CRITIQUE CD, événement. CRÉATRICES : Duo Alma (1 cd Klarthe records)

DUO ALMA danchin Jbanova mel bonis marg CANAL Amy Beach critique cd review critique classiquenews KLARTHE records KLA136couvCRITIQUE CD, événement. CRÉATRICES : Duo Alma (1 cd Klarthe records). L’engagement des deux interprètes (Clara Danchin, violon / Anna Jbanova, piano) rend justice à 3 œuvres qui n’ont pas la place ni l’estimation qui leur reviennent. Le programme est une série de pépites révélées. Ainsi la Sonate en si mineur de la toulousaine Marguerite Canal (1890-1978), Grand Prix de Rome 1920, d’une exceptionnelle sensibilité allusive à laquelle le violon de Clara Danchin et le piano d’Anna Jbanova apportent une matière claire et souple à une œuvre qui remonte au séjour romain : l’angélisme secret du premier mouvement, d’une délicatesse debussyste, aux harmonies fauréennes ; les syncopes qui disent le désir du second (« sourd et haletant ») ; surtout la langueur profonde du très bel Adagio espressivo, suivi par l’ampleur déterminée du dernier Allegro.

 

 

 

Beach, Bonis, Canal…
Romantisme et modernité au féminin

Les 3 Romances opus 22 de Clara Schumann suscitent la matière du rêve, entre enchantement et extase, chacune des pièces y suit une gradation dans l’emprise émotionnelle, de l’Andante au passionnément final, claire inspiration proche d’un Brahms et qui exploite certainement la proximité artistique avec le grand violoniste Joachim.
On apprécie tout autant le romantisme exacerbé aux harmonies raffinées de Mel Bonis (1858-1937) dont la justesse et la finesse mélodique rappelle Ravel, rien de moins. Sa Sonate en fa dièse mineur de 1923 exprime une hypersensibilité ardente, économe cependant en lien avec sa personnalité sûre, artistiquement très originale, comme en témoigne le 3è mouvement « Lento », d’une gravitas pudique et mystérieuse, jouant d’un orientalisme filigrané inspiré d’un air grec, source d’une subtilité libre et inventive.
CLIC_macaron_2014Cependant que le charme tout en lyrisme pudique de la Romance finale (opus 23), signée de l’américaine Amy Beach (1867-1944) réactive le romantisme fin de siècle (1893), fusion réussie entre Massenet, Brahms, Dubois grâce à la souplesse brillante du violon de Clara Danchin, grâce à l’élégance feutrée du piano d’Anna Jbanova. Beau parcours artistique, défendu avec une ardeur sensible délectable.

 

 

 

_______________________________

CRITIQUE, CD événement. Créatrices : Beach, Bonis, Canal, Clara Schumann… Duo Alma (1 cd Klarthe records – enregistré à PARIs, déc 2020). CLIC de CLASSIQUENEWS printemps 2022.

 

 

 

PLUS D’INFOS sur le site de Klarthe records :
https://www.klarthe.com/index.php/fr/enregistrements/creatrices-detail

Programme
Marguerite CANAL – Sonate pour violon et piano
  /  Clara SCHUMANN – Trois romances op.22
  /  Mel BONIS – Sonate pour violon et piano en fa dièse mineur  /  Amy BEACH – Romance op. 23

DUO ALMA
Clara Danchin – violon
  /  Anna Jbanova – piano

//////

 

 

 

Comments are closed.