Compte rendu concert. Toulouse. 38ème festival Piano aux Jacobins. Cloître des Jacobins, le 6 sept 2017. Récital Schubert. Elisabeth Leonskaja, piano

Compte rendu concert. Toulouse. 38ème festival Piano aux Jacobins. Cloître des Jacobins, le 6 septembre 2017. F. Schubert.  Elisabeth Leonskaja, piano. Un récital tout Schubert est toujours très intéressant car il met à nue les capacités poétiques et narratives de l’interprète. Les « grands pianistes » peuvent s’y fourvoyer car les moyens pianistiques les plus saisissants ne sont rien sans le supplément d’âme que la musique de Schubert réclame. Tout récemment à La Roque d’Anthéron, Arcadi Volodos nous avait considérablement déçu.

 

 

 

Elégance du geste, narration sûre :
Elisabeth Leonskaja, l’immense musicienne, ouvre les 38è Jacobins…

 

 

Piano classiquenews recital leonskaia leonskaja-elisabeth-51cd05a0f235cElisabeth Leonskaja est une immense musicienne et ses enregistrements des sonates de Schubert dans les années 1990 nous la montrent avec des moyens techniques et expressifs spectaculaires. Ce soir le récital comprend des sonates de relative jeunesse. Tout est relatif chez Schubert mort à 31 ans… Elisabeth Leonskaja leur offre toute la générosité de son jeu. Certes les doigts n’ont plus la précision diabolique de ses débuts, forgés à la terrible école russe. Par sa présence en Autriche, elle a gagné la parfaite compréhension du monde de Schubert. Car qui aujourd’hui sait comme elle donner sens à ces pages, nous entrainant dans un voyage sans fin, toujours renouvelé ? Qui d’autre a cette puissance de vie qui avance et jamais de semble regarder en arrière  avec regrets ? Et quelle élégance dans le geste et quelle sureté dans la narration ! Nuances subtiles, couleurs variées, phrasés immenses et simple à la fois et toujours une grande souplesse rythmique sont l’apanage de cette grande musicienne.

En choisissant d’ouvrir son festival 2017 sur ce sommet d’expressivité, Catherine d’Argoubet a marqué son attachement encore plus grand au fond qu’à la forme. Au sens plus qu’aux moyens. Ce récital tout Schubert par la grande dame du piano russe est une magnifique  réussite, un sommet de musicalité. Elisabeth Leonskaja est très aimée du public toulousain et le cloître n’a pas compté une chaise vide, contraignant les organisateurs à refuser du monde. Elle a obtenu une triomphe bien mérité et a offert des bis généreux à son public ravi.
EN somme, un début réussi pour la 38ème édition de piano aux Jacobins. Nous retrouverons Leonskaja, l’orchestre du Capitole  et Tugan Sokhiev pour le 3ème concerto pour piano de Beethoven ce mercredi 20 septembre à la Halle-aux-Grains : promesse d’un autre sommet en musicalité !
 
————————
 
Compte rendu concert. Toulouse, 38 ème festival Piano aux Jacobins. Cloître des Jacobins., le 6 septembre 2017. Frantz Schubert (1797-1828) : Sonate en fa mineur D.625/D.505 ; Wanderer-Fantaisie en ut mineur, op.15 D. 760 ; Sonate en la mineur op.42, D.845 ; Elisabeth Leonskaja, piano.

 

 

 

Comments are closed.