérance du pèlerin, tout mesuré de l’expérience parfois contrariée, incertaine du croyant. Les chœurs de la BWV1 disent aussi la riche expérience du fervent même quand il doute : l’étonnant duo alto / ténor avec continuo et trompette (surtout) de la BWV 10 exprime la fragilité humaine sur des crêtes incertaines : et le choeur final, court, presque lapidaire, se referme sur le mystère total. L’orchestre détaillé, vivant, bondissant, et dans le cas de Koopman caressant et tendre, se place du côté du croyant. Fraternel, compatissant ; pilier et socle pour la foi. Koopman a bien raison de rester presque une minute immobile après le dernier accord et le silence qui suit la fin du choeur final. Instant suspendu qui rappelle combien la musique est un acte spirituel, profond, sincère, en communion, porté par le sens du texte. Très bon programme d’ouverture du BACH FEST 2021.

________________________________________________________________________________________________

 

CRITIQUE, concert. LIVE STREAMING, LEIPZIG, en direct du BACHFEST Leipzig, le 11 juin 2021. JS BACH : Cantates BWV 61, 23, 1 et 10. Ton Koopman

Nun komm, der Heiden Heiland, aus der gleichnamigen Kantate, BWV 61
Du wahrer Gott und Davids Sohn, BWV 23
Wie schön leuchtet der Morgenstern, BWV 1
Meine Seel erhebt den Herren, BWV 10
Ulrich Noethen (Sprecher), Ilse Eerens (Sopran), Maarten Engeltjes (Altus), Tilman Lichdi (Tenor), Klaus Mertens (Bass) – Amsterdam Baroque Orchestra & Choir. Ton Koopman, direction.

________________________________________________________________________________________________

 

Prochain streaming demain samedi 12 juin : Oratorio de Noël, 18h30.

________________________________________________________________________________________________

 

Bach_Messias_streaming BACHFEST leipzig 2021 annonce critique concert passion classiquenewsLes retransmissions en streaming du BACH FEST Leipzig, se poursuivent jusqu’au 20 juin prochain. LIRE ici notre présentation du cycle des concerts du Festival Bach de Leipzig 2021 :
http://www.classiquenews.com/streamings-les-cantates-de-js-bach-depuis-le-bachfest-leipzig-11-20-juin-2021/

Comments are closed.