Concert Debussy, Fauré, Chausson au TAP, Poitiers, le 20 février 2014

9 concerts événements au TAP de Poitiers !Poitiers, TAP: concert Debussy, Fauré, Chausson. Le 20 février  2014 (auditorium, 19h30), l’Orchestre des Champs Elysées sous la direction de Louis Langrée joue un programme de musique française : Debussy, Fauré et Chausson...  En marge des représentations de Pelléas et Mélisande de Debussy qu’il donne à l’Opéra Comique, l’Orchestre des Champs-Élysées présente un programme  aux esthétiques très différentes. Le Prélude à l’après-midi d’un Faune, premier feu d’un impressionnisme sonore magique, peut s’entendre comme un antidote hypnotique aux vénéneuses résonances wagnériennes de la symphonie de Chausson, immense chef-d’œuvre d’un compositeur qui a très peu produit, mais à quel niveau ! La pièce de Maeterlinck Pelléas et Melisande a été une source d’inspiration notamment pour Schönberg et Sibelius. Peu avant que Debussy n’en tire à son tour son célèbre drame lyrique (créé en 1902), Fauré lui consacra une très belle musique de scène pour une représentation… en anglais, à Londres! L’orchestre plus habitué à travailler les classiques Viennois (Mozart et Haydn) ou Beethoven, sort de son habituel répertoire germanique, guidé par Louis Langrée,  fervent amateur de romantisme français.

 

 

 

programme :

Debussy : Prélude à l’après-midi d’un faune

 

Fauré : Pelléas et Mélisande, suite opus 80

 

Chausson : Symphonie en si bémol majeur opus 20

 

PUB TAP PoitiersLa Symphonie de Chausson est bien comme celle de son mentor et maître, César Franck (créée peu de temps auparavant en 1889 également à Paris), un chef d’oeuvre du romantisme tardif français totalement et injustement oublié. Créée à l’extrémité du siècle, en 1891, la partition, étape majeure dans l’histoire du genre en France, fut saluée dès ses débuts au concert tel un aboutissement symphonique, suscitant  l’attention immédiate d’Arthur Nikisch qui avec le Philharmonique de Berlin, la créée en Allemagne dans la foulée. Suprême reconnaissance dans le pays de la symphonie par excellence. Teintée selon le tempérament de Franck, d’un wagnérisme très subtilement assimilé, la partition en trois mouvements (d’une durée d’environ 30 minutes), développe une orchestration différente de celle de son maître, transparente et diaphane, aux équilibres ténus qui annoncent déjà l’oscillation et le scintillement debussystes. L’essence du drame de Chausson demeure un souffle tragique et désespéré personnel et original qui s’exprime et s’exhale dans le sublime second mouvement : immersion dans des ténèbres orchestrales jamais esquissées auparavant qui prolongent le poison mortifère et hypnotique de Wagner tout en le sublimant par une sensibilité aux couleurs définitivement française … attention chef d’oeuvre.

 

Poitiers, TAP: concert Debussy, Fauré, Chausson. Le 20 février 2014 (auditorium, 19h30). Programme de musique française : Debussy, Fauré et Chausson... Orchestre des Champs Elysées. Louis Langrée, direction.

Comments are closed.