CLASSIQUENEWS, la RADIO… INTERVALLES, le magazine audio par Pedro Octavio Diaz. ARS MINERVA II

CLIC_macaron_2014

INTERVALLES, le mag audio par Pedro Octavio Diaz. CLASSIQUENEWS inaugure sa radio et ses contenus audios exclusifs. Notre rédacteur Pedro Octavio Diaz inaugure la rubrique INTERVALLES, conversations libres ou éditos à voce cola qui interrogent une question d’actualité, questionnent un geste artistique, s’intéressent aux missions et aux réalisations d’institutions encore méconnues. Défrichement, exploration, enquêtes aussi, INTERVALLES se déplace là ou la culture vivante s’accomplit…

 

 

 

 

 

INTERVALLES, le magazine audio de classiquenews par Pedro Octavio DIAZ

 Entretien avec Céline RICCI : travail de la compagnie lyrique ARS MINERVA à San Francisco (USA)

 

Céline Ricci, mezzo française installée à San Francisco depuis 2015, a créé la maison d’opéra californienne ARS MINERVA, soucieuse de faire connaître le théâtre lyrique baroque, tout en favorisant la formation des jeunes professionnels : décorateurs, jeunes chanteurs et instrumentistes… En 2018 / 2019, la compagnie lyrique ARS MINERVA ambitionne la recréation d’un nouveau spectacle inspiré par le mythe d’Andromède, à travers les divers opéras qui ont été inspirés par cette figure antique (précisément les ouvrages de Ziani et Vivaldi). La production devrait prendre place au Lick Observatory. Sur le thème générique de la musique des Sphères, le spectacle fusionne conception baroque des drames antiques et nouvelles approches scientifiques de l’astronomie moderne… d’où le choix du lieu d’accueil de cette production passionnante. LIRE notre précédent entretien 1 avec Céline Ricci

ricci-celine-ars-minerva-USA-baroque-veniseECOUTEZ le grand entretien avec Céline RICCI sur le travail au sein d’ARS MINERVA, pour INTERVALLES, la chaîne AUDIO de CLASSIQUENEWS / Par Pedro Octavo DIAZ (janvier 2018) : écouter l’entretien ici

https://soundcloud.com/classiquenews-classiquenews/ars-minerva-ii-entretien-avec-celine-ricci

 

 

 

 

Entretien avec la mezzo Céline RICCI (ARS MINERVA II), directrice de la compagnie lyrique ARS MINERVA

SOMMAIRE

Début de l’entretien : Après Paris, la mezzo française (née à Florence) Céline RICCI développe depuis 5 ans à San Francisco, une compagnie lyrique, Ars Minerva. Les premiers concerts ont été présentés depuis 3 ans. Il s’agit de la recréation d’opéras baroques dont 3 opéras vénitiens : La Cleapatra (Venise 1662), Les Amazones de Pallavicino (1676), enfin en 2017, La Circe attribuée à Ziani (Vienne, 1665)…
Une vie dédiée à l’opéra baroque du XVIIè, à l’âge d’or de l’opéra vénitien, apprécié alors dans toute l’Europe.

3:22
ARS MINERVA : pourquoi ce titre ? (3:22) : Minerve est une déesse étrusque, or Florence est une ville toscane et donc, étrusque. Ars Minerva reprend la passion de la recherche inspirée par sa déesse tutélaire : Minerve / Athéna.

4:49
Des projets pluridisciplinaire : Andromeda, un conte cosmique / a cosmic tale (4:49). Le mythe d’Andromède est expliqué par un narrateur, illustré par les différents opéras « Andromède” mis en musique par les compositeurs lyriques baroques. Aux côtés du mythe, la constellation d’Andromeda comprend aussi Cassiopée, Persée …
Réactualiser l’idéal académique qui fusionne de façon démocratique et ludique, les diverses disciplines du spectacle autour de l’opéra

6:30
Andromeda par Ars Minerva : première partie du projet à l’Observatoire du LICK (180 km de San Francisco, observatoire daté de 1875, hors de la pollution, et bâtiment historique fameux)… sous les étoiles californiennes. Présentation du site de la Côte Ouest…

9:14
Le financement des arts en Californie
Des fonds privés, objet de recherches en mécénat
Un développement croissant qui permet la réalisation des recréations d’opéras baroques (3 opéras et le projet Andromeda, « a cosmic tale »…

11:01
La mise en scène / mise en espace par Celine Ricci, metteuse en scène. Une passion ancienne défendue par la mezzo
Mettre en scène Les Amazones

12:13
Comment choisir les partitions lyriques à récréer ?
Coups de coeur, qualité de la musique, le sujet – l’intrigue de Cleopatra de 1662 : (à 12:48 ) où pour le carnaval, l’histoire d’amour de Marc Antoine et de Cléopâtre se termine bien grâce au happy end)…

14:15
Cléopâtre ne meurt pas selon le livret de 1662. Marc Antoine retourne vers Octavie (15:05) et Cléopâtre épouse un autre homme que l’empereur de Rome…

16:00
Au Carnaval, le jeu des identités s’enrichit dans un labyrinthe, dans un jeu permanent de travestissements et de métamorphoses (selon l’esprit même du Carnaval)

16:16
La Médiation défendue par ARS MINERVA en Californie… une approche peu appliquée dans le cadre de la musique baroque.
Deux programmes : l’un plus courant pour les jeunes chanteurs et instrumentistes issus du Conservatoire de San Francisco, implique deux élèves qui participent aux productions ; l’autre s’appelle « Baroque for kids », … il a été développé avec la classe d’italien d’un lycée de San Francisco ; les élèves travaillent sur les livrets en italien… chacun recherche, pilote son sujet d’étude, fabrique aussi son propre masque vénitien car il s’agit de classe de futurs créateurs, décorateurs, metteurs en scène… certains jeunes chanteurs, chantent des airs de Cleopatra, avec les masques produits et aussi des accessoires pour la production scénique…

20: 09
Pour Les Amazones, les élèves ont produit un film d’opéra, à partir de statuettes en papiers, avec les airs chantés par eux mêmes, avant les chanteurs professionnels de la produciton. Chacun est poussé à créer par lui-même sans référence (ni disque, ni repères préexistants…)

22:05
Une médiation exemplaire : la compagnie ARS MINERVA implique la jeune génération sur le long terme, pas seulement pour une seule production

27:05
Les projets à venir : suite d’Andromède (complete version) ; prochain opéra de Giovanni Porta (Ifigenia, Munich, 1738), musique de grande qualité déjà chanté (un seul air) par Joyce DiDonato… d’ici novembre 2018. Le travail se concentrera sur la virtuosité du chanteur selon l’esthétique de l’opéra seria du XVIIIè.

Comments are closed.