CD événement : premières impressions. VERISMO, le nouveau cd d’Anna Netrebko

netrebko-2016-tiare-diva-planetaire-netrebko-Anna-Netrebko-VerismoCD événement, premières impressions : ” VERISMO “, le nouvel album d’Anna Netrebko (1 cd Deutsche Grammophon) – DIVINE NETREBKO. Annoncé le 2 septembre 2016, le nouvel album de la soprano Anna Netrebko (« Verismo ») souligne la maturité exceptionnellement riche et maîtrisée de la diva quadragénaire dont le timbre opulent, suave et clair à la fois devrait totalement réussir dans ce nouveau programme d’airs d’opéras italiens qui met à l’honneur les qualités de la tragédienne vériste. On ne s’étonnera pas en conséquence d’y écouter les héroïnes sacrifiées, blessées mais toujours dignes de Cilea (Adrianna Lecouvreur), Giordano (Maddalena d’Andrea Chénier: « Mamma morta »), Catalani (La Wally), et surtout de Puccini. Si Anna Netrebko aborde ici Manon (Manon Lescaut) qu’elle a déjà chanté avec une finesse voluptueuse sidérante, le récital de la rentrée 2016, lui offre les deux rôles de Turandot (carrément) : la fragile et tendre Liù (« Signore, ascolta ») et celui de la princesse éponyme dont l’envoûtant « In questa reggia », déclaration d’une vierge vengeresse certes, mais au fond prisonnière et désespérée-, affirme l’intuition très juste de la cantatrice. En Netrebko se combine le métal incandescent d’une Freni et la sensualité envoûtante d’une Gheorghiu… c’est dire les sommets atteints dans ce récital dirigé avec finesse par Antonio Pappano, dont la baguette se met au diapason de la vérité et de la subtilité de l’éloquente et palpitante diva.
De sorte que ce nouvel album renouvelle la totale réussite de son précédent, intitulé Verdi, couronné lui aussi par un CLIC de CLASSIQUENEWS. Aucun doute, jamais Anna Netrebko n’a aussi bien chanté que dans ce nouveau titre événement où se déploie sans fard ni astuces d’aucune sorte, l’intelligence dramatique, la subtilité du style, un instinct naturel et d’une sincérité souvent déchirante. Anna Netrebko est bien la plus grande diva actuelle. Seule réserve : dommage que son partenaire (et époux), le ténor Yusif Eyvazov, malgré sa bonne volonté évidente, ne partage pas la même finesse ni la sobriété naturelle de la cantatrice. Au contact d’un diamant, les perles manquent d’éclat. Les duos de Manon en pâtissent… Quoiqu’il en soit, l’impératrice en tiare byzantine qui s’expose en couverture (voir illustration ci dessous), ne manque ni d’autorité, ni de style, ni de suprême subtilité : la diva sait à nouveau nous surprendre par sa sensibilité et son imaginaire sans limites ; comme un ange noir ailé, sa posture aujourd’hui nous convainc totalement par sa lumineuse intelligence artistique : et si Anna Netrebko avait choisi sciemment ou pas, sa mise quasi divine comme si elle était tout simplement l’allégorie actuelle de l’opéra ? Avec autant d’arguments et de qualités, on suivrait jusqu’au bout de l’histoire, cette prophétesse enchantée… du studio au concert et sur le planches lyriques (chantera-t-elle un jour Turandot, princesse chinoise aussi cruelle que fragile ?)… la question demeure. Magistral.


CLIC D'OR macaron 200Critique complète du cd «  Verismo  », d’Anna Netrebko, à venir sur CLASSIQUENEWS.COM le jour de la parution de l’album, le 2 septembre 2016. Coup de coeur de la rédaction de classiquenews, CLIC de CLASSIQUENEWS de septembre 2016

 

 

verismo-anna-netrebko-582-582-classiquenews-presentation-review-critique-cd-deutsche-grammophon

 

 

 

Discographie précédente

 

Anna Netrebko chante Verdi chez Deutsche GrammophonCD. Anna Netrebko : Verdi  (2013)  …     Anna Netrebko signe un récital Verdi pour Deutsche Grammophon d’une haute tenue expressive. Soufflant le feu sur la glace, la soprano saisit par ses risques, son implication qui dans une telle sélection, s’il n’était sa musicalité, aurait été correct sans plus … voire tristement périlleuse. Le nouveau récital de la diva russo autrichienne marquera les esprits. Son engagement, sa musicalité gomment quelques imperfections tant la tragédienne hallucinée exprime une urgence expressive qui met dans l’ombre la mise en péril parfois de la technicienne : sa Lady Macbeth comme son Elisabeth (Don Carlo) et sa Leonora manifestent un tempérament vocal aujourd’hui hors du commun. Passer du studio comme ici à la scène, c’est tout ce que nous lui souhaitons, en particulier considérant l’impact émotionnel de sa Leonora … En LIRE +

CD. Anna Netrebko : Souvenirs (2008) …   Anna Netrebko n’est pas la plus belle diva actuelle, c’est aussi une interprète à l’exquise et suave musicalité. Ce quatrième opus solo est un magnifique album. L’un de ses plus bouleversants. Ne vous fiez pas au style sucré du visuel de couverture et des illustrations contenues dans le coffret (lequel comprend aussi un dvd bonus et des cartes postales!), un style maniériste à la Bouguereau, digne du style pompier pure origine… C’est que sur le plan musical, la diva, jeune maman en 2008, nous a concocté un voyage serti de plusieurs joyaux qui font d’elle, une ambassadrice de charme… et de chocs dont la tendresse lyrique et le choix réfléchi des mélodies ici regroupées affirment une maturité rayonnante, un style et un caractère,  indiscutables. EN LIRE +

 

 

 

One thought on “CD événement : premières impressions. VERISMO, le nouveau cd d’Anna Netrebko

  1. Pingback: CD événement, annonce : VERISMO par ANNA NETREBKO (1 cd Deutsche Grammophon). | Classique News