Compte-rendu, concert. Lagrasse, église Saint-Michel, le 1er septembre 2017. Festival de musique de chambre des Pages Musicales de Lagrasse.   

LAGRASSE festival adam laloum musique de chambre 2017Compte-rendu, concert. Lagrasse, église Saint-Michel, le 1er septembre 2017. Festival de musique de chambre des Pages Musicales de Lagrasse. Mozart. Brahms. Mendelssohn. Ospital. Adam Laloum, piano. Lagrasse est un village sis auprès d’une belle abbaye cistercienne qui garde son authenticité irréelle, protégée de la mondialisation banalisante. Sous la direction artistique du pianiste Adam Laloum s’y déroule la troisième saison de musique de chambre des Pages Musicales de Lagrasse au début du mois de septembre.  Le public est de plus en plus nombreux, il y goûte une musicalité raffinée et heureuse, dans un cadre apaisant et chaleureux. Adam Laloum sait partager avec le public le plaisir qui le lie à ses amis et complices. Ainsi chaque concert permet à de nombreux artistes de jouer ; Adam Laloum invite aussi des amis pianistes et il lui arrive avec un bonheur communicatif, de devenir tourneur de pages… Le pianiste est un chambriste accompli qui sait s’entourer de musiciens complices de grand talent.

LAGRASSE : un festival pas comme les autres

Ainsi il a fondé son trio « Les Esprits » avec la violoniste sensible Mi-Sa Yang et le violoncelliste surdoué, Victor Julien-Lafferière qui vient de remporter le premier prix du concours Reine Elisabeth de Belgique (juin 2017). Le surmenage a obligé ce dernier à renoncer à participer à ce festival de Lagrasse 2017. Souhaitons bon repos à cet artiste si talentueux. C’est donc Yan Levionnois qui en toute amitié l’a remplacé dans les concerts de l’édition 2017 avec de minimes changements de programmes bien compréhensibles. Rendons hommage au courage et à la fidélité amicale de ce violoncelliste talentueux.

Dans la première Sonate pour violoncelle et piano de Brahms, Adam Laloum et Yan Levionnois ont formé un duo en osmose. Les sonorités tendres partagées, la fougue commune enflammée, les nuances millimétrées, les couleurs variées…, tout fait le délice du public. Les qualités instrumentales de chacun mises au service d’une interprétation flamboyante aux phrasés amples et aux structures lumineuses… captivent continument.
Le duo formé avec Tristan Raës au piano est peut être moins fusionnel mais non moins abouti. Les courtes pièces de Webern sont plus exigeantes pour l’auditeur loin de la flamme romantique de Brahms. La beauté étrange de ces pièces a trouvé ce soir, des interprètes sensibles.

C’est le premier Trio de Mendelssohn qui a emporté l’enthousiasme du public à son comble. Cette pièce heureuse et variée a bénéficié du charme et de l’énergie communicative de la violoniste Charlotte Juillard. Soliste de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, fondatrice et premier violon du Quatuor Zaide, la musicienne est une chambriste accomplie. Elle irradie du bonheur de jouer. Ses yeux semblent parler à ces collègues et ses sourires aussi. La connivence entre les trois musiciens est jubilatoire. Jeunes, beaux, enthousiastes, talentueux, …ce sont avant tous des musiciens qui aiment s’écouter. D’ailleurs quand ils ne jouent pas, ils écoutent concentrés leurs amis, et lorsqu’ils tournent les pages du pianiste, il est indéniable qu’ils vivent tout musicalement, intensément avec lui.
Une particularité de ces concerts est de mettre en valeur le superbe orgue de l’église Saint-Michel. C’est ainsi que le virtuose Thomas Ospital nous a offert en entrée la Fantaisie de Mozart en fa mineur. Puissance et limpidité ont marqué cette interprétation. L’improvisation qui a ouvert la deuxième partie du concert a été époustouflante d’inventivité. Cet instrument fleuron de l’Atelier toulousain Puget est ainsi animé à chaque concert.
L’ouverture de la troisième saison des Pages Musicales de Lagrasse a été un vrai succès public avec une église pleine. La conjonction d’un lieu unique et des musiciens si enthousiastes et doués, est une vraie merveille, avec un public particulièrement respectueux et attentif.

——————————

Compte rendu concert. Lagrasse. Eglise Saint Michel, le premier septembre 2017. Festival de musique de chambre des Pages Musicales de Lagrasse troisième édition. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Fantasia en fa mineur pour orgue KV.608 ; Johannes Brahms (1833-1997) :  Sonate n°1 pour violoncelle et piano n°1 en en mi mineur op.38 ; Thomas Ospital (né en 1990) : improvisation à l’orgue ; Anton Webern (1883-1945) : Trois pièces pour violoncelle et piano op.11 ; Félix Mendelssohn (1809-1847) : Trio avec piano n°1 en ré mineur op.49 ; Charlotte Julliard, violon ; Yan Levionnois, violoncelle ; Thomas Ospital, orgue ; Tristan Raës et Adam Laloum, piano.

Comments are closed.