CRITIQUE, CD, événement,J HAYDN : La Création – Yeree Sue … Le Concert des Nations / Jordi Savall (2 cd ALIA VOX 2021)

savall-jordi-la-creation-die-schopfung-yeree-suh-matthias-winckhler-critique-cd-review-classiquenews-CLIC-alia-voxCRITIQUE, CD, événement,J HAYDN : La Création – Yeree Sue … Le Concert des Nations / Jordi Savall (2 cd ALIA VOX 2021) – De Haydn, Jordi Savall avait déjà enregistré Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix (2007) – pour La Création (créé en 1798), le chef gambiste catalan retrouve Le Concert des Nations et la Capella Reial de Catalunya. D’une exceptionnelle cohérence artistique, la lecture de Jordi Savall élabore une vision à la fois distanciée (cuivres lointains dès l’ouverture, dans le chaos primordial) et aussi profonde et très poétique. Il fait de la partition, un manifeste inondé de lumière, le prolongement des oratorios de Haendel (« notre maître à tous », selon ses propres mots, et qu’il a pu écouter lors de son séjour à Londres, en juin 1791.
Le chef soigne le continuum harmonique comme clé d’accès et comme voûte de tout le cheminement de l’ombre inquiétante à la lumière divine. Savall souligne combien le génie de Haydn triate à sa façon les grandes masses chorales haendéliennes ; y fusionne l’énergie martiale de Beethoven et aussi la grâce tendre de Mozart (dont Haydn cite certains motifs fameux comme la ci darem la mano du Don Giovanni dans le trio avec choeur (partie II) ; ainsi tout au long des 2 premières parties, quand Dieu décide de l’ordre des éléments qu’il fait naître du rien et des ténèbres, le maître d’Esterházy fait surgir une formidable prière de célébration qui loue le miracle de la création : dans ce cadre harmonieux, se dresse Adam et Eve, dans la 3è partie (au 7 jour, quand Dieu au repos contemple son œuvre), dont le sentiment de bonheur amoureux s’exalte, expression finale d’une peinture qui représente et encense le miracle de la Nature créée par Dieu.
CLIC_macaron_2014L’orchestre n’est pas que narratif : suivant le texte élaboré par Swieten, – ami de Haydn et haendélien passionné, il exprime à la façon de la future pastorale de Beethoven, toutes les nuances du motif naturel et de la cosmogonie naissante. Les solistes sont proches de l’idéal, en particulier la soprano et la basse, d’une musicalité directe ; ils incarnent chacun Gabriel et Raphaël ; puis Eve et Adam dans la dernière séquence terrestre. Timbre clair et velouté de Yeree Sue ; noblesse ductile, musicalité ronde et flexible, d’une intelligence expressive de Matthias Winckhler. Sans omettre le scintillant Uriel de Tilman Lichdi, articulé, présent, impliqué tout autant. Chacun exprime tout ce qui subjugue dans La Création, non plus l’homme, pêcheur et d’une intranquille fragilité comme chez Bach, mais l’être supérieur et parfait, lumineux qui (avant le péché évidemment) couronne l’œuvre divine car il est à l’image de son créateur : parfait. Savall sculpte lui aussi par son orchestre ductile, l’homme accompli dont Haydn met en musique la nature idéale, connectée au monde et aux animaux nouvellement nés. Le chef montre aussi à quel point l’écriture musicale, le chant et la parole des instruments, inscrivent le miracle sonore comme une manifestation tangible de l’harmonie universelle. Remarquable lecture.

________________________________________________________________________________________________

CRITIQUE, CD, événement,J HAYDN : La Création – Yeree Sue … Le Concert des Nations / Jordi Savall (2 cd ALIA VOX 2021) – Enregistrement réalisé du 5 au 7 mai 2021 à la Collégiale du Château de Cardona (Catalogne) par Manuel Mohino – ALIA VOX – AVSA994

CD1 : 54’18 + CD2 : 49’

Distribution
Le Concert des Nations / Manfredo Kraemer, concertino
La Capella Reial de Catalunya
Jordi Savall, direction
Yeree Sue, Gabriel, Eva
Tilman Lichdi, Uriel
Matthias Winckhler, Raphaël, Adam

Comments are closed.